AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Perdue en pleine ville (PV HellRoy) [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azuki Kanra
Electric angel
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Avec Kain <3

MessageSujet: Perdue en pleine ville (PV HellRoy) [fini]   Lun 2 Déc 2013 - 2:57

Avec un dernier sourire pour le jeune caissier de l'épicerie, Azuki passa la porte du magasin et sortit sous le soleil radieux. Il devait être près de midi et les rayons tapaient vraiment fort sur sa peau pâle, ce qui ne la dérangeait pas outre mesure. Elle se sentait... étrangement à l'abri, sous la chaleur du soleil. Comme si rien de mauvais ne pouvait arriver par un aussi beau temps. C'était une philosophie plutôt absurde et immature, mais c'était plus fort que son jugement. Psychologique, dit-on. 

Bref, elle était (comme la plupart du temps) d'humeur assez légère. Elle venait de terminer quelques courses, ayant l'intention de préparer un somptueux repas pour les Kaminari au grand complet. Tous les gens de la foudre avaient l'air si déprimés ces derniers temps, si… sérieux & froids, que la jeune fille se disait qu'un peu de chaleur humaine ne pouvait leur être que bénéfique. Et puis, comme pour le moment elle ne pouvait pas faire grand chose pour être vraiment utile au clan...

Elle soupira et baissa les yeux sur ses mains enveloppées dans les bandages. C'était là le résultat de nombreux entraînements intensifs visant à améliorer & à perfectionner ses techniques d'attaque. Il faut dire que, passer des heures à tenter de concentrer le plus d'énergie électrique possible dans la paume des mains... et bien ça finit par brûler la peau. Mais bon, si c'était ce qu'il fallait pour satisfaire son chef, elle s'y dédierait complètement ! 

Elle releva les yeux pour repérer la rue qui la ramènerait au lycée, mais les noms qu’elle put lire la troublèrent un peu. Ou diable se trouvait-elle ?

La sonnerie de son téléphone portable vint vite interrompre ses réflexions. Azuki décrocha sans même vérifier l'afficheur. 

- Allo ?
- Yo ! Lui répondit une voix énergique. 

C'était sa grande sœur. La célèbre Kyōkō Kanra s'étant classée 2e aux finales nationales japonaises de plongeon, et à deux pas de décrocher une place aux prochains jeux olympiques. La seule & l'unique, ouais... 

- Oh, salut ! La salua-t-elle en retour. Alors, toujours pas de médaille ? 
- Et toi, Rétorqua-t-elle du tac au tac. Toujours pas de petit copain sexy ?
- J'y travaille...
- Ouais, ouais, j'en suis sûre. C'est vrai que pour toi qui n'as ni ma poitrine de rêve, ni mon corps d'athlète, ce doit être un peu plus difficile...

Aie. Douce vengeance ? Bah, avec Kyōkō tout était matière à parler d'elle et de comment "ô combien elle était merveilleuse".

Il était vrai que la nature l'avait parfaitement choyée, mais Azuki n'était pas trop en reste non plus. Elle était elle-même d'une beauté non négligeable, seulement, lorsque sa sœur était dans les parages, elle passait sous la table, irrévocablement. Remarquez, si Kyōkō avait pu se balader en maillot de bain 24h/24, vous pourriez être surs qu'elle l'aurait fait. Son corps était sans doute son bien le plus précieux. 

- C'est sur... Soupira-t-elle sarcastiquement. 
- Rahh, je plaisante ! Mais, sérieusement ; dans ton clan, il n'y en a pas un ou deux qui vaillent le déplacement ?
- Et bien...

Dieu merci, elle ne pouvait pas lire les pensées, elle ! Personne n’était laid à Seikoku, en vérité. C’était un fait, en soit assez étonnant, mais tout à fait indéniable. Par contre, il était bien certain qu’elle avait certaines préférences. 

Elle allait justement développer davantage lorsque son regard s’arrêta sur une personne assez… intrigante. C’était un jeune homme, assez grand, dont les longs (remarquablement longs même) cheveux d’encre retombaient doucement sur ses épaules. Il portait une tenue d’origine asiatique, un style qu’Azuki avait l’habitude de voir (ses parents étant dans les hautes finances japonaises, elle avait l’habitude de côtoyer des gens nobles). Mais elle devait reconnaître que cet ensemble là était réellement magnifique. D’un violet métallique imprimé de motifs dorés ; la jeune fille se dit qu’il faisait très… « Impérial ».

- Oh, Azuki ! Insistait  Kyōkō au téléphone.
- Hein ? Oh, je dois te laisser, Kyo, je viens de tomber sur l’empereur de Chine… Lui souffla-t-elle à la blague avant de lui raccrocher au nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Perdue en pleine ville (PV HellRoy) [fini]   Jeu 26 Juin 2014 - 23:06

Cela faisait environ une semaine que le génie était revenue de son éprouvante mission ~ Blessé à de multiples reprises, il portait encore de nombreuses cicatrices, en plus de celle qui traversait déjà son œil. Il faut dire que les plaies l’avantageaient, d’une certaine manière, lui donnant un air mystérieux et dangereux. Mais outre le visuel, les blessures le faisaient incroyablement souffrir, si bien qu’il n’osait pas l’avouer à sa supérieure. 

Puis il y avait aussi…. Ça. La malédiction dédiée à la chef Asuna et qui pourtant lui avait été porté ~ Maintenant, au moins une fois par semaine, il devait s’abreuver de… Sang humain. Bien qu’il était toujours horrifier par ce qu’il était lui-même devenu, il était rassuré ~ Son vampirisme ne semblait pas dangereux pour personne et lorsqu’il buvait, généralement la nuit, la victime se sentait malade et fatiguer le lendemain, mais rien de plus. 

Son apparence physique, par contre, avait bel et bien changé ~ Et cela avait soulevé des remarques qu’il avait soigneusement ignoré parmi les Kurasu. D’abord ses yeux d’un jaune assez clair étaient maintenant d’un orangé ambré qui se rapprochait du rouge. Puis, sa peau qui était déjà assez pâle était maintenant encore plus laiteuse, blanche comme la neige. Des cernes violacés brillaient de par leurs présences sous ses yeux et ses joues étaient maintenant plus creuse, donnant à son visage un aspect animal ~ Et, bien sûr, deux de ses dents avaient poussés, beaucoup plus pointu qu’auparavant. 

Caché sous son ombrelle, se protégeant du soleil, ce dernier le brûlant lentement ~ Il avait enfilé des vêtements épais : De toute façon, il était glacer et ne sentait plus la douce chaleur des rayons. La tunique violette l’enveloppait de mystère parmi les gens qui semblaient mourir de chaud, et l’image lui plaisait bien. Ses longs cheveux de jais flottaient au gré du vent alors qu’il portait, pour une énième fois, la cigarette à ses lèvres.

Étant un des seuls hommes chez le clan de la vie ~ C’était souvent lui qu’envoyait les demoiselles pour effectuer tous leurs achats et corvées et donc le Kurasu maudissait le ciel en tenant tous les sacs… d’ingrédients ~ Les jeunes filles lui avaient assuré que c’était pour faire des potions, mais il se doutait bien que c’était encore pour préparer de stupides gâteaux ou encore un philtre d’amour. 

C’est alors qu’une jeune fille l’approcha, visiblement intéressé et le génie se sourit à lui-même ~ Elle était belle, alors pourquoi pas ? Si elle pouvait ne pas venir de ce lycée de fou, aussi… Il la détailla rapidement du coin de l’œil, alors qu’elle se rapprochait : De jolis cheveux bruns chocolats, libre sur ses épaules ~ un teint de poupée de porcelaine et de grands yeux pétillant de joie ~ Elle semblait assez stupide mais bon… C’était soutenable. En somme, elle était assez belle pour recevoir ses attentions. Une fois qu’elle fut à ses côtés, le Jadziah fit le premier pas en l’abordant de sa voix grave et virile et pourtant toujours aussi froide : 

-Bonne après-midi, Miss… Et… que puis-je faire pour toi ? 

Pas besoin de la tutoyer, elle était de toute évidence inférieure à lui ~ Enfin, il sourit en se disant qu’elle pourrait toujours égayer sa journée monotone. Reportant la cigarette à ses lèvres, laissant lentement la fumée s’échapper, il poursuivit : 

-Je suis HellRoy, HellRoy Jadziah. Enchanté.








~~~~








Curieuse, la jeune fille s'approcha du garçon en habits traditionnels. Elle se permit une petite intrusion dans ses pensées, car il avait vraiment l'air mystérieux (pour ne pas dire littéralement bizarre). Il faisait tache dans le paysage estival, avec ses vêtements sombres et son aura hautaine. 

Visiblement, il n'était pas d'excellente humeur. Ses pensées lui révélèrent qu'il avait du aller faire des courses pour quelques demoiselles de son clan, ce qui fit naitre un sourire amusé sur le visage d'Azuki. Sourire qui s'évapora aussitôt lorsque le jeune asiatique remarqua sa présence. 

*Elle semble assez stupide, mais bon... C'est soutenable.* Pensait-il. 

Comment ça "assez stupide" ? Avait-elle l'air à ce point perdue ? 

Pourtant, lorsqu'elle fut arrivée près de lui, il la gratifia d'un aimable ;

- Bon après-midi, Miss... Et... que puis-je faire pour toi ? 

Sale hypocrite. Il était en ce moment même en train de penser au fait qu'elle était inférieure à lui et qu'elle lui serait peut-être d'une utilité quelconque pour... égayer sa journée ? 

Nonchalament, il porta une cigarette à ses lèvres et ajouta ;

- Je suis HellRoy, HellRoy Jadziah. Enchanté. 

HellRoy ?... HellRoy...hmm... Oh ! Ça y était, elle savait d'ou elle avait entendu ce nom ! 

Aussitôt, la légère animosité qu'elle s'était mise a éprouver pour ce jeune homme s'évapora. C'était le garçon dont lui avait parlé Johanna ! 

La jeune Kaminari avait rencontré la sous-chef des Yachiru quelques jours plus tôt, alors qu'elle poursuivait son épuisant entraînement. Les deux jeunes filles s'étaient même entraînées ensembles, ce qui avait fait réaliser a la brunette à quel point il lui restait du chemin à parcourir pour atteindre le niveau des élèves de Seikoku. Car, malgré sa maladresse apparente et sa légère difficulté à sociabiliser, Johanna était vraiment une combattante redoutable...

Azuki examina le garçon aux cheveux de jais de la tête aux pieds (comme s'il avait été exposé dans un musée).

- HellRoy, hmm ? Fit-elle. Et bien, Johanna avait raison, tu es plutôt pas mal ! Pas tellement mon type, mais tout de même assez séduisant... 

Elle ponctua cette remarque d'un rire léger. Hmm... Comment la blonde l'avait-elle décris, déjà ? Ah oui ; 

"Et bien... Tu peux difficilement manquer HellRoy... C'est le genre de garçon qui, lorsqu'il entre dans une pièce, provoque un... hmm.. un silence admiratif." 

Naturellement, il n'arrivait pas a la cheville de Kain, mais ça, elle jugea plus poli de ne pas lui dire à voix haute. (ce que c'était bon de parler avec des gens qui ne lisaient pas les pensées !) Et puis, HellRoy avait ce côté mystérieux & ténébreux qui le rendait aussi très attirant... Décidément, c'était peut-être son jour de chance !

- Je m'appelle Azuki. Lui dit-elle finalement, souriante. Azuki Kanra, du clan Kaminari. Tu es un Kurasu, pas vrai ? Johanna m'a parlé de toi !

Elle lui sourit presque avec complicité. Ce n'était pas vraiment un mensonge ; la blonde lui avait bel & bien parlé de lui. Même si la plupart des informations compromettantes a son sujet, elle les avait lu dans ses pensées... Enfin, ça restait un détail. 

- En attendant, Reprit-elle ne lui laissant pas le temps de répondre. Tu pourrais me raccompagner au lycée ? Je crois que... je me suis perdue. 

Elle lissa sommairement sa jolie robe orangée (Azuki aimait beaucoup se vêtir de couleurs chaudes) et passa une main dans ses cheveux pour les recoiffer. Ah là là, la journée prenait soudainement une tournure beaucoup plus intéressante !









~~~~








- Je suis HellRoy, HellRoy Jadziah. Enchanté.

Elle parut fâcher un moment, sans raison apparente, puis eut un déclic ou elle se remit à sourire comme une idiote. Le brun fronça les sourcils devant le caractère étrange de la nouvelle venue mais ne dit rien. La brunette le regarda de haut en bas, sans gêne apparente, matant totalement sa personne sans rien dire. Il allait s’interroger lorsqu’elle s’expliqua finalement, d’une voix assez… Féminine et énergique : 

- HellRoy, hmm ? Eh bien, Johanna avait raison, tu es plutôt pas mal ! Pas tellement mon type, mais tout de même assez séduisant... 

Le génie haussa les sourcils, cette fois, pas trop sûr de comment il devait répondre à ça. Elle rit et le brun se dit qu’il ferait mieux d’être satisfait puisque la magnifique, seule et unique Johanna l’avait complimenté. Le Jadziah aimait beaucoup la jeune Yachiru ~ Puissante avec une tête sur les épaules, incroyablement intelligente et avait beaucoup de culture ~ Et bien sûr, elle était infiniment jolie, ce qui ne gâchait rien lorsqu’on voulait lier une relation avec le chinois. 

Mais une chose de plus, le Kurasu ne pouvait pas trop s’amuser avec la jeune demoiselle, celle-ci étant copine avec la belle blonde. Ce serait se tirer une balle dans le pied et il n’était pas assez stupide pour faire ça… Et entre celle qui lui semblait beaucoup trop énervée… Ahem, énergique et la douce ‘’Miss Hope’’, le choix était facile et clair. Elle poursuivit, un sourire éclatant semblant être toujours imprimé sur son visage :

- Je m'appelle Azuki. Azuki Kanra, du clan Kaminari. Tu es un Kurasu, pas vrai ? Johanna m'a parlé de toi !

Il se demandait bien ce qu’elle avait pu lui dire, celle la…. Puis, l’information agit comme une gifle alors qu’il rougit légèrement ~ Du clan Kaminari? La demoiselle avait probablement pu écouter toutes ses pensées depuis son arrivée, ce qui faisait plus qu’expliquer son précédent air mécontent! Il passa une main dans ses longs cheveux, les replaçant rapidement, toujours terriblement embarrassé… Il devrait faire attention. Elle reprit, apparemment parlant beaucoup : 

- En attendant, tu pourrais me raccompagner au lycée ? Je crois que... je me suis perdue.

Il sourit aimablement à la demoiselle, se disant qu’en étant agréable, celle-ci allait peut être oublié de transmettre toutes ses petites réflexions à la belle blonde. Elle replaçait sa tenue lorsque le génie lui répondit, sur le même ton toujours glacial : 

-Mais bien sûr, Miss Kanra… 

Il réajusta son ombrelle et ses nombreux sacs avant de recommencer à marcher vers le lycée ~ Une alliance avec le clan Kaminari pouvait être très intéressante, d’un point de vue stratégique. Aussi, c’était se lier d’amitié avec les Haiko, par l’intermédiaire. Le génie se rappela alors qu’il avait rejoint la belle et sombre Asuna, lui vouant ses pouvoirs en échange d’une vengeance contre… apparemment le monde entier. Il se mordit discrètement la lèvre en songeant qu’il ne devrait pas y penser en sa présence et poursuivit, à l’amiable :

-Tu dois être nouvelle, hm? Le lycée n’est pas trop dur à trouver, en réalité. Comme l’ile est petite, on peut le voir d’à peu près partout!









~~~~








- Je m'appelle Azuki. Azuki Kanra du clan Kaminari. Tu es un Kurasu, pas vrai ? Johanna m'a parlé de toi !

Elle venait de lui tendre une perche importante, en ce qui était de son clan, il risquait de bien vite se rendre compte du pourquoi de son précédent énervement… Évidemment, elle aurait peut-être fait mieux de ne rien lui dire, et de pouvoir continuer de suivre ses pensées en toute discrétion (c'est sans doute ce qu'aurait fait Kain...) mais elle voulait qu'il réalise que son hypocrisie était totalement fortuite face à elle. D'ailleurs, il ne mit pas beaucoup de temps à comprendre, et sa réaction effaça aussitôt les doutes d'Azuki. Voir ce samurai imperturbable rougir d'embarras était totalement hors de prix ! Elle se permit un léger rire, se moquant de lui gentiment. 

- En attendant... Commença-t-elle pour changer de sujet. Tu pourrais me raccompagner au lycée ? Je crois que... je me suis perdue. 

Le jeune homme lui sourit gentiment, et elle put voir dans ses pensées qu’il espérait qu’elle garde pour elle ce qu’elle y avait lu concernant Johanna. Ce qui fit sourire la brune avec amusement. Pour quel genre de gamine écervelée la prenait-il ?

- Mais bien-sur, Miss Kanra… Répondit-il, décidant visiblement de jouer la carte de l’amabilité jusqu’au bout. 

Il emprunta un chemin et Azuki lui emboîta le pas, décidant de laisser ses pensées en paix quelques instants et d’admirer le paysage. Il faudrait vraiment qu’elle apprenne à mieux s’orienter un de ses jours. Et puis, elle en avait surement pour quelques années sur cette île qui, d’ailleurs, ne semblait pas très grande. Elle devrait vite pouvoir s’accoutumer à ce nouvel environnement ! 

- Tu dois être nouvelle, hm ? S’enquit soudainement le Kurasu. Le lycée n’est pas trop dur à trouver, en réalité. Comme l’île est petite, on peut le voir d’à peu près partout !

Ah ? Effectivement… Malgré tout, le voir était une chose, mais trouver les rues qui y menaient en était une autre. 

- Oui, je suis nouvelle en effet. Lui répondit-elle doucement. Je suis arrivée avant-hier exactement.

Et déjà, elle s’était retrouvée au sein d’innombrables évènements tout à fait improbables habituellement. Premièrement, il y avait eu cette désastreuse rencontre avec son chef (ou ce dernier avait finis par devoir se battre contre un tigre adulte de 250 kg), ensuite, elle avait vécu un éprouvant entraînement contre une étrange épéiste blonde et puis maintenant, elle se perdait dans cette ville minuscule et se retrouvait miraculeusement prise en charge par un type bizarre qui semblait tout droit sortit du Japon traditionnel. Ma foi, elle sentait que sa vie à Seikoku ne s’annonçait absolument pas ennuyeuse, et ça la ravissait. Elle ne supportait pas n’avoir rien à faire.

Elle suivait toujours le jeune homme aux longs cheveux noirs, en silence. Silence qu’elle commençait d’ailleurs à trouver un peu pesant.

- Ta tenue est vraiment magnifique. Lui dit-elle, souhaitant engager une conversation.J’adore ce genre de vêtements. J’ai vu plusieurs tenues du même style, mais jamais d'une beauté aussi précise… Ou l’as-tu déniché ?

Les vêtements traditionnels asiatiques étaient parmi ses préférés. D’ailleurs, sa propre garde-robe comptait plusieurs robes chinoises, japonaises ou thaïlandaises (de toute façons, le style est similaire) de toutes les couleurs et brodées de somptueux motifs exotiques. Elle ajouta également, curieuse ;

- Tu es chinois, n’est-ce pas ?









~~~~








La jeune fille regarda autours d’elle, comme pour vérifier les dires du génie et répondit à sa question par la suite, avec la même voix énergique, quoique douce :

- Oui, je suis nouvelle en effet. Je suis arrivée avant-hier exactement.

Le brun se rappelait bien ses premiers jours à Seikoku ~Il avait joué de la musique avec Canna, s’était entrainer avec les autres Kurasu et avait aussi rencontré les Yachiru dans une interminable, bien que plaisante, petite fête sur la plage qui était toujours gelée de l’hiver. Lui qui se croyait fort à ce moment a, il s’était bien amélioré depuis… Au final, il aimait bien l’étrange lycée, même si ses résidents avaient souvent tendance à lui taper royalement sur le système. 

La brunette le suivait toujours sans rien dire ~ HellRoy, quant à lui, avait eu les ardeurs refroidit lorsqu’il avait su que la demoiselle était une Kaminari pouvant lire ses moindres pensées, mais pire encore : Une amie de Johanna. Ses joues se teintèrent subtilement de rose lorsqu’il repensa à son appel téléphonique totalement stupide, et il secoua la tête ~ Effaçant les images désagréables de sa mission. Quoi qu’il en soit, le silence ne dérangeait pas l’éphèbe qui préférait ça à une longue conversation qui les mettraient tous les deux mal à l’aise. Cependant, elle ne sembla pas du même avis, puisqu’elle avança : 

- Ta tenue est vraiment magnifique. J’adore ce genre de vêtements. J’ai vu plusieurs tenues du même style, mais jamais d'une beauté aussi précise… Ou l’as-tu déniché ?

Il haussa un sourcil devant cette pathétique tentative d’engager une conversation ~ Il ne voyait pas comment il en était venu à discuter de vêtements avec une petite Kaminari ~ Puis… ne pouvait-elle pas lire dans ses pensées, si c’était pour lui demander des trucs aussi stupides? Il chassa ses idées négatives, sachant que la brunette n’allait pas apprécier si elle les lisait en ce moment. Il allait répondre d’un ton acerbe, lorsqu’elle le coupa, demandant de nouveau une question dont la réponse lui semblait pourtant évidente : 

- Tu es chinois, n’est-ce pas ?

Il soupira et hocha la tête, forçant un sourire ~ Le génie avait mal au crâne avec le soleil qui tapait si fort, et il osa, curieux, sortir sa main, nue sous les rayons puissant ~ Celle-ci se dora rapidement, alors qu’il étouffait un mince râle de douleur et la recachait sous son ombrelle, s’assurant que la Kaminari n’avait rien vue. Il observa son membre un moment, avant de la caché sous les épais tissus de sa magnifique tenue. 

Ils continuèrent de marcher un moment, tous les deux ayant mis de cotés les espoirs inespérés d’une conversation ~ Il devait en profiter, cependant, car la jeune fille avait probablement déjà rencontré le chef Kaminari : HellRoy n’avait pas trouvé beaucoup d’informations sur ce derniers et bien qu’ils n’étaient pas ennemies avec le clan de la foudre, il aimait rester à jour et savoir le passé et les pouvoirs des gens qui l’entouraient. La voix douce et grave, il demanda, un sourire aimable ne cadrant pas vraiment avec ses yeux rempli d’haine : 

-Dit moi, Azuki… Comment est ton chef, Kain? C’est un grand homme, non? 

Il espérait qu’en le flattant, elle serait plus enclin à lui révélé des secrets… 









~~~~








- Tu es chinois, n’est-ce pas ? 

Azuki avait posé cette question avec l’intention tout à fait innocente d’engager une conversation, mais visiblement, « Monsieur Jadziah » était bien au dessus de ça, lui, discuter normalement ! Elle soupira & arrêta de suivre ses pensées, trop écœurée par toutes les insultes & le mépris qu’elle y percevait à son égard. Oui, elle avait eu bon nombres d’occasions de perfectionner sa patience, auprès de tous ces hommes d’affaires snobs & égocentriques. Le Kurasu eu tout de même l’obligeance de forcer un sourire & d’hocher la tête. Jusque là, il savait bien qu’elle lisait ses pensées, pourquoi se bornait-il à essayer de la tromper ? La prenait-il à ce point pour une imbécile ?

La brunette reporta son attention sur le jeune homme en bloquant toutefois ses pensées, et remarqua qu’il semblait au cœur d’une curieuse expérience avec l’une de ses mains. Bah, après tout elle n’avait pas vraiment croisé de personnes normales dans cette école (et même sur l’île au grand complet), alors elle ne s’interrogea pas plus qu’il ne le fallait & continua de le suivre en silence. Un soupir s’échappa de ses lèvres ; elle commençait à trouver la compagnie du Kurasu des plus ennuyantes. 

- Dis-moi, Azuki… Comment est ton chef, Kain ? C’est un grand homme, non ? Demanda soudainement HellRoy, cassant de ce fait le silence qui s’était installé entres eux.

Le regard de la jeune fille parut s’illuminer d’un coup. 

- Un grand homme, dis-tu ? Haha, en effet, c’est ce qu’on en dit. Hmm… comment est-il ?

Elle prit quelques instants pour réfléchir. Son chef n’étant pas quelqu’un de facilement classable, elle devait choisir soigneusement ses mots pour le décrire. 

- Il n’est surement pas parfait, mais si tu veux mon avis, il s’agit sans doute du meilleur chef de clan parmi tous ceux de cet établissement. Il possède une admirable noblesse de caractère, ainsi qu’un… un charisme qui fait que peut importe les décisions qu’il prend, son clan ne pourra que croire en lui. 

Elle sourit à cette pensée, réellement heureuse d’être tombée dans un clan dirigé par pareil jeune homme.

- Par contre, Reprit-elle. Je crois que les gens lui mettent beaucoup de pression ces derniers temps… Enfin, j'imagine que tous les chefs doivent en subir.

D’après ce qu’elle avait entendu dire de la bouche d’un Asuna (elle avait rencontré ce jeune homme dans les jardins et semblait lui avoir beaucoup plu, ce qui avait rendu la conversation plus aisée…), un membre du clan Kaminari se serait fait assassiné, puis trancher la tête sous les yeux de Kain, il y avait de cela quelques semaines à peine…

- Je détesterais être chef de clan. Décréta-t-elle finalement. Ce doit être horrible… d’assister à la mort d’un de ses membres… Enfin, c’est un peu pour ça que j’essaie de lui faciliter la vie autant que je le peux ! Cependant, je doute qu’il le remarque.

En effet, la jeune fille aurait bien voulu pouvoir, ne serait-ce qu’un instant, avoir l’impression que son chef était « heureux », ou alors simplement le faire sourire au quotidien, mais ce n’était pas une partie qui s’annonçait gagnée d’avance… De plus, elle savait pertinemment que chaque personne possédait au fond d’elle-même sa part de ténèbres, & dans ce lycée ou tout devenait possible, la jeune fille se doutait qu’il était dangereux de se faire aspirer au cœur de ses propres démons. Au fond... peut-être craignait-elle seulement de voir son supérieur sombrer dans la noirceur qui le rongeait probablement… ? Si elle pouvait empêcher ça, ou alors simplement le rendre heureux, alors oui, elle serait pleinement satisfaite. 









~~~~








- Dis-moi, Azuki… Comment est ton chef, Kain ? C’est un grand homme, non ?

Il comptait flatter dans le sens du poil, intiment secrètement la demoiselle à parler du fameux Kain Onichiro, qui, selon certaine rumeur, était le chef le plus fort de tout le lycée, et un génie. Il sut que sa tentative avait réussi lorsqu’il vue les grands  yeux de la jolie demoiselle s’emplir de joie, d’un coup. Le fait qu’elle serait amoureuse du chef du clan électrique ne le surprendrait pas beaucoup, vue sa réaction. Elle expliqua, de sa voix habituellement énergique : 

- Un grand homme, dis-tu ? Haha, en effet, c’est ce qu’on en dit. Hmm… comment est-il ?

Elle prit une pause, fixant le vide comme pour trouver les mots pour décrire à quel point celui qui semblait être son idole était bien ~ Il espérait que personne n’agisse ainsi en parlant de lui (Surtout que lorsqu’il voyait une fille, s’était généralement pour une nuit, parfois deux), car s’arranger avec une petite hyperactive amoureuse. Au bout d’un moment, elle poursuivit, pensive : 

- Il n’est surement pas parfait, mais si tu veux mon avis, il s’agit sans doute du meilleur chef de clan parmi tous ceux de cet établissement. Il possède une admirable noblesse de caractère, ainsi qu’un… un charisme qui fait que peu importe les décisions qu’il prend, son clan ne pourra que croire en lui.

Elle sourit ~Il semblait être, effectivement, un assez bon chef. Puis, lui, au moins, avait pris des initiatives, pas comme sa chef à lui! Le taciturne avait encore sur le cœur le refus d’alliance avec le clan de la foudre, ou il avait vraiment du se retenir pour ne pas crier des noms à la jolie, mais froide, chef Kurasu. Elle continua, ne comptant apparemment jamais se taire ~ (Sur ce point, elle lui faisait même pensé à l’horrible petit singe grimaçant des Mikari… Celui-là aussi parlait sans arrêt.) : 

- Par contre, Je crois que les gens lui mettent beaucoup de pression ces derniers temps… Enfin, j'imagine que tous les chefs doivent en subir.

De la pression? Le génie n’y avait jamais songé… Il était vrai qu’avec toutes les décisions à prendre, être à la tête devait être incroyablement difficile. Camille y arrivait bien, malgré le fait que le brun revenait souvent sur ses choix… Le Kurasu pensa qu’il devrait peut être considéré le stress de la demoiselle avant d’aller l’embêter! Elle continua, parlant toujours alors que le brun écoutait attentivement chaque mot qu’elle disait : 

- Je détesterais être chef de clan. Ce doit être horrible… d’assister à la mort d’un de ses membres… Enfin, c’est un peu pour ça que j’essaie de lui faciliter la vie autant que je le peux ! Cependant, je doute qu’il le remarque.

Le soigneur en avait entendu parler, en effet… Le chef Mikari avait décapité, pour d’obscures raisons, un membre du clan électrique. Peu après, le clan de la mort s’était lié avec celui de la nature, qui détestait les Kaminari… Ça n’avait pas été très difficile de comprendre que c’était la belle Asuna qui avait demandé à Noemie Kotasu d’aller lui chercher la tête! Il évita cependant de révélé ses détails à la petite brune, de peur de la choqué. 

Il garda le silence un moment, regardant sa nouvelle camarade qui semblait perdu dans de sombres pensées… Il était vrai que tout n’était pas agréable à Seikoku, mais c’était lorsqu’on se mettait à déprimé qu’on était en proie aux dangers, et malgré le fait qu’il n’adorait pas la jeune Kaminari, il ne lui souhaitait quand même aucun mal, et lui offrit donc un doux sourire, un vrai avant de répondre à sa longue tirade :

-Je suis sûr qu’avec toi qui s’occupe de lui… Personne ne devrait plus s’inquiéter pour Kain, hm? Et je suis certain qu'il remarque tes gentilles attentions.

Il posa sa large main sur la tête de Azuki, et pointa le lycée, qui commençait à apparaitre, plus loin, poursuivant de sa voix grave et rauque : 

-Nous sommes bientôt arrivé, maintenant… Essai de reposer un sourire sur ton joli visage, hm? Je ne voudrais pas être le responsable de ton malheur.









~~~~








- Je détesterais être chef de clan. Ce doit être horrible… d’assister à la mort d’un de ses membres... Enfin, c’est un peu pour ça que j’essaie de lui faciliter la vie autant que je le peux ! Cependant, je doute qu’il le remarque. 
 
 C’était la moindre des choses, venant des Kaminari, de faire tout ce qu’ils pouvaient pour soutenir leur chef. D’ailleurs, elle commençait à être passablement irritée par les pensées de ce jeune homme. Une « petite hyperactive amoureuse » ? Son « idole », Kain ? Franchement, pour quel genre de personne la prenait-il ?! Visiblement, il s’estimait lui-même bien au dessus de la population normale et tous ces commentaires hautains et étroits d’esprit l’exaspérait. N’était-il pas capable de faire preuve d’un minimum d’empathie ? 
 
 Alors qu’elle s’apprêtait à lui exposer sa façon de penser, elle fut stoppée par un nouveau sujet auquel le chinois semblait s’appliquer à ne pas penser. Or, il est bien connu que, plus l’on essaie de ne pas penser à quelque chose, plus cette chose envahit notre esprit. Selon lui, le meurtre du jeune Kaminari n’avait été qu’un… gage de fidélité du chef Mikari envers Tina Sakura pour solidifier leur alliance ? Alors c’était la chef Asuna qui était derrière tout ça au fond, Noemie Kotasu n’ayant agit qu’en tant que vulgaire marionnette ? Voila qui pourrait se révéler une information importante… Azuki tacha de la garder en mémoire alors que le Kurasu s’adressa finalement à elle ;
 
- Je suis sûr qu’avec toi qui s’occupe de lui, personne ne devrait plus s’inquiéter pour Kain, hm ? Et je suis certain qu’il remarque tes gentilles attentions.
 
 La jeune fille avait l’impression qu’il se prenait pour un grand frère, se moquant d’elle avec une ironie non dissimulée. Elle soupira, encore un peu énervée & HellRoy posa l’une de ses mains sur sa tête, la faisant légèrement sursauter.
 
-  Nous sommes bientôt arrivés, maintenant… Essaie de reposer un sourire sur ton joli visage, hm ? Je ne voudrais pas être responsable de ton malheur.
 
 Son malheur ? N’était-ce pas un peu exagéré ? Il lui en fallait bien plus que ça pour se sentir malheureuse. 
 
 Il y avait quelque chose de… presque nostalgique dans ce ton, ce qui déconcerta un peu la jeune Kaminari. Elle releva les yeux et croisa le regard du chinois alors qu’une soudaine bourrasque de vent s’engouffrait dans leurs cheveux. Avec un soupir, la brunette se résigna, mais ajouta tout de même ;
 
- Que ce soit bien clair ; Je n’ai aucune problème d’hyperactivité, et surtout, je ne suis absolument pas amoureuse de Kain !
 
Elle doutait que le Kurasu la croit sur parole là-dessus, mais c’était pourtant la pure vérité ! … Non ? C-C’était impossible qu’elle soit tombé amoureuse aussi rapidement, et surtout pas de quelqu’un comme lui ! Elle aurait peut-être consentit à avouer une… certaine forme d’attirance, mais certainement pas de l’amour ! 

 Et puis, qu’est-ce qu’il en avait à faire, HellRoy, de toute façon ?


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Perdue en pleine ville (PV HellRoy) [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdue en pleine campagne [Kyle Kain] TERMINE
» Perdue en pleine pénombre {Rodrigue}
» IRAM AUX 1000 COLONNES
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Ville de Seikoku :: Centre ville-
Sauter vers: