AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Transformation du chef Mikari (SOLO ET PAS FINI /$/$%?$?%?%$/")

Aller en bas 
AuteurMessage
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari | Tonton Noe/ Puissante mouche chiante
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Transformation du chef Mikari (SOLO ET PAS FINI /$/$%?$?%?%$/")    Sam 7 Déc 2013 - 21:49

L’androgyne, contrairement à son habitude, était vêtu sobrement, ne voulant pas attirer les regards. Un col-roulé noir, de courts shorts de la même couleur ainsi que de mignonnes petites chaussures. Il devait être subtil, car c’était aujourd’hui qu’il mettrait son plan en branle. Cela faisait déjà plusieurs mois qu’il y pensait, tentant de régler tous les détails techniques, gardant tout sur papier, dans un portfolio qu’il tenait sous le bras.



Le blond avait fait des recherches sur l’endroit où il pourrait essayer l’expérience de sa vie, et avait fini par trouver, entre les dortoirs Mikari et ceux des Kaminari, une pièce sombre, pas très grande, mais qui suffirait amplement. Elle était accessible à partir des deux maisons de clan, mais si bien caché qu’il serait surprenant que les gens d’électricité la trouve, et il n’aurait qu’à garder un œil sur les propres membres de son clan.

Il finit par atteindre la dite pièce, non sans avoir regardé maintes fois si quelqu’un le regardait, et ferma minutieusement la porte derrière lui. On pouvait entendre des gémissements, de longues plaintes douloureuses qui résonnaient contre les murs de briques. Attaché solidement aux parois de la pièce, deux hommes et une jeune femme, quasiment nue et blessé gravement, maigre et faible. Le blond les avait accroché la quelques semaines auparavant, et ne les avaient que très peu nourri, ne voulant pas qu’ils soient trop forts.

C’était arriver un jour pendant l’hiver, il avait décidé qu’il fera l’expérimentation coute que coute, ayant cette adoration malsaine pour le pouvoir qu’elle lui apporterait. Il était sorti du lycée, se promenant longuement dans les rues autours. La première victime fut la jeune femme, qui prenait naïvement une marche dans un petit boisé, elle était jolie, bien que le Kotasu ne prenne pas le temps de regarder ce détail. Les élèves n’avaient pas la permission d’utiliser leurs pouvoirs devant les simples mortels, et, du haut d’une branche, et il envoya simplement Etsu, le visage vide d’expression.

Il ne prit pas trop de temps avant que la demoiselle soit sans la connaissance. Il la prit simplement sur son dos, enroulé dans son gros manteau rose, et se redirigea vers l’école. Oh, bien sûr ça avait l’air un peu suspect~ Mais tout le monde étant toujours bizarre dans le bâtiment, personne ne fit vraiment attention à lui. L’androgyne était tout de même heureux de ne pas avoir croisé de chef, ses agissements ayant été plus difficile devant eux. Ensuite, il était ressorti à de nombreuses reprises, jusqu’à ce que les deux autres individus soient réunis avec la jeune femme, bien attaché dans son nouveau repère.
Il secoua la tête, chassant ses agréables souvenirs alors qu’un sourire naissait sur son visage. Il s’approcha des trois personnes, et, ouvrant les bras tels un prophète, leurs annonça de sa voix suave qui devenait de plus en plus sa marque de commerce :

-Mes chers amis, aujourd’hui vint votre jugement dernier….

Il les regarda longuement ~ Le blond n’avait jamais tué personne et l’évènement l’énervait plus que nécessaire. Oh, il en avait blessé plus d’un, certains ne pourraient plus jamais bouger, paralyser pour le restant de leurs jours, mais jamais il n’avait fait assez couler le sang d’une personne pour lui enlever la vie. Comme lors de son combat contre le chef des Yachiru, Kirito Rivers, il fut pris d’un soudain élan de folie qui accompagnait souvent les moments où il allait blesser un individu. Il invoqua rapidement l’énorme faux rose, celle qu’il avait affectueusement nommé ‘’princess’’ et trancha le premier homme en deux, éclaboussant du sang du son visage

Il eut d’un éclat de rire incontrôlable qui le tordit en deux ~Mais comme s’était amusant ! Il avait envie de tuer, encore et encore ~ D’en faire une profession, si possible. Il avait tant de plaisir qu’il en oublia presque son diabolique plan ~ Et découpa en deux, la jeune femme alors qu’elle lâchait un long cri d’effroi. Il se retourna vers le dernier, le regard glacial, et dit d’une longue voix trainante :

-Maintenant il faut se dépêcher, car je n’aime pas l’odeur de la décomposition…

Il détacha le corps de la femme et le traina jusqu’au centre de la pièce, ou il avait à sa disposition, une séries d’outils étranges en métal, et une table du même matériau. Avec une paire de ciseaux, il procéda de la dénudé de toute peau, ne gardant que son squelette, laissant les restes sur le côté, dans un énorme noir, sans se soucier du regard et des cris affolés de sa dernière victime.

Il caressa doucement le crâne et commença à nettoyer son précieux matériel. Il chantonnait en même temps, une comptine qu’un des membres de la grande famille des Mikari, Kaarasu, avait récitée la fois où ils s’étaient rencontrés. Il releva la tête vers l’homme, et le regard menaçant, lui dit de se taire.

Il finit de nettoyé le cadavre de toutes tâches de sangs bien plus tard, et regarda avec beaucoup de joie le magnifique résultat. Il le polirait, bien sûr, mais était quand même assez fier du résultat. Il alla décrocher le deuxième corps et refit la même besogne, toujours aussi concentré que la première fois.

Une fois terminé, les deux squelettes côte à côte, il sourit adorablement, le visage encore tout barbouillé de sang. Il se faisait tard, mais il décida quand même de commencer son projet. Avec sa faux, il décrocha leurs avant-bras et les ramena à la table, qu’il avait lavée quelques minutes auparavant. L’androgyne avait décidé de prendre les mains de la demoiselle, comme elles étaient plus petites et jolie, et prit les bras de l’homme, qui étaient plus larges mais qu’il pourrait sculpter à son goût. C’était un travail très minutieux et nombreuses goûtes de sueurs lui coulaient sur le visage et le long de l’échine.

Il finit les menottes et entreprit de les teindre, incroyablement pâle, presque blanche, mais maintenant on aurait dit de vrai, comme celle des poupées, et personne n’aurait pu deviner qu’elles venaient d’être arrachées à un cadavre. Il éclata de nouveau de rire et fit la même chose avec les bras, les travaillant à la perfection jusqu’à ce qu’il ait le résultat espéré. Il alla les placés dans un des coins de la pièce, bien rangé sur une petite table qu’il avait installé là, exprès.

Il agrippa le gros sac contenant le reste des deux corps qu’il avait dépecé et s’avança vers le survivant, un beau sourire dessiner sur son visage d’ange. Il le nourrit maigrement et rapidement, fatigué à présent. L’androgyne caressa la joue de l’homme du bout des doigts, avec un semblant de tendresse. Il sourit, et d’une voix douce, lui dit :

-Bonne nuit, fait de beaux rêves, chaton…

Il sorti de la pièce après avoir éteint les lumières et verrouilla derrière lui, recachant la porte habilement. Il alla jeter ses déchets dans les grosses poubelles à l’extérieur de l’école. Et, se dépêcha de rentrer, et d’aller s’enfermer dans la salle de bain de son dortoir, nettoyant difficilement le sang qui était resté sur sa peau. L’eau de son bain était maintenant toute rouge et il s’y prélassa longuement, fêtant sa réussite.
Lorsque le blond fini par sortir, il alla souhaiter une bonne nuit adorable aux autres membres de son clan, leurs soufflant un baiser et retourna rapidement dans sa chambre, il s’endormit vite, la tête rempli de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Transformation du chef Mikari (SOLO ET PAS FINI /$/$%?$?%?%$/")
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais où est passé Vlassios Socratis ? [solo, chambre noire] [fini]
» [Solo] Folie quotidienne [Fini]
» petite transformation d'un prédéfini (sans qu'il soit le personnage joueur)
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Mikari-
Sauter vers: