AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jour où IL est réapparut... [Pv : Lilith Pendemonium]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 23
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Le jour où IL est réapparut... [Pv : Lilith Pendemonium]   Jeu 27 Nov 2014 - 14:02

Aoryane marchait rapidement dans les couloirs. Il bousculait par moment quelques élèves qui se trouvait là, sans s'excuser. Son ange de la mort avait du mal à le suivre, elle lui criait de l'attendre mais il ne l'écoutait pas, il ne pensait plus qu'à tous les souvenirs qu'il avait réussit à retrouver depuis son arrivé en ces lieux. Il essayait de les comprendre mais il manquait un élément. Il savait qu'il était malmené par les enfants de son village et que les adultes ne l'aider pas le moins du monde, il savait aussi qu'il a rencontré l'ange de la mort, sous sa forme d'adulte, et qu'ils sont devenu amis, il savait que grâce à cet amour il a réussit à se faire entendre par les habitants de son village et à se faire des amis, il savait que l'ange de la mort était partit un jour et n'était revenu que bien des mois après. Il savait que l'ange de la mort avait détruit tout son village, tué tout ses amis, n'avait laissé qu'un survivant, Aoryane lui même. Il savait qu'ils avaientt discuté dans la clairière où il avait l'habitude de se voir et que Aoryane lui avait demandé de partir, sans jamais revenir, en lui tournant le dos.
Mais... Aoryane ne savait pas ce qui s'était passé ensuite... il lui manquait un petit souvenir, un petit quelque chose pour comprendre ce qu'il se passait autour de lui, savoir tout ce qu'il l'avait menait ici. Il courrait donc, sans se retourner vers une salle de classe. Il entra à l’intérieur, elle était vide, il s'avança vers le centre de celle-ci et s'assit sur une des chaise présente, posa ses coudes sur une table, mit ses mains dans ses cheveux et ferma les yeux. L'ange de la mort rentra enfin en soufflant, elle s'approcha de Aoryane et lui dit :

"Mais qu'est-ce qui t'arrive? Depuis qu'on a quitté cette forêt, tu ne m'as pas dit un mot... Ao... Tu me fais peur..."

Aoryane leva les yeux vers l'ange, celle-ci se raidit lorsqu'elle vu son regard, un regard froid et sombre, un regard de colère mais pas uniquement, un regard de dégoût, un regard... démoniaque... Aoryane se leva et s'approcha de l'ange. Celle-ci recula par réflexe mais pas assez rapidement, Aoryane lui attrapa le bras. Lange de la mort fut surprise, non seulement par le fait que Aoryane est réussit à la toucher, à l'attraper mais aussi par la force qu'il exerçait sur son bras. Elle gémit de douleur.

"Ao... Tu me fais mal..."

Aoryane la fixa, toujours avec ce regard malveillant. Il tira sur le bras pour approchait le visage de l'ange vers le sien et lui dit d'une voix roque et glacial, une voix totalement différente de sa voix habituelle :

"Tu le savais depuis tout ce temps... Tu sais qui je suis... Tu sais ce que tu m'as fait..."

L'ange de la mort le regarda avec terreur et répondit :

"Qu'est-ce que tu raconte Ao... Tu... tu me fais vraiment peur..."

Aoryane de son autre main attrapa la gorge de l'ange et dit :

"Tu sais très bien de quoi je parle, ce petit village que tu es venu rasé par pure plaisir, ce petit village que tu as massacré et ce petit garçon... que tu as toi même nommé, que tu as laissé comme seul survivant, qui te regardait comme je te regarde actuellement. Tu sais de quoi je parle! Répond!"

Aoryane serra la gorge de l'ange, celle-ci commença à étouffer :

"Ao... Ao.... Arg... Arr... Arrête... Ao..."

Aoryane serra de plus en plus jusqu'à que la porte de la salle de classe claqua derrière lui, il lâcha alors l'ange et se retourna vers elle pour voir qui était rentré. Cette personne avait intérêt a avoir une bonne raison de venir embêter Aoryane, vu son état, il n'aurait pas été bon de l'énerver encore plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilith Pendemonium

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 19/11/2014

MessageSujet: Re: Le jour où IL est réapparut... [Pv : Lilith Pendemonium]   Jeu 27 Nov 2014 - 15:48

_Hors de mon chemin .

C’est la phrase que prononça Lilith en sortant de son premier cours de la matinée. De la fumée s’échappait à présent de la salle où elle se trouvait, une odeur de chaire brûlée s’était répandue dans l’air et ses vêtements étaient couverts d’une cendre blanchâtre. A part le crépitement des flammes, aucun bruit ne résonnait dans le couloir dans lequel était apparut l’étrange blonde, tout le monde s’était tut, semblant presque retenir son souffle pour ne pas attirer son attention et s’écartait rapidement de sa trajectoire pour ne risquer aucun contacte. Cela pourrait bien être le dernier qu’ils aient avec le monde des vivants… Lilith passa devant eux, les transperçant de son œil unique, comme s’ils n’avaient jamais existé, et faisant voleter autour d’elle les pans de ses habits sombres et déchiquetés. Ce silence de mort l’accompagna jusqu’à l’entrée d’une nouvelle salle où elle pénétra avant de refermer la porte derrière elle sans plus de cérémonie. Lilith fut alors surprise de constater que, contrairement à ce qu’elle pensait, elle n’était pas seule. Tiens donc… ça c’est amusant… Se trouvait dans la pièce un jeune homme brun aux allures juvéniles. Celui-ci c’était tourné vers elle pour l’observer et Lilith fut amusé de voir quelle lueur farouche brillait au fond de ses prunelles dorées.

_Eh bien morveux ?  Dure journée ?

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, lui offrant un sourire moqueur.  Elle se dirigea ensuite vers la table la plus proche et se hissa habilement dessus avec un air totalement désinvolte.

_Moi qui espérait trouver un autre cours à massacrer… Tout ce que je trouve là c’est un morveux à la mine contrariée… c’est regrettable…

En réalité il n’en était rien… Lilith avait simplement voulu être seule un moment afin de réfléchir… Réfléchir à ce que je dois faire à présent pour qu’ILS viennent à ma rencontre…Elle lui jeta un nouveau regard accompagné d’un sourire stérile, l’observant à travers quelques mèches de ses cheveux blonds. Son attitude n’avait rien de conventionnel, ce qui ne faisait que renforcer l’image troublante qu’elle renvoyait.  Elle était de taille moyenne et plutôt fine, avec une belle poitrine qui semblait tout juste avoir atteint sa maturité, néanmoins, elle portait une tenue avec une sorte de tunique ample, si bien qu’il était impossible d’en deviner la forme. Aux yeux de la majeure partie de la population, elle n’était qu’un jeune homme aux manières déplaisantes et au mental instable. Cette pensée arracha un petit sourire crispé à la demoiselle. Haha… Je suis loin d’avoir hérité de l’élégance qui fait la réputation des Pendemoniums. Elle finit par pousser un petit soupir puis elle reporta son attention sur son vis-à-vis.

_Bon, que faisons-nous… On se bat ? On discute ? On baise ?

Elle lui jeta un regard perçant, le détaillant de haut en bas. Il n’était pas désagréable à regarder, il fallait l’admettre, bien qu’elle ait toujours eut une nette préférence pour les femmes. Les jolies femmes…

_Mmh… même si les puceaux ce n’est pas trop mon truc, il y’a toujours moyen de s’amuser hein…

Elle les releva et s’approcha donc de lui sans le lâcher des yeux. Ses mouvements étaient rapides et précis, sans rien de superflu, tel un prédateur prêt à prendre en chasse sa proie. Elle se retrouva bientôt à sa hauteur, plongeant la lumière de son œil valide dans les siens.

_Alors gamin, que choisis-tu ? As-tu autre chose à me proposer ?...J’ai horreur de m’ennuyer alors...donne la moi...donne la moi vite...

La raison de te faire la peau...

~ ~ ~ ~

"Je ne pourrai vous aimer qu'après vous avoir haïs de façon mortelle...donc à ma façon."