AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari | Tonton Noe/ Puissante mouche chiante
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]   Sam 7 Déc 2013 - 21:51

La réunion avait pris fini il y a avait quelques jours et le blond se repassait la journée encore et encore dans la tête, se remémorant les actions de la chef Asuna ~ D’abord, c’était une jeune femme froide, cruelle et apparemment méchante ~ Bien que personne ne l’eut souligné, il s’emblait que c’était elle qui avait blessé le sous-chef du jeune Kain, le mettant dans un état assez lamentable.

Ayant remarqué le regard sceptique de Tina la dernière fois qu’ils s’étaient vu, l’androgyne avait compris que la demoiselle ne le prenait pas au sérieux, tout de rose vêtu avec des nœuds dans les cheveux, et donc, pour une rare fois, avait changé son habillement. Le Mikari avait enfilé un bas serré en cuir, noir, qui serrait ses jambes fines à rendre jalouse n’importe quel mannequin. Une chemise mauve soulignait à merveille son torse frêle et une broche de l’enseigne du clan de la mort brillait sur sa poitrine. Ses longs cheveux dorés avaient été remonté en catogan alors que quelques mèches retombaient devant son regard venimeux. Il s’était peu maquillé, juste assez pour souligné ses traits féminins et fins.

Bien que l’entré au dortoir Mikari était assez effrayante, l’intérieur était très différent. La plupart des membres du clan appréciant les jolies choses, le salon était magnifique, noble et semblait prêt à accueillir le plus important des rois. Un feu brulait dans le foyer, rendant l’atmosphère agréable alors que l’odeur des roses embaumait la salle ~ Rose que Kaarasu avait insisté que l’on ajoute. Sur une table basse, entouré de fauteuils confortables, un service à thé en porcelaine attendait d’être utilisé, juste à côté d’une assiette pleine de délicieux scones.

À la fin de la réunion, le Kotasu avait remis à sa camarade une jolie enveloppe ou ‘’Mikari’’ était marqué en lettres d’ors. À l’intérieur, le blond l’invitait à venir le rejoindre et discuté de certains sujets… Importants. Il savait qu’elle allait arriver sous peu, et un de ses membres attendait la chef du clan des plantes pour l’amener jusqu’à leurs supérieur.

Il attendait ce moment depuis, espérant que sa proposition serait acceptée… Puisque, de toute façon, ils étaient semblables, non? Puis, ce lycée était peuplé d’imbéciles, et c’était la loi de la jungle qui devait être mise en place, alors seul les plus forts allaient survivre. Et les plus puissant, c’était ceux qui n’avaient pas peur de tuer des leurs pour atteindre le trône, jeter les stupides pions pour pouvoir gagner.

L’androgyne s’alluma une cigarette et patienta ~ Il était assis dans un fauteuil au air de trône, les jambes croisé, en face de la porte. Etsu était enroulé autour de son cou, la tête contre son épaule, le regard glacial fixé sur l’entré, là ou Tina devait arriver. La scène était assez jolie, et elle ferait sensation.

Soudain, la porte s’ouvrit, et la demoiselle brune entra dans la pièce, le Mikari la gratifiant d’un sourire malsain. Son jeune disciple tira un siège pour la chef et disparu après s’être rapidement incliné, comme son supérieur lui avait dit de le faire. Noe la regarda un moment, ce même sourire fourbe toujours imprimé sur son visage. Au bout d’un moment, la voix suave, dégoulinante de méchanceté résonna dans la jolie pièce :

-… Je dois avouer, je ne croyais pas que tu allais vraiment venir, Tina…


Il marqua une pose ou il tira un long moment sur la cigarette, relâchant la fumée lentement, embrumant de plus en plus la pièce, rajoutant du mystère. Il poursuivit, sur le même ton :

-Mais je suis heureux, ehehe… Maintenant, ne perdons pas de temps, non? Ni toi ni moi en n’avons assez de toute façon, alors passons aux choses sérieuses.

Il se pencha un peu vers l’avant et poussa un peu une tasse vers la jeune demoiselle, l’invitant à boire et à se rassasier avant leur conversation qui s’annonçait longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tina Sakura
Chef du clan Asuna | Princesse Ronces
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin dans mes rêves ~

MessageSujet: Re: Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]   Sam 7 Déc 2013 - 22:14

Tina se retrouva face au couloir qui séparait les dortoirs, elle pouvait très bien retourner dans le sien comme elle l'avait prévu, mais aujourd'hui était particulière ; Noemie Kotasu l'avait convié dans son dortoir pour lui parler. Tina n'a jamais été confronter aux Mikaris, son ancien chef les évitait comme la peste et Tina n'avait pas eu l'occasion de leur parler, d'ailleurs cette réunion était sa première "conversation" avec un Mikari.
Tina partit donc vers le dortoir du clan de la mort, elle portait une robe aile de corbeau au reflet marine qui se découpaient et cascade à partir du haut de ses cuisses, montant des jambes aussi blanches que la neige. Elle avait des talons ouverts noirs et les manches de sa robe étaient larges et pendaient vers le sol comme les feuilles d'un saule pleureur. Elle avait un décolleté généreux et était maquillée aussi sombrement qu'à son habitude. Vu comme ça, Tina ressemblait à la Reine du Mal sortit de son Royaume des Enfers.
Tina se posta devant la porte qui donnait au dortoir des Mikaris, elle n'eut pas à attendre longtemps, un jeune garçon vint le chercher et se présenta très aimablement à elle. Trop aimablement.
Elle avait donc lentement dans les couloirs du dortoir, croisant quelques Mikaris qui la regardait aux coins de l'œil, apparemment ils savaient que la jeune fille allait arriver (ou alors ils étaient intrigués par la tenue assez frappante de la demoiselle ~).
Le jeune homme désigna une porte et l'ouvrit très respectueusement de façon à ce que la première chose que Tina voit soit leur chef.
Un chef, assit sur un fauteuil, jambes croisées, fumant une cigarette avec un air décontracté et un regard de braise.
Tina s'avança sans vraiment considérer le brave Mikari qui lui servit de guide, sa démarche était lente et assurée, elle avait le menton lever et les sourcils hauts. Il fallait montrer qui étaient les chefs dans ce lycée !
Noemie regarda la jeune fille avec un sourire mal placé, le garçon qui avait servi de guide installa un siège en face de son chef pour la jeune fille avant de se retirer aussi respectueusement que tout la durer de leur trajet. Il s'inclina, ferma et la porte et le silence s'installa dans la pièce.
Le Mikari continua à lancer un regard malsain à la jeune fille qui resta implacable, ne montrant aucun sentiment, d'ailleurs, en ce moment son seul sentiment était l'ennuie.

-… Je dois avouer, je ne croyais pas que tu allais vraiment venir, Tina…


La jeune fille porta son regard au Mikaris, ses grands yeux verts étaient la seule chose qui sortait du lot de sa tenue sombre. Noemie tira une bouffée de cigarette longuement et la relâcha tout aussi lentement. Tina regarda la fumée monter le long des murs, atteingnant le plafond et se dissipant de son champ de vision. Tina aimait cette odeur.
Son père était un fumeur avant sa naissance, il avait arrêté pour la santé de sa fille mais ses vêtements avaient toujours cette odeur de cigarette qu'il fumait hors de chez lui. Elle ne fumait pas parce que le gout du papier entre les lèvres la dégoutait mais elle aimait respirer cette odeur paternelle qui a bercé son enfance.
Puis, sur un ton qui lui était propre, le jeune Mikari continua son discours :

-Mais je suis heureux, ehehe… Maintenant, ne perdons pas de temps, non? Ni toi ni moi en n’avons assez de toute façon, alors passons aux choses sérieuses.

Puis, comme une invitation à une longue conversation, Noemie poussa une tasse de thé vers la jeune fille encore debout. TIna regarda la tasse sans aucune expression. La tasse était belle, en porcelaine, la pièce était luxueuse, sentait la rose et les membres étaient un peu trop aimable.

  "Qui me dit …    commença Tina en prenant la tasse et l'emmenant vers ses lèvres,   que ceci n'est pas empoisonner,  elle renverse le liquide sur le sol,    comme les muffins de cette Kurasus ?"  

Elle avait pris une expression de déceptions, la tête légèrement inclinée sur le côté, les sourcils relevés, les lèvres retroussés et la main pendante. Puis, ennuyée, la jeune fille posa la porcelaine à l'envers sur la table et alla vers le jeune garçon sans prendre en considération son expression.
La jeune fille s'assit sur les genoux du Mikaris, les bras derrière sa nuque et le regarda dans les yeux, des yeux à faire fuir la Mort.

"Avant tout, je préfère acheter son silence et ta sincérité. Autant que je ne sois pas venu pour rien mon petit"    

Sans demander son reste, Tina prit le col de la veste du garçon et porta son visage au sien. Elle n'avait pas l'habitude d'embrasser un gay mais quoi de mieux pour acheter un homme ? Tina se détacha du garçon en souriant, inspirant un grand coup de la fumée qui était restée dans la trachée du garçon. Si elle devait embrasser quelqu'un, autant apprécier.
Tina se leva et alla s'asseoir comme Cléopâtre sur son fauteuil tout en riant.

" Mon pauvre Noemie. Depuis cette Assemblée je suis détestée par tous les clans, si je raconte à tout le monde se qui vient de se passer, je ne pense pas que ce … comment déjà ? Ah ! Kirito Rivers te prenne dans ton cœur, petit."    

Maintenant que la chose était faite, Tina savait qu'elle pouvait poser ses conditions, il lui faudrait du temps avait d'avoir ce qu'elle voudrait mais pour l'instant elle allait se contentait de ce chef et de la bonne odeur de cigarette qui embaumait la salle.

 "Ce baisé sera une promesse. Les paroles qui sortiront de nos bouches, auront, l'un pour l'autre, toute la sincérité attendue sauf si ça relève de la vie privée où on pourra s'abstenir, quand dis-tu ? Noe ! si tu acceptes cette condition je serais disposé à discuter avec toi, sinon je m'en vais et je déciderais si oui ou non je te ferais subir la pire des humiliations ~"  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tina Sakura
Chef du clan Asuna | Princesse Ronces
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin dans mes rêves ~

MessageSujet: Re: Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 15:50

-Mais je suis heureux, ehehe… Maintenant, ne perdons pas de temps, non? Ni toi ni moi en n’avons assez de toute façon, alors passons aux choses sérieuses.

Et pour initier la conversation, il poussa l’une des jolies tasses du service vers la demoiselle, l’incitant à boire un peu du délicieux liquide brulant. La chef Asuna prit lentement ce que lui proposait son camarade et le regarda un moment, puis releva les yeux vers le Mikari, disant tout en versant le contenue chaud sur le sol, sans cesser de le fixer : 

-Qui me dit …que ceci n'est pas empoisonné, elle renverse le liquide sur le sol, comme les muffins de cette Kurasus ?


Le blond sourit adorablement alors que sa compagne prenait un air dépité, comme si elle était déçue d’agissement de l’androgyne. Il était vrai que Noe avait ‘’gâché’’ les pâtisseries de la jeune Canna, souhaitant blesser n’importe quel membre de l’assemblé, eux qui semblaient avoir une confiance aveugle pour la jeune blonde mièvre ~ Il en avait profité. Bien sûr, la tentative n’était pas passé inaperçu, mais il s’était tout de même bien amusé. L’Asuna posa son couver sur la table basse et reporta son regard sur lui. 

Elle se leva, après un moment, et s’approcha de lui, s’assoyant de façon assez sensuel sur ses genoux, encrant son regard mortel dans celui, beaucoup plus fourbe, de Noe. Tina était une jeune femme assez jolie, et contrairement aux croyances populaires, le blond savait apprécier la beauté féminine, bien qu’il préfère les garçons. Avec la voix qui lui appartenait bien, une voix froide et cassante, elle ajouta : 

-Avant tout, je préfère acheter son silence et ta sincérité. Autant que je ne sois pas venu pour rien mon petit.

Puis, elle prit assez durement la chemise de l’homme et approcha son visage terriblement proche du sien, pressant leurs lèvres dans un baiser froid, haineux et sans amour ~ Oh, le blond y avait participé, il aimait ce genre de contact, mais n’avait pas vraiment ressenti quoi que ce soit. Il avait eu l’impression qu’elle essayait de lui prendre son âme dans ce rapprochement, sans résultat visible. 

Elle retourna à son siège, quittant avec dignité les hanches du chef de la mort, alors que ce dernier ne se gênait pas pour observer le derrière de sa camarade. Elle se laissa choir avec une grâce royale dans le fauteuil qu’on lui avait attitré et retourna son attention sur le Kotasu. Elle échappa un petit rire avant de continuer sur sa lancée, apparemment décidé de ne pas laisser le blond parler : 

-Mon pauvre Noemie. Depuis cette Assemblée je suis détestée par tous les clans, si je raconte à tout le monde se qui vient de se passer, je ne pense pas que ce … comment déjà ? Ah ! Kirito Rivers te prenne dans ton cœur, petit.

Il ne put s’empêcher de rire à son tours, tirant sur sa cigarette un peu après, relâchant la fumée blanche que semblait aimé l’Asuna. Kirito… Les Mikari comptaient bien écraser les autres clans, passant par celui des Yachiru en premier, le blond ressentant une légère haine bien caché envers le petit brun qui leurs servaient de chef. Si la demoiselle le croyait amoureux du garçon, alors soit! Quoi que… Peux être qu’être un peu plus honnête, pour le moment, pourrait être bénéfique pour l’alliance qu’il souhaitait formé. Il la laissa poursuivre alors qu’elle avançait, plus sérieuse que jamais : 

-Ce baisé sera une promesse. Les paroles qui sortiront de nos bouches, auront, l'un pour l'autre, toute la sincérité attendue sauf si ça relève de la vie privée où on pourra s'abstenir, quand dis-tu ? Noe ! Si tu acceptes cette condition je serais disposé à discuter avec toi, sinon je m'en vais et je déciderais si oui ou non je te ferais subir la pire des humiliations ~


C’était comme si elle avait lu ses pensées, et lui avait renvoyé en plein visage ~ Effectivement, il ferait mieux de ne rien lui caché, à ses risques et périls! Puis, n’était-ce pas là une piètre excuse pour l’embrasser, il sourit, méchamment et vint à son tours s’asseoir aux cotés de la ténébreuse demoiselle. Il agrippa sans douceur la mâchoire de cette dernière, et après avoir encré son regard venimeux dans celui glacial de la jeune fille, lui vola un baiser langoureux. La voix suave et mielleuse du Mikari lui répondit alors :

-Je veux bien accepté cette condition, Tina… Mais vraiment? La pire des humiliations, hm… 

Il marqua une courte pause avant de tirer sa camarade vers lui, d’une force assez insoupçonnée, la serrant sur son torse dur, et poursuivit :

-J’écraserais Kirito, et, quand aux baisers que j’offre ou que je reçois, je ne crois pas que ça le préoccupe vraiment! Allons, crois-tu vraiment que j’entreprends une relation amoureuse avec ce gamin? 


Le blond éclata d’un rire dément, ou il devint comme fou ~ La plus part des Mikari l’étaient, et leur chef encore plus. Il se leva et fit quelques pas dans le magnifique salon, les bras derrières le dos. Il garda le silence un moment, et, plus loin dans les dortoirs on pouvait entendre une musique bruyante et folle, comme si quelqu’un s’amusait à écraser toute les notes du piano en même temps, avec talent ~ Probablement Kaarasu qui jouait, ça pouvait sembler désagréable, mais Noe aimait bien cette musique et reprit la parole juste quand son disciple eut fini : 

-Mais outre nos relations personnelles… Tous les deux, nous voulons régner, ici… Oh, je ne veux pas savoir ta raison, tu peux la garder pour toi… Mais nous n’y arriverons pas seul… 


Il se retourna vers elle et une émotion terriblement grave était imprimée sur son joli visage, le rendant d’un coup beaucoup plus viril et dangereux. L’androgyne se rapprocha de nouveau de la demoiselle et la força à se relever, de ses mains puissantes, serrant ses épaules et posant un baiser papillon sur sa mâchoire. De sa voix grave, il finit par dire : 

-À la toute fin, Tina, ne nous le cachons pas… S’il ne reste que nous, deux… Je te tuerais. Et j’attends à ce que tu essai de faire la même chose. Sommes-nous d’accord?






~~~~






"Ce baisé sera une promesse. Les paroles qui sortiront de nos bouches, auront, l'un pour l'autre, toute la sincérité attendue sauf si ça relève de la vie privée où on pourra s'abstenir, quand dis-tu ? Noe ! Si tu acceptes cette condition je serais disposé à discuter avec toi, sinon je m'en vais et je déciderais si oui ou non je te ferais subir la pire des humiliations ~" 

Après cette phrase, Tina s'attendait à tout de la part du jeune garçon, tous sauf à un renvoie de son baisé. Oui, contre toute attente, Noemie se leva pour s'asseoir à coté de la jeune brune au regard de tueuse et lui donner un baisé plutôt long. Long, brutal et langoureux. Tina était étonnée mais se laissa faire, bien curieuse de connaître la suite. Et puis ce petit avait de l'expérience, elle se souvenait maintenant qu'il avait le même âge malgré tout et que même si Eglantine avait énormément prit la vie de Tina, en particulier son adolescence, elle avait déjà eut des expériences à l'asile.
Tina devait se l'avouer, il était plutôt doué pour un gay ~ même s'il lui avait carrément décollé la mâchoire. Puis le jeune fougueux se calma pour parler, Tina en profita pour passer sa langue sur sa pauvre mâchoire meurtrie. Mais il fallait l'avouer ça aussi, elle avait adoré (oui, complètement maso !)

"Je veux bien accepté cette condition, Tina… Mais vraiment? La pire des humiliations, hm…"

Le jeune garçon plaisait de plus en plus à la jeune Asuna. Elle avait bien comprit que le jeune garçon se plierait à elle pour obtenir se pourquoi il lui avait demandé de venir, mais elle avait aussi bien comprit par cet acte qu'il ne se laisserait pas totalement faire. Elle a voulut jouer avec le feu et s'est à moitié brûlé, mais t'en pis, elle savait maintenant à qui elle avait à faire ~
Alors que Tina quitta sa réflexion, Noemie la tira vers lui et la compressa dans ses bras. Maintenant plus de doute : c'était bien un homme (oui elle en doutait encore en entrant dans la pièce, c'est un androgyne après tout ~), son torse aussi plat et solide qu'un chêne, ce qui le fit remonter dans l'estime de la jeune fille.

-J’écraserais Kirito, et, quand aux baisers que j’offre ou que je reçois, je ne crois pas que ça le préoccupe vraiment! Allons, crois-tu vraiment que j’entreprends une relation amoureuse avec ce gamin? 

Tina était de plus en plus intéressé par ce garçon. S'il était moins svelte, efféminé et gay, elle lui aurait surement fait pleins de petits trucs de leur âge ~ (âme sensible, s'abstenir U_U).
Tina s'était tue jusqu'à maintenant mais il fallait qu'elle parle, il ne fallait pas qu'elle semble s'intéresser de près à cette affaire. Montrer qui était le chef entre les deux, mais elle n'eut pas se plaisir car un le Mikaris se mit à rire comme un diable, ses traits de fille s'irisèrent et il parut très diabolique. 
Tina le regarda, et sans dire un mot, elle émit un sourire, un sourire rempli de malisse, d'amusement et de joie à la fois. Un sourire qui s'accordait bien avec le rire de son camarade.
Soudain, le chef des Mikaris se mit à faire des pas dans la salle. Tina en profita pour se remettre confortablement sur son siège, en mode Rein du Monde, et fixant le garçon, toujours son sourire aux lèvres et ses yeux plissés par ce sourire.
Le jeune fille se mit à entendre de la musique, plutôt assourdissante mais elle s'en fichait un peu, les épines qui entourait sa chambres aimaient les fausses notes et les sons graves que procuraient les amateurs de mélodies et les rappeurs des couloirs. De ce fait, elle vit qu'une de ses racines poussa le long du pieds de table. Ses plantes se sentaient très à l'aise ici, elle devrait revenir plus souvent ~

"Mais outre nos relations personnelles… Tous les deux, nous voulons régner, ici… Oh, je ne veux pas savoir ta raison, tu peux la garder pour toi… Mais nous n’y arriverons pas seul… 
_C'est toi qui le dit …" dit-elle sans le regarder

Alors que la jeune fille admirait sa plante danser le long de la table en faisant le tour, Noemie se rapprocha de Tina. Elle leva les yeux juste à temps pour voir un visage … changer ?
Non c'était bien sûr le même personnage, mais il n'avait pas ce visage de fillette ni celui du dangereux psychopathe qui faisait rire la demoiselle. C'était plus étrange que ça, plus profond, il ressemblait plus … à un homme ?
Noemie agrippa fortement les épaules de la demoiselle et la remonter vers le haut, l'obligeant ainsi à se lever, il lui faisait mal, mais juste assez pour ne pas que la demoiselle lui colle une gifle en pleine figure. Alors, Noemie embrassa une nouvelle fois la jeune Asuna.
Décidément, il l'a cherche ~ 

-À la toute fin, Tina, ne nous le cachons pas… S’il ne reste que nous, deux… Je te tuerais. Et j’attends à ce que tu essai de faire la même chose. Sommes-nous d’accord?
_hum … souffla Tina le sourire jusqu'aux oreille,tu crois vraiment que je te suivrais ? Pas maintenant ~ dit-elle en posant son index sur la bouche de son interlocuteur , j'ai besoin de savoir si tu es prêt à me supporter jusqu'au bout. Ecoute moi bien mon choux ~" 

Tina repoussa les mains qui la compressaient et remonta son décolleté pour garder un peu de dignité. Elle se dirigea vers la cheminée où ses ronces commençaient à pousser également, elle caressa délicatement sa plante. Cette dernière avait prit une pile électrique et l'avait posé sur la main de sa maîtresse. Tina se tourna ensuite vers Noemie avant de s'avancer vers lui, alors elle le fit asseoir à son fauteuil, se posa en amazone sur ses genoux, laissant au gay le plaisir de voir ces magnifiques jambes blanches, passant sa main derrière la nuque du garçon jusqu'à son épaule, lui caressant ses long cheveux blond. Puis, la jeune fille secoua la pile électrique devant le visage du Mikari et dit :

"Tu aimerais te vanger de ce mignon petit gamin de Rivers ? Figure toi que moi aussi j'aimerais écraser un clan avant tout le reste. Mais je ne veux pas les tuer tous, juste les écraser, les soumettent et les torturer. Si tu m'amènes la tête d'un membre du clan Kaminaris, n'importe lequel, fille ou garçon, je m'allierais avec toi. N'essaye pas de me duper, je sais reconnaître n'importe qu'elle clan grâce à leur aura. Et tu pourras me demander se que tu veux en échange. Tu es d'accord avec moi, mon choux ?" 







~~~~






-Mais outre nos relations personnelles… Tous les deux, nous voulons régner, ici… Oh, je ne veux pas savoir ta raison, tu peux la garder pour toi… Mais nous n’y arriverons pas seul…

La demoiselle maugréa quelque chose que le blond ne comprit pas vraiment, mais il l’ignora, préférant passer par-dessus. Il se retourna lentement vers sa nouvelle camarade, le visage grave et les yeux froids. Il s’approcha rapidement et la força à se lever, la serrant fortement par les épaules, sans se préoccuper de si elle pourrait avoir mal ou pas. Il déposa un léger baiser sur la mâchoire de l’Asuna, sans lâcher ses épaules. Terriblement sérieux, il poursuivit, le regard encré dans celui de la jeune femme : 

-À la toute fin, Tina, ne nous le cachons pas… S’il ne reste que nous, deux… Je te tuerais. Et j’attends à ce que tu essai de faire la même chose. Sommes-nous d’accord?


L’Asuna sourit malicieusement et lui souffla dans l’oreille, malsaine : 

-hum … tu crois vraiment que je te suivrais ? Pas maintenant ~ 


Elle posa son index sur les lèvres cerise du Mikari, l’obligeant à se taire, poursuivant, fourbe : 

-J'ai besoin de savoir si tu es prêt à me supporter jusqu'au bout. Écoute moi bien mon choux ~

Elle se dégagea de l’emprise du jeune homme et replaça rapidement ses vêtements, masquant sa peau des yeux du chef de la mort. Elle lui tourna le dos pour se diriger vers le foyer, et seulement la Noe remarqua les ronces qui poussaient un peu partout dans le magnifique salon, sa demeure. Heureusement que d’autre Mikari étaient proche, près de la pièce où ils s’entretenaient, veillant sur leur supérieur, car il craignait que si la demoiselle décidait de l’attaquer, il ne s’en sortirait pas seul : D’abord car les membres du clan de la mort se cachaient dans l’ombre lorsqu’ils portaient un coup, et n’étaient pas tant douer lorsque c’était un combat à découvert. Mais aussi car le blond serait trop prudent, et ne se donnerait pas à 100%... Son deuxième corps était presque fini, il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps en étant inutilement blesser ~ D’ailleurs, toutes les roses et la fumée étaient surtout présente pour masquer l’odeur de l’écœurante décomposition qui plaisait tant aux Mikari. 

La demoiselle revint vers lui, serrant quelque chose dans sa main et le blond devint rapidement sur ses gardes. Du coin de l’œil, alors que la jeune femme s’asseyait sur lui, exhibant ses jambes, bien qu’il n’y fasse pas attention, il remarqua des ombres dansantes sur les murs ~ IL le surveillait, veillant sur son cher chef et probablement la seule personne au monde ayant jamais eu un minimum d’affection pour lui. Même si Tina décidait de l’attaquer, Kaarasu serait là pour le sauver d’affaires. Il se détendit à cette pensé et ramena ses yeux sur la demoiselle. Elle caressa doucement ses cheveux dorés, lui donnant des frissons et lui montra une pile électrique, objet qu’elle cachait dans sa main, en s’expliquant : 

-Tu aimerais te venger de ce mignon petit gamin de Rivers ? Figure toi que moi aussi j'aimerais écraser un clan avant tout le reste. Mais je ne veux pas les tuer tous, juste les écraser, les soumettent et les torturer. Si tu m'amènes la tête d'un membre du clan Kaminari, n'importe lequel, fille ou garçon, je m'allierais avec toi. N'essaye pas de me duper, je sais reconnaître n'importe qu'elle clan grâce à leur aura. Et tu pourras me demander ce que tu veux en échange. Tu es d'accord avec moi, mon choux ? 


…Kaminari, il savait de source sûr que Tina avait cassé la jambe d’un des membres et les détestait tous, autant les uns que les autres. En éliminer un pouvait s’avéré difficile, mais il ne pouvait pas refuser la demande de la demoiselle. Oh ~ Il pourrait toujours envoyer un de ses disciples, mais il ne pouvait pas permettre le plan de rater. Il caressa doucement, du bout des doigts les cuisses de la demoiselle, répondant un sourire malsain aux lèvres :

-C’est d’accord, alors. Je ramènerais moi-même la tête d’un Kaminari aux Asuna, si c’est ce qu’il faut… Puis, pour notre échange… Ce sera de me promettre que tu seras de mon côté, jusqu’à la fin… La réunion a été… ‘’Dangereuse’’ pour nous, il ne faudrait pas que l’on se tourne le dos, alors qu’il n’y a que ses imbéciles souhaitant nous voir mort autours, hm? 







~~~~






"C’est d’accord, alors. Je ramènerais moi-même la tête d’un Kaminari aux Asuna, si c’est ce qu’il faut… Puis, pour notre échange… Ce sera de me promettre que tu seras de mon côté, jusqu’à la fin… La réunion a été… ‘’Dangereuse’’ pour nous, il ne faudrait pas que l’on se tourne le dos, alors qu’il n’y a que ses imbéciles souhaitant nous voir mort autours, hm? "

Tina regarda les fins doigts de l'androgyne caresser sa jambe. Ça ne lui faisait absolument rien du au fait qu'elle pensait que le jeune garçon était gay, elle n'en était pas sûr, mais sa tenue à la réunion et la façon de se comporter avec les garçons étaient plutôt rempli de soupçon. Elle sentit également que tout près d'eux, pleins de Mikaris rodaient, aux aguets. Eglantine avait cette facultée de repérer les gens grâce à leur aura, une faculté que les membres développent, ce qui montre qu'ils sont supérieurs et alors destinés à être chef. Mais Tina était détendue, elle savait qu'elle ne craignait rien, elle n'avait aucune envie de se salir les mains aujourd'hui et surtout si elle devait tuer Noe, elle essayerait de ne pas détruire son beau visage. Elle pensa déjà à l'exposer dans sa chambre, quand elle l'aurait tué.
Tina ne voulait pas se mentir, elle trouvait ce petit Mikari très mignon et son caractère l'amusait beaucoup. Elle aurait bien aimé le maintenir en vie et le garder comme compagnon d'amusement. Mais il a fallut que se soit un gay qui avait pour ambition de la tuer quand il ne restera qu'eux. Dommage ~

"Bien. Ramène moi mon butin et tu auras le tient." 

Puis, comme si c'était un habitude maintenant, Tina posa ses lèvres rouge sang sur ceux du jeune garçon. Sentant une dernière fois son merveilleux parfum de tabac fraîchement fumée. Puis, elle se leva, posa la pile électrique sur la table et alla murmurer quelque chose à sa plante. Celle-ci entoura le bras de la jeune fille et commença à quitter la pièce du Mikari.

" Mes chéries aiment beaucoup ton dortoir, je me demande si tu ne cacherais pas … des cadavres"dit elle avec des yeux vicieux, comme une provocation

La jeune fille tourna les talons, et d'un pas léger et gracieux, quitta le dortoir des Mikaris comme elle était venue. Sauf qu'au lieu de se rendre dans son dortoir, elle se dirigea hors du lycée, au abord de la forêt. 
Elle regarda les arbres danser au gré du vent et ferma les yeux. La brise était calme, les oiseaux revenaient, le printemps arrivait, tout pouvait semblait beau. Mais ça ne l'était pas. L'Asuna entendit les paroles des plantes, ils lui murmuraient qu'ils étaient heureux de la revoir, elle, enfin ! Celle qu'ils ont vu naître, qui a été leur seule amie, celle qui les rendait vivant. La vraie Eglantine.
Un coup de vent fort passa dans les cheveux de la jeune fille, effleura sa peau, son cou, son visage, ses cils, fit le tour de sa silhouette et finit sa traversée en soulevant légèrement sa robe.
Lorsque ce vent disparut et que l'air redevint calme, Tina ouvrit ses yeux verts de ténèbres et dit en direction de la forêt :

"Enfin … je vais pouvoir me venger …" 


* * * * * * * * * * * * * * * 5 jours plus tard * * * * * * * * * * * * * * *


La jeune fille finit de se changer, elle avait prit un bain bien chaud et avait terminé aux moins cinq bouquins. Il fallait avouer qu'elle s'ennuyait. Son clan était si cruche, si pacifique, ils étaient trop habitués à avoir des chefs souriant et rempli de bienveillance qu'ils en avaient oublié qu'ils étaient puissant. Oui, les Asunas étaient puissant, leur pouvoir reposaient sur la nature et tout ce qui entourait le lycée étaient naturel, il y avait de la nature à chaque coin de rue. Si ils passaient moins de temps à glander, ils serraient tous certainement plus fort !

La demoiselle passa devant son miroir et une minuscule fraction de seconde elle cru voir le visage d'Eglantine dans son miroir … vite, elle retourna sur ses pas et se dévisagea. C'est vrai que sans maquillage elle paraissait plus jeune, plus douce. NON ! Impossible ! Eglantine a disparut ! C'est finit ! FINIT !!!!
On frappa à sa porte. La demoiselle tourna légèrement la tête vers sa porte avant de radoucir ses trais irrités par sa réflexion. Elle prit un peignoir (elle dort en sous-vêtements U____U) et se passa un léger cou de brosse avant de se diriger vers sa porte. En empoignant la poignet, elle sentir l'aura d'une personne étrangère à son clan. La porte l'empêchait de le percevoir et sa déstabilitée non plus. Elle se ressaisir très vite et sentit l'aura d'un Mikari.
Que lui voulait un Mikari ? Noe avait dit qu'il exécuterait son désir, alors pourquoi lui envoyé un sbire … c'était Noe …
La jeune fille ouvrit la porte avec son regard méchant, elle resserra son peignoir et dit d'une voix glaciale : 

"que veux tu as cette heure ? Ce n'est pas parce qu'ils n'y a pas de surveillant dans les couloirs que tu peux te permettre de venir dans mon dortoir, Noe."

~ ~ ~ ~





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tina Sakura
Chef du clan Asuna | Princesse Ronces
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin dans mes rêves ~

MessageSujet: Re: Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 15:52

-Bien. Ramène moi mon butin et tu auras le tient.

C’était un bon marché ~ Il ne pouvait affronter seul tous les clans de ce lycée, bien que le siens sois celui avec le plus de membres. Elle embrassa sans amour l’androgyne, liant de nouveau un pacte entre eux deux, puis se retira de sur ses genoux. Elle laissa la batterie sur la table basse, puis les plantes quittèrent leurs perchoirs pour revenir à leur propriétaire, laissant, heureusement, son magnifique salon intact. Alors qu’elle sortait, elle lui lança un regard vicieux, le gratifiant d’un : 

-Mes chéries aiment beaucoup ton dortoir, je me demande si tu ne cacherais pas … des cadavres.

Oh… Bien sûr qu’il en cachait, mais ça devait rester secret, même pour les membres de son propre clan. Il ne fit que sourire et maugréa un simple : ‘’Eh bien… Mikari ~’’ puis elle sortit, sans un mot de plus. Il attendit un moment, puis la porte se ferma. Il garda le silence, repassant rapidement toute la rencontre dans sa tête. 
Il se leva et sourit, disant haut et fort de sa voix suave et mielleuse :

-Allons mes lapins, sortez de vos trous, et trinquons à notre future victoire! 

Il se colla avec son cher Kaarasu en appréhendant ce qui allait se passer pendant les prochains jours. 

~Cinq jours après ~ 


Kain porta un coup fatal, presque mortel, qui blessa profondément le blond. Il ne pouvait pas mourir la, oh non ~ Pas lorsqu’il venait de réussir ce pourquoi il était sorti du sombre dortoir Mikari! Rapidement, il courra vers le cadavre inerte du Kaminari sur le sol, se tenant la blessure, au niveau de ses côtes ~ Son joli visage avait été entaillé, aussi, à son grand damne. À l’aide de son énorme faux, il coupa la tête du jeune homme mort, et, après l’avoir ramassé, parti sans demander son reste, laissant une longue trainé de venin sur le sol. 

Le chemin jusqu’au dortoir Asuna fut terriblement long et pénible ~ Heureusement qu’il n’y eut personne dans les couloirs, car le chef Mikari, blessé profondément, trimballant la tête d’un des membres de Kain, ça ne passait pas inaperçu. Puis, certains auraient bien voulu pouvoir l’abattre, ce qui était assez indésirable. 

Une fois devant l’épaisse porte de la demeure des gens de l’herbe, il la poussa sans attendre qu’on vienne lui ouvrir ~ Il savait ou était la chambre de la demoiselle, pouvant sentir sa puissance. Il ne croisa qu’un seul Asuna, qu’il poussa violement dans le mur en lâchant un râle violent. Il était mal en point, elle était mieux de prendre soin de lui! 
Il ne toqua pas, la porte s’ouvrant devant lui à peine fut il arriver. Tina, légèrement vêtu, bien que couverte par une robe de chambre se tenait devant lui, sourcils froncés l’air en colère. La voix puissante, elle lui demanda, comme si elle n’avait pas remarqué son état : 

-Que veux-tu as cette heure ? Ce n'est pas parce qu'ils n'y a pas de surveillant dans les couloirs que tu peux te permettre de venir dans mon dortoir, Noe.

Tout comme avec son membre, quelques minutes plus tôt, il la tassa de son chemin, s’engouffrant sans gêne dans la chambre de la jeune fille. Il jeta la tête ensanglantée dans un des coins de la chambre, avec son haut qu’il retira, tout déchiré de toute manière. Il se laissa choir sur le dos dans le lit de sa camarade et nouvelle alliée, le souffle court. Ce satané Kain ne l’avait pas raté ~Il faudrait bien qu’il trouve un moyen de se venger… Il posa faiblement son regard sur Tina et, la voix rauque, grave, laissa entendre impérativement :

-Occupe-toi de moi.







~~~~






"Occupe-toi de moi."

Tina regarda le garçon sans prononcer un mot, puis son regard se tourna vers la chose que Noe avait lancé, la demoiselle se rapprocha de cette chose et la prit dans ses bras. C'était une tête. 
Une expression horrifié était figé sur le visage de cette tête, malgré les traits déformé par la peur et l'horreur, Tina pus voir que c'était un homme, se qui monta dans Noe dans l'estime de Tina ; il a préféré tuer un homme plutôt qu'une femme. La jeune fille ne savait pas si c'était pour l'impressionner ou seulement par manque de choix. Son odeur était bien celle de ce satané clan de la foudre. Furieuse du souvenir d'Aenos, Tina enfonça ses ongles dans la peau du cadavre et le pressa dans ses doigts. Alors qu'elle entendait Noe respirait, elle se reprit, posa la tête sur son bureau comme une exposition et alla vers sa porte et la referma sa porte et verrouilla la serrure.
Puis, elle se dirigea enfin vers le jeune garçon, mal en point. Il avait retiré son haut que Tina ramassa pour voir son état : déchiré. Elle savait qu'il n'y avait pas 36 membres personnes pour faire ça, soit c'était cet abruti de Kain, soit son chien-chien d'Aenos. 
Tina posa le vêtement sur sa table de chevet puis s'assit sur lit, près de Noe et caressa son torse rempli de cicatrice. Elle n'était pas Kurasu et ne saurait pas soigner ça, mais il faillait qu'elle le soigne, ça faisait partie de son pacte. La jeune fille se pencha sur le blessé et posa ses lèvre doucement sur une des griffures que portait son visage. Tina porta ensuite ses doigt à ses lèvres et découvris un liquide tourné vers le violet. Dans ses souvenirs, certains Mikaris avait du "sang" violet, et s'en servaient pour empoisonner se qui partageait leur sang. Alors la demoiselle s'essaya les lèvres avec sa serviette humide qu'elle avait laisser sur son siège, près de son lit. Puis elle plongea son regard dans le sien : "Tu as bien travaillé, à moi d'honorer mon contrat". 
Tina se leva et alla dans sa salle de bain, elle en sorti un pot de crème, des bandages et des pansements avec une bassine d'eau tiède et une serviette. Puis s'arrêta devant son miroir, une nouvelle fois pour se dévisager. C'était bien elle ; rempli de vices, de méchanceté, haine vengeance et de luxure. Elle avait en elle presque tout les pécher du monde.
Tina rejoignit le garçon, lui retira ses chaussures et le bas de sa tenue pour inspecter ses blessures et conclut qu'il était vraiment, salement, amoché. Le kaminari ne l'avait pas loupé !
Tina commença à passé le baume sur les jambes fines du garçon. C'était une crème spéciale que fabriquait les Asunas à base de plante parce qu'ils n'arrêtaient pas de se blesser quand ils s'entraînaient, les ronces leur griffait parfois la moitié du corps. 
La jeune fille commença tout d'abord par éponger entièrement le Mikari qui était couvert du sang et de liquide violet, surement la sienne et celle de sa victime. Après quoi, elle banda les endroits gravement endommagés et laissa les égratignures se refermer avec la crème.
Puis elle s'occupa des bras du jeune garçon, ils étaient cent fois plus amochés que les jambes de Noe et Tina relevait les yeux vers le chef des Mikari à chaque crispation du garçon. Elle répétait cent fois que c'était bientôt fini, pour Noe cela devait surement être interminable. Alors que Tina avait terminé de soigner tout les membres du blesser, elle se retrouva avec de la crème jusque dans son peignoir.
Jugement totalement inutile de porter cette chose devant un gay qui s'habillait en fille, la demoiselle le retira et se retrouva pour seule vêtement ; ses sous-vêtements, simple et noir, comme à son image.
Elle se mis à cheval sur le Mikari pour pouvoir lui masser le torse. Elle porta ses yeux à ceux de Noe et se dit une nouvelle fois que c'était bien dommage que Noe soit gay, sinon à pleine se serait-il allongé sur son lit qu'elle lui aurait sauté dessus ~ t'en pis, ça sera pour une autre personne ~ 
Au moins, elle pouvait profiter que le jeune homme soi bien allongé pour l'embrassé. Un long baisé langoureux, à la fois fort et passionnant.
Il y a bien longtemps que la jeune fille n'avait pas embrassé de garçon, Eglantine était bien trop réserver pour sortir avec quelqu'un, même si elle était ouverte et enjouée, elle était bien timide, comparer à Tina qui se faisait passé pour une ado de 16 à 18 ans pour apaiser son vice. Sa pureté ? Perdu à 11 ans quand elle était à l'asile. Son premier baisé ? Avec un gamin de 3 ans de plus qu'elle quand elle avait 6 ans.
Elle partagea donc des années d'expérience dans la bouche de Noe, et surtout un gout de fraises sucrer qu'elle avait pris tout à l'heure ~ 
Tina avait finit de passé son baume sur la peau meurtrit du jeune homme, elle fit redresser le jeune homme pour lui passer ses dernières bandes. C'était enfin finit. 
La jeune femme rallongea doucement le Mikari sans faire attention si il lui avait parlé de tout le temps qu'elle a passé à le chouchouter. Elle était bien trop concentré à le soigner pour ça. Alors que le jeune homme était allonger sur son lit, Tina sourit puis se remit à cheval sur son camarade, lui fit lever les bras vers sa tête de lit et elle s'allongea lentement sur lui pour atteindre sa tête et caressa les cheveux blonds du Mikari qui traînaient sur son lit comme des serpents qui sortaient de leur tanière, elle porta son visage à son cou et respira son parfum qui était encore imprégné de l'odeur charognard de sa victime. Tina sourit de plus belle, puis elle embrassa lentement son front. Sa joue. Sa bouche. Sa mâchoire. Le dessous de son oreille et lui murmura :

"Si tu es sage je te présenterais un de mes membres, pour oublier ta douleur ~ il adore les garçons avec de long cheveux. Mais en attendant, laisse toi faire ~ " 

Tina embrassa le cou du jeune garçon et entre son épaule et son cou, elle y planta sa bouche et commença à faire un suçon au jeune homme. Sa main gauche quitta les longs cheveux de son camarade et alla caresser son bras nu, elle y caressa chaque blessures même où elle avait mit des bandages puis elle descendit sur son torse et fit de même. Lorsqu'elle eut finit de vampirisé le jeune homme, elle vit que des ronces passèrent sous sa couverture et la retira, Tina quitta son lit pour voir se que ses plantes comptaient faire, et ses ronces couvrirent le jeune homme.

"Hum ~ je crois que mes chéries t'aime beaucoup, et puis dans ton état, tu n'es pas vraiment apte à te déplacer, tu vas devoir dormir ici mon chou ~ Ne t'en fais pas, je ne te ferais rien, je n'ai pas l'habitude de violé des gay" dit-elle en caressant le visage de Noe avec son index.







~~~~






-Occupe-toi de moi.

La demoiselle prit le temps d’aller vérifier son butin, puis de ranger son haut avant de venir s’asseoir à ses côtés, et de caresser doucement son torse meurtri, alors qu’il posait sur elle un regard froid et méchant, sous la douleur que chaque touchés lui apportaient. Elle posa ses lèvres tendrement sur son visage, couvert de sang et… de son ‘’sang’’ à lui, pour ensuite porté ses doigts à sa bouche, apparemment surprise. 

Elle encra son regard dans celui, beaucoup plus faible pour l’instant, de son camarade, pour dire d’une voix relativement douce : 

- Tu as bien travaillé, à moi d'honorer mon contrat.

Elle le quitta, un moment, parti chercher le nécessaire pour s’occuper de l’androgyne. Elle prit de longues minutes pour s’occuper de chaque blessure que Kain lui avait infligée, alors que lui poussait des râles bestiales ~ Elle le consolait, comme une mère, la voix douce et rassurante. Le Mikari respirait fort, il souffrait. Elle épongea le corps de son nouveau camarade, avec une infinie patience qui surprit le garçon.

Tendrement, elle lui vola un baiser ~ C’était une habitude assez agréable qui s’était installé entre eux deux, surtout que Tina savait s’y prendre! L’embrassade s’étira pour devenir passionné et sensuel : Il devait bien plaire à Tina et cette idée le fit sourire intérieurement, ils avaient presque l’air de deux adolescents normaux.

Puis, d’un coup, elle retira le peu de tissu qui la recouvrait, restant en sous-vêtements devant l’autre chef, sans aucune gêne apparente. Elle le força à se redresser, afin de pouvoir bander les restes de ses plaies, avant de le repousser dans son lit, afin de pouvoir s’installer sur lui, alors qu’il lâchait un gémissement plaintif, qui se tue lorsqu’elle commença à le masser ~ Ce traitement de faveur n’était pas compris dans leurs accord, mais il se n’était pas lui qui allait se plaindre! La voix douce, elle lui dit : 

-Si tu es sage je te présenterais un de mes membres, pour oublier ta douleur ~ il adore les garçons avec de long cheveux. Mais en attendant, laisse toi faire ~ 

Il n’allait pas se débattre, mais essayait elle de le caser? Quelle jeune fille… Particulière. Enfin, il ne dit rien et se laissa faire, comme elle lui avait ordonnée. 

Elle se réinstalla sur lui, lui relevant les bras pour pouvoir venir se blottir contre son torse, comme un petit couple amoureux, idée qui le révulsa un moment, bien qu’il ne le montra guère. Elle caressa ses longs cheveux, geste qu’il adorait plus que tout au monde, alors qu’il fermait les yeux. L’Asuna lui offrit de nombreux baisers, alors qu’il se laissait faire, bien docile, mais surtout pas assez fort pour se protéger, s’il l’aurait voulu.
Elle enfoui son visage dans son cou et commença à caresser son bras, avant de lui laisser un suçon, lui faisant pousser un mince râle assez viril. D’un coup, elle se releva et retira la couette, et seulement là, il remarqua qu’il était coincer sous les ronces. Il fronça les sourcils et tourna la tête vers la demoiselle, assez surpris de la situation. Sur le même ton, en lui caressant le visage, elle ajouta :

-Hum ~ je crois que mes chéries t'aime beaucoup, et puis dans ton état, tu n'es pas vraiment apte à te déplacer, tu vas devoir dormir ici mon chou ~ Ne t'en fais pas, je ne te ferais rien, je n'ai pas l'habitude de violé des gay.

…Gay? Noe ne l’était pas, il aimait les jolies personnes, homme ou femme. Était-ce pour ça qu’elle était si à l’aise avec lui? Il sourit et ferma les yeux, tentant de s’installer confortablement malgré les racines qui le serraient. L’androgyne tendit sa main valide vers la jeune demoiselle, caressant avec beaucoup de douceur sa joue, avant d’affirmer de la voix rauque et suave qu’il utilisait toujours :

-Si vite catalogué… J’aime tout ce qui est beau, Tina… Et tu es magnifique, ehehe… 

Il ferma les yeux et déploya de grands efforts pour se relever, malgré sa situation. Il appuya son dos sur la base du lit et tira l’Asuna vers lui, une main sur son derrière, avant de l’embrasser à son tours, d’une manière brusque ou il lui montrait que c’était lui qui dirigeait, et que quoi qu’elle essaye, il en serait toujours ainsi. Son autre main frôla doucement la poitrine de sa nouvelle amie avant d’aller se poser dans son dos et de la poussé un peu plus contre lui. 

Il cessa de l’embrassé pour la regarder d’un air coquin, puis poursuivit, sur un ton faussement piteux :

-Merci d’avoir pris soin de moi… Tu es une très bonne infermière, fufu…








~~~~






-Si vite catalogué… J’aime tout ce qui est beau, Tina… Et tu es magnifique, ehehe… 

Tina leva un cil : qu'est-ce que ça voulait dire ? la jeune fille se mit à s'interroger et ne remarqua pas que le Mikaris s'était redressée, esquivant la trop grande affection que lui portaient les plantes de la chef des Asunas. Tina se sentit tirée vers son propre lit et se retrouva dans les bras du Mikari, ce dernier l'embrassa brusquement, comme la fois où elle était venue dans son dortoir, un baiser brutal. Serait-ce un message pour la jeune fille ? Bien que Noe avait les traits d'une fille il se montrait plutôt brusque avec la jeune demoiselle, comme pour lui montrer que sous cette apparence, il est fort et qu'entre eux, ça serait toujours lui le plus fort. Tina ne repoussa pas Noe et préféra se taire en fronçant les sourcils, elle le préférait quand il était moins agité sur son lit.
Soudain, la main du jeune garçon frôla le soutien-gorge de Tina pour se placer dans son dos et la serrer davantage dans ses bras. Tina porta ses mains aux épaules de Noe pour garder l'équilibre. Le jeune homme cessa de l'embrasser pour lui parler :

-Merci d’avoir pris soin de moi… Tu es une très bonne infermière, fufu…

Enfin, Tina comprit : Noe n'était pas gay. Ou du moins, il était en train de draguer la demoiselle. Tina prit un air surpris, très surpris même. Ça changeait toute la donne, mais en même temps était-ce une bonne chose ?
Récapitulons : Il est blessé, elle est en sous-vêtements, elle lui a fait un suçon, il la colle contre elle.
Oui bon, ils s'apprêtent à s'envoyer en l'air quoi ~ 

*Mais non ! *

Tina repoussa Noe sur son lit et se leva. Elle était en sous-vêtements, autant garder un minimum de dignité en se mettant quelque chose sur le dos ! La jeune fille ne pouvait pas remettre son peignoir collant de crème, elle alla vers son armoire et enfila une mini-robe avant de se tourner vers le Mikari en croisant les bras :

"Tu me donnes bien du travaille, toi." 

Alors que la demoiselle allait se laver les mains, des mains encore collantes de crème, on frappa à sa porte en criant : "Chef ! ouvrez chef ! c'est urgent". La jeune fille reconnaissait la voix d'un membre de son clan. Elle se dirigea vers Noe et lui souffla dans l'oreille de rester calme et silencieux. Puis, elle se dirigea vers sa porte et l'ouvrit très légèrement, assez pour cacher Noe et assez pour être vu.
En effet c'était bien un membre de son clan, il semblait pâle, horrifié, terrifié.

"Que veux-tu as cette heure ? 
_Chef ! Il y a eu un meurtre chez les Kaminaris ! Apparemment c'est un Mikari qui a fait le cou !
_Un Mikari ? … et donc ? 
_Il faut faire attention au Mikari chef, il a coupé la tête du kaminari !
_... C'est pour ça qu'on doit devenir plus fort, prend en de la graine, entraines-toi et tu ne craindras rien. Merci de m'avoir prévenu, et dis moi, on sait où il est passé ce Mikari ? 
_Non, il a disparu dans les couloirs.
_Très bien, fermes bien ta chambre et dort, nous sommes en sécurité, je t'assure." 

Le membre prit un air étonné avant de partir dans le couloir, se retrouvant de temps en temps pour voir sa chef le regarder partir. Tina ferma la porte et soupira longuement. Comment allait-elle annoncer à son clan qu'ils étaient allier au Mikari maintenant pour se laver les mains et dit à voix haute "Noe il va falloir que tu dormes ici ce soir, sinon mes membres vont te lyncher !" Elle ne fit pas attention à sa réponse et termina sa toilette avant de revenir dans sa chambre. Elle fixa un moment Noe avant de sourire : "Oh et puis zut, gay ou pas, tu restes mignon." 
Alors Tina retira sa robe pour se retrouver une nouvelle fois en sous-vêtements. Ses plantes disparurent, libérant Noe de leur affection. Tina se mit à quatre pattes sur son lit et avança vers le jeune homme avec un sourire vicieux sur le visage. Lorsqu'elle fut à la hauteur de Noe, elle posa ses mains sur ses épaules et le poussa en arrière pour qu'il s'allonge. Elle posa ses mains sur sa tête de lit et des ronces poussa pour accrocher les mains et les pieds du Mikari en étoile sur le lit, Tina regarda son nouveau compagnon d'en haut et dit avec un regard brulant de désir : 

"On va bien s'amuser, mais c'est moi qui mène la danse, chéri ~" 

~ ~ ~ ~





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alliance malsaine (Noe-Tina) [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Mikari-
Sauter vers: