AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azuki Kanra
Electric angel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Avec Kain <3

MessageSujet: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   Ven 6 Juin 2014 - 3:55

Les yeux perdus dans le vague, Azuki regardait par la fenêtre sans vraiment voir ce qu’il y avait à l’extérieur. Le soleil tapait fort et il faisait un temps magnifique, malheureusement, elle était enfermée en classe jusqu’à ce que sonne la cloche de midi. Oh, plusieurs élèves avaient pris l’habitude de sécher les cours –surtout en temps de guerre comme en ce moment- et donc, le groupe n’était pas très nombreux, mais la jeune Kaminari n’était pas de ce genre-là. Après toutes les péripéties qu’elle avait vécu ces derniers temps, un bon cours ennuyant était en quelque sorte… rassurant. La seule chose qui était normale, à Seikoku, les cours.

 Ne prêtant par contre pas du tout attention à ce qui se déroulait à l’avant, la demoiselle était perdue bien loin dans les méandres de ses pensées. Elle pensait aux comportements bizarres de son invocation ces derniers jours, à Kain (naturellement, il occupait toujours une certaine place dans son esprit), à sa sœur et à ses parents à qui elle n’avait pas parlé depuis la mort de Koiji… Comment avaient-ils pris la nouvelle ? Son père cherchait-il déjà à lui dégoter un nouveau fiancé ? À cette pensée, elle se jura de bientôt emmener son copain dans sa maison natale, rencontrer sa famille… Ce serait sans doute un moment pénible (pour lui comme pour elle), mais les besoins de la cause étaient ce qu’ils étaient. Elle n’avait pas trop le choix.

Elle soupira et ouvrit son manuel d’arithmétique en voyant que tous les autres autour d’elle avaient fait ça. Le professeur commença à faire un exemple de problème à résoudre au tableau et les élèves commencèrent à prendre des notes dans leurs cahiers, alors qu’Azuki se contenta de gribouiller distraitement, faisant mine de tout noter. Après tout, ses trois meilleurs amis (aka Kain, HellRoy et Johanna) étaient tous des génies donc si elle avait besoin d’aide elle n’aurait qu’à réviser avec eux (ce qui se révélait parfois encore plus instructif que le cours lui-même).

- Bon, maintenant, trouvez-vous un partenaire afin d’accomplir les exercices de révision. L’examen final aura lieu la semaine prochaine.

 Azuki fut ramenée dans le présent à la minute où elle se rendit compte que les élèves commençaient à bouger, à changer de places, rejoignant leurs meilleurs amis pour commencer le travail d’équipe.  Surprise, elle chercha à croiser le regard d’une personne seule, mais tout le monde semblait déjà jumelé… C’est alors qu’elle repéra, à l’autre bout de la classe, un garçon qu’elle connaissait et qui avait l’air toujours seul. Décidée, elle l’appela en pensée (car elle était trop timide pour se lever et aller le voir, de peur de se ridiculiser s’il avait déjà quelqu’un), sachant très bien qu’il pourrait l’entendre.

*Aenos ? Aenos, tu es seul ? Viens donc avec moi !*


La jeune fille avait déjà discuter avec le sous-chef de son clan, naturellement (encore plus depuis qu’elle était la copine de Kain, elle le côtoyait souvent), mais il demeurait pour elle quelqu’un d’assez mystérieux, de par sa discrétion et son calme.

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenos Winrain

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   Sam 7 Juin 2014 - 13:27

La salle de classe était assez vide ce jour là. Aenos était assis vers le fond. Sa jambe allait très bien, son téléphone avait sa batterie pleine, aucun Asuna ne l'avait attaqué, le soleil brillait, une journée qui s'annonçait tranquille donc. Aenos s'était installé confortablement dans son siège et écoutait vaguement ce que disait le professeur, après tout les maths ce n'est pas si compliqué, comprendre suffit. Dans sa solitude, il pensait à la guerre, qui s'annonçait longue, car tant que les différents chefs décideront de ce battre, les autres suivront. Et le problème est simplement que les chefs ne le sont pas pour rien, un seul d'eux pourrait tué une classe de débutant. C'est pourquoi ils feront tous pour ne pas mourir, afin de mener leur clan dans la victoire ou non. D'ailleurs Aenos trouvé étranges qu'ils ne s'étaient pas fait attaqué par un mikari ou un asuna ces derniers temps. Peut-être il y a un problème intérieur entre eux?
Il eut soudain une pensée pour la chef des asunas, la sadique Tina, il pensait surtout dans les 2 moments où il l'avait vue sous, il l'espérait du moins, ses vrai attrait. Lorsqu'ils se sont parlé dans la bibliothèque, qu'il a lue dans ses pensées un petit moment, et avant qu'il s'était fait estropié la jambe. Il était persuader que l'ancienne Tina était quelque part, bien enfoncer dans son esprit qui projette la haine, comme une perle au milieu d'un abysse. Mais comment franchir l'abysse? Voilà le problème, qui résolue pourrait faire facilement tourner la guerre, car la nature pacifiste de l'ancienne Tina demanderait la paix, et les mikaris n'auraient plus de raison de se battre, ou perdrait facilement. Aenos songeait à ce doux rêve, car il s'était résolu à se battre pour elle. Mais le professeur le retira de ses pensées en disant:

Bon, maintenant, trouvez-vous un partenaire afin d’accomplir les exercices de révision. L’examen final aura lieu la semaine prochaine. 

À ce moment là, Aenos, surpris, se redressa. Il avait complètement oublié où il était en rêvassant: Dans un cours. Le problème ici est qu'en faites la seul personne qui se serait mis avec lui avait en faites sécher. Donc il devait se trouvé quelqu'un, même si il se fichait bien des exercice de révision, il ne faudrait pas que le professeur le remarque à paresser dans une siège au fond. Il jeta des coup d’œil vaguement sur la classe, il allait avoir du mal à trouver quelqu'un, les élèves bougeaient dans tous les sens, et on retrouvait les groupes d'élèves habituelle de cette classe.

*Aenos ? Aenos, tu es seul ? Viens donc avec moi !*

Et Aenos ,après 3s pour comprendre, parvint à reconnaître l'auteur du message. C'était une jeune kaminari qu'il avait croisé quelque fois, comme la plupart des kaminari, il connaissait vaguement son nom, car s'il devait connaitre tous les noms en entier de tous les kaminaris, son cerveau serait devenu une usine. Il savait que son nom commençait par Azu, et il ne se rappelait pas du reste.
En réponse au message, Aenos se leva lentement alors que les paires d'élèves était déjà tous fait. Il marcha tout aussi lentement en essayant de masqué ses rêvasserie à la kaminari, elle ne devait pas avoir l'idée en tête que la chef des Asuna était autrefois une personne bien, car il savait bien que Tina ne lâchera pas son esprit si facilement, et qu'elle n'ai pas sensible au belle parole. Si la kaminari devait se trouver face à elle, elle ne devrait que voir ce qu'elle est, non ce qu'elle était. Il tenta de se concentrer sur les exercices de révisions, mais ses songes revenaient sans cesse, et la kaminari pouvait très bien recevoir des échantillons de ses pensées instables, et même recevoir des morceaux entiers, juste bon à reconstituer le puzzle de son esprit. Aenos décida donc en s'asseyant de laisser ses rêves aller, car elles se calmeront d'elle même , la kaminari pouvait donc tout à fait voir à ce qu'il pensait. Assis, en un regard dans le vide, il pensa à toute ses rencontres avec la chef des Asunas, la bibliothèque, la forêt enneigée , et enfin l'assemblée. Son regard alors dériva sur celle de sa jeune partenaire donc, et lui dit simplement:

_ Bonjour, en effet j'étais bien seul.

Il ne savait pas trop si elle avait pris en compte ses instabilité spirituel totalement en contradiction avec ce qu'il vient de dire, mais il assumait totalement qu'il était un peu obsédée par la transformation soudaine de la chef des Asuna. Quand ses pensées furent plus stables, il se souvint du nom de la kaminari qu'il avait devant lui: Azuki. Il n'a jamais eu une mémoire très longue, quand on lit dans les pensées des autres, on fait facilement le tri dans ce qui semble crucial et ce qui l'est un peu moins. D'ailleurs il est vrai qu'il pourrait lire dans les pensée de sa partenaire, mais elle s'en rendrait compte rapidement et il semblera plus bizarre qu'il l'était devenu en 1 minute. Alors pour arrêtez de trop penser il demanda:

_Tu es Azuki n'est ce pas? Pardonne-moi je ne suis pas très doué avec les noms.

Il n'avait aucune idée de son nom de famille, Kain, son chef, a du le mentionner une ou deux fois, mais pas plus. Les noms de famille dans un lycée, c'est pas ce qu'on entend le plus. Il lut rapidement la 1ère fiche de révision, et soupira aussitôt

_ J'imagine bien que tu pourrais bien faire ses fiches de révisions seule, mais nous devons être deux. Par lequel tu préfère commencé?

Il n'avait aucune idée comment la kaminari réagirait, mais le sous-chef était prêt pour n'importe qu'elle réaction, étant donné que lui même avait réagi étrangement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azuki Kanra
Electric angel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Avec Kain <3

MessageSujet: Re: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   Mer 25 Juin 2014 - 23:47

Le jeune homme se leva lentement et s’avança vers Azuki. Il paraissait rêveur et presque lunatique, mais la jeune fille fut ravie de le voir venir vers elle. C’était peut-être une bonne occasion d’essayer de se rapprocher un peu de lui. Lorsqu’il s’approcha par contre, elle ne put s’empêcher de recevoir toutes ses pensées qui se bousculaient dans son crâne, trop criardes pour tolérer d’y rester confinées. Sans vraiment le vouloir, mais d’un autre côté, sentant qu’il éprouvait un certain besoin de le partager, Azuki assista à toutes les rencontres d’Aenos avec Tina Sakura, la chef du clan Asuna, du temps ou cette dernière était encore Eglantine… La douce et gentille jeune femme qu’elle avait elle-même eu l’occasion (brève et unique) de rencontrer dans la cours du lycée.

- Bonjour, en effet j’étais bien seul. Dit-il en s’assoyant près d’elle, ce qui la fit discrètement sursauter.

Soudainement, elle se sentit honteuse d’avoir regardé ses pensées. Comme une intruse lisant le journal intime de quelqu’un d’autre. D’un autre côté, elle avait l’impression qu’il désirait qu’elle le fasse, justement. Peut-être avait-il besoin d’une opinion extérieure ? Pour freiner ce flot de pensées qui semblait l’obséder.

- Tu es Azuki, n’est-ce pas ? Pardonne-moi, je ne suis pas très doué avec les noms.

Avec un sourire, la brunette acquiesça d’un signe de tête. Elle n’était pas vraiment meilleure que lui sur ce point d’ailleurs : pendant au moins deux bonnes semaines, elle avait été convaincue que son nom était Aenso.

- J’imagine bien que tu pourrais bien faire ces fiches de révision seule, mais nous devons être deux. Poursuivit-il. Par lequel tu préfères commencer ?

La jeune fille soupira avec découragement en regardant toutes les fiches. Les chiffres n’avaient jamais été son point fort…

- Peu importe. Dit-elle finalement en passant une main dans ses cheveux. Je ne suis vraiment pas douée avec les mathématiques alors je te laisse prendre les devants.

Elle le laissa choisir et sortit un stylo.

- Tu sais… Commença-t-elle un peu timidement en triturant une mèche de ses cheveux. Pour Tina… Tu n’as pas besoin d’essayer de me cacher quoi que ce soit. J’ai connu Eglantine moi aussi, brièvement, mais assez pour savoir en gros, quel genre de personne c’était. Elle manque à beaucoup de gens, j’en suis persuadée. Mais tu sais… Je crois, enfin, ça peut paraitre cinglé mais… Je crois qu’il pourrait y avoir du bon en Tina également.

Elle soupira et replaça une mèche de cheveux derrière son oreille.

- À mon avis, elle souffre plus que l’on pourrait le croire.

Il y avait un certain temps qu’Azuki pensait à cela en secret. Depuis le moment ou elle avait appris que le bref retour d’Eglantine avait été mené à terme, en fait. Elle n’avait jamais osé partager ces réflexions avec Kain, convaincue qu’il serait catégorique sur le sujet. Mais désormais, elle sentait qu’il serait peut-être intéressant de voir ce qu’Aenos avait à dire là-dessus…

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenos Winrain

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   Lun 14 Juil 2014 - 3:28

- Peu importe. Je ne suis vraiment pas douée avec les mathématiques alors je te laisse prendre les devants. 

Aenos n'était pas non plus une machine à chiffre, donc là dessus qu'importe l'exercice, stat ou équation, ça lui donnera la migraine au final. Donc il regardait rapidement les types d'exercices. La jeune file enchaîna:

-Tu sais…  Pour Tina… Tu n’as pas besoin d’essayer de me cacher quoi que ce soit. J’ai connu Eglantine moi aussi, brièvement, mais assez pour savoir en gros, quel genre de personne c’était. Elle manque à beaucoup de gens, j’en suis persuadée. Mais tu sais… Je crois, enfin, ça peut paraître cinglé mais… Je crois qu’il pourrait y avoir du bon en Tina également. 

Au final elle sut donc se qu'il avait pensé. En même temps il l'avait pas vraiment caché, la discussion allait prendre donc un cours qui était un peu moins chiffré et plus humaine, au moins, c'était mieux que les exo de maths. Aenos suivait un peu le raisonnement de la Kaminari, il était d'accord avec elle, même les plus tyranniques ont un coeur, même la plus misérables des crapules a un peu de bonté en elle. Enfin, Aenos n'avait aucune exception à cette vérité. Au final, c'est dans les derniers retranchement qu'on peut voir la vraie nature d'une personne. Et paraître n'est pas être, après tout. Elle continua sur:

-À mon avis, elle souffre plus que l’on pourrait le croire.

Aenos analysa aussi cette avis, apaiser ses souffrances en faisant souffrir les autres est assez classique dans la psychologie. C'est un cas assez évident qu'Aenos n'avait pas pensé. Mais que faire pour faire disparaître la souffrance? Être ami avec une sadique est surement la pire des solutions. Il se pourrait qu'elle souffre de son passé, et non l’enivrement de sa vengeance sur son autre personnalité. Mais le passé de Tina, quelqu'un le connait-il? Si c'est possible, elle pourrait bien être sauvé de ses souffrances, mais Aenos en doutait, il avait le pressentiment que Tina sera plus puni qu'apaisé, la vengeance est un sentiment plus présent que le pardon, et Tina, selon lui, n'a pas vraiment envie de devenir quelqu'un de bien.

Mais enfin, les exercices de maths restaient à faire. Aenos dis donc:

_ Je comprend pour Tina, tu dois pensé qu'elle fait souffrir parce qu'elle souffre. Je te rejoins sur ce point, ça serait plausible.

Il aurait pus être loin de l'idée, mais il a eu le mérite d'y réfléchir, la psychologie n'est pas une matière qui s'apprend en cours. Et pour commencer les exercices de maths il continua :

_ Pour ce qui est des exercices on va commencer par le premier, au moins , il n'y a pas trop de chiffre.

Il y avait un gros triangle sur le premier exercice, ça ne devait pas être dur, même si les maths c'est une matière farfelue , quand tu te crois tiré d'affaire , tu comprends que tu n'as pas répondu à la question. Les triangles c'est bien, même si Aenos préférait les cylindres. Pourquoi un cylindre? Parce que ça à la forme d'une pile. Mais en faites il n'y en avait aucun, donc le Kaminari ne pourra pas colorier un cylindre en pile. Il s'ennuyait effectivement en maths. Il prit un crayon et griffonna des formules sur sa feuille, mais il avait l'esprit ailleurs. Heureusement, il était assez bon en maths pour pouvoir rêvasser et faire un exercice en même temps. Il ajouta à la jeune kaminari:

_ Je pense qu'elle aurait pu prendre un autre chemin, mais ses actions vont écourter sa vie, elle a fait trop de mal pour être oublié. À mon avis, elle mourra bien plus tôt qu'on ne le croit, c'est une survivante dans l'âme, mais tous le monde fini par mourir.

Et là , il avait un mauvais pressentiment , il sentit qu'il n'allait pas passé l'année. Il prit conscience qu'en tant que sous-chef des kaminari, la chef des asuna et ses alliés allaient tenter de le tuer de n'importe quel manière. Il était plus faible que Kain, mais avait quand même du pouvoir au sein des kaminari, enfin un peu, en faites il n'aimait pas diriger les autres, il savait le faire, mais il préférait la tranquillité, chose qu'il n'avait pas souvent d'ailleurs. Mais Aenos voulait quand même voir la fin de la guerre, voulait voir ce qu'il y a après la tempête. Plonger dans ses rêves, il lâcha sans le savoir:

_ Certain rêve mérite qu'on se batte pour elle.

Et comprenant ce qu'il avait dit, il ajouta derrière:

_ Le destin des gens est parfois surprenant, je me demande bien ce que l'avenir réserve à Tina et Eglantine. Moi, je rêve que la fin de cette guerre sois sans plus de victime, enfin j'y crois.

Il savait qu'il n'était pas le seul à penser ça, mais bien plus n'y songe même pas. Et c'est eux qui permettent le conflit de continuer. Mais il n'y pas de bien sans mal, et il n'y a pas paix plus paisible
qu'une paix après une guerre. Alors il soupira et finit par murmurer:

_Mais il n'y a que la vérité qui blesse.

Il savait qu'il n'y pouvait rien, qu'il y aurait des morts, et lui aussi passera 6 pieds sous terre peut-être. Il remarqua aussitôt qu'il venait de balancer tout ce qu'il pensait 3 fois de suite à la jeune kaminari. Elle allait surement le prendre pour un fou à balancer des phrases dans le vide, mais c'était vraiment ce qu'il avait pensé. Il avait le sentiment que la fille devant lui n'était pas n'importe quelle kaminari, qu'elle comprendra parce qu'il y avait quelque chose derrière son regard innocent, il ne savait pas quoi. Aenos attendait tranquillement ce qu'en pensait la jeune fille . De toute façon il ne pouvait pas s'énerver, les maths l'ennuyaient tellement qu'il était complètement anesthésié. La discussion allait devenir... plutôt spéciale.

[HS: ma couleur de dialogue est jaune, mais j'avais oublié de le mettre, ça fais longtemps que j'avais plus RP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azuki Kanra
Electric angel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Avec Kain <3

MessageSujet: Re: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   Lun 4 Aoû 2014 - 3:49

- À mon avis, elle souffre plus que l’on pourrait le croire.

Aenos prit un air pensif, et la jeune fille espérait qu’il n’allait pas la prendre pour une cinglée. Après tout, les gestes horribles de Tina avaient souvent été prouvés, Kain lui-même, en avait été l’une des principales victimes et Azuki ne pourrait jamais la pardonner pour l’avoir fait tant souffrir, néanmoins, elle avait cette manie de toujours vouloir se mettre à la place des autres. Une sorte d’empathie innée.

- Je comprends pour Tina, tu dois penser qu’elle fait souffrir parce qu’elle souffre. Je te rejoins sur ce point, ce serait plausible.

Azuki lui sourit, contente de voir qu’il partageait son point de vue. Puis, il se mit à aborder les exercices de maths et elle le laissa faire. D’après ce qu’elle savait de lui, c’était quelqu’un d’assez brillant qui ne semblait pas trop avoir de difficulté avec les chiffres. La brunettes copia donc soigneusement ses calculs, tentant de suivre le fil de ses pensées et de ses raisonnements.

- Je pense qu’elle aurait pu prendre un autre chemin, Continua-t-il à mesure qu’il travaillait, mais ses actions vont écourter sa vie, elle a fait trop de mal pour être oubliée. À mon avis, elle mourra bien plus tôt qu'on ne le croit, c’est une survivante dans l’âme, mais tout le monde finit par mourir.

Il partu de nouveau retomber dans les méandres de ses pensées. Mine de rien, c’était un garçon qui semblait facilement distrait et renfermé sur lui-même. Imaginer Tina mourir ne causait à Azuki qu’une sorte de désolation. Elle était triste en pensant que qui que ce soit mourrait (elle avait même pleurer Koiji), mais en pensant à toutes les vies innoncentes que la chef Asuna avait arraché, il était difficile de croire qu’elle méritait qu’on la sauve…

- Certains rêves méritent qu’on se batte pour elle. Dit soudainement Aenos. Le destin des gens est parfois surprenant, je me demande bien ce que l’avenir réserve à Tina et Eglantine. Moi, je rêve que la fin de cette guerre soit sans plus de victimes, enfin j’y crois.

La brunette faisait également ce souhait chaque soir avant de s,endormir, mais au fond d’elle-même, elle savait bien que c’était impossible. Il y avait trop de rancœur, trop de coups bas et de désir de sang, de violence et de vengeance pour que tout le monde s’en sorte indemne. Et cette réalité la terrifiait. Elle avait peur pour tous ceux qu’elle aimait.

- Mais il n’y a que la vérité qui blesse. Termina le sous-chef comme pour confirmer ses pensées.

La jeune fille acquiesca, songeuse. Aenos paraissait vraiment d’humeur philosophe aujourd’hui et ses paroles faisaient vraiment réaliser à Azuki quelle genre d’horrible guerre les guettait. Elle n’aimait pas penser à ce genre de choses, mais il fallait regarder la vérité en face.

- Dis, Aenos… Commença-t-elle au bout d’une longue minute de silence. Parle-moi franchement. Crois-tu que les Kaminari sont suffisament préparés à cette guerre qui arrive ? Kain et toi avez-vous fais des plans quelconque, des startégies ? Je crois qu’il a du mal à me parler de ça car il veut me protéger, mais toi tu peux bien me le dire…

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aenos Winrain

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 27/12/2013

MessageSujet: Re: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   Sam 27 Déc 2014 - 22:13

_ Dis, Aenos… Commença-t-elle au bout d’une longue minute de silence. Parle-moi franchement. Crois-tu que les Kaminari sont suffisamment préparés à cette guerre qui arrive ? Kain et toi avez-vous fais des plans quelconque, des stratégies ? Je crois qu’il a du mal à me parler de ça car il veut me protéger, mais toi tu peux bien me le dire…

Des plans? Des stratégies? Il se souvenait avoir entendu un jour quelqu'un dire "on a tous un plan, jusqu'à qu'on prenne un coup", où quelque chose dans ce genre. Mais la stratégie principal des Kaminari c'est surtout de ne pas se faire massacrer par les ennemis, un peu comme n'importe qui. Les autres stratégies, c'est surtout une base de tactique, il n'y avait pas vraiment une "stratégie" juste des suites de combat et surtout de l'improvisation. On peut tombé sur quelqu'un qui veuille te tuer, ou quelque fois un allié prêt à te défendre et on ne peut faire de stratégie basé sur du hasard. La seule stratégie qui pourrait avoir une mince chance de réussir est de regrouper tous le clan, mais il est extrêmement rare que cela se produise et cela signifierait la toute fin, car si les asunas se regroupent aussi, il y aura juste un combat... et une fin. Cette stratégie est très incertaine et vue qu'on connaît mal ce que font les asunas, on ne sait pas si en combat grouper on peut valoir mieux qu'eux, ou s'ils sont plus fort. De plus, un combat final entraînera de très nombreux mort pour une histoire entre chefs... où Aenos était impliqué directement par ailleurs, car c'est lui qui avait pris la parole ce jour là. Il ne voulait pas sacrifier des élèves , surtout dans leur premières années, dans des querelles folles et meurtrières où ils ne sont même pas impliqué, ce serait comme envoyé un enfant au milieu d'une autoroute, c'est inhumain. Il sait que des élèves sont prêts à se battre, et il ne doute pas que les membres des kaminaris sont fort au combat, mais les mêler à un si grand combat serait fou, et de toute façon, ce genre de combat général n'est pas tellement approuvé par le directeur. Alors soit cela finirait dans le sang, soit par l'administration, qui ne prennent pas les sanctions à la légère. Quoique qu'une bonne remonté de bretelle ne ferait de mal à personne. Même si, le directeur et ses représentant interviennent peu, en même temps les guerres de clan ne sont pas interdite. Aenos un petit moment perplexe, finit par dire:

« _ eh bien, nous avons plusieurs plans et stratégies, mais peu sont adaptés dans ce cas là, franchement, je crois que Kain va finir la guerre de ses propres mains, la guerre dure, et il n'est pas homme passif. Alors si la guerre continue encore trop longtemps, il ira affronté Tina et Noe en personne. Et d'ailleurs , s'il projette de le faire, je doute qu'il le dise. »

Ce qu'il disait était assez sombre, et peut-être faux , mais c'est ce qu'il pensait et qu'importe ce qu'on en pense, il ne le cachait pas. Il rajouta ensuite

« _ s'il le fait, ne le retient pas, je sais que ça peut être difficile, surtout que tu es proche de lui mais je sais qu'il va y mettre fin, et le conflit qui a commencé par une dispute au conseil des chefs, se finira par ceux qui y était. Je ne peux pas te promettre qu'il en sortira vivant , mais je peux t'affirmer qu'il s'est préparé à cette ultime face à face depuis longtemps, peut-être plus que je l'imagine. Si le clan survit après cette guerre, il y a de forte chance que ce soit grâce à lui, je ne sais pas si j'aurai ma contribution, mais je ferais tout ce que je pourrai faire pour que la guerre s’achève au plus vite et que un avenir plus doux sourit au génération d'après. Je leur doit bien ça, j'ai eu ma part de responsabilité en ce qui concerne Tina et ses actes. J'étais au première loge lors de sa première apparition, et je suis en partie responsable de sa création puisque j'avais transféré l'esprit d'Eglantine dans le corps de Kain une nuit d'hiver. C'était peut-être involontaire, mais le sentiment de culpabilité est déjà installé. Si je peux sauver le bon en Tina, je le ferais, mais je doute que je puisse trouvé un moyen. »

C'était une longue tirade qui était sortie naturellement de la bouche d'Aenos, il n'y avait que ce qu'il pensait ou avait pensé. Cette nuit d'hiver, il n'aurait jamais crue que ce qu'il s'était passé là bas aurait scellé le futur et que la guerre en aurait été une de ses conséquences. Mais s'il devait refaire ce qu'il avait fait, il le referais tout de même. Pour lui, il est assez naturel de prendre des risques pour sauver quelqu'un, même au risque de sacrifier sa propre vie. Il était fort probable qu'Aenos et Tina se rencontrent à nouveau, mais cette fois, la finalité de ce combat ne sera pas une jambe brisée pour Aenos, ce sera un des derniers tournant de la guerre, cela voudra dire que la guerre se finira bientôt et qu'Aenos ou Tina , ou peut-être les deux, n'en verra  pas la fin. Il est difficile de penser que l'on ne verra peut-être pas la paix pour laquelle on s'est battu, mais Aenos avait vu celle qui était d'avant le conseil des chefs, et ça lui a suffit largement pour savoir ce qu'est la paix. Et bientôt, les nouveaux élèves auront aussi une paix, différente sûrement , mais qui calmera les esprits ardents de cette guerre. Il avait alors encore une chose à dire à Azuki

«  _ ça peut te paraître bizarre, mais je voudrais juste te demander une petite faveur. Si tu vois la fin de la guerre, tu verras sûrement les chefs changer, alors souvient toi des sous-chefs et chefs de cette guerre. Il ne faut pas qu'une guerre pareille pour des raisons assez douteuse se reproduise, il faut que l'histoire ne se répète pas. Sinon la guerre recommencera de plus belle, alors si tu survis à la guerre et pas moi, juste souviens toi, et empêche l'histoire de se répété si elle t'y oblige. »

Aenos était lui même étonné de pouvoir dire ce genre de phrase, ça doit être pour ça qu'il n'a besoin de faire aucun effort en philosophie... Les devoirs de maths n'avançait pas tellement , mais philosopher avec Azuki était bien plus passionnant, voir même plus important. Aenos détourna légèrement le regard pour voir qu'une nuée de corbeau traversait le ciel. Leur pelage sombre ne les aidait pas à cacher leur présence. Aenos ne savait pas si le fait que cela annonce un mauvais pressentiment soit vrai, mais il n'avait pas peur de son destin quel qu’il soit. S'il devait lui arrivé malheur, autant qu'il l'affronte avec sérénité qu'avec peur. Après tout, personne ne peut, avec certitude , savoir si on pourra voir le prochaine aube ou si la mort resserrera son étreinte avant. Aenos avait le pressentiment que la fin s'approchait, mais la fin de la guerre ou de sa vie, il ne le savait pas. Mais il sentait que l'avenir proche sera noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de Math selon les Kaminari (PV Aenos 8D)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment apprendre à garder son sang froid en cours de maths
» Un cours de maths... Pas comme les autres. (PV Senior Year)
» Joss & Emily en cours de math
» Le PM JEA, l'homme de l'annee selon Haiti En Marche
» cours de latin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Salles de classe-
Sauter vers: