AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Canna Kaonai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Canna Kaonai
Sous-chef du clan Kurasu | Violoniste débile | Admin
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 02/12/2013

MessageSujet: Canna Kaonai   Lun 2 Déc 2013 - 1:32




Kaonai
Canna




Carte d'identité

.


"]




    ♦️. Nom : Kaonai
    ♦️. Prénom : Canna
    ♦️. Âge : 15-16 ans
    ♦️. Sexe : Féminin
    ♦️. Origines : Franco-finlandaises
    ♦️. Clan : Kurasu
    ♦️. pouvoir : Soigne


Atouts

.



Armes : Poêle
Aspect de l'armes : joli poêle simple

Invocation : Truc métamorphe
Aspect de l'invocation : prend n'importe quelle apparence en fonction du moment, très souvent animalières

Techniques spéciales : on sait pas à quoi il sert, et il a un caractère naze.


Physique

.



Cheveux : Blonds, longs, avec une frange
Yeux : Verts, ronds et brillants
Peau : clair et laiteuse Cool
Taille : 1m65
Corpulence : fine
Autres : Tête d'ange



.Mental

.




*~ Canna peut paraître être une fille normale, aux premiers abords, ou lorsque l'on la vois de loin. Mais c'est surement la fille la plus maladroite de la terre, capable de se prendre ses pieds ou de tomber pour un rien. Malheur... Heureusement pour elle, elle est dotée d'une constitution solide et d'une bonne humeur à toute épreuve. Car garder le sourire, ça elle sait faire. Elle est constamment joyeuse, on pourrait la voir avec des petites fleurs autour d'elle que ça ne surprendrait pas.
Naïve... On pourrait lui faire gober n'importe quoi. Elle fait confiance à tout le monde. Elle est assez extravertie et aime beaucoup ses amis. De nature généreuse, elle donnera (même à un inconnu) tout ce qu'elle pourra pour venir en aide à quelqu'un, car elle préfère donner que de recevoir.
Canna est aussi... Goinfre. Très gourmande, elle adooore manger. Elle mange de tout, mais surtout des sucreries, des gâteaux, confiseries, du chocolat... La liste est longue...
Notez aussi qu'elle n'a pas de sens de l'orientation. Elle peut se perdre n'importe où et la plupart du temps, lorsqu'on la voit, c'est qu'elle est perdue et/ ou en quête de nourriture.
Canna est talentueuse en musique et c'est pratiquement la seule matière où elle bosse. Elle joue de plusieurs instruments mais son trip en ce moment c'est du violon et du piano. En fait, c'est un génie complètement à coté de la plaque U_U




Histoire

.



Pour une fois, malgré le lourd travail de Sun, il l’avait enfin invitée à passer sa soirée au restaurant, pas longtemps avant Noël. Cela changerait des habituels plats surgelés car « faute à pas de temps ». Puis passer un peu plus de temps en compagnie de son homme était permis même malgré les heures de médecine, non ? Surtout que Midnight était enceinte. Et c’est peut être à cause de ça qu’elle voulait de plus en plus la présence de son mari, ainsi que ces cageots de framboises. Ils allaient ainsi pouvoir discuter sérieusement du nom de leur enfant, qui ne tarderait point à naitre...
Une fois à table, Midnight bien habillée se plongeait dans les yeux de son époux, pour n’en décrocher que lors de la commode. Ils restèrent fixés comme ça jusqu’à la venue du serveur qui dû se plier pour passer les assiettes en évitant les deux amoureux.

« Dit, on garde la surprise ?
-La surprise ? Quelle surprise ?
-... De notre enfant.
-Une fête ?
-Mais non =__= A savoir si c’est une fille ou un garçon... »

Sun, brillant dans les études comme dans son travail, était une personne respectée et reconnue dans la médecine. Seulement, malgré qu’on pourrait croie à une personne très digne, silencieuse et froide, Sun est surtout un handicapé de la lecture entre les lignes, un grand gaffeur maladroit qui pourrait gober n’importe quoi. Mais c’est comme ça que Midnight l’aime, cet air d’ange un peu pommé...
Les desserts arrivèrent sur la table, les noms n’étaient toujours pas décidés.

« Tu es au courant que ta belle-sœur est enceinte, elle aussi ?
-ma belle-sœur Amélia ? Oui, elle m’en a parlé, jsuis au courant quand même U_U. Elle a une petite mine...
-Elle t’a dessiné quelque chose ?
-... Nan =__=... Et ils l’appelleront comment ?
-Camille.
-C’est mignon.
-Oui.
-Mais on ne va pas l’appeler comme ça...
-Non.
-En garçon... Tu as une idée ?
-Stanislas ! Vladimir !
-J’espère que ça sera une fille en fin de compte U_U...
-ça sera une fille ?
-......................... U_U Dis moi un nom de fille
- Mmmh... Caya
-J’avais penser à Anna.
-On fait un mix des deux ? Naya ?
-Nan. Tu penses quoi de Canna.
-C’est mignon.
-Oui. »

Bon, le nom de fille était décidé, Midnight n’avait plus qu’à prier pour que ça soit une fille et non pas un Stanislas. Son dessert à la framboise finit, elle gargouillait toujours, curieusement. Son ventre se mit à bouger.

« Chéri... Je perds mes eaux o.o
-Tu veux de l’eau ?
-APPELLE QUELQU’UN JE VAIS SUREMENT BIENTOT ACCOUCHER >.< !!!»

Heureusement, les cris de Midnight furent entendus dans tout le restaurant ; un serveur aida Sun à transporter la jeune femme et les transportèrent à l’hôpital.

***

Heureusement, c’était une fausse alerte, le bébé était pour, certes peu de temps, mais pas pour tout de suite. Ils rencontrèrent en même temps Amélia, qui était dans le même hôpital, et Sun s’arrangea pour qu’elle et Midnight soient dans la même chambre.
Pendant qu’Amélia et son mari Chrislé discutaient vainement de l’apparence de leur prochain bébé, Midnight s’évertuait à garder son calme. Porter un enfant, ce n’est pas accoucher. Et avoir pour la première fois un enfant la stressait tellement que même si son ventre était plutôt douloureux, elle ne pouvait s’empêcher de bouger. Sun lui tenait la main avec ses grands yeux d’ange. Apparemment, être père n’allait pas être de tout repos avec lui U_U.


« Alors soeurette, tu m’as toujours pas dit si c’était une file ou un garçon.
_Je préfère garder la surprise, dit elle
_J’espère qu'il ne sera pas aussi maladroit que son père, dit son frère avec un ton ironique
_...ça m’a tout l’air » dit-elle en pouffant.

Midnight et son frère Chrislé rigolèrent encore un peu. Ça faisait du bien de pouvoir parler à sa famille, oublier le travail, les gens malades... Car pour une fois, elle était à la place de ses patientes : sur le lit d’hôpital.
Soudain, Amélia, sa belle sœur donc, poussa de légers gémissements. En serrant les dents, elle parvint à parler, non sans efforts.


« Chrislé le bébé va naître va chercher un médecin
_QUOI ?! »

Son frère était en panique. Normal, sa femme allait accoucher... Ils avaient dit que c’était une fille, si Midnight se souvenait bien. Elle l’espérait aussi... Non pas parce que génétiquement parlant chaque fille de la famille possédait un pouvoir de guérison, ça non (quoi que U_U) mais elle était née dans une famille de garçons, et même sir Midnight était la seule (et dernière fille) de la famille et qu’elle était chouchoutée par Chrislé ^w^, le désir de s’occuper d’une petite fille était vraiment très fort.
Chrislé revint avec une infirmière, qui dit d’une manière calme que le travail était déjà commencé et qu’il fallait emmener Amélia en salle d’accouchement. Être née le jour ne noël, quel beau cadeau ! En plus d’être mère, Midnight serait Tante.
L’infirmière et une collègue ainsi qu’un médecin rattrapé dans le couloir emportèrent dans la hâte Amélia ; Chrislé fit une bise rapide à sa sœur avant de partir derrière les infirmières. Midnight souffla un « au revoir » à Chrislé, bien que celui-ci, déjà loin, ne l’entendis pas. Elle sera très fort la main de Sun. La nuit était tombée, il neigeait dru, mais le pâle rayon de la lune était visible, pourtant.

***

Quelques heures plus tard, Chrislé revint seul dans la chambre de Midnight. C’était le matin, la neige s’était arrêtée peu de temps avant et le crépuscule tranchait la nuit d’encre qui avait suivie la naissance de la fille d’Amélia. Sun était parti chercher du café (espérons qu’il ne revienne pas avec un gobelet pour Midnight...)
Une naissance se devait d’être joyeuse. Pourtant, une atmosphère lourde pesait dans la pièce. Chrislé, les larmes aux yeux, s’assit dans le lit où, il y a quelques heures, se tenait couché Amélia. Il était ailleurs. Il y a bien longtemps qu’il n’avait pas fait cette tête. Le temps passa, Sun n’était toujours pas revenu. Ils étaient seuls dans la pièce. Il parla à voix hute, mais sa voix était cassée. Quelque chose s’était passé.

« Ils sont en train de l’examiner. »

C’était donc sa fille. Seulement, elle l’avait vue tout à l’heure. Ses collègues avaient dit que la petite fille se tenait bien, mais ils la gardaient encore un peu. Ils n’avaient pas fait mention de la mère. Midnight passa une main chaleureuse dans son dos pour le réconforter. Elle sortit une phrase malheureuse.

« Ne t’inquiète pas, elle est aussi résistante que sa mère... »

Cette phrase lança un silence sordide dans la salle. La phrase avait résonnée contre les parois, échos interminables. Chrislé s’était figé, sa peau claire devint pâle. Il éclata en sanglot, des larmes froides tombaient sur ses joues, celles qu’il retenait depuis tout à l’heure. Cela faisait bien des années qu’il n’avait pas pleuré franchement. Mais pourquoi ? Midnight ne comprenait pas... Ou ne voulait-elle pas comprendre ? Etait-ce Noël qui lui permettait d’oublier ces choses morbides de la vie ?! Elle prit son frère dans les bras, et ils restèrent comme ça un petit moment.

Canna, la fille de Midnight, était née le jour d’après, à midi, lors une journée ensoleillée mais froide.

***

2 ans plus tard...

Canna avait bien grandit, elle était blonde comme son père et avait les yeux verts de sa mère. Elle parlait joyeusement, très bavarde, et était très sociable. Sun s’était trouvé une vocation de père (o.o) et avait pris un break de 2 ans (et plus) dans son boulot pour s’occuper de sa fille, laissant à Midnight la joie de continuer le travail de ses rêves encore un peu, car lors de l’accouchement elle était épuisée et avait du prendre de longues vacances. Sauf que c’est une bosseuse, et rester chez elle à rien faire, elle n’aime pas ça. Etant une femme forte, elle avait refusée de prendre le nom de famille du père à sa fille, et l’administration n’avait pas aimé. Mais elle avait réussi ! Rien ne peut résister à une Midnight déterminée.
La famille s’aimait, rien n’entachait le paysage, Chrislé avait apparemment fait son deuil, Midnight et Sun aussi. Amélia restait dans leur cœur, dans la place chaude des souvenirs.
Ce jour là, Chrislé proposa à Midnight d’emmener Canna chez lui pour qu’elle et sa fille puisse faire plus amples connaissances. Midnight accepta. Seulement, elle remarqua qu’une jeune avocate lui tournait autour, et la Midnight protectrice de son frère n’aimait pas ça, non, pas du tout. Apparemment, Chrislé avait cédé à ses avances, peut être pour donner une mère à Camille, ou pas. Midnight avait prétextée être sous une tonne de boulot pour ne pas la voir, elle ne digérait pas le remplacement d’Amélia.
Elle demanda à Sun d’emmener Canna, qu’elle verrait son frère plus tard. Non, décidemment, elle ne pouvait pas penser que Chrislé remplacerait si rapidement Amélia. Il y avait autre chose. Elle le sentait mal. Mais bon, qui sait. Midnight est trop protectrice, elle le savait.

***

Camille se trouvait dans le jardin, mais elle avait troquée la robe destinée aux filles les jours de printemps contre une salopette et un jean, les cheveux coupés court. Canna s’avança joyeusement à la rencontre de sa cousine.

« Coucou ! lança Canna, moi c’est Canna
_Euh…Bonjour, Canna… »

Camille était restée muette devant l’arrivée de Canna, joyeuse et n’aillant pas faillit tomber sur une distance de 10 m (un record U_U). Elle observa 2 secondes Camille, cette dernière finit par lui sourire. Camille lui prit la main et elle l’emmena dans le jardin, près d’un grand sapin. Dessous, il y avait une grosse malle, que Camille lui montra. Elle l’ouvrit pour y montrer plusieurs jeux différents.

« Tu veux jouer à quoi ? demanda Camille
_Comme tu veux » répliqua Canna

Canna voulait jouer, n’importe quel jeu lui irait, de toutes façons, elle n’était pas bien difficile. Camille fit un sourire timide, puis enleva sa casquette pour se gratter la tête. Ses cheveux violets-bleu soupçonnés de rose s’échappèrent, cette couleur ressemblait au ciel à l’aube, c’était joli. Canna ne tarda pas à le dire à Camille.

« Ils sont jolis tes cheveux »

Canna fut surprise de la réaction de Camille. Normalement on répond par merci, ou c’est gentil, comme tout les gens à qui on donnait un compliment. Mais ce n’était pas un compliment, c’était pourtant vrai TwT. Mais Camille restait là, comme si la phrase l’avait... Choquée. Comme si les réactions face à ses cheveux étaient très souvent négatives. Personne ne pensait comme Canna, alors TwT ?
Cette phrase fit pourtant plaisir Camille. Canna pensa qu’elles seront surement très amies.
***

2 ans plus tard, Chrislé s’était finalement marié avec cette avocate. Midnight rageait intérieurement, mais elle était obligée de parler mielleusement à cette femme sans vouloir la taper et de participer au mariage. Sun n’avait rien compris à ce qui se passait entre ces 2 là, mais une chose est sure, il savait ou était le buffet et festoya joyeusement pendant toute la nuit U_U.
L’été était bien là, seulement la canicule aussi, et il y avait beaucoup de travail ; Midnight et Chrislé retournèrent à l’hôpital.
Camille passa quelques jours de vacances chez Canna, cette dernière se rendit compte que Camille était mal, mais Canna ne sut dire pourquoi.
Puis ce fut la rentrée, les deux cousines furent inscrites dans la même école. Camille ne resta qu’avec sa cousine. Canna était enchantée de la venue de nouveau camarade, et s’était liée d’amitié avec... A peu près tout le monde. Camille était encore mal, mais elle ne voulait pas en parler ; Canna ne pouvait rien faire, et ça l’attristait ; Camille finit par ne plus parler du tout.

Un jour, Chrislé tomba gravement malade, une maladie heureusement pas contagieuse. A l’école Camille n’était plus là, elle était au chevet de son père ; Canna était restée, mais sa bonne humeur quotidienne avait laissé place à l’anxiosité, de quelque chose qu’elle ne connaissait pas.
Midnight emmena sa fille au chevet de son frère, en compagnie de Camille, qui veillait jour après jour. Elle lança comme pur se rassurer un

« Alors frangin, comment ça va aujourd’hui ? »

Seulement, Chrislé n’avait plus bougé depuis deux jours. Canna s’installa à coté de sa cousine pour essayer de la réconforter. Elle remarqua les cheveux bizarrement coupés de Camille, mais ne dit rien. Elle était toujours habillée en garçonne...
Midnight prétexta aller chercher un verre d’eau à la cuisine pour fuir ce regard vitreux et fermé de son frère. Sun n’était pas la pour la réconforter, aujourd’hui. Il était partit y a déjà 2 semaines à l’autre bout du monde pour son travail, qu’il avait reprit, et laissait Midnight toute seule en lui disant « tu verras, ça sera pas long, je reviens dans 1 petit mois ». Mais malgré tout, les deux savaient que ce mois allait être l’un des plus longs de leur vie.

Pendant ce temps, Camille prit la main de Canna, qui ne broncha pas, et la posa sur le bras de Chrislé et posa sa main sur celle de sa cousine.

« Comme ça il sait qu’on est toute les deux avec lui… »

Canna sourit. Soudain, une étrange lumière chaleureuse mais blanche sortie des mains des deux petites filles, mais cependant, aucune des deux ne bougèrent, comme habituée face à ce spectacle.
A ce même moent, Midnight rentra dans la pièce, et, surprise, en lâcha son verre d’eau.

« Canna tu… »

Midnight en avait les larmes aux yeux; elle se jeta sur sa fille, lui prit les mains avec des yeux (non, pas de dandy U_U x) pleins d’étoiles en lui disant

« Canna, ma chérie... C'est génial! »

Midnight était fière de sa fille ; elle avait réussi, bien avant toutes les autres filles de la famille, à découvrir son pouvoir de soin ! Certaines passaient toutes leur vie à le chercher, d’autres s’en rendaient comptes souvent à leurs 20 ans. Mais la plupart n’en avait tout simplement pas. Midnight était fière, ça oui, très fière. Sa fille était comme elle...
Mais Canna... N’avait rien ressentit. Etait-ce vraiment elle ? Avait-elle seulement déclenché le pouvoir de Camille ? Nul ne le sait, pour l’instant. Mais peut importe ; Chrislé allait maintenant bien, et s’était assis pour serrer très fort Camille. Les cousines se regardèrent avec un regard intense : elles étaient désormais liées. Pour l’éternité.
S’en suivit d’un câlin collectif de Midnight-Canna-Camille-Chrislé. (on aime les fins de chapitre heureux *W*)

***
La mort de Chrislé fut un choc. C’était la fin de l’année, le dernier jour. Ce qui se devait d’être une journée joyeuse de fête et de rigolade se transforma en une journée macabre...
Horreur.
Tout l’univers de Midnight s’effondra.
Son frère ! Son frère adoré ! Enlevé par les griffes de la mort ! Non, c’était un cauchemar, un film d’horreur ! Ça ne pouvait pas être vrai ! Ce n’était pas possible, elle allait se réveiller !
Son frère... Il avait passé sa vie à la protéger... Elle n’avait rien put faire... Elle était seule. Tristement seule, abandonnée. Vide. Creuse. Malheureuse. Désespérée. Pouvait-elle vraiment supporter sa disparition ? Cette fatalité était-elle réelle ? Passerait-elle le deuil de son frère ? Ce n’était de la faute à personne... Elle voulait revenir en arrière, ces jours heureux... Rien, ni même Sun ne pouvaient la consoler. Personne. Eplorée, elle tournait dans la maison, morne, comme un tigre en cage. Elle avait pleuré 10 jours entiers, elle ne se nourrissait presque plus. Midnight était dépressive. Et comment Camille sa fille allait-elle le supporter ? Nala sa belle-mère, Midnight ne l’aimait pas et ne la portait absolument pas dans son cœur. Elle le savait, son cœur était aussi noir que du charbon. Mais elle n’avait pas put le dire à son frère. Pourquoi... ? N’était-ce pas le protéger ? Maintenant qu’il était mort, ça ne servait plus à rien. Non. Elle ne le reverrait plus jamais... Midnight n’en dormait plus. Elle avait envoyé Canna
en petites vacances pendant que Sun travaillait pour subvenir aux besoins de la famille.

Sun avait tout fait pour la consoler, rien n’y faisait. Il devait attendre que le deuil se passe, il ne pouvait que l’enlacer et attendre. Attendre un jour meilleur. Cela pouvait prendre du temps. Mais il attendra, aussi longtemps qu’il faudra. Le bonheur ne vient jamais sans malheur.

Nala avait tout prévue, apparemment ; pensa Midnight. Cette pierre vint poser les pieds dans sa maison, Midnight s’était préparée. Elle avait repris Canna. Nala avait préparé tout un discour mielleux à l’intention de Midnight.

« Voilà, vous comprenez maintenant, je ne peux pas garder Camille avec moi pour ce voyage, et la mo…Nan vraiment, elle me fait tellement pensé à son père, je ne me sens pas capable de pouvoir l’élevé correctement.
-Oui…je vois, dit finalement Midnight à Nala, je vais bien m’occuper d’elle.
-Merci infiniment, je reviendrais te chercher, dit Nala en faisait une bise à Camille, je t’écrirais souvent ma puce. »

La maison avait l’air bien triste, avec ses habitants vêtus de noir. Midnight repensa à son frère, les larmes lui montaient aux yeux. Sa fille lui rappelait trop Chrislé. Lorsqu’elle voyait Camille, elle repensait au visage de son frère, et cela la peinait. Elle regarda tristement Camille.

« Tu ne devrais pas te colorer les cheveux à ton âge, prend exemple sur Canna »

Camille passa sa main dans ses cheveux face à la remarque de Midnight.

« Et puis, les cheveux court, ce n’est pas très féminin, tu devrais te les laisser pousser.
-Oui…ma tante. »

Camille ne ressemblait que de trop à Chrislé. Son attitude de garçonne encore plus.

***

Les jours se passèrent mieux, Midnight reprenait un peu de vie. Elle s’était effondrée mais ça reprenait tout doucement. C’était le cours de la vie... Elle ne travaillait pas encore. Camille travaillait bien, mais se refermait. Midnight était peut être dure avec la fille de son frère... Mais elle ressemblait tellement à Chrislé qu’elle ne parvenait pas à prendre une attitude normale avec elle.
Canna remarqua elle aussi le changement de comportement de Camille, elle seule pouvait entrer dans ce cocon protecteur qu’elle s’était elle-même forgé... Canna était triste de voir tout ces gens accablés par le destin. Mais que pouvait-elle faire ? Tout ça allait la rendre malheureuse, elle aussi.
Canna se promit de garder le sourire pour soutenir les autres, le sourire même dans le pire.

***

1 ans plus tard, Canna a 7 ans.

Midnight s’était remise, elle travaillait maintenant, mais elle était encore fragile. Elle avait un peu relâché son étau autour du cou de Camille, mais pas assez. Midnight s’était mise en tête d’aider Canna à maitriser son « pouvoir », un don de famille. Pouvoir de soin. Cela lui disait quelque chose. Quelque chose en rapport avec Camille et son défunt Oncle... Mais quoi ?
Elles étaient donc toutes les deux à l’hôpital. Midnight avait proposé à des patients de tester quelque chose sur eux (qui n’a bien sur aucune influence sur la vie ou je ne sais quoi d’autre, voyons UwU ) et qu’elle indemnisera les patient si quelque chose de produisait. Enfin bon. Depuis toute la journée déjà, Midnight encourageait Canna à soigner les patients. Depuis toute la journée déjà, il se s’était rien passé. Midnight se s’impatientait pas, elle avait mit 2 mois à le refaire sortir (%D) .
Après cette journée un peu ennuyeuse, Canna sortit de promener dans le parc à coté, accompagnée de sa mère. Pour une journée ensoleillée, c’était une belle journée. Il faisait chaud, les familles étaient sorties, il y avait du monde. Tout était bien. Camille les accompagnaient, mais elle était partie chercher de l’eau. Canna se retrouvait donc seule avec sa mère.
Des adolescents plus loin s’amusaient dans un coin loin de toutes personnes à donner des coups de pieds à un petit chien. Midnight, l’œil perçant, les remarqua tout de suite et leur sauta dessus en leur faiant la morale sur le pauvre petit chien.

« Mais on faisait que s’amuser m’dame !
-S’amuser ?! Taper dans un pauvre animal c’est s’amuser ? BANDE D’HUITRE ! JVAIS VOUS APPRENDRE COMMENT ON TRAITE LES MALTRETEURS DE CHIOTS ! Vous croyez que si on vous faisait a même chose ça srait marrant ? MAIS BIEN SUR [.........] »

Midnight gueula encore pendant 10 minutes. Canna s’intéressa plus au chiot qui gisait, mal en point, à coté. Pleine de compassion, elle s’asseyait à coté pour le caresser. La vue du pauvre petit chien l’avait attristée. Tellement qu’elle voulu très fort le guérir de ses tares d’un claquement de doigt et de l’emmener chez elle (même si le chat de Camille allait surement pas aimer...).
Ce sentiment emplis Canna d’une sorte d’auréole blanche et de ses mains une poussière lumineuse légèrement pailletée entoura le chiot ; toutes les blessures avaient disparues e, « un claquement de doigt ». Midnight avait vu toute la scène, et délaissa les adolescents avec les yeux ronds comme des puits sans fond pour enlacer sa fille.

« Tu vois ma chérie ! C’est ça >w< !!! Allez, on récupère Camille et on rentre ! Je vais faire un gâteau au chocolat pour toute les deux ! »

Ça y est ! Canna avait enfin compris le truc. Suffisait d’y penser très fort... Elle avait très envie de le dire à Camille, d'ailleurs.

***
5 ans plus tard.

Canna avait bien grandit. Ses longs cheveux blond rayonnant l’embellissaient, toute sa classe la connaissait pour sa gentillesse et son don pour gober n’importe quelle histoire à dormir debout. Elle était très aimée malgré toutes les gaffes qu’elle pouvait faire, et avait autant d’amis que de curly dans un énorme pack de curly (%D). L’inverse exact de Camille, en somme. On la prenait pour quelqu’un de bizarre, mais Canna ne comprenait pas pourquoi on jugeait les personnes sur leur apparence. On naît comme ça, on s’habille comme ça, ça ne veut pas dire que tel ou tel est méchant ou gentil...
Tout ce passait bien dans la classe pour Canna. Elle restait souvent avec Camille mais bavassait aussi avec les autres. Camille était une bosseuse, peut être pour s’échapper de la réalité ? Ça Canna n’est savait rien. Canna était en avance pour son âge, mais elle s’ennuyait tellement qu’en fait, elle ne note rien et a des notes pire que... Pire (U_U). Elle commença à apprendre d’un nouvel instrument ; la musique était une matière où elle s’épanouissait totalement. Canna adore la musique, jouer, écouter, elle aime ça. D’ailleurs après la harpe, la guitare et le piano, elle se mit au violon. Elle aimait tellement ça qu’elle délaissait un peu (beaucoup) ses cours, au grand dam de sa mère qui devait ouvrir son bulletin en s’attendant à quelques bulles.
Un jour, en cours, Camille était notée absente. Chose qui n’arrivait jamais d’habitude. Surtout que Canna n’avait pas été mis au courant. Un prof lui demanda

« Où es ta sœur Canna ?
_Heu…je sais pas » dit elle avec un sourire naïf.

Chuchotements dans la classe. Séchage de cours ? Fugue ? On questionna beaucoup Canna, qui n’en savait strictement rien.
La nuit passa, puis la journée, elle avait disparue. Canna ainsi que sa mère commencèrent à s’inquiéter. L’avait-on enlevée ?!
C’était l’heure de la fin des cours, Canna s’inquietait. Elle monta dans sa chambre et commença à dessiner nerveusement sur sa feuille, enfoncée dans son pouf.
Elle entendit Camille se précipiter au premier étage et ouvrir violement la porte de sa chambre. Camille se jeta aux genoux de sa cousine, chamboulée.

« Canna, il m’est arrivé une chose incroyable… »

Les deux filles se regardèrent mutuellement. Avaient-elles besoin de se parler pour se comprendre ? Camille posa sa tête sur les genoux de Canna. Elle lui compterait son aventure plus tard, quand elle se sentira mieux. Canna l’attendrais.

***

Les jeunes cousines avaient maintenant 14 ans, une année fatidique, la 3°. La fin d’année approchait et aucune des deux filles ne savaient où aller, Camille voulait travailler dans un domaine artistique, aller dans un lycée avec une section ou option arts plastiques.
Canna voulu plutôt prendre une section Musique.
Midnight en parlait à table, elle voulait savoir où irait chacune d’elle. Sun rentra plus tôt que d’habitude, et aillant entendu la conversation, il donna deux étranges lettres du même expediteur aux deux cousines. Chacun la lut à voix basse, puis Sun donna la lettre à Midnight. Canna regarda la lettre destinée à Camille, c’était la même, elle était toute les deux demandées à un lycée spécialisé en tout cas avec un studio artistique à disposition. Camille était enchantée par cette lettre, Canna était très enthousiaste, il y avait un piano *O*.
Plus tard, les deux filles allèrent visiter le lycée, il semblait tout à fait normal. Jusqu’au moment où Camille, talonnée par Canna, entra dans une salle informatique, elles virent des gens avec des cheveux colorés, certains avaient des cheveux bleu, d’autres blancs... Camille les regardait depuis la porte. Ce lycée n’était pas aussi normal que ça, mais Canna s’en fichait un peu, de la couleur des cheveux des gens. Il y avait une bibliothèque, une salle informatique des dortoirs pour les pensionnaires et la ville était plutôt sympa aussi. Il y avait même une forêt à côt, Canna pourrait entendre les oiseaux chanter. Avant de partir, un jeune garçon en costar cravate plutôt débraillé aborda les deux filles. Ils leurs dis leur le lycée était spécial : c’était pour toute les personnes ayant des pouvoirs magiques tel que contrôler le feu, l’eau la foudre et guérir comme les cousines. Canna était enchantée : y avait-il des gens comme elle ? Le garçon regarda les filles une par une avant de se tournée vers Camille.

« Camille c’est ça ? Grâce à ton pouvoir de Kurasu tu as des pouvoirs de vie, tu es plutôt sérieuse et tu possèdes un sang-froid remarquable, tu as les capacités requises pour être chef des Kurasus »

Camille fronça d’avantage les sourcils mais accepta. Puis le jeune homme regarda Canna.

« Tu es Canna, cousine de Camille. Tu à le pouvoir de soigner les autres. Tu es talentueuse en musique mais naïve et généreuse. Tu dois aider ta cousine à s’en sortir »

En gros, elle devait être sous chef, c’est ça ? Mais Canna n’avait aucunes qualités pour devenir sous chef TwT...... Enfin, du moment que c’est pour rester avec sa cousine...


FIN %D




Vous

.


    ♦️. Pseudo/Prénom : Very Happy
    ♦️. Âge: : Very Happy
    ♦️. Ce que vous aimez/détestez: : Very Happy
    ♦️. Comment trouvez-vous le forum?: Very Happy
    ♦️. Code : Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Canna Kaonai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rasta boyz (idées)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: Règlement :: Inscriptions :: Inscriptions validées-
Sauter vers: