AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'âme de Tina, ou le choix d'Eglantine [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tina Sakura
Chef du clan Asuna | Princesse Ronces
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin dans mes rêves ~

MessageSujet: L'âme de Tina, ou le choix d'Eglantine [SOLO]   Lun 2 Déc 2013 - 13:22

Eglantine regarda inlassablement le plafond. Elle avait encore essayé pour la énième fois d'ouvrir la cave et d'enterrer les têtes qu'avait collecté Tina, mais en vain. Les ronces n'obéissait pas à Eglantine, elles restaient sourdes à ses ordres et s'en était frustrant.
La demoiselle finit par se redresser et se tourna vers Grenat, la Rose de Tina qui ornait son lit depuis son arrivait à Seikoku. Elle était comme planter solidement au mur de la chambre et jamais aucun des occupants de la pièce n'a pus la faire partir.

"Et toi, tu ne veux pas m'écouter non plus ?    
*Ma maîtresse m'a laisser mon libre arbitre, je n'obéis à personne, ni à elle, ni à vous.*
_Grenat, Tina te considère comme sa meilleure amie, alors dis moi pourquoi ses ronces ne m'obéisse pas, tu devrais le savoir.    
*Ma maîtresse est la seule à contrôler toute faune et toute flore et vous n'êtes pas Eglantine Sakura, vous n'êtes pas ma maîtresse et donc vous ne pouvez pas contrôler tout se qu'elle a pus contrôler.*
_Soit, que dois-je faire pour ça ? J'ai besoin d'elles pour me défendre.    
*Rien, elles n'obéissent qu'à ma maîtresse, même dans la mort. Elles ne protègent pas son corps mais son âme.*
_Grenat, si ce corps est détruit, tu es certaine de ne jamais revoir Tina.    
*Notre lien se brisera et nous irons obéir au prochain chef de clan.*
_Je suis la prochaine !    
*Vous n'êtes pas une âme. Seule une âme peut nous guider, nous appeler, fusionner avec nous et vous n'êtes que la création raté de l'Organisation.*
_Grenat, ne me parles pas comme ça !    
*Je n'ai aucun ordre à recevoir d'une conscience. Maintenant, permettait que je retourne à mon sommeil.*

A ces mots, la rose d'une magnifique couleur sang éclata et toutes ses magnifiques pétales s'éparpillèrent dans la pièce. Eglantine attrapa doucement une pétale au vol lent et léger et commença à l'observer.
Elle comprit finalement que même avec un millions d'années, elle n'aurait jamais la force et l'expérience de Tina. Elle ne contrôlait pas toute la nature, ceux qui ont été les plus proche de Tina n'obéiront jamais à la nouvelle personnalité du corps de la demoiselle.

Pour se changer les idées, la demoiselle passa le reste de sa journée en compagnie de son meilleur ami, le baladant un peu partout pour finir sur le sofa de Minh a geeker sur sa console.
Alors que la journée touchait à sa fin, Eglantine alla s'étaler sur le lit de celui qu'elle aimait comme un frère et ses yeux se dirigèrent vers les livres où elle avait caché le pendentif. Apparemment, Minh n'y avait pas touché et c'était certainement la meilleur cachette au monde !
Après un super câlin de l'amitié et un gros bisous sur la joue, la chef Asuna quitta son meilleur ami pour se rendre dans son dortoir. Elle fit un bonne nuit général à tout ses membres encore debout avant de s'engouffrer dans sa chambre. Mais au moment d'allumer la lumière, elle vit une silhouette sur son lit, assit confortablement et bien sagement.
Eglantine était assez naïve pour demander l'identité de la personne et ne pas sortir son arme. Mauvais défaut puisque subitement, la porte de ferma à double tour derrière la demoiselle. Eglantine, surprise, essaya de l'ouvrir des deux mains et lorsqu'elle se retourna, l'intrus dans sa chambre se retrouvait juste en face d'elle. Mais elle ne le voyait pas. Elle voyait juste une grande masse sombre, comme une ombre géante. Eglantine eut un cris de frayeur mais une main se plaqua sur sa bouche et la personne l'emprisonna par derrière de son autre bras.
Eglantine était vraiment effrayée et essaya de crier de toute ses forces malgré son assaillant, mais la main était trop ferme et ne laissait aucun son sortir.
L'inconnu finit par murmurer dans l'oreille d'Eglantine :

"Allons, ne te débat pas comme ça ma belle, fais donc un somme, le temps que la lune soit plus haute."

A ces mots, la chef Asuna fut pris d'un vertige et sombra entre les bras de Morphée, ne se doutant aucunement de ce qui allait se passer par la suite …

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
"Tina ? Tina tu es là ?"    

Bien sûr qu'elle était là, quelque part. Je la sens tout près de moi, son aura, ses émotions, son histoire, elle est partout et nulle part à la fois.
Je cours sur la neige. La neige n'était pas froide, elle n'avait pas de température, je sentais seulement la matière sous mes pieds nus.
J'étais vêtue d'une robe toute blanche, toute simple, sans manche, qui m'arrivait aux genoux.

Je connaissais cet endroit. J'y suis déjà venue il y a longtemps.

Au loin, je vis une petite cabane et y pénétra, me disant que j'y trouverais certainement la maîtresse des lieux.
En ouvrant la porte, je me retrouvai dans un immense champs de bruyère qui s'étendait jusqu'à l'horizon.
Alors que mes yeux n'admiraient pas la vue, comme si j'avais déjà vu ce magnifique paysage des centaines de fois, je me dirigeais un peu plus loin où une silhouette se dessina lentement dans mon champs de vision.

Elle était de dos et malgré ses longs cheveux ondulés et sa longue cape rouge, je reconnaissais Tina.
Je m'arrêtais à environ trois mètre d'elle et appelait doucement son nom, essayant d'attirer son attention.

"J'avais oublié … pourquoi je détestais les robes …
_... Ti…na ?    
_Elles me rappelaient que j'avais passé 5 ans ici. A attendre que quelqu'un vienne me chercher. Et la seule personne qui est venue … c'était toi …"    


A ces mots, elle se retourna et je pus voir qu'elle était vêtue d'une belle robe à bustier noir qui lui arrivait aux genoux surplombée par un tissu rouge sang qui lui arrivait aux chevilles dont les manches étaient des roses rouges qui descendaient de ses épaules. Ses yeux étaient toujours aussi haineux, froid et étrangement triste et serin à la fois. Sa peau était toujours aussi blanche et ses cheveux étaient tellement long et ondulé, comme lorsque j'étais enfant, ils lui arrivèrent aux fesses et quelques mèches lui descendaient sur le visage montrant qu'ils n'étaient pas entretenus malgré leur beauté singulière.
Elle s'avança vers moi, son tissu rouge frôlant harmonieusement les fleurs qui jonchaient le sol.

"Tu es venue voir si j'étais encore en vie ?
_Non, tu sais très bien que non.
_Je te déteste tellement et tu viens vers moi, je trouve ça répugnant, tu comprends ?
_Quelqu'un m'a envoyé ici, tu sais que je ne contrôle rien.    
_Et tu crois que je te déteste pour ça ? Tu ne comprend rien, comme toujours, "Eglantine"."      
  

Tina passa à coté de moi et alla s’asseoir derrière moi un peu plus loin. Elle semblait affaiblit. Je savais que ses forces l'abandonnaient et qu'elle en avait pour peu de temps maintenant, même si elle faisait tout pour ne pas le montrer.
Je me retournai pour observer ses gestes. Elle avait les jambes croisés sur le coté et semblait vouloir s'allonger mais ne bougea pas. J'hésitais un moment, même si elle ne pouvait pas me tuer ici et qu'elle était trop faible pour se battre, elle me faisait de la peine comme ça.
Je finis par la contourner à mon tour pour m'asseoir devant elle.
Tina releva la tête. Elle était tellement belle ainsi fragile, si elle pouvait changer et devenir une bonne personne, elle serait certainement une femme merveilleuse.

"Tu es toujours là ?
_Tina, pourquoi tu me détestes tant ? Je pensais que tu détestais tout le monde, mais je me trompes. Mes amis, Minh, Aenos, tu ne les détestes pas, mais tu veux les tuer parce que se sont mes amis, n'est-ce pas ?    
_...
_J'ai raison, dit moi?    
_...Je veux que tu payes, morte ou vive, pour ce que tu m'as pris. Et je veux faire payer l'Organisation, l'asile et tout ceux qui on détruit ma vie."    


A ces mots, Tina eut un vertige et s'écroula entre les bruyères. Instinctivement, je m'empressais pour lui porter mon aide, lui soulevant le buste pour qu'elle respire un peu. Elle rouvrit faiblement les yeux. Elle était vraiment très forte, bien plus que moi et bien plus que je ne le pensais. En très peu de temps j'allais succombé mais elle, elle se tenait si fermement à la vie, certainement animée par la rage de sa vengeance envers le monde.

"Tina, j'ai besoin de savoir … Noemi Kotasu … qui est-il pour toi ? J'ai tout vu de toi lorsque j'allais mourir. Toute la vérité, tes souvenirs, tes sentiments, tes rêves mais lui … il reste flou. Dit moi, qu'est-il pour toi ?
_... Si tu ne sais pas … comment pourrais-je le savoir ? … tu l'as dis-toi-même, je ne me connais pas, je ne sais pas qui je suis, j'ai tout perdu, jusqu'à me connaître moi-même.      
_Tu ne peux pas lui faire confiance, je l'ai entendu, votre pacte est de vous entre-tuer à la fin !

_Je sais … Mais nous savons toute les deux qu'il n'en aura pas le temps de toute manière."       

Je ne répondit pas, un air de compassion atterrie sur mon visage. Même si elle ne se connaissait pas, elle mesurait ses forces et ses faiblesses et là elle savait qu'elle ne tiendrait pas longtemps.
Tina referma les yeux et elle me parut morte avec cette peau si blanche et ce visage si fatigué. Cependant, elle leva faiblement sa main vers le ciel et semblait caresser quelque chose. Je savais qu'elle ne parlerait pas d'elle-même alors je continuais de lui poser des questions :

"Tu sais que je l'arrêterais. Si ce n'est pas moi ça sera Minh ou Kain, ou bien même le lycée entier. Il est seul.
_Non il n'est pas seul … mais moi si.    
_Tina, tu peux tout arrêter si je te fais revenir. Il n'est pas trop tard, j'ai lu en toi, tu n'es pas si horrible que tout ce que tu as fait jusqu'à maintenant. Ils peuvent te pardonner, je peux te pardonner.
_Me faire pardonner ? … ça ne serait pas plutôt à eux … et à toi … de me demander pardon ?    
_Tina … ne joue pas les victimes. C'est vrai, je te dois mille excuses, le monde t'en dois mille. Mais toi aussi tu lui a fait du mal. Ta colère est compréhensive, mais tu peux encore changer et tu vaux bien mieux qu'une vie qui ne rime qu'avec une vengeance qui n'arrivera jamais.    

_Ce n'est pas parce que tu as lu au plus profond de moi que tu as la possibilité de me juger. Tu ne comprends donc rien ? Je n'ai rien … je n'ai plus rien … ma famille ne me reconnaîtra jamais, je n'ai pas d'amis et je n'ai rien pour me raccrocher à elle. Tout ce que j'ai c'est l'espoir de voir un jour l'humanité payer pour m'avoir pris mon passé, mon présent et le futur que j'aurais pus avoir."    

Je ne savais plus quoi faire, elle restait sur ses positions, elle ne voulait rien entendre, rien s'avoir. Je lui aurais donné ma vie pour qu'elle soit plus humaine, elle aurait pus tout retrouver, mais elle avait pourtant tout refusé.
Ce n'était pas vivre qui l'intéressait, c'était de ne rien oublier et de faire couler le sang jusqu'à se qu'elle se fasse tuer à son tour. Elle était si froide, si noire, et pourtant je savais qu'elle avait encore une lueur d'humanité en elle.
Étrangement, je sentis tout mon être me picoter et je savais que j'allais partir d'ici.
Mon corps devint transparent et le buste de Tina retomba à tête. Non ! Pas maintenant ! Je devais rester ! Je devais essayé de la raisonner, ou du moins rester avec elle pour ses derniers instants ! Je ne pouvais pas la laisser mourir toute seule, pas après tout ce que je lui ai fait subir !

"C'est donc un adieu …    
_Je te demande pardon Tina … Je t'en prie, pardonne moi …"    

Tina ouvrit la bouche pour me répondre, mais jamais je ne saurais jamais se qu'elle voulut me dire puise que je me réveilla sur mon lit, tranquillement allongée comme si de rien n'était. Pourtant, je sentais une présence au bout du lit. Il y avait quelqu'un dessus …
Doucement, je fis apparaître un poignard d'épine dans ma main et me redressa vivement pour menacer mon assaillant mais je fus prise de court.
L'homme m'avait empoigné le cou et le poignet où était ma main. Sans me lâcher, l'individu me rallongea sur mon lit, avant de se redresser pour que je vois son visage.
Stupéfaite, je lâchais ma prise et resta bouche-bet devant la découverte.

"Alors, "Eglantine", tu as bien dormis ?
_J-Ju… Jupiter ?!"    

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
La demoiselle se raidit instantanément et ledit Jupiter la relâcha doucement pour s'asseoir confortablement sur le grand lit de l'Asuna. Eglantine se redressa lentement, alla s'adosser à sa tête de lit, repliant les jambes pour être le plus loin possible de l'individu.
Ce dernier eut un sourire avant de s'éloigner un peu pour que son visage soit dans l'ombre, ce qui faisait de plus en plus peur à Eglantine.

"Que voulez-vous ?
_Un service.
_De loin que Tina se souvienne, les services que vous lui demandiez étaient de tuer ou torturer les gens.
_Oh tu es plus intelligente que je le croyais. Mais contrairement à Tina, toi tu as le devoir de m'obéir. Je veux que tu ailles combattre le chef Mikaris.
_Noemi Kotasu ? … Pourquoi, il sera parfait comme nouveau joujou pour vous ?
_Disons qu'il risque d'être l'héritier des pouvoirs d'Uranus et je ne suis pas du tout d'accord pour ça. Je ne conteste pas les ordres de mon père. Mais si, par malheur, il devait disparaître, et qu'Uranus n'aurait pas d'héritier, j'aurais le droit de prendre ses pouvoirs.
_Je pensais que vous n'aviez pas le droit d'hériter d'autres pouvoirs que votre prédécesseur.
_C'est exact. Cependant … Saturne nous a fait par d'une de ses visions. Il nous a prédis que si Uranus mourrait sans héritier, le Terre serait détruite.
_Saturne mens."    


Le silence se mit à régner dans la pièce, les poings d'Eglantine étaient serrés et son cœur se serra également, ne comprenant pas pourquoi. Elle avait l'impression de ne plus se contrôler. Jupiter sortit son visage de l'ombre et encra son regard sanglant sur la demoiselle effrayée maintenant.

"Tu n'es pas conçut pour le détester. C'est Tina qui vient de parler. Elle est plus forte que je ne le pensais.
_Vous étiez avec elle et vous acceptez qu'elle meurt comme ça ?
_Si elle avait été plus docile, elle aurait pus entrer dans l'Organisation et recevoir les pouvoirs de Saturne, cela a été décidé depuis sa naissance.
_Comment ?! Sa naissance ?
_Saturne a décidé de prendre une personne assez antipathique pour successeur pour regarder le passé, le présent et le futur et ressentir les émotions de l'humanité. Il a longtemps cherché, et lorsqu'il a été envoyé en mission pour récupéré une fillette et l'emmener à Seikoku. Il a trouvé que son cœur était brisé et pourtant, en présence de personne cher, il continuait de battre. Et depuis sa seule obsession était de faire d'elle son héritière. Seulement, il avait vu dans l'avenir qu'elle deviendrait comme tout les autres si il l'emmenait avec elle. Alors, il a décidé de la laisser là et de te créer.
_... Pour lui faire encore plus de mal ?
_Non, pour faire l'héritière parfaite qu'il voulait. Eglantine, toi, et tout ce qui résident dans ce lycée, vous n'êtes que des cobayes. Mais ça … tu le sais.
_Je … ne suis née que pour vos noirs desseins ?    

_Les siennes. Personnellement, j'ai eu un autre "joujou" pour moi. Tu le connais voyons, c'était un ami des Kaonai. Que crois-tu ? Tout les chefs sont nos marionnettes, Onichiro, Kotasu, Silvernight, Sayuri et tout les chefs que tu as connu. Tous sont des pions, des marionnettes, des jouets et tu le sais !"

Eglantine commença a sangloter, en émissent entre des pleurs brisés : "non". Elle le savait, que c'était la vérité, mais elle ne voulait pas l'admettre. Même Kain. Lorsqu'elle était dans son subconscient, elle savait que ce coté sombre ne pouvait pas provenir de lui-même, il y avait une force démoniaque derrière. Alors c'est comme ça que l'Organisation fonctionnait ? Utiliser les chefs de clans pour leur divertissement personnel ? Ce n'était que des monstres !

"C'est vous qui aviez créé ce monstre à l'intérieur de Kain ?
_Pas vraiment. On a tous un coté sombre, je l'ai juste … aidé à se développer. Mais je ne pensais pas que des fous oseraient s'introduire jusqu'à la source pour le libérer. Comme c'était encore la pagaille à Seikoku, que les clans n'étaient pas encore complet, et que Kalen Sayuri nous avez causé trop de problème, je me suis dit qu'un petit peu de magie noir sur un garçon tel que Onichiro serait très intéressant a étudier … Je te l'ai dit, vous êtes tous des cobayes.
_Vous n'êtes que des monstres !
_Maintenant que tu connais la vérité, toute la vérité sur se que tu es vraiment, tu vas m'obéir et affronter le chef Mikari.
_Non ! Je refuse ! Et de toute manière je ne gagnerais pas.
_Peut-être. Mais c'est un ordre. Tu oublies que tu es la création de l'Organisation et que je suis ton Roi, tu ne peux pas me désobéir.
_Peut-être que vous m'avez créé, mais je ne vous appartient pas! "    


Jupiter prit une mine furieuse, puis, soudainement, des ombres agrippèrent l'Asuna au cou, à la poitrine, aux poignets et à la taille pour la soulever vers le plafond et la plaquer violemment sur le matelas de son propre lit avant d'empoigner ses jambes et de la maintenir en place.
Le jeune Héritier alla tranquillement se placer au dessus de la demoiselle et dégager les cheveux du visage de la jeune chef Asuna avec un grand calme alors qu'Eglantine criait de peur.

"Mais qu'est-ce que vous faîtes ?!
_Je vais devoir aspirer se qu'il reste de l'âme de Tina.
_Non ! Ce corps ne résistera pas !
_Oh ne t'en fais pas, je vais remplacer ce manque par la même magie qui t'as créer, ce qui te rendra plus docile et plus forte.
_Non Jupiter je vous ne prie ! Vous allez la tuer !
_Que crois-tu ? Je tiens plus à elle qu'à toi. Je vais seulement reconstituer son âme en un point, sinon elle ne sera jamais totalement morte et continuera sa longue agonie dans ce corps. D'une certaine manière, je lui épargne une mort lente et atroce. Ça sera mon cadeau d'Adieu.
_Non attendez, si vous faites ça, c'est moi qui vais mourir. Je ne suis pas une âme, si je n'ai rien pour me maintenir en vie je vais mourir !
_La magie noir comblera le vide.
_Non Jupiter je vous en prie ! Je vous en prie ! ECOUTEZ MO- …"    


Eglantine n'eut pas le temps de finir sa phrase que le jeune homme posa sa main sur les yeux de la jeune fille et enfouit sa bouche dans celle de cette dernière.
Eglantine sentit quelque chose remonter en elle, comme si elle se vidait de son corps. Soudainement, elle eut du mal à respirer, son cœur s'emballa et ses muscles de contractèrent. La demoiselle commença à convulser alors que Jupiter continuait son acte sans ciller d'un cil. Eglantine se sentit exploser et l'intérieur, elle avait le vertige et son sang bouillit.

Et soudain, plus rien.
Jupiter retira lentement ses lèvres de celle de la demoiselle avant de se redresser. Il entrouvrit la bouche et laissa une étrange fumée blanche s'y échapper, disparaissant dans le vide. Seulement après il retira sa main des yeux de la demoiselle.
La peau un peu rosé d'Eglantine devint aussi blanche que celle de Tina, ses lèvres devinrent bleuté et ses paupières également. Les ombres qui emprisonnaient la demoiselle se retirèrent doucement, laissant un corps inerte sur le lit.
Jupiter scruta la demoiselle, se demandait s'il ne l'avait pas tué au finale …
Eglantine semblait vraiment morte et sa peau était glacée. Mais, après de longues minutes, elle bougea un doigt.
Jupiter fronça des sourcils en regardant le visage cadavérique qu'il avait entraîné.
Eglantine ouvrit les yeux.
Des yeux vides, blancs avec d'imposantes varices rouges, dénués d'âme.
Jupiter s'approcha du corps engourdis de la demoiselle et lâcha une fumé noirâtre sur chaque œil, leur donnant un aspect plus humain. Après quoi, Eglantine se redressa, respirant de façon singulière, découvrant la vie d'une autre manière. Jupiter eut un air méprisant, comme insatisfait de se qu'il avait fait. En vérité, il aurait préféré garder Tina et son coté rebelle, mais ça allait contre la volonté de son père.

"Maintenant tu ne seras plus influencée par les sentiments de Tina. Va affronter le Mikaris.
_.... d'accord."    

* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Noemi Kotasu


J'ai se que tu veux. 
Et si tu veux espérer la récupérer retrouve moi à la plage au couchée du soleil. Je ne vais pas te mentir, je ne te la rendrais pas mais il faut régler nos comptes le plus tôt possible et pour l'avenir de Seikoku.
Ne te défile pas, je ne t'attendrais pas longtemps et elle non plus.



Eglantine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'âme de Tina, ou le choix d'Eglantine [SOLO]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Anacacis; entre l'échec et les mauvais choix du peuple haitien
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» Choix de Sponsors #2
» Le choix des semis-elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Asuna-
Sauter vers: