AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cuel Love (Pv Tina.)[FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari | Tonton Noe/ Puissante mouche chiante
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Cuel Love (Pv Tina.)[FINI]   Sam 7 Déc 2013 - 21:48

Les énormes bottines roses de l’androgyne claquaient sur le sol dallé des couloirs vides, ses longs cheveux dorés voletant derrière lui alors qu’il avançait à grandes enjambés empressées. Ses poings serrés et l’expression incroyablement mécontente qui régnait sur son visage habituellement doux contrastait étrangement avec sa tenue d’une pureté exceptionnelle ~ Sa robe d’un rose très pâle lui arrivait aux dessus des genoux, cette dernière était orné de jolies fleurs violettes, agencé avec l’énorme nœud qui était posé sur le haut de sa tête. Sa chevelure était libre sur ses épaules frêles, le Kotasu n’ayant pas pris le temps de les noués lorsqu’il avait apprit . . . L’horrible nouvelle.

C’était le matin même que c’était arrivé . . . Le beau blond était installé contre la fenêtre du large salon des Mikari, une chaude tasse de chocolat dans ses mains décorés de nombreuses bagues. Il avait finalement terminé d’inspecter les fiches et, même s’il s’avait qu’il aurait bientôt de nouveau du travail sur la planche, le chef du clan de la mort profitait de ce doux moment de tranquillité. Il grignotait les gâteaux que Mamoru et sa . . . SUPER COPINE. . . Lui avait si gentiment apporté. S’il s’était bien marrer avec les autres membres de son clan suite à l’extravagante apparition des deux protagonistes, le cadet Kotasu avait beaucoup apprécié le geste.

Et, dans un soudain élan de . . . méchanceté. . . Kaarasu avait décidé de venir tout gâcher cette paix intérieure qu’il venait de réussir à atteindre. Il était venu fureter autours de lui, sans rien dire, pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que les autres Mikari finissent par comprendre que le corbeau souhaitait se retrouver seul avec le serpent et que finalement, la pièce fut totalement vide, à l’exception des deux éphèbes. Alors, le sous-chef s’installa confortablement dans un fauteuil, et après un moment, il finit par lancer, insouciant :

-C'est curieux quand même, une personne aussi fière que Saku-chan s'étant fait complètement surpassée par cette hum... Insignifiante seconde personnalité. Tu ne trouves pas, Kota-Chin ?

Le blond avait haussé un sourcil ~ Saku-Chan ? Seconde personnalité ? Que racontait encore son précieux compagnon? . . . Naturellement, il se doutait bien que celui-ci avait bien préparé son coup, et l’androgyne croyait que le brun appréciait le voir explosé en seulement quelques secondes alors qu’il était parfaitement calme. Néanmoins, le Kotasu était beaucoup trop perturber par les dernières paroles du Takami pour s’énerver. Noe se leva donc simplement, et quitta la salle commune, silencieux.

Il avait bien remarqué que la jolie Sakura avait commencé à l’éviter récemment, sans aucune explication. Si le blond était généralement froid avec la belle, il l’appréciait tout de même. . . Beaucoup. Oui, il le cachait, il se mentait mais c’était indéniable, l’Asuna lui plaisait. Elle était un peu comme lui au fond . . . Vil et cruel, mais surtout incroyablement seule. L’homme poupée ne savait pas ce que racontait Kaarasu et si c’était des bêtises mais comptait bien s’en assuré lui-même, pour une fois.

N’appréciant pas particulièrement marcher dans les couloirs, s’y sentant très peu en sécurité avec les Kaminari qui guettaient toujours (et qui ne l’appréciait pas vraiment. . .) et donc se hâta. Il poussa la porte du dortoir de la nature, tombant sur une scène assez joyeuse ~ Les chefs et les membres dansaient tous ensemble! C’était incroyablement mignon … Enfin, pas aux yeux de l’androgyne, qui étaient un peu écarquillés. La voix glaciale, de toute évidence en colère, l’image projeté à son regard lui serrant le cœur, il ordonna :

-Explique toi, Tina.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tina Sakura
Chef du clan Asuna | Princesse Ronces
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin dans mes rêves ~

MessageSujet: Re: Cuel Love (Pv Tina.)[FINI]   Sam 7 Déc 2013 - 22:12

Eglantine dormait encore lorsqu'un de ses membres vint dans sa chambre, ouvrant doucement la porte, ne voulant pas réveiller la jolie princesse endormit.
La belle demoiselle avait bien bougé durant son sommeil, son drap était à moitié hors de son lit, et elle était en train de blottir un oreiller entre ses bras maigrelets, le pressant ardemment contre elle. Elle était mignonne ainsi allongée en boule, ses cheveux déposés contre son matelas créaient des ondulations de jais avec un filet de violet pourpre magnifique. Et sa peau, certes blafarde, avait des joues légèrement rosé assortis avec sa petite bouche. Pour pyjama, elle avait un chandail et un short serré qui appartenait à Tina.
Eglantine n'osait pas vraiment jeter les vêtements de sa cruelle autre personnalité parce qu'elle les avait faite elle-même et c'était contre la nature d'Eglantine de gaspiller de tels choses faite avec soin !

Le membre était Arka, un jeune homme de dernière année que Tina appréciait bien malgré son amitié avec Eglantine. Il hésita un moment, attendrit devant l'innocence et l'insouciance que dégageait la jeune fille ainsi endormit, mais finit tout de même par s'avancer vers la brune et lui secouer très doucement son épaule, comme si Eglantine était un bijoux fragile. Lorsque la demoiselle gémit un "oui?", son aîné retira sa main, la regardant lâcher son oreiller pour se tourner vers lui et se remettre en boule. Il la secoua une nouvelle fois et la chef Asuna ouvrit un œil endormit, prenant en compte son membre avant de s'étirer et se mettre sur le ventre, les bras sous la tête comme si elle était à la plage et demanda, se réveillant lentement :

"C'est déjà le matin ?    
_On va sur l'après midi, je sais que tu dois rattraper le sommeil de Tina mais tout de même. Aller debout, on a une surprise pour toi !"

Eglantine ouvrit instantanément les yeux et s'assit en seiza vivement, regardant son ami, les yeux brillant d’excitation, une surprise ? Une Surprise ?! Pour elle ?! mais c'est trop magnifique ! SURPRISE COME ON !!!!!

Arka lui fit seulement rappeler qu'elle était en pyjama avant de quitter la pièce, refermant la porte derrière lui.
Eglantine se changera en quatrième vitesse, s'habillant avec sa simplicité légendaire ; une belle tunique mauve aux motifs floraux dans les tons roses et violet, à manches longues et larges accompagnées de mignonne épaulettes rondes, et pour vêtir ses jambes, elle prit un jean blanc et se chaussa de petites ballerines blanches également. Elle se coiffa vite fait, laissant ses cheveux devenus longs à l'air libre et sortit de sa chambre, pressée de savoir se que lui réservait son ami.

Quelle ne fut pas la surprise d'Eglantine lorsqu'elle découvrit le salon de son dortoir complètement aménager en espèce de salle de réception, les demoiselles avaient toutes des robes leur arrivant aux genoux ou aux chevilles et les garçons étaient tous sur leur 31. Ils avaient tous le sourire aux lèvres à la vu de leur chef et crièrent en chœur : "SURPRISE !"
La demoiselle tourna la tête et découvrit un petit groupe d'Asuna avec des instruments de musiques. N'en pouvant plus, quelques animaux squatteurs se précipitèrent dans les bras de ma demoiselles, offrant une grande affection devant la joie de la chef Asuna.

C'est alors qu'une membre, également en dernière année, vint délivrer la demoiselle de l'amour des animaux pour la présenter à ses membres heureux. Ne sachant que dire, Eglantine enlaça ses amis un par un. C'était un nouveau départ pour tous, bien sûr ça allait être difficile d'oublier Tina et tout se qu'elle leur avait fait subir, mais maintenant Eglantine était revenue, et même si elle avait beaucoup moins d'expérience que Tina et certainement beaucoup plus de naïveté, ils seraient là pour la protéger et ramener la paix dans ce lycée !

La danse commença alors pour les Asunas. Danse, rire, chant, jeux. Le clan passa toute leur fin de matinée à s'amuser joyeusement, même les personnes les plus froides, renfermés et timides se prenaient au jeu. Eglantine était vraiment aux anges.
Aux anges … mais pour combien de temps ?

La porte du dortoir s'ouvrit brusquement, les premiers Asunas devant la portes se figèrent instantanément à la vu du visiteur inattendu et tout le clan se stoppa petit à petit jusqu'à se que la musique s’éteigne. Et une voix puissante et apparemment mécontente se prononça :

"Explique toi, Tina."

Ladite Tina fit un pas en arrière par réflexe. Elle avait tout fait pour éviter le chef des Mikaris, priant à chaque instant qu'elle pourrait briser l'alliance sans avoir à lui faire face. Elle avait malheureusement oublier son existence au bout d'un moment vu qu'il se montrait froid avec Tina, il n'allait pas venir la cherchait ici … enfin, apparemment si.
Les dernières années et aussi les plus fort des membres, se mirent devant leur chef, prêt à viré le Mikaris à coup de sabre s'il le fallait. Les autres s'éloignèrent de la porte, créant un chemins vers cette barrière qui cachait la demoiselles aux yeux émeraudes.

Elle n'avait pas eu le temps de voir l'arrivant mais elle savait très bien son identité. Devant elle, au moins 3 rangés de garde du corps et malgré tout, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir de la peur, vraiment pas du tout préparer à ça, surtout maintenant ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tina Sakura
Chef du clan Asuna | Princesse Ronces
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin dans mes rêves ~

MessageSujet: Re: Cuel Love (Pv Tina.)[FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 15:38

Le blond poussa la porte qui menait aux dortoirs Asuna, fronçant les sourcils alors qu’il entendait des notes de musique heureuse en sortir. Tina permettait-elle une telle calomnie ? L’image qu’il vu alors le figea sur place ~ les gens du clan de la nature semblait faire une petite fête, dansant et tournoyant tous ensemble ~ L’androgyne aimait bien s’amuser avec ses disciples aussi, mais pas de façon si. . . Bruyante. À sa vue, la musique et le plaisirs cessa, la plupart des élèves le regardant avec de grands yeux ronds.

Noemi ne comprenait pas pourquoi les adolescents étaient si surpris de le voir la ~ Il avait passé beaucoup de temps, pendant les derniers mois, dans le dortoir Asuna et ne voyait pas ce qu’il y avait de spécial cette fois ci. . . Bon, ça faisait un assez long moment qu’il n’était pas passé, et il voyait bien pourquoi, maintenant : Tina, Sa Tina s’amusait avec les Asuna, une petite tunique violette ne lui allant pas du tout sur le dos et un sourire niais sur son visage qui s’atténuait peu à peu. La voix froide, il se fit alors entendre :

-Explique-toi, Tina.

La jolie brune fit un pas vers l’arrière, comme une vulgaire débutante alors que ceux qui semblaient être les plus vieux se placèrent devant elle, la protégeant du dangereux Mikari ~ Ce dernier ne put s’empêcher de soupirer : Depuis quand n’était-elle pas capable de lui faire face? Et . . . croyaient-ils vraiment pouvoir arrêter le violent Kotasu?

Comme pour accompagner ses pensées, il fit apparaitre sa longue faux, silencieusement. Il ne pouvait pas tuer tous les membres Asuna ~Enfin. . . Il le pouvait, mais il ne voulait pas s’attirer les problèmes que cette action engendrait. Il fit deux pas vers l’avant, souriant alors que les plus jeunes s’éloignaient le plus possible de lui et proposa, fourbe comme un serpent :

-… Je ne suis ici que pour parler. Avec Tina, et Tina seule…

Mais même avec cette gentille proposition de lui rendre la belle, les Asuna ne voulurent pas quitter. De nouveau, l’androgyne soupira et s’approcha de quelques pas, encore. Il tendit la main, leur laissant une dernière chance de se reprendre mais la laissa tomber quelques secondes plus tard, comprenant qu’ils ne comptaient vraiment pas capituler. Il n’aimait pas particulièrement se battre ~ Enfin… Si, mais aurait voulu avoir des réponses sans avoir recourt à la violence.

Avec le côté non tranchant de son arme il assomma celui qui se tenait sur le devant sur la tempe et écrasa son poing dans le visage de son camarade avec une force assez incroyable. Ça ne prit que quelques secondes pour que tous les disciples du clan de la nature tombent misérablement comme des mouches sous les nombreux assauts du puissant blond ~ Il encra son regard venimeux dans celui, vert et innocent, de la Sakura, la soulevant contre son épaule frêle comme un vulgaire sac de pommes de terre.

L’androgyne se retourna ensuite vers le reste du clan, tenant toujours Tina contre lui et invoqua Etsu, son énorme boa, le laissant zigzaguer entre les corps sur le sol. Suavement, il jeta comme seul avertissement aux plus jeunes :

-Ne nous dérangez pas.

Puis, il quitta le salon, pénétrant dans la chambre de la demoiselle brune, qui n’avait toujours rien dit ou fait. La première chose qui le frappât était l’état de la chambre ~ Tina avait toujours bien rangé la pièce, mais la chambre était maintenant dans un désordre fou : Des vêtements trainaient sur le sol, le lit était défait… L’homme poupée ne put réprimer un désagréable frisson de dégout.

Il fit donc le lit, gardant l’Asuna qui semblait être en état de choc sur son épaule et posa doucement cette dernière sur celui-ci ~ Il avait eu peur de la blessé lors de son très bref combat et la jaugea quelques secondes pour s’assurer qu’elle allait bien : C’était, après tout, l’enveloppe corporelle de son alliée… Hors de question de le détruire. Finalement, il finit par redire :

-… Explique toi.






~~~~






"… Je ne suis ici que pour parler. Avec Tina, et Tina seule…

Les Asunas se mirent devant leur chef pour la défendre mais ce fut une chose bien vaine pour ce mikari qui semblait mécontent. Lorsque le chef de la Mort dérouta tout ses opposants pour se dresser devant la demoiselle qu'il était venu voir. Eglantine priait secrètement, profondément mais avec force pour que le Mikaris ne leur fasse pas de mal.
Elle n'était pas du tout lâche de nature, la preuve elle s'était aventurée dans le subconscient de Kain il y a longt"emps, mais elle ne savait pas pourquoi, affronté le Mikaris était une chose qu'elle craignait vraiment. Elle avait un sentiment étrange de tristesse juste à l'idée de lui faire du mal alors qu'elle ne l'avait jamais "rencontré".

*Ne leur fait pas de mal …* continua de penser Eglantine en serrant son pendentif des deux mains

Lorsqu'Eglantine vit dans son champ de vision une paire de bottine rose, elle eut une pulsion au cœur plus forte que les autres. Elle respira doucement avant de relever la tête vers le visiteur, le courant d'air laissant quelque mèche blonde du mikari caressé le visage de la demoiselle avant de retombait le long de son torse. Le jeune homme se dressait très près de la demoiselle, trop près même.
Sans talons, Eglantine était petite. Enfin non, pour son âge, elle était de taille moyenne mais lorsqu'on a connu Tina et ses talons, Eglantine ressemblait plus à une adolescente de 16 ans qu'à la jeune femme qu'était la ténébreuse Tina.
Le cœur d'Eglantine commença à battre à une vitesse ahurissante alors qu'elle serrait son pendentif très fermement lorsqu'elle croisa le regard violet de Noemi Kotasu. Etait-ce le stresse, la peur, ou peut-être était-ce la vu de Noemi qui la chamboulait d'un seul coup ?
C'est vrai que … qu'elle ne l'avait jamais rencontré avant, elle avait juste entendu le son de sa voix par le biais de Tina. 

La seconde qui suivit parut une éternité au yeux de la jeune fille alors qu'elle se trouvait devant la personne qui lui créait d'étranges émotions entre joie et tristesse, confiance et peur.
Noemi avait un visage de fille aux traits fins, et une belle chevelure blonde et une frêle corpulence, même sa taille était trompeuse. Il portait une robe rose très pâle comme une peau de nourrisson qui lui arrivait aux genoux et portait des fleurs violettes, il avait également un nœud dans ses cheveux dénoués. Les yeux du jeune homme était fin et pourtant ils avaient un coté grave accentué par la couleur de ses lentilles violettes. Noemi ressemblait à une vraie poupée grandeur nature.
Ce jeune homme pouvait vraiment passer pour une jeune fille s'il n'avait pas eu une voix aussi masculine.

Cette seconde s'écoula lorsque la demoiselle ferma les yeux, laissant le chef Mikari soulevait la jeune fille, la posant sur son épaule alors qu'elle était totalement figée, incapable de prononcer quoique ce soit ou de faire quoique ce soit. Eglantine ouvrit lentement les yeux pour apercevoir un énorme serpent faire une ronde autour de ses amis mis à terre.

"Ne nous dérangez pas."

Eglantine ferma une nouvelle fois les yeux et laissa échapper un murmure inaudible, pour elle ; "ne leur fait pas de mal".
Le corps de la jeune fille tomba dans une espèce de transe un long moment, les yeux clos, on avait l'impression qu'elle dormait …


* A toi de voir … mais si tu veux sauver la seule chose que tu possède vraiment …*

*Tina, tu comptes vraiment nous tuer … tous les trois ?
*Il fallait bien un jour que l'une de nous disparaisse … et je vais te laisser vivre et promets moi trois choses.
*… j'y crois pas, tu te sacrifies pour quelqu'un Tina ?
*Un, occupes toi bien de lui.
*Quoi ?! Mais, Tina, je serais incapable de m'occuper d'un bébé !
*Deux, deviens plus forte et protège le.
*Tina je t'en prix, je vais disparaître! Je vais disparaître à ta place, arrête !

*Trois…*


Eglantine sentit des mains la poser sur quelque chose de confortable. Lentement, Eglantine ouvrit les yeux pour se retrouver nez à nez avec le Mikari dans sa chambre.
C'était inutile de préciser que la chambre d'Eglantine était un vrai bazar, digne des adolescentes bordéliques qui laissait traîner tout sur le sol et le bureau, ses tiroirs étaient mal fermés, sa salle de bain et son placard ouvert, vraiment tout se que Tina avait horreur.
Eglantine jongla entre les deux yeux du jeune homme, se demandant bien se que lui trouvait Tina alors qu'il était, lui aussi, tout se qu'elle n'aimait pas chez un garçon. Et cette seule pensée fit battre son cœur aussi fort que tout à l'heure.

"… Explique toi."

Eglantine cessa de respirer pendant deux secondes. Une peur immense l'envahis ; celle de mourir. 
Depuis quand Eglantine Sakura de ces deux visages, avait-elle peur de mourir ? Si elles avaient bien une chose en commun c'était leur courage. Mais le Kotasu la déstabilisait au point qu'elle n'ait plus rien dans le ventre.
Avec ses dernières force de courage, Eglantine avoua pour seuls mots :

"Je … ne suis pas Tina …"    







~~~~






- Ne nous dérangez pas.

Puis, le Mikari referma les portes sur eux, enfermant la jeune femme dont il refusait de s’avouer qu’il était amoureux ~ Il la posa sur le lit, après avoir rapidement fait celui-ci et prit un moment pour s’assurer qu’elle n’était pas blesser ~ L’androgyne soupira lorsqu’il vu qu’elle allait bien et se permit de jeter un autre coup d’œil à la chambre : Tout le désordre le rendait inconfortable et … Presque agressif. Il n’aimait que les jolies choses et détestaient la calamité (ce qui entrainait parfois de courtes disputes avec Kaarasu qui semblait bien apprécier le désordre.) Au bout d’un moment, craignant la réponse, il finit par demander :

-… Explique-toi.

La brunette se figea, de toute évidences pétrifiée par la présence du chef du clan de la mort ~ Bien qu’il n’en montra rien, cette peur qui brillait dans les grands yeux verts magnifiques de l’Asuna l’attristait bien plus qu’il n’oserait le dire ~ La colère brulante de la Sakura lui manquait et il avait envie qu’elle lui pique une crise, juste pour qu’il puisse voir que sa précieuse alliée était de retours… Toujours aussi apeuré, elle réussit néanmoins à articuler :

- Je … ne suis pas Tina …

. . . Il le savait bien, ça. C’était si évident, il n’avait qu’à regarder la façon dont elle se tenait pour le savoir ~ L’homme poupée avait besoin de plus d’informations, et elle semblait totalement indisposée à lui en donner. Le blond serra les dents pour se retenir de donner une gifle bien mérité à la petite idiote qui avait pris possession du corps de la très charmante, sa très charmante, Tina Sakura.

Qu’allait-il faire, sans cette dernière ? Hormis Kaarasu, elle était la seule avec qui il se sentait bien et avec qui il avait réussi à tisser une certaine intimité ~ Malgré le fait qu’il soit généralement très sympathique avec les membres de son clan, il ne considérait aucun de ceux-ci comme vraiment important (excepté Catalia, mais puisqu’ils partageaient le même sang, il ne la comptait pas vraiment)  et c’était pour lui très difficile d’accorder sa confiance.

Il ancra son regard dans celui, beaucoup plus lumineux, de l’Asuna et la fixa ainsi pendant un bon moment ~ Il n’y avait absolument aucune chance qu’il réussisse à bien s’entendre avec elle ~ Son expression enfantine et apeuré lui tapait déjà sur le système…. Néanmoins, il leva la main et caressa doucement la joue de la brunette, demandant d’une voix beaucoup plus tendre, presque implorante :

-Et… Y’a-t-il une chance pour la faire revenir, dit moi, joli petit chaton ?

Les Mikari étaient généralement très doué pour amadouer les gens et le Kotasu espérait bien qu’elle allait lui révélé ce qu’elle savait. Il attendit un moment, sa main toujours posé sur sa joue et, voyant qu’elle ne répondait pas, il posa l’autre sur sa hanche, la tirant contre lui, ancrant de nouveau son regard dans le sien, la regardant de haut de ses yeux plus que glacial au moment présent. Il ajouta, finalement :

-D’accord. . . Alors dit moi . . . Pourquoi à t’elle perdu sa place ?







~~~~






"Je … ne suis pas Tina …"    

On pouvait le dire : ça saurait au yeux. Il était même étonnant que le jeune mikaris est réussis à la "reconnaître" ainsi.
Eglantine regarda un moment les yeux du jeune homme, elle pouvait y lire beaucoup de … haine ? Oui il y avait de la haine mais aussi quelque chose derrière, comme de l'inquiétude ou de la tristesse. Un sentiment que la demoiselle essaya de déterminer lorsque le jeune mikaris leva la main, se qui fit sursauter Eglantine qui ferma fortement les yeux, prête à se recevoir une gifle.
A son grand étonnement, ce dernier lui caressa la joue.
Les grands yeux de la demoiselle s'ouvrirent et devinrent ronds, et sa bouche s’entrouvrit par son étonnement. Elle qui croyait que le Mikaris allait la torturer, sa douceur était presque trop étrange. Après quoi, le jeune androgyne lui demanda, un ton doux et calme, comme s'il essayait de rassurer une vieille amie.

"Et… Y’a-t-il une chance pour la faire revenir, dit moi, joli petit chaton ?"

Eglantine resta muette, baissant les yeux un instant sur son pendentif. Son cœur battait encore d'une manière irrégulière, comme si la présence de l'androgyne était familière et agréable au corps de la demoiselle. Elle avait même l'impression que Tina essayait de se manifester, de se battre. Elle avait déjà ressentis ces émotions il y a longtemps, lorsqu'elle était encore en France. Mais Tina se battait rarement pour quelqu'un. Les sentiments de Noe et ceux de Tina empêchait Eglantine de se concentrer. Ces deux personnages étaient si bipolaire, Tina certainement plus que les autres, ces sentiments étaient si mélangés qu'il était difficile de savoir si elle était heureuse ou non.
Peut-être que ses seuls vrais sourires étaient destinés à son père, alors pourquoi avait-elle le cœur battant à exploser en présence de ce garçon ?
Que ressentait-elle vraiment pour ce Noemi ?
La demoiselle hésita un moment, se demandant si c'était une bonne chose de révéler ce secret à l'allier de son horrible autre personnalité.


*Eglantine, écoute moi bien, tu ne dois jamais la libérer. Ta vie en dépend et l'avenir de ce lycée en dépend. Tu comprends ? Ne dis pas à tes ennemis comment faire revenir leur alliée, tu comprends Eglantine ?!*


La demoiselle resta alors muette, toujours les yeux baissés. Cependant, le chef de la mort lui prit la hanche de son autre main et la tira contre lui. La brunette posa mes propres mains sur les épaules du jeune homme pour rester en équilibre, même si ce dernier semblait la tenir fermement. Mais cette fois-ci, Noemi lui offrit un regard froid et sombre, assez menaçant, avant d'ajouter :

"D’accord. . . Alors dit moi . . . Pourquoi à t’elle perdu sa place ?"
_... Parce qu'elle a … choisit de partir …" répondit Eglantine après un moment d'hésitation.

La chef Asuna reprenait le contrôle de ses actions et son cœur cessa de battre la chamade malgré l'odeur perturbante du jeune homme entre le tabac et la rose. Eglantine prit un visage neutre, qui faisait parfois peur à ses membres qui semblaient revoir la sombre personnalité de la Sakura.
Cette expression qui ne signifie rien, entre le bien et le mal, entre la joie et la peine, cette expression où on n'arrive plus à lire dans le cœur de la personne.
Eglantine finit par demander :

"Les mikaris ont toujours pris leur alliés comme des pions, des jouets. Alors Kotasu, dis moi plutôt pourquoi "ce jouet" t'intéresse tant ?"    

Peut-être qu'il allait la frapper cette fois-ci, ou peut-être savait-il qu'en faisant ça, il blesserait aussi le corps de Tina. Ça devait être un trouble dilemme pour le Kotasu alors Eglantine n'en resta pas là. Elle n'était pas méchante, même avec les Mikaris, mais elle devait comprendre certaine chose que seul Noemi pouvait lui révéler, alors elle continua :

"Tu ne connaissais même pas son vrai nom … N'est-ce pas ?"    

Le vrai nom de "Tina", sa vraie histoire, se qu'elle ressentait, se qu'elle était, personne n'a jamais vraiment cherché à le savoir. Eglantine en était presque triste pour elle. La joyeuse avait été plongé dans l'âme de Tina depuis des mois et elle avait lu l'âme de Tina comme dans un livre ouvert, et une âme tourmentée comme celle de la disparue ne pouvait pas être heureuse, mais cherchait désespérément à l'être.


*Trois … ne le dis pas à Noe.*
*Je t'en supplie ! je ferais se que tu voudras !*
*Et rend moi un service …*
*Tina tu ne peux pas me laisser seule face à ce problème !*
*Dis lui Adieu ... pour moi …*



"Tina … t'aimais beaucoup, malgré tout. "   







~~~~






-D’accord. . . Alors dit moi . . . Pourquoi à t’elle perdu sa place ?

La brunette ne répondit pas, semblant hésitante ~ Il ne savait pas ce qui l’effrayait tant : Avait-elle réellement à craindre Noe? Elle était également une chef et depuis plus longtemps que l’androgyne… Devenait-elle plus faible sous cette forme? Ce serait bien le comble! Le blond la trouvait misérable et son visage doux, immonde. Finalement, elle rassembla son courage et réussit à affirmer, le regardant dans les yeux cette fois :

-... Parce qu'elle a … choisit de partir …

Puis, son visage changea ~ Toute peur disparu de ses grands yeux et ses muscles se détendirent : Pendant un court instant, il crut revoir sa Tina et serra ses doigts contre sa hanche, continuant toujours de la fixé. Le Kotasu espérait réellement (même s’il devait être le seul) que sa muse lui revienne : Tina l’inspirait, lui donnait envie de faire couler du sang…

La Sakura était la seule qui, dans le lycée, était à son niveau et partageait les mêmes idéaux ~ Bien sûr, il y avait Kaarasu mais il n’était pas du tout de la même force : Tina était une puissance brute, comme tous les autres chefs et l’homme poupée était rassuré lorsqu’elle était à ses côtés. Si tous les supérieurs se pointaient en même temps au dortoir Mikari pour avoir sa tête, et bien forcément, ils allaient l’avoir. Mais si la rose empoisonnée était à ses côtés… Alors peut-être, oui peut-être, il aurait une chance. Froidement, elle lui demanda :

-Les Mikari ont toujours pris leur alliés comme des pions, des jouets. Alors Kotasu, dis-moi plutôt pourquoi "ce jouet" t'intéresse tant ?

Le cœur du chef du clan de la mort se serra ~ Bien sûr il dirigeait la famille la plus haie du lycée et ils n’étaient tous pas très amical… Mais insensible? Non. Et Noe appréciait réellement Tina, il l’aimait. Sous-entendre ainsi qu’il la considérait comme un objet le frustra et il serrât le poing qu’il retira de la hanche de la demoiselle. Il fut forcé de prendre une longue respiration pour se retenir de lever la main sur la petite insolente.

C’était bien connu, Noemi Kotasu devait être la personne la plus instable du lycée, passant rapidement d’un visage heureux à une colère de titans. Il ne voulait pas blesser la jeune femme mais se doutait que si elle continuait à le tourmenter ainsi, l’affrontement arriverait bien plus vite qu’il ne put le prévoir. Malheureusement, elle ne sembla pas voir la rage du Kotasu car elle ajouta, toujours sur le même ton :


-Tu ne connaissais même pas son vrai nom … N'est-ce pas ?

… Il vit rouge ~ Naturellement qu’il ne connaissait pas son vrai nom! Il ne savait même pas qu’elle avait une deuxième personnalité, bonté divine! Les respirations se firent plus fortes, plus courtes… L’Asuna ne semblait pas se rendre compte qu’elle jouait avec le feu. Le visage d’Eglantine se détendit et devint plus doux alors qu’elle affirmait d’une voix tendre et calme :

-Tina … t'aimais beaucoup, malgré tout.

Ce fut la goutte qui fit déborder le vase ~ Elle ne pouvait pas le mener en bateau ainsi, il ne pouvait pas le supporter. Il se redressa, forçant son amie à en faire de même avant de la pousser au sol, misérablement. L’androgyne s’approcha lentement de la demoiselle au sol et agrippa ses cheveux afin de relever son visage vers le sien, l’embrassant violement, sachant que la jeune fille (du moins… Celle qui avait pris sa place) serait terriblement outré par ce geste. Dans son oreille, il murmura d’une voix suave, froide :


-Si Tina peut m’entendre… Sache que je t’attendrais dans le dortoir Mikari.

Il marqua une courte pause, serrant plus fortement les cheveux bruns de la jeune fille dans sa main, poursuivant :

-Ne me pose pas de lapin. . . Ce serait dommage de ne pas se revoir, hm, princesse…?

Et l’homme poupée donna une tape ‘’amicale’’ sur la joue de la chef du clan de la nature, celle-ci tournant immédiatement au rouge vif. Sans rien demander de plus, en ayant déjà vu assez, il quitta la pièce, Etsu le rejoignant dès qu’il eut posé un pied dans le couloir, les Asuna toujours accouder aux murs. Il ne se donna même pas la peine de regarder les disciples de Tina, préférant sortir le plus rapidement possible du dortoir.

Le Kotasu n’avait pas du tout envie de retourner à son dortoir, sachant que Kaarasu serait présent pour tourner le couteau dans la plaie… Il erra donc toute la journée dans la forêt, comme un animal, refusant catégoriquement de retourner au lycée avant que la lune soit bien haute dans le ciel.

Il grimpa sur le mur de l’école et s’infiltra dans une chambre, pénétrant dans la pièce par la fenêtre. IL était là, son torse se soulevant doucement à chaque respiration. L’androgyne retira ses vêtements, enfilant ceux du jeune homme endormit avant de se glisser dans son lit, se blottissant contre le torse musclé du garçon. Ce dernier se réveilla au contact du corps froid et sourit, ébouriffant ses cheveux dorés en disant d’une voix chaleureuse quoi qu’endormit :

-Tu as encore fait des cauchemars, Mimi?… Ce n’est pas grave, ‘’Mamoru-Nii-San’’ est là pour te protégé maintenant…

Et effectivement, Xie devait bien effrayer les mauvais rêves car quelques instants après, tous deux s’endormirent, filant pour le monde des rêves.






~~~~






"Tina … t'aimais beaucoup, malgré tout. "    

La demoiselle arrêta son monologue après cette dernière phrase. Ce n'était certainement pas les adieux très émouvantes qui aurait dû se passer entre Tina et l'une des seuls personnes qu'elle avait sût apprécier dans sa vie. Mais c'était quand même des adieux, non ?
Noemi fit un geste pour se redresser et entraîner la jeune femme avec lui toujours par la hanche. Eglantine n'eut d'autre choix que de se mettre debout, toujours collée au jeune homme. C'était une sensation qui avait un goût douce-amer, apparemment, Tina avait encore une emprise sur les sentiments du corps même. Peut-être parce qu'après tout … c'était le sien …

Soudainement et avec violence, le Kotasu poussa la demoiselle pour qu'elle tombe. La jeune chef glissa misérablement sur ses affaires qui traînaient là, s'étalant de tout son long sur le sol. Elle n'osa pas tout de suite se relever et de toute façon n'eut pas cette occasion puise que le Mikari lui agrippa violent ses cheveux et enfouie sa langue dans sa bouche. 
Surprise, Eglantine se débattit un moment mais ce baiser sauvage, violent et absolument non consentant, donna un haut le cœur à la jeune française.
Noemi se retira, laissant la pauvre jeune femme, vraiment pas habituée (en fait, c'était son premier baisé), reprendre son souffle. Le jeune androgyne s’approcha de son oreille et lui murmura, comme un songe froid et presque menaçant :

"Si Tina peut m’entendre… Sache que je t’attendrais dans le dortoir Mikari."

Eglantine continuait ses essoufflements silencieux, les yeux clos devant la douleur que le jeune homme infligeait à ses cheveux. Ça aurait pu être tout, mais Noemi semblait vraiment en colère et serra d'avantage sa poigne, laissant sa victime faire écho d'un gémissement de douleur très retenu.

"Ne me pose pas de lapin. . . Ce serait dommage de ne pas se revoir, hm, princesse…?"

La demoiselle ouvrit à mis clos ses yeux émeraudes. Une lueur verte plus foncée, plus sombre mais également plus lumineuse à la fois passa sur ses iris provenant du plus fond de son être, et une petite voix murmura dans le néant de son âme :


*j'aimerais tant te revoir aussi …*


Cette petite voix, aussi étrange qu'elle pouvait l'être, semblait bien triste, car elle savait que, même si elle pouvait entendre l'androgyne, elle ne le reverrait plus jamais …

Le jeune homme gifla assez fermement son ancienne alliée. La peau de petite fille d'Eglantine ne mit que quelques secondes pour virer au rouge vif, illustrant parfaitement le mécontentement du ténébreux chef mikari face à elle. Puis, il la lâcha misérablement, la laissant retomber au sol comme une petite larve.

Eglantine laissa ses yeux humides devant cette douleur, elle ne bougea pas de sa place et regarda son pendentif traîner sur le sol, la chaîne froide autour de son coup semblait vouloir s'évader. 
Partir. Toujours partir. Mais après tout, c'était son droit.
De sa main la plus proche, la demoiselle prit le pendentif et le regarda longuement. Il n'y avait qu'elle qui pouvait l'entendre. La voir. Savoir qu'elle était là. Mais elle n'a jamais pus savoir se qu'elle ressentait. Même si elle était une partie de Tina, Eglantine n'a jamais vraiment su qui était cette jeune femme. Il restait un étrange creux noir, comme un livre enfermé dans un coffre fort indestructible.
Mais comment ouvrit la porte ?
Ou plutôt … comment oublier qu'elle existe ?

La jeune chef Asuna rassembla ses forces et se leva, se rendant compte que tout les Asunas étaient là, se demandant si elle allait bien. Malgré sa joue rouge, elle leur adressa un sourire très radieux avant de filer à grande enjamber, sans donner d'explications. Sa course alla au sous-sol, vers le dortoir Haiko opposé au Mikari.
La demoiselle fila dans la chambre de Minh, sans considérer les quelques haiko présent. En entrant elle espérait vraiment voir son meilleur ami, juste le prendre dans ses bras pour avoir un réconfort et soutient moral.
Mais malheureusement le jeune homme n'était pas là.
Inconsciemment, la demoiselle porta sa main à son pendentif. Un moment de longues réflexions pour elle passa. Elle était perdue. Seule. Et pour la première fois de sa vie, elle se sentait complètement abandonner face à cette décision. Minh lui avait pourtant dit qu'elle n'avait rien à se reprocher, et pourtant elle avait l'impression d'avoir anéantis une vie lorsqu'elle avait ressentis les émotions de Noemi, comme si elle lui avait … complètement … brisé le cœur …
Cette émotion fit échapper une larme à la française aux yeux émeraudes. Jamais elle n'aurait pensé que devoir faire disparaître la femme la plus horrible de l'univers pouvait blesser à ce point une personne. Mais il fallait faire un choix et Eglantine savait qu'elle allait prendre le bon.

Doucement, l'Asuna s'approcha d'une étagère près du bureau du jeune étudiant. Minh ne touchait jamais à ces libres, enfin, il n'y touchait plus.
C'était des livres qu'elle lui avait donné, puise qu'elle adorait lire. Le jeune homme a du les lire une ou deux fois (ce qui était pas mal déjà) et Eglantine savait qu'il n'y retoucherait pas avant un très très long moment, rien qu'à voir la poussière sur le dos des bouquins finalement.
Hésitante, mais décidée à le faire, Eglantine retira son pendentif et le plaça entre deux livres, parfaitement dissimulé et certaine que personne, même Minh, se pourrait jamais le trouver.

La demoiselle descendit de la chaise qu'elle avait utiliser pour atteindre l'étagère et la remit à sa place. Puis, elle leva la tête et regarda un long moment ces deux livres qui cachaient son lourd secret.

"Je … tiendrais les engagements que tu m'as soumis ne t'en fais pas. Mais … je ne dois plus hésiter maintenant. Je sais que tu ne voulais pas mourir seule mais … pardonne moi, je ne peux pas avancer en t'ayant près de moi …"    

Eglantine aurait bien pleurer, même pour sa pire ennemie, elle aurait voulut que tout se passe autrement, mais elle ne pouvait rien changer à se qui se passait, seulement à se qui se passera plus tard. Et elle comptait bien rendre au lycée son calme d'antan.





[FIN DU RP]

~ ~ ~ ~





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cuel Love (Pv Tina.)[FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cuel Love (Pv Tina.)[FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caly & Jayden ♥ True love never dies? (FINI)
» Keith Graham ~ Love all, Trust a few, do Wrong to none. [FINI]
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Asuna-
Sauter vers: