AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Jeu 29 Mai 2014 - 13:51

La main d'Aoryane s'approcha dangereusement de la poitrine de la serveuse, mais il s’arrêta lorsqu'il entendit crier Aya.

"Écoute moi bien sale traînée, lui... C'est mon copain."

Aoryane se tourna vers elle, il ne comprit pas le sens de sa phrase, ne comprenant que le coté "mignon" de la chose, Aya venait de crier qu'elle et lui était ami, ce qui semblait déjà... assez anormale pour Aoryane mais il ne dit rien. L'Ange de la mort, elle, plaqua sa main sur sa ouche en rougissant, elle n'en revenait pas que Aya avait osé user de cette "technique" pour empêcher Aoryane de toucher cette poitrine si dangereuse pour son cœur innocent. La serveuse elle, se tourna enfin vers cette "fillette" comparé à elle et répondit :

"Réellement? Je ne le crois pas... Il est trop parfait pour toi... Prouve le!"

Aya se redressa alors, se pencha en avant et déposa ses lèvres sur celle de Aoryane. Aoryane se figea, tel un bloc de glace, il l'était encore plus que d'habitude, il était réellement loin à présent, l'Ange de la mort se mordit les doigts, de rage, de tristesse, de rancune mais elle ne dit rien, elle ne pouvait rien dire. Le groupe de jeune regardait la scène de loin et marmonnait entre eux des propos inintelligibles de la table de nos héros. La serveuse perdit son sourire. Aya se remit droite et lui dit d'un ton mauvais :

"Alors je te conseil de te casser... Parce que si tu le touche ça vas mal aller!"

La serveuse se leva alors, prit sa glace et retourna dans les cuisines, du coin de l’œil, l'Ange de la mort la vu se faire enguirlander par son patron, cette histoire de pause était fausse à ce qu'elle voyait, mais elle s'en fichait, elle regardait un Aoryane totalement figé et une Aya, les yeux baissés, les joues rouges en train de marmonner des excuses à tout va. L'Ange de la mort s'approcha et voulut lui dire quelque chose mais un événement inattendu l’empêcha de parler.

"Comme c'est mignon..."

Un des jeunes du groupe des jeunes venait de se lever et s'était approché de leur table, il était assez grand et costaud, les yeux long et blond, il faisait surement partit du clan de Kaminari. Ses amis, deux filles, une aux cheveux rouge et l'autre aux vêtements verts, du clan de Haiko et de Asuna respectivement et trois garçons, deux aux vêtements bleus et un totalement habillé en noir, du clan de Yachiru et de Mikari respectivement ricanaient doucement en regardant leur ami Kaminari embêter ce petit couple.

"Regardez moi ces deux petits en train de manger une glace ensemble... c'est trop mignon... (Il vit la glace même pas entamé de Aoryane) Bah alors? Tu ne mange pas? Tu veux de l'aide? (Il attrapa la cuillère, prit une grosse part de glace et la fit tomber sur les genoux de Aoryane, qui ne bougea pas) Oups.... désolé... j'ai pas fait exprès..."

Ses amis étaient mort de rire en le voyant faire. L'Ange de la mort commencer à trembler de rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Jeu 29 Mai 2014 - 14:15

Ayame releva la tête vers l'ange de la mort, prête a subir sa colère. La jeune kurasu était consciente que ce petit ange avait un gros faible pour Aoryane. Elle ne voulait pas la blesser... Ni la rendre furieuse en fait. Ayame observa le jeune homme du coin de l'oeil. Il s'était complétement figé, comme si tout a coup son coeur s'était arreter de battre et que son corps se soit mit en pause. Les jeunes de la table plus loin s'étaient réunis autour de la leur, aparemment bien decider a les embêter. Ayame n'intervint pas tout de suite, elle resta silencieuse, jusqu'a ce que l'un d'entre eux s'rn prenne a Aoryane. Le sang d'Ayame ne fit qu'un tours. Elle se leva brusquement, faisant tonber sachaise au sol. En quelques enjambées, elle fit face a l'homme, s'interposant entre lui et Aoryane. Aussi rapide qu'un serpent, elle atteape sa main, absorbant l'énergie vitale de l'homme qui perd connaissance. Ayame n'utilisait pas souvent son pouvoir, mais elle savait s'en servir. Rapidement, quelque chose imobilisa Ayame, il sembllerais que l'und'entre eux ai un pouvoir devastateur. La jeune etudiante tombe a genoux, se tordant sous le mal. Un gémissement de douleur lui échappe, suivit d'un petit couinement. Elle espérait qu'Aoryane sorte de sa torpeur, qu'il l'aide car elle savait qu'elle ne suporterais pas la douleur bien longtemps. Les larmes coulaient desormais sur ces joues et la kurasu respirait difficilement.

-Aoryane... S'il te plaît...

Un nouveau gémissement s'echappe de ces lèvres... C'est trop douloureux... Beaucoup trop douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Jeu 29 Mai 2014 - 23:10

Aya s'était levé précipitamment pour protéger l'honneur de Aoryane, qui ne bougeait toujours pas, elle attrapa le poignet au jeune homme aux cheveux blonds puis après quelques instants, celui-ci tomba dans les pommes, surement dus au contact entre Aya et lui. Soudain, Aya fut comme bloqué, elle ne bougeait plus du tout, elle tomba à genoux en gémissant de douleur. Le garçon en noir la désigner du doigt. Il était surement à l'origine de cette immobilisation et de cette douleur. Elle se tordit alors de douleur, devant les rires et les regards amuser des compagnons du jeune homme en noir et celui aux cheveux jaunes. Elle essaya de regarder Aoryane, le voyant encore imobile, elle dit doucement un appel à l'aide :

"Aoryane... S'il te plaît..."

Des larmes coulèrent sur ses joues. Aoryane restait immobile. L'Ange de la mort l'observant, comme si elle ignorait les cris de Aya. Puis elle ouvrit la bouche et dit simplement.

"Il faut le faire.... N'est-ce pas? Aoryane?"

Les yeux de Aoryane se mirent alors à pleurer, tout d'abord des larmes normales, qui provoqua des rire parmis les jeunes.

"Regardez! Il pleure! Il est si mignon!"

Ils riraient longtemps mais ils se stoppèrent immédiatement lorsqu'ils virent les larmes de Aoryane prendre une teinte rouge sang. Aoryane tourna sa tête vers les jeunes et se leva. Les jeunes s'avancèrent prudemment, le jeune en noir continuant d'activer son pouvoir sur Aya. L'Ange de la mort se mit un peu plus loin, attrapa une chaise et la jeta sur la tête du garçon. Il fut déstabilisé par cette attaque surprise, relâchant son pouvoir. Aoryane fonça alors, à une vitesse assez importante jusqu'à lui, il le frappa sur le menton en partant du bas en un magnifique uppercut. Le jeune en noir fut soulevé du sol de quelques centimètres puis retomba lourdement par terre, assommé.
Aoryane se tourna vers les 2 filles et les 2 garçons. Ses larmes de sang et ses iris totalement blancs. Les jeunes sentirent un frisson parcourir leur corps. Une des deux filles s'avança en criant :

"Comme si on devait avoir peur! On est quatre contre lui! Moi j'attaque!"

Elle ferma les poings et ferma les yeux, son corps fut parcourut d'une intense fumée, son corps rougit fortement et de la vapeur sortait de ses oreilles et de sa bouche. Son pouvoir consisté à chauffer son corps, augmentant ses capacités, sa vitesse, ses réflexes, sa force et sa résistance. Elle se mis alors à demi penché en avant et fonça sur Aoryane, le poing en arrière puis lui asséna un parfait du droit en plein visage. Mais elle n’atteignit pas son visage, la main de Aoryane s'était interposé, bloquant son attaque. Aoryane serra alors, faisant hurler de douleur la jeune fille, puis de l'autre main, il frappa la nuque de la jeune fille, l’assommant sur le coup.
Ses amis regardèrent Aoryane avec la peur dans leurs yeux, le pouvoir de leur ami était très puissant, en l'activant, nul n'aurait du pouvoir réussir à la bloquer et encore moins à lui faire sortir de tels cris de douleur en lui serrant le poing. Ils regardèrent Aoryane et virent en lui... un monstre de puissance. Ils commençaient à trembler. Que pouvaient-ils faire? A part espérer un miracle? La dernière jeune fille cria alors :

"On fait notre combo! On devrait l'avoir!"

Les deux gars acquiescèrent et se mirent en position, en formation de triangle. Aoryane n'attendit pas qu'ils attaquent, il fonça sur la fille. Mais c'était ce qu'ils attendaient. L'un des garçon frappa le sol, transformant le bois sous les pieds de Aoryane en eau, il tomba alors dans ce trou, le deuxième claqua des doigts, gelant l'eau du trou, bloquant Aoryane puis la fille fit apparaître un grand javelot en ronce et le jeta sur Aoryane. Ce combo aurait été parfait, si le javelot n'avait pas été coupé en deux. L'Ange de la mort guettait, elle avait sortit sa faux et avait coupé cette objet qu'elle pouvait touché, puis elle frappa la glace et la brisa, libérant Aoryane de sa prison. Il sortit du trou et fonça sur la fille, l’assomma d'un coup puis se tourna vers les deux gars.

"Attend! Attend! On a compris! On s'en va! T'énerve pas!"

Aoryane ne répondit rien, il ne bougea pas. Les deux gars soulevèrent leurs amis et partirent lentement avec eux sur leurs épaules, laissant Aoryane et Aya seul sur la terrasse. Aoryane resta immobile et redeviens comme une statue de glace. L'Ange de la mort rangea sa faux et tomba sur le sol sans bouger. Les larmes de sang avaient cessé de couler mes les iris de Aoryane n'étaient toujours pas revenu. Et ils restèrent ainsi. Attendant quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Ven 30 Mai 2014 - 0:03

Ayame erait tétanisée par la douleur, il lui était incapable de bouger. Elle ne savait pas d'ou cela provenait, ni de qui cela provenait. Tout ce qu'elle pouvait dire c'est terriblement douloureux. Elle plaqua une main sur sa poitrine alors qu'elle respirait de plus en plus difficilement. Elle avait l'impression de suffoquait, quelque chose lui ecrasait les poumons. Un nouveau gémissement de douleur lui echape. Elle as l'impression que tout l'oxygène de l'air a disparu. L'ange de la mort prononce quelque chose mais Ayame est dans l'incapacité d'entendre quoi que ce soit. Elle entend cependant les jeunes rirent puis s'arrétaient nette. Ayame se demandait ce qu'il se passait. A vrai dire elle s'inquiètait pour Aoryane. Elle savait que ces pouvoirs étaient grands, mais elle savait que leurs agresseurs était nombreux. Lentement, la kurasu ferma les yeux, se laissant petit a petit glisser dans l'inconscience.

Tout s'arrèta d'un coup. Ayame rouvrit les yeux, agressée par la lumière intense du jour. Ellr de mit a respirer fortement, comme si elle était rester sous l'eau un moment, qu'elle etait rester en apnée et qu'elle venait de remonter a la surface. Ces yeux mirent un moment a voir a peu prés claire. Ellle finit par relever la tête pour voir Aoryane en mauvaise posture. En effet le jeune homme était emprisonné dans ce qui semblait être de la glace, et on l'agresser avec une arme faites de ronces. L'ange fe la mort intervint rapidement, brisant l'arme et l'épaisse couche de glace avec une facilité déconcertante. Les agresseurs prirent la fuite, leurs amis bléssés sur le dos. Ayame vit rapidement qu'Aoryane ne bougeait plus et elle se mit a paniquée.

-Aoryane !!

Ayame trouva la force de se lever, se precipitant vers lui. Elle traversa l'ange de la mort avant de se retrouver devant Aoryane, les yeux blanc comme neiges et les joues pleine de sang.

-Non... Tout mais pas ca...

La kurasu posa ces mains sur les joues ensanglantés du jeune homme et cola son front au sien, activant son pouvoir pour lui transmettre le peu de force qu'il lui rester.

-Aoryane murmura-t-elle apeuré, Reste avec moi... Je suis la... Je t'en prie regarde moi... Aoryane...

Ayame tremblait comme une feuille, les larmes coulaient sur ces joues. Non, il était hors fe question qu'elle le perde ! Lui donnant toute ces force, elle se mit a saigné du nez, lui donnant toujours plus d'énérgie, elle ferma doucement les yeux. Elle n'allait pas tarder a perdre connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Ven 30 Mai 2014 - 21:04

Aya se tenait devant un Aoryane droit comme un piquet et immobile tel un arbre, les yeux totalement blancs, les joues couvert d'un sang séché et les bras sec le long de son corps. Elle criait, tentant, malgré sa faiblesse et sa fatigue du à sa récente attaque, de le réveiller. Mais ses cris, ses efforts, étaient inutiles car ils ne pouvaient atteindre Aoryane. Il n'était plus dans ce monde, ou tout du moins, son esprit n'était plus présent. Il voletait dans un espace temps différent, tourbillonnant dans des remous de mémoires, de peur, de joie, de secret, de pensée de gens provenant du monde entier, telle une gigantesque mer, une mer totalement nouvelle et infiniment grande.
Et dans ce nouveau monde, au possibilité infinie, flotter un Aoryane transparent, comme un fantôme de son propre corps. Il errait, suivant le courant des pensées l'entourant, il s'agissait à ce moment précis, de recettes de cuisine, de femme n'étant surement pas celle de son penseur et de bagarre dans une cours de recrée. Aoryane ne semblait pas surpris, il ne semblait pas effrayer, ni ennuyer, il restait, comme soutenu par un siège invisible, à regarder les pensées passant devant lui, sans s'y intéressée pourtant, il attendait, il savait peut être qu'il ne pouvait pas s’échapper quoiqu'il ferrait? Ou à moins, il savait que quelque chose arriverait et qu'il lui fallait garder ces forces! Ou sinon, il restait naturel, digne de l'Aoryane que l'on connait tous.
Il était donc en train de flotter, sans rien faire, sans rien dire, sans rien regarder de précis, jusqu'à ce que quelque chose arriva, une lumière éblouissante apparut, elle s'approcha de Aoryane, qui ne semblait pas la voir. Sur son passage, les pensées alentours s'enfuirent comme si elles venaient de voir leur mort arrivait à travers cette lumière. Une des pensées de vit surement pas la lumière s'approcher, elle fut traverser par celle-ci, elle se contracta sur elle même, noircissant, son image, une petite grand mère traversant la rue, commença à changer, la grand mère commença à saigner de partout, la rue se transforma en un enfer sans nom, squelettes, démons, feu, cadavres... et les yeux de la grand mère étaient d'un noir d'encre et regarder à l'extérieur de la pensée, comme si elle pouvait voir ce monde inconnu, puis la pensée disparut en un éclair de fumée.
La lumière atteignit Aoryane, elle s’arrêta juste en face de lui et attendit. Les secondes, puis les minutes, puis les heures, puis les journées, puis les semaines, puis les mois et enfin les années passèrent. Cela dura surement un millénaire dans ce monde, mais cela ne dura surement que quelques secondes dans le monde réel, le temps ne s'écoulant surement pas de la même façon dans les deux dimensions. Alors Aoryane se tourna vers elle, juste sa tête bougea, comme si son corps n'avait plus de nerfs relié à ses muscles. Il ouvrit la bouche et dit doucement :

"Qui... es tu?"

La lumière ne bougea pas, un rire cristallin en sortit puis une main se tendit vers Aoryane et une voix dit distinctement :

"Prend ma main et tu le sauras ou plutôt... tu le sauras... de nouveau."

Aoryane sembla alors retrouvait de ses forces, son bras se leva lentement, sa main s'approcha de celle du bras de la lumière puis elle se referma dans celle ci. La lumière grossit alors, avala Aoryane puis se contracta, l'entourant avec une épaisseur de moins d'un millimètre. Après quelques instants, qui aurait très bien pu être des heures comme des années dans ce monde, la lumière disparut et Aoryane pu de nouveau regarder autour de lui. Il vit alors un petit village, petit mais joyeux, discret mais conviviale, éloigné mais chaleureux. Des habitants passaient ici et là, se disant bonjour, demandant des nouvelles de l'un ou de l'autre. Ils ne semblaient pas voir Aoryane, qu'il traversait comme s'il n'était pas là. Se demandant ce qu'il faisait là, Aoryane regarda autour de lui puis aperçut la lumière, il se dirigea mécaniquement vers elle.
Après quelques minutes de marches, qui l'avait fait sortir du village et dirigé vers une forêt, Aoryane se trouvait dans cette forêt très éclairé parce qu'elle ne possédait que peu d'arbre. Il y marcha, tout en suivant la lumière, que quelques minutes avant de s’arrêter, il était arriver dans une clairière, elle était vide, à l’exception d'une personne qui était assit au pied d'un gros arbre, lisant un livre, seul. Il ne semblait pas triste mais il n'était pas heureux non plus. Aoryane s'approcha de cet inconnu et il s’aperçut qu'il s'agissait d'un très jeune garçon, à peine âgé de 10 ans. Ses grands yeux dorée caché par une chevelure grisonnante suivait attentivement les lignes marqué dans son livre. Aoryane observa ce jeune garçon, sachant que la lumière ne l'avait pas mené ici pour rien et en effet, une autre personne s'approcha.
Elle semblait provenir de nul part, elle s'était comme téléporté à la frontière de cette clairière, comme attiré par un être ou un objet important, il s'agissait forcement de ce jeune garçon. Cette personne était une femme, une assez grande femme, avec une grosse paire de seins et une grande cape avec capuche sur le dos, lui cachant le visage. Elle s'approcha et s’arrêta juste à coté du garçon. Elle se racla alors la gorge. Le garçon leva alors les yeux, un grand sourire apparut sur son visage. A cette vision, le corps de Aoryane se contracta, comme s'il venait d'être transpercé par un gros couteau. Le garçon ferma son livre, le posa à coté de lui, se leva et prit dans ses bras la femme qui venait d'arriver. Il continuait de sourire lorsqu'il dit :

"Tu m'as manqué ..."

Le nom de la femme n'attéignit pas les oreilles de Aoryane, il était pourtant très proche d'eux.

"Où étais tu? Tu m'as tant manqué. Tu sais que je suis si seul sans toi."

La jeune femme se mit à genoux et écarta les meches de cheveux devant les yeux du jeune garçon. Elle lui sourit et lui dit alors :

"Et je sais à quel point tu es heureux de me voir mon petit..."

Le cœur de Aoryane sembla brûler lorsqu'il entendit le nom du petit garçon.

"... Aoryane."

La lumière envahit la clairière, emportant alors Aoryane avec elle, il tenta de lutter, criant :

"Non! C'est... c'est moi! C’est mon passé! Je... Je veux le connaitre! Laisse moi! Laisse moi savoir! Je veux... Je DOIS savoir!"

Mais la lumière était trop forte, il fut emporté. IL se retrouva alors sans le noir, il avait les yeux fermés et il n'entendait plus rien. Il commençait à entendre des petits bruits. Il attendit encore. Il commençait à entendre des pleurs. Il savait que ce n'était plus très long. Il entendit alors très clairement :

"Aoryane, reste avec moi... Je suis la... Je t'en prie regarde moi... Aoryane..."

C'était la voix de Aya, Aoryane était revenu dans le monde réel. Il ouvrit doucement les yeux, vit la jeune fille, le front posé contre le sien, ses mains lui tenant les joues, les larmes aux yeux en trian de trembler lègèrement. Il leva alors sa main, la posa sur le haut du crâne de Aya.

"Je suis là Aya. Ne t'inquiète pas."

Il lui sourit alors et ajouta :

"Je l'ai retrouvé... ma joie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Ven 30 Mai 2014 - 23:48

Le temps s'écoulait, comme au ralentit. On aurait pu se croire dans un fabuleux film d'action dans lequel le héro frolerais la mort lors d'une magnifique slow motion. Seulement cette fois nous n'étions pas dans un film mais bel et bien dans la vraie vie. Chaques secondes paraissait longues et éprouvante et la jeune kurasu les comptait petit a petit dans sa tète. Ayame inspira longuement, se battant contre elle même pour garder son pouvoir actif. Les risques étaient bien trop grand pour qu'elle se relache ne serais-ce que quelques secondes. Elle risquait de perdre quelqu'un, de perdre quelqu'un qu'elle aimait. Cette vérité lui ecplosa a la figure. Oui elle l'aimait. Un long frissons lui parcourut le dos alors qu'elle intensifiait le transfert d'énergie. Il fallait qu'il se reveille... Les larmes coulèrent sur ces joues et elle ferna les yeux, prette a se laisser prendre par l'inconscience, prette a se laisser bercer par l'évanouissement. La voix d'Aoryane l'arracha des griffes de la fatigue.

Ayame sursauta lorsque le mikarie posa une main sur sa tête et elle ouvrit les yeux, se retrouvant face a face avec les siens, d'un doré profond et délicat. La jeune femme laisse echapper un soupire de soulagement. Elle enlace doucement le jeune homme et le sert fort contre elle, comme pour vérifier s'il est vraiment la, s'il est vraiment lui.

-Ne me refait plus jamais une telle peur...

Elle le relache rapidement et l'observe, assez surprise par ces paroles. Il avait retrouver sa joie ? Qu'est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? Ayame plongea ces yeux dans les siens, y décelant une nouvelle lueur. Il avait l'air plus... Plus humains. Elle lui embrasse la joue avant d'inspirer profondément.

-Tu es sur que tout vas bien ?

La jeune membre du clan de la vie essuya le sang sur son visage. Cela arrivait souvent lorsqu'elle utilisait son pouvoir un peu trop. La prenière fois que cela était arriver, elle n'était qu'une enfant. Elle se souvient qu'elle voulait simplement soigner son chat. C'est stupide n'est-ce pas ? C'est comme ca qu'elle as découvert ces pouvoirs pour la première fois. Soudain inquiète pour l'ange de la mort, Aya la chercha deseperement du regard. Observant les environs. Elle finit par la voir non loin d'Aoryane, le regard complétement vide d'émotion. Ayame espérait scincérement que l'ange de la mort ne lui en voulait pas trop pour ce baiser. La jeune kurasu ne pouvait pas affiemer qu'il ne voulait rien dire, mais elle pouvait au moins promettre que c'était pour l'empecher de faire une grosse bétise avec cette becasse de serveuse.

-Pardon petit ange... Je ne voulais pas te blesser...
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Dim 1 Juin 2014 - 16:44

Aya ne semblait pas vouloir croire que Aoryane était revenu, qu'il était là, à la regarder, à lui sourire, à lui parler, pensait-elle qu'elle l'avait perdu à tout jamais? Surement, mais Aoryane était de nouveau réveillé et il l'était même plus qu'avant son court sommeil. Aya s'inquiétait de son état, elle lui embrasa sur la joue avant de lui demander :

"Tu es sur que tout vas bien ?"

Aoryane sourit et répondit :

"Oui! Je me sens vraiment bien, comme si mon corps venait de retrouver une partie de lui même qui avait disparut depuis trop longtemps. A présent, je peux dire et ressentir à la fois ceci : Je suis heureux. Heureux de te revoir, heureux de revenir dans ce monde, heureux d'être moi."

Il fit une courte pause, comme s'il cherchait quelque chose dans son esprit, après quelques secondes, que Aya prit pour s'essuyer ses joues, Aoryane reprit, plus doucement :

"Pourtant... je ne me sens pas complet... il me manque des choses.... il me manque des sentiments... Mon corps est à présent que joie, je ne connais pas la tristesse, la colère, la timidité... et que sais-je d'autre... Je ne veux pas n'être que composé d'un sentiment... Il me faut retrouver le reste! Il le faut vraiment!"

Aya chercha soudain des yeux quelque chose, Aoryane n'eut pas le temps de lui demander ce qu'elle cherchait qu'il comprit, il chercha avec elle et repéra son Ange de la mort. Elle était assise, ne bouger plus, ses yeux étaient vide d'émotion et elle semblait regarder un objet invisible non loin d'elle. Aoryane s'approcha d'elle et se mit à genoux devant elle. Il la fixa quelques secondes avant de lui dire :

"Réveille toi petit ange. Je suis là."

Les yeux de l'Ange commencèrent à pétiller, puis ils retrouvèrent leurs éclats originels. L'Ange de la mort leva doucement les yeux et dit doucement :

"Aoooo?..."

Aoryane lui sourit, un magnifique sourire, et lui dit :

"Oui mon ange, je suis là."

L'Ange de la mort, voyant le visage de Aoryane et son sourire, fut tout d'abord légèrement surprise puis elle sourit à son tour et répondit :

"Je suis contente..."

Aya s'approcha alors et dit à l'Ange de la mort :

"Pardon petit ange... Je ne voulais pas te blesser..."

L'Ange de la mort se tourna vers elle, elle comprit peut être immédiatement ce qu'elle voulait dire, elle parlait surement de ce baiser avec Aoryane. Les joues de l'Ange rougirent, elle baissa les yeux et répondit tout simplement en secoua sa tête de droite à gauche :

"Non... non... ce... ce n'est rien... Si tu aimes Ao... Tu as le droit d'être à ses cotés... je ne suis rien pour m'opposer à ça... rien du tout..."

Aoryane se tourna vers l'Ange de la mort et lui dit :

"Non mon ange, ne dit pas ça... Tu es très importante pour moi... que ferais-je sans toi? Que ferais-je sans tes éternelles plaintes? Je ne peux plus vivre sans ta présence! Tu es une forme de mon bonheur mon ange."

L'Ange de la mort se tourna vers lui, les yeux ronds, les joues rouges et les lèvres tremblantes. Elle se cacha les yeux en frissonnant et en murmurant :

"Non... c'est pas vrai... tu mens... Sacré Ao... Tu me fais vraiment tourné en bourrique... Je t'adore..."

Aoryane se tourna alors vers Aya et lui dit :

"Mon Ange a dit quelque chose... Tu m'aimes Aya?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Ven 6 Juin 2014 - 15:03

Ayame écoute les paroles d'Aoryanne avec une grande attention. A ce moment précis, elle essayait de le comprendre. D'ou lui était venue ce long moment d'absence ? Elle était tellement heureuse que ces yeux ai retrouvé leurs teintes doré qu'elle aurait presque pu l'embrasser. Cette pensée la fais rougir. Qu'est-ce qui lui arriver ? Pourquoi est-ce qu'Aoryanne la chamboulait tant ? Dans l'impossibilité de donner des réponses a toute les questions qu'elle se pose, la jeune femme préfére les ignorer. La jeune kurasu se pose trop de questions. Elle préfére ignorer son sub-conscient, tentant tant bien que mal de le faire taire, meme si cette mission est évidemment impossible.Ayame frissonne etrangement, ni de froid ni de peur. Elle reprends ces esprits, observant Aoryane et son ange. Cette scène etait tendre er scincère, tellement que la jeune membre du clan de la vie se sentait en trop. Elle n'osa rien dire, se contentant d'observer la scène. Lorsqu'Aoryanne se retourne vers elle, lui demandant le plus simplement du monde si l'ange disait vrai, si Ayame l'aimait.

La kurasu se raidit, plongeant son regard dans celui d'Aoryanne. Aimer... Ce verbe si commun, ce verbe si humain était-il le verbe qui répondait a toute ces questions. Ce verbe justifiait-il son inquiétude, ces frissons inexpliqués et son envie constante d'être prés du jeune homme. La réponse était oui. La vérité explosa dans sa tète comme une bombe de couleur. "Tu l'aimes...". Cette phrase qu'elle se répète dans son subconscient, elle n'arrive pas a la prononcer. Ces mots tellement comuns, que tant de gens répéte chaques jours a leur familles, a leurs amis ou a leurs amoureux, elle, ne pouvait pas. Ca paraissait simple, pourtant elle en érait tout bonnement incapable.

-Oui... Elle dit vrai

Le rouge aux joues, elle baisse la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Ven 6 Juin 2014 - 17:52

Ainsi Aya aimait Aoryane et elle l'avait "avouer" à celui qui réside dans son cœur. L'ange de la mort en entendant ça sentit son cœur se serrer et se refroidir, comme si un être glacial venait de lui presser son cœur avec une force cruelle et voulut. Elle ne dit rien cependant, attendant et suivant le choix de Aoryane. Elle avait accepté le fait de n'être pas grand chose pour Aoryane et elle savait que Aya serait très bien pour accompagner son Ao. Elle ne dit rien et s'éloigna un peu pour laisser une intimité plus présente pour ce nouveau couple. Mais Aoryane bougea avant qu'elle n'ait eu le temps de partir assez loin. Il posa sa main sur la tête baissé de Aya et lui sourit doucement avant de lui dire ce simple mot :

"Désolé."

L'Ange de la mort sentit son cœur se réchauffer à une vitesse incroyable. Avait-elle bien entendu? Avait-il réellement dt "Désolé"? Est-ce que cela voulait bien dire ce qu'elle voulait vouloir croire? Aoryane... ne l'aime pas? Au tout du moins... pas de la même façon? L'Ange de la mort prit grandement sur elle pour ne pas crier de joie, essayant de partager le malheur de Aya, mais elle ne put s’empêcher de sourire, un petit sourire vicieux et sournois, voulant tout dire : "Bien fiat pour toi." Mais Aoryane ne s’arrêta pas là, il continua :

"Désolé Aya, je ne peux partager ce que tu ressens pour moi. Mais pas pour l'explication que tu semble comprendre. Je ne peux t'aimer car je ne sais pas aimer."

L'Ange de la mort se rapprocha, les yeux grossit par la surprise. Aoryane n'aimer pas Aya parce qu'il... ne pouvait pas aimer? Mais s'il ne pouvait aimer? Cela la comptait aussi dedans n'est-ce pas? Elle commença à avoir froid. Trop de changement d'émotion dans son petit cœur... c'était trop pour elle. Aoryane continua :

"Je n'ai récupéré qu'une partie de mes sentiments. Uniquement ma joie. Je pense que les autres sentiments sont caché quelque aprt dans mon esprit, un jour je pourrais les retrouver et ce jour là, reviens me voir. Lorsque mon sentiment d'amour sera revenu, redis moi cette amour que tu as au fond du cœur et ce jour là, je te répondrais réellement."

Il retira la main sur sa tête et lui dit en fermant les yeux et avec un sourire :

"D'accord Aya?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Mer 18 Juin 2014 - 11:35

La kurasu regardait désormais le sol, trouvant soudain un intérêt a chaque petit grains présents sous ces pieds. Non, elle n'avait pas l'habitude de ce genre de révélations, et encore moins de les avouées. C'était un peu trop pour elle, trop d'un coup. Lucky qui ne s'était pas montrer jusqu'à présent apparut prés d'Ayame. C'est étrange qu'il ne soit pas intervenue lors de leur aggression précédente. La membre du clan de la vie sermonna son compagnon par la pensée. Si Aoryane n'avait pas été la... non, la jeune femme ne préférer pas imaginée ce cas de figure.

"Désolé."

Désolé ? il n'y avait pas de quoi... la kurasu était consciente que ces sentiments était a simple sens, qu'ils n'étaient pas réciproque du tout. La jeune femme releva la tête, croisant le regard de l'ange de la mort, ainsi que son sourire satisfait. Tenshi ne s'en rendait pas compte, mais elle venait de la blesser... tellement que les larmes ne tardèrent pas a innonder ces yeux bleus. Ayame croyait avoir en cette ange sa première amie, elle semblait s'être lourdement trompée.

"Désolé Aya, je ne peux partager ce que tu ressens pour moi. Mais pas pour l'explication que tu semble comprendre. Je ne peux t'aimer car je ne sais pas aimer."

La kurasu fronce les sourcils. Il est clair que ce n'est pas les raisons auquels elle pensait. Il ne peut pas aimer ? Alors il ne ressentait vraiment aucun sentiment ? A part la joie qu'il venait de retrouver ? Cela expliquait beaucoup de chose ! C'est pour ça qu'il était aussi froid ? aussi distant et aussi... inexpressif ? Surement. Un léger sourire se dessinna sur les lèvres de la jeune femme.

"Je n'ai récupéré qu'une partie de mes sentiments. Uniquement ma joie. Je pense que les autres sentiments sont caché quelque aprt dans mon esprit, un jour je pourrais les retrouver et ce jour là, reviens me voir. Lorsque mon sentiment d'amour sera revenu, redis moi cette amour que tu as au fond du cœur et ce jour là, je te répondrais réellement."

Cette fois c'est un vrai sourire qu'arborait la jeune femme. Un sourire fière et pétillant malgré les larmes sur ces joues. Elle les essuis d'ailleurs rapidement d'un revers de la main. Ainsi elle l'aiderait a retrouver tout ces sentiments, l'amour, la peur, l'angoisse, la gourmandise, la tristesse, l'envie, tout ces sentiments qui font de quelqu'un quelqu'un d'humain. Elle plonge ces yeux bleus dans les yeux or du mikari.

- Et bien dans ce cas, laisse moi te faire une promesse Aoryane. Je compte bien t'aider a retrouver chacun de tes sentiments, les plus négatifs comme les plus positifs, crois moi, je ne te lacherais pas d'une semelle jusqu'à ce que tu les retrouves tous un par un, jusqu'a ce que tu réponde franchement et objectivement à la questions de mes sentiments.

La kurasu souriait de toute ces dents, Laissant exploser son bonheur au visage de l'ange. Elle finit par tourner des talons, laissant l'argent de leurs commandes ainsi qu'une large marges pour les dégâts causées au comptoir, Ayame s'arrange pour ne pas avoir de problème avec la police; Il manquerait plus que ça ! Elle s'arrange également pour Aoryanne puis le retrouve sur la térasse.

-Nous devrions nous éclipsés maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Dim 6 Juil 2014 - 12:47

Aya sourit de toutes ses dents à Aoryane et malgré les larmes qui coulaient lentement le long de ses joues, qu'elle essuya rapidement, elle semblait très heureuse de la réponse que lui avait donner Aoryane pour sa "confession". Elle plongea ses yeux dans ceux de Aoryane et elle lui promit de l'aider, de l'aider à retrouver ses sentiments perdu, de l'aider à devenir un réel humain, qui peut rire ou pleurer, aimer ou détester, donner ou prendre et ce jusqu'à qu'il puisse répondre objectivement à l'amour de Aya, positivement ou négativement. Aoryane hocha la tête et répondit simplement :

"Je compte sur toi alors, Aya."

Aya, tout en continuant de sourire de toutes ses dents, se retourna et alla payer. Pendant ce laps de temps Aoryane se tourna vers l'ange de la mort et demanda :

"Pourquoi ce regard triste mon ange?"

L'ange de la mort avait en effet les yeux un peu humide et le regard vide, en entendant Aoryane lui parler elle secoua la tête et fixa Aoryane en souriant doucement. Elle répondit alors :

"Non, non... rien du tout Ao... Ne t'en fait pas..."

Aoryane la regarda attentivement, il s'approcha d'un pas et répéta :

"Tu es sur que tout va bien? Tu peux me dire si quelque chose ne va pas."

L'ange de la mort regarda sans dire un mot Aoryane, elle dit soudain tout doucement :

"C'est... C'est... Il faut que je t'avoue quelque chose Ao... En faites... Ao! Je!"

Mais elle ne put finir sa phrase, Aya venait de revenir et l'ange de la mort fut comme devenu muette. Elle s'envola au dessus de Aoryane et Aya en silence sans rien dire. Aya dit alors à Aoryane :

"Nous devrions nous éclipsés maintenant..."

Aoryane hocha la tête et demanda :

"Où allons nous à présent?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Ven 26 Sep 2014 - 13:11

Evidemment, notre jolie Kurasu n'avait pas vraiment envie de rentrer. Retrouver les quatres murs froids et jaunis de sa chambre... non merci. Ces yeux se posent sur l'ange de la mort, qu'elle ne peut s'empêcher de détaillé du regard. Elle est magnifique... on ne peut pas le nier, ni même s'empêcher d'y pensé. Ayame reviens a la réalité en entendant le doux ténor du mikari. Il comptes sur elle ? Son cœur se serre légèrement à cette idée, elle espère y parvenir, lui rappeler ce que c'est que "les sentiments". Un sourire étire a nouveau ces lèvres.

- Tu peux, j'essaierais de ne pas te décevoir.

En sortant du "café", elle remarque qu'Aoryane et son ange discute, ne voulant pas les dérangé, elle évite de s'approcher d'avantage. Mais il vaudrait vraiment qu'il parte. Elle se permets de couper cours a la conversation, non sans remarquer l'air confus de l'ange. Elle décide de l'ignorer, légèrement vexée par son comportement précédent.

- euh... Ou pourrions nous aller ?...

Ayame pris quelque secondes pour réfléchir, avant qu'un sourire se dessine parfaitement sur ces joues. En murmurant un petit "fais moi confiance", elle s'empare de la main d'Aoryane et souris avant de recommencer a marché. Elle avait déjà une bonne idée de l'endroit qu'elle allait lui faire découvrir, c'était calme, désert, ils y seraient tranquille et en sécurité. Aya ne vérifia pas si l'ange de la mort les suivait, en fait elle ne préférait pas croiser son regard. Ayame ralentit le pas tout a coup, sentant le vertige s'emparer d'elle.

- Aoryane... je... je ne me sens...

Elle ne finit pas sa phrase que le sol se dérobe sous ces pieds. Elle regrette aussitôt d'avoir forcer sur ces pouvoirs, mais elle perd connaissance avant de prévenir le mikari.
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Mar 7 Oct 2014 - 19:45

Aya eut un petit sourire avant de prendre la main de Aoryane et de le tirer derrière elle en murmurant : "Fais moi confiance" Ils n'avaient même pas fait quelques pas avant que Aya ralentisse d'un seul coup et commence à avoir du mal à respirer. Elle eut juste le temps de murmurer "Aoryane... je... je ne me sens..." avant de s'écrouler sur le sol. Aoryane a regarda chuter comme au ralentit avant de réagir, il passa son bras sous le ventre de Aya, l’empêchant d'atteindre le sol, il la déposa doucement sur le dos sur le sol et il la regarda. L'ange de la mort s'approcha doucement pour voir ce qu'il se passait. Aoryane lui demanda, d'un ton un tout petit peu trop calme par rapport à la situation :

"Qu'est-ce qu'elle a?"

L'ange de la mort dit doucement :

"Peut être que... qu'elle est morte?"

Aoryane la regarda quelques instants sans rien dire avant de se retourner vers Aya et de lui déposer une main sur le cœur. Il attendit quelques instants avant de dire :

"Non... Elle respire... Mais pourquoi ne bouge t-elle plus?"

L'ange de la mort soupira et dit :

"Elle s'est juste évanouit... voyons... Emmène la donc dans un endroit avec un lit... Pourquoi pas ta chambre tiens... Euh... Non attend!"

Mais il était trop tard, Aoryane avait acquiescé ce que venait de dire son ange. Il passa donc ses bras sous le corps de Aya et la porta comme une princesse dans ses bras. Il se tourna alors vers la direction des dortoirs. L'ange de la mort se mordit les doigts en parlant à voix haute :

"Quelle idiote! Quelle idiote!"

Aoryane se tourna vers elle, tout en continuant de marcher, et lui dit :

"Tu as dit quelque chose?"

L'ange de la mort rougit et secoua la tête en rigolant.

"Non, non, rien du tout. Ah ah ah ah..."

Aoryane continua de marcher, portant une Aya évanouit dans les bras, ignorant tout les regards se posant sur lui, ignorant tout les ragots qu'il pouvait entendre, ignorant tout, n'ayant qu'un seul objectif actuel, amené Aya dans sa chambre. Il y parvient, heureusement pour lui, le dortoir était vide, il put alors monter jusqu'à sa chambre, il entra, il n'avait même pas prit le soin de fermer la porte, il n'y avait rien d’important dedans, il s'avança vers le lit, y déposa doucement Aya, prit une chaise, s'assit à ses cotés et attendit. L'ange de la mort se mit à flotter au dessus d'elle et demanda :

"Et maintenant? Que vas tu faire?"

Aoryane sourit, il passa une main dans les cheveux de Aya pour dégager son visage et dit :

"Rien, attendre, elle va bien finir par se réveiller non?"

Il ricana doucement et se remit à observer Aya. L'ange de la mort gonfla ces joues et s'envola dans un coin pour bouder en murmurant :

"Idiot de Ao... Idiot!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Mer 8 Oct 2014 - 10:41

Ayame s'évanouissait souvent. Quotidiennement en fait. A chaque fois qu'elle était en manque d'énergie. C'était liée a son pouvoir, mais elle n'aurait jamais su l'expliquer. Pendant quelques instant elle eu l'impression de flotter sur un petit nuage. Le genre de sensation que l'on ressens lorsque l'on retrouve son lit après une journée super chargée. Un soupire lui échappe alors qu'elle glisse davantage dans l'inconscience. La kurasu ne sent pas le jeune homme la porter, elle ne le sent pas non plus la déplacer. Elle se met a murmurer des phrases incompréhensible, elle parle d'abandon, de tristesse et d'inquiétude.

Lucky qui jusqu'ici était rester en retrait apparaît dans la chambre du mikari. Le chien observe sa maitresse un moment avant de s'assoir a coté du lit, prés de la chaise d'Aoryane. Un long silence suivis cet instant, silence rythmée par la respiration calme et posé d'Ayame qui dormait toujours profondément. Elle murmure quelques mots, en s'agitant un peu.


- Re...Reste... ne pars pas...

Ayame geint doucement, visiblement dans un rêve étrange. Elle y voyais Aoryane, de façon floue et éloignée. Elle n'arrivée pas a s'approcher, elle n'arrivait pas a l'aidée alors que des larmes rouge sang glisser sur ces joues. Ayame sembla se calmer un moment, toujours inconsciente. Lucky se mit a couiner alors que sa maitresse saigne du nez.

HRP : réponse courte désolée <3 j'essaie de me rattrapper sur la prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Mer 8 Oct 2014 - 20:46

Aoryane observait Aya sans rien dire, ignorant tout ce qu'il se passait autour de lui. Il fut pourtant contraint de tourner son regard vers son ange lorsque celle-ci cria à la vu du chien de Aya rentrant dans la chambre de Aoryane et s'asseyant à coté de la chaise de Aoryane. Celui-ci regarda un instant le chien et lui caressa le haut de la tête en lui disant :

"Toi aussi? Tu es impuissant dans une telle situation? Toi aussi tu aimerais la voir se réveiller? Toi aussi tu n'aime pas la voir dans cet état? Toi aussi... tu t’inquiète?"

Aoryane ne continua pas son dialogue avec le chien, il se tourna de nouveau vers Aya et lui parla, même s'il se doutait qu'elle ne pouvait surement pas l'entendre :

"Tiens... Ton chien est inquiet... Mais qu'est-ce que cela signifie réellement? Est-ce que c'est ce que je ressens actuellement en te regardant dans ce lit? Toi... si pleine de vie... si vive et joviale... te voir comme endormit... cela... m’inquiète?"

Un petit rire crispé sortit de la gorge de Aoryane, il baissa alors les yeux et dit :

"Je me demande si j'avais vraiment envie de récupérer un sentiment aussi douloureux que celui-là..."

L'ange de la mort s'approcha de Aoryane et lui dit :

"Tu vois? Si tu ne l'avais pas amené ici... si tu l'avais tout simplement emmené je ne sais où... à l'infirmerie... ou n'importe où... mais loin de toi, tu n'aurais pas à souffrir actuellement! Et je hais Aya pour t'avoir fait découvert ce sentiment... elle n'avait pas le droit de te faire ça! Pas le droit!"

Aoryane ne dit rien, il fixa de nouveau Aya pendant quelques secondes avant de dire :

"Mon ange... tu as tort... J'ai besoin de ces sentiments... j'ai besoin de savoir ce que ressente les hommes, de savoir ce que ressens Aya... si je veux pouvoir lui parler d'égal à égal... Elle n'a rien fait de mal... je... je veux la remercier pour ça..."

Il se pencha alors un peu en avant et caressa le crane de Aya en chuchotant presque :

"Il faut que tu te réveilles Aya... sinon... je ne pourrais jamais assez te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi..."

A ces mots, l'ange de la mort commença à trembler, de rage, de tristesse, de haine. Elle hurla alors :

"Comment ose tu!"

Aoryane se tourna vers elle et dit :

"Qu'est-ce qu'il y a?"

L'ange de la mort était furieuse, elle jetait des regards noirs à Aoryane et à Aya, telle une diablesse tout droit sortit de l'enfer, elle hurla :

"Merci Aya! Merci à cette inconnue! Merci de m'avoir fait découvrir les sentiments! Merci pour ça! Et moi? Moi? Ai-je le droit à des remerciements? Ai-je le droit d’être heureuse? Pourquoi uniquement elle? Pourquoi? N'ai-je pas toujours était là pour toi? Ne t'ai-je pas toujours encourager? Toujours soutenue? Toujours voulu que ton bonheur? Mais cela ne veut rien dire pour toi? Il n'y a plus que Aya pour toi? Tu me dégoûtes! Je te déteste Aoryane!"

Aoryane fut comme brisé, c'était la première fois que l'ange de la mort l'appeler par son prénom entièrement. Il balbutia quelques mots :

"Mais... mon ange... c'est..."

Elle ne le laissa pas finir, elle hurla encore :

"Tait toi! Ne te cherche pas d'excuses! On n'a plus rien à se dire!"

Aoryane se leva et s'approcha de son ange, ce fut à cet instant que Aya prononça des mots, elle dit :

"Re...Reste... ne pars pas..."

Aoryane s’arrêta net, il se tourna vers elle, l'ange de la mort regarda Aoryane et Aya et dit :

"Fait ton choix!"

Aoryane prit quelques instants de réflexion, n'osant pas choisir, n'osant pas abandonné ni Aya, ni son ange, pourtant, il présenta son dos à son ange et dit :

"Désolé... elle a besoin de moi..."

L'ange de la mort sentit alors des larmes monter dans ses yeux, des vrais larmes, celles qui blessent les cœur et qui détruisent les liens, elle dit alors tout doucement :

"Très bien... C'est ainsi que ça se finit... Adieu... Ao..."

Elle se tourna et s'éloigna, arriver à la limite entre l'ange et Aoryane au lieu d'être bloquer elle put continuer son chemin, elle prit la direction de la sortie et s'envola loin dans le ciel. Pendant ce temps, Aoryane s'était assit de nouveau, avait prit la main de Aya et disait doucement :

"Aya... faut que tu reviennes... Aya.... J'ai... gagné quelque chose grâce à toi... la joie... mais... j'ai aussi perdu quelqu'un... j'ai perdu ma seule amie... mon unique... amie... et elle m'a donné un cadeau en partant.... (Des larmes sont alors apparut dans les yeux de Aoryane coulant lentement sur les deux mains reliés de Aoryane et de Aya) Elle m'a laissé une profonde tristesse dans mon cœur.... Aya... J'ai besoin de toi...."

Aoryane colla alors sa tête sur la main de Aya et commença à pleurer, pour la première fois de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Mer 15 Oct 2014 - 9:59

Ayame glisse un peu plus dans l'inconscience, n'assistant pas à la violente dispute entre Aoryane et son ange de la mort. Ayame quand à elle se retrouva chez elle. Elle se balançais d'avant en arrières dans le grand rocking cher. Un rêve doux et utopique, prés de sa mère. Mère qu'elle n'a jamais connue. Pourtant, elle voyais son visage doux, serein et angélique, elle se perdait dans ces yeux d'un bleus profond et aussi clair qu'un beau ciel d'été. Sa mère lui lisait une histoire, un compte de fée ou la jolie princesse se fait sauver du prince charmant. Ayame leva la tête vers le grand miroir en face d'elle, et elle vit qu'elle était jeune, à peine âgée de cinq ans. Ces traits angélique avaient des airs de petite fille, ces cheveux blond était court et très fins. Elle fronce les sourcils en touchant doucement sa joue, ces lèvres et son nez. Ayame remarqua alors les gouttes de sang qui lui tomber sur les mains, horrifiée, elle pousse un cris d'horreur.

Ayame bougea légèrement, revenant petit a petit de son inconscience. Elle sentit les larmes d'Aoryane glissaient sur sa main. Des larmes douces, froides et cristallines. Des larmes de souffrance, des larmes d'émotions, de sentiments. Elle ouvrent doucement les yeux, essayant de se réhabituée a la lumière ambiante qui agresse ces pupilles. Ayame presse sa main contre la joue d'Aoryane, essayant de lui montrer son réveil. Elle se redresse, malgré le vertige qui s'empare d'elle; la kurasu se penche et enlace très tendrement Aoryane, glissant une main dans ces cheveux argentés, essayant de le calmer. Elle se met a le bercer doucement contre son cœur.


- Je suis là Aoryane... Tout vas bien... Je serais toujours là tant que tu voudras de moi... Et je suis sincèrement désolée de t'infligée tant de souffrance... mais les sentiments ne sont pas que positif, ils font mal... Ils nous rappellent a quel point on est vivant...

Elle continue de le bercer, un sourire tendre aux lèvres.

- Je suis là... calme toi...

Ayame remarque l'absence de Tenshi, son rythme cardiaque s'accélère alors que l'inquiétude s'empare d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   Mar 21 Oct 2014 - 17:38

A l'instant, ou presque, où les larmes de Aoryane touchèrent la main de Aya, celle-ci remua faiblement, ouvrit lentement les yeux et se réveilla. Elle regarda Aoryane un instant sans rien faire puis elle fit monter sa main jusqu'à sa joue et la lui caressa doucement. Elle se redressa alors, le prit dans ses bras, passa une main dans ses longs cheveux et commença à le bercer pour calmer ses larmes. Elle tenta de faire disparaître sa tristesse en lui disant lentement :

"Je suis là Aoryane... Tout vas bien... Je serais toujours là tant que tu voudras de moi... Et je suis sincèrement désolée de t'infligée tant de souffrance... mais les sentiments ne sont pas que positif, ils font mal... Ils nous rappellent a quel point on est vivant..."

Un doux sourire passa sur le visage de Aya puis elle ajouta, tout aussi doucement :

"Je suis là... calme toi..."

Hélas, que ce soit pour elle ou pour Aoryane, celui-ci ne pouvait pas empêcher ses larmes de couler. A la vu du réveil de Aya, il avait ressentit une sorte de soulagement et même une infime joie c'était emparé de son esprit, mais cela ne suffisait pas, la souffrance qu'il éprouvait en ce moment, à cause du départ de son ange, qu'il pensait pouvoir surpasser grâce au réveil de Aya, était toujours présente et continue de lui ronger le cœur tel un parasite. Aoryane, tout en continuant de pleurer, sembla parler pour lui même tout en répondant inconsciemment à la question que se posait Aya. Il dit doucement :

"Elle est partit... partit... je... je ne la reverrais plus... plus jamais..."

Il sentit alors son cœur ralentir, il n'eut pas mal mais il sentit que son regard commençait à noircir, sa vue commençait à baisser, son souffle se faisait de plus en plus rare, il ne pu articuler que quelques mots avant de chuter :

"A... aya... mon... ange... ramène... moi.... mon ange...."

Aoryane était à présent étendu sur le sol, son cœur était à un rythme anormalement bas et il ne pouvait plus bouger. Pendant ce temps, au dessus de l'école, se trouvait une jeune fille aillé qui pleurnichait, assit sur le toit du dortoir des Mikaris. Elle pleurnichait et parler pour elle même :

"Ao idiot! Comment as tu pu me laisser pour cette fille... Je te pardonnerrais jamais si tu ne viens pas me chercher! Je sais! Je vais attendre de le voir courir dans toute l'école pour me trouver, je vais le laisser pédaler dans la choucroute un peu de temps avant d'aller le voir et je tiendrais à recevoir des excuses de sa part!"

Elle éclata de rire et se frotta les mains.

"Oui! C'est ça que je vais faire! Attendons le! J'espère qu'il ne sera pas trop..."

Elle sentit une profonde douleur l'atteindre dans sa poitrine, elle l’agrippa en suffocant.

"Que... qu'est-ce que c'est... Ah.... mon cœur... j'ai mal...."

Elle sentit alors ses sens la quitter, elle s'évanouit, tomba en avant, dégringola le toit et tomba devant la porte d'entrée du dortoir. Elle ne pu que tenter de se tourner vers la porte en disant, tout doucement :

"Ao... Ao...."

Avant de s'évanouir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une rencontre parmi les fleurs (Aoryanne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» “Les fleurs poussent aussi parmi les ruines.” [PV Tyler]
» Haiti parmi les 22 pays les plus menaces par la securite alimentaire
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Jardins-
Sauter vers: