AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Mar 18 Nov 2014 - 12:08

La kurasu regarde l'état d'Aoryane se dégradé sans vraiment pouvoir faire grand chose. Ayame soupire en essuyant les larmes qui coulent sur ces joues. Elle rassemle toute ces forces pour le hisser sur son lit avant de déposer un bisous sur sont front pâle. Elle glisse ces doigts dans sa chevelure argenté et souris.

- Je vais retrouvé ton ange Aoryane... Je te le promet.

La belle kurasu part a la recherche de Tenshi, commençant par les couloirs, visitant chacun des dortoirs un par un. Elle as demandé a un élève s'il l'avait vue, mais elle se rendit vite compte que c'était stupide. Oui, personne ne pouvait voir Tenshi a moins d'être liée a Aoryane. Elle accélére le pas en sentant son coeur se sérré comme s'il se passé quelque chose de mal. Elle débarqua sur le toit en trombe, remarquant vite l'ange de la mort étendue sur le sol.

- Tenshi !!

Elle la rejoins en quelque pas et tente de la toucher, mais sa main la traverse littéralement. Ayame sent l'inquiétude lui dévorée le ventre alors que ces yeux brillent a nouveau de larmes. Pourquoi l'ange était inconsciente... Parce qu'elle était loin d'Aoryane ? Ou parce qu'elle avait été trop blessé par son attitude ?

- Ange il faut que tu te réveille... Aoryane a besoin de toi... Tu fais partit de lui ma belle... Toi sans lui ça n'existe pas crois moi... il est aussi mal que toi... Tu ne peux pas restée loin de lui... S'il te plait...

Ayame tentat a nouveau de la toucher et elle posa sa main sur celle de l'ange. Elle sentait sous ces doigts une peau étrangement froide... Cette fois, sa main ne l'avait pas traverser.

- Tenshi... reviens !
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Mar 18 Nov 2014 - 14:26

Aoryane était à présent seul dans la chambre, son cœur diminuant peu à peu son nombre de pulsation et approchant de plus en plus notre Mikari vers la mort. Cependant, alors que le corps de Aoryane tentait tout ce qu'il pouvait pour rester en vie, l'esprit de Aoryane quant à lui était déjà loin de ce monde. Aoryane semblait nager dans un grand univers noir et livide, ne comprenant et ne contrôlant rien. Il flottait dans cet univers imaginaire avant de chuter à toute vitesse vers un point de lumière qui s'agrandissait de plus en plus jusqu'à que Aoryane le traverse. Sa chute ralentit alors et il toucha le sol avec douceur. Il se leva lentement et regarda autour de lui. Il reconnaissait ce lieu, il s'agissait de la clairière qu'il avait vu lors de son dernier plongeon dans ce lieu, qui devait surement être l’intérieur de son esprit. Aoryane parla à voix haute :

"Qu'est-ce que je fais encore ici? Que dois-je encore savoir? Qu'ai-je donc encore perdu?"

Comme pour répondre à son interrogation, la foret se noircit tout autour de Aoryane, ne laissant qu'un seul chemin à sa disposition comme pour lui ordonner d'aller dans cette direction. Aoryane ne discuta pas et marcha dans le seul chemin lui faisant face. Il marcha un court instant, ou tout du moins, il en avait l'impression, avant d'arriver au petit village qu'il avait déjà croisé. Il n'avait pas changé, les habitants semblaient toujours aussi parfait, aussi aimable, aussi poli à l'exception d'une personne. Un jeune garçon se trouvait au centre d'un grand nombre d'autre enfants, il était à genoux, les larmes aux yeux, les habits déchirés, le corps recouvert de blessure. Cet enfant... c'était Aoryane enfant. En voyant cela, le cœur de Aoryane, celui qui regardait la scène, se contracta. Voir son souvenir de lui même se faire maltraiter, insulter, frapper, ridiculiser, battre par les autres enfants l'entourant et ne recevant aucune aide des adultes passant à coté lui déchirait le cœur.
Ne pouvant rester sans rien faire devant cela, Aoryane s'avança vers eux et voulu attraper l'épaule de l'enfant le plus proche mais sa main se referma dans du vide, comme si Aoryane n'existait pas dans ce monde, ce qui le cas je le conçoit mais Aoryane n'avait pas la tête d'y penser à ce moment au vu de la situation, donc sa main se referma sur du vide. Pourtant, l'enfant réagit, il sentit que quelque chose avait touché son épaule et il se tourna vers Aoryane, sans le voir bien sur. Aoryane enfant en profita pour s'élancer en avant, bousculer l'enfant qui s'était tourné et s'enfuir en direction de la forêt. Les autres enfants en voyant cela ne prirent même pas le temps de l'arrêter, ils lui crièrent juste que s'il revenait encore il subirait des choses bien pire que ce qu'il venait de subir.
Aoryane enfant sortit alors du village, Aoryane lui suivant de prés. Aoryane savait déjà où son souvenir allait, il se dirigeait vers la clairière. En effet, après quelques minutes, Aoryane et son souvenir se retrouvèrent dans la clairière, Aoryane enfant se dirigea vers la grand arbre et s'allongea en dessous, il mit ses mains sur son visage pour pleurer toute la douleur, la peine et la rage qui habitait son petit cœur d'enfant. Aoryane pensait que ce souvenir allait s’arrêter là, mais il avait tort, un bruissement de feuilles mortes écrasés attira l'attention des deux Aoryane. D'entre les arbres, une jeune femme sortit des bois, il s'agissait de la même femme que la dernière fois mais cette fois, elle n'était aps dans le même état, elle semblait faible, fatiguée et des taches de sang étaient visible sur ses vêtements.
En voyant cette jeune femme s'approcher, Aoryane enfant ne bougea tout d'abord pas, attendant de voir la suite des événements qui s'offrait à lui. Mais lorsque la jeune femme s'écroula, Aoryane enfant n'hésita pas, il se leva et courut jusqu'à elle. Il s'agenouilla à ses cotés, la retourna sur le dos et lui demanda comment elle allait. Celle-ci ne répondit pas, elle semblait évanouit. Aoryane enfant, trop jeune, ne savait pas quoi faire, il resta donc à ses cotés, attendant son reveil, n'osant pas aller chercher de l'aide au village. La jeune femme rouvrit les yeux et fixa les yeux dorées de l'enfant qui se trouver à ses cotés. La première phrase que dit la jeune femme a été :

"Soif..."

Aoryane hocha la tête et partit en chercher, il se dirigea vers une rivière non loin, prit une petite gourde se trouvant dans son sac et la ramena à la jeune femme. Celle-ci but doucement avant de se tourner vers l'enfant et de lui dire :

"Tu... tu es le premier qui m'aide dans ce monde... N'as tu pas peur de moi?"

Aoryane enfant secoua la tête :

"Non madame... Tu n'es pas effrayante... pas comme les enfants de mon village... tu es même plutôt belle."

La femme rougit doucement en entendant ça et rigola :

"Eh eh eh... C'est la première fois qu'un enfant me dit ça..."

Elle lui caressa les cheveux et lui dit :

"Merci... Tu es gentil..."

Aoryane enfant rougit à son tour, la femme continua :

"Comment t'appelle tu?"

Aoryane répondit :

"Oh... Je... je... je n'ai pas de nom... Ma mère est morte en me donnant la vie... et mon père... je ne l'ai jamais connu... je n'ai donc pas de nom... les autres enfant m'appellent le crabe... car je suis comme le cancer de ce village... personne ne veut de moi... je... je suis une anomalie... je ne devrais pas être ne vie..."

La femme lui déposa son doigt sur les lèvres et dit :

"Ne dis pas n'importe quoi... regarde... sans toi, je serais morte... tu n'es pas si inutile que ça."

Aoryane enfant eut un petit sourire, la femme continua :

"Donc on t'appelle Crabe? Ce n'est pas très jolie... que dis tu de... Aoryane?"

Aoryane enfant fut étonné :

"Quoi? Tu... tu veux me donner un nom? Mais... je suis pas sur que..."

La femme rigola :

"Que tu n'en es pas digne? Et pourquoi pas? Je viens de très loin, d'un pays étrange et inconnu par ici, dans mon pays Aoryane signifie : Miracle. Je pense que cela te correspond bien *Elle lui prit la main* Tu es mon miracle."

Aoryane enfant baissa les yeux.

"Hmmm... je... je n'ai jamais reçu une telle attention... même à l’orphelinat... tout le monde me déteste... je..."

La femme prit alors Aoryane enfant dans ses bras, colla sa tête dans ses cheveux et lui dit :

"Tu as trop souffert pour ton âge... laisse moi te bercer... mon tout petit... Aoryane..."

Aoryane enfant, sentant pour la première fois des bras accueillant le serrer, sentit des larmes de joies couler le long de ses joues. Il les laissait couler car elle lui faisait du bien, pour la première de sa vie, Aoryane était heureux d'être né.

[HRPG : Je vais m'arrêter là, pour te laisser dire quelque chose. ^^ Désolé, je suis partit dans un monologue et quand c'est comme ça... je ne peux pas m'arrêter. ^^ Promis, au prochain message, je reviens dans le monde réel, tu vas te sentir seule sinon. :p]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Mar 18 Nov 2014 - 14:56

Ayame secoua légèrement l'ange de la mort, ne comprenant pas vraiment pourquoi elle pouvait la toucher la maintenant alors qu'il y a quelques secondes c'était impossible. Est-ce qu'il était arrivé quelque chose a Aoryane ? Aya avait toujours eu le don de penser le pire, aussi elle se remit a pleuré. Elle avait l'air d'une enfant. Elle s'assoit en tailleurs a coté de l'ange toujours inconsciente, elle essaie de lutter contre les sanglots qui font trembler son corps mais elle n'y parviens pas vraiment.

-Pour...quoi...

Ayame glisse une main dans les cheveux de l'ange de la mort et se met a caresser tendrement sa joue.

- Dis moi Tenshi pourquoi lorsque je m'accroche à quelqu'un il s'enfui...

La kurasu baisse la tête et pleure a chaude larmes, avant de prendre l'ange et de la serré contre elle, tendrement. Elle se met a la bercer tout doucement, comme l'aurait fait une mère et sa fille, ou plutôt une grande soeur et sa petite soeur. Ayame la serra fort contre elle, essayant de ne pas la trempée de larmes.

- Petit ange... Tu es une créature extraordinaire... aussi belle que dévastatrice et pourtant... je me suis attaché a toi... Alors reviens pour moi, parce que je t'aime... parce que tu es une amie...

Consciente qu'elle parle toute seule comme une andouille, elle regrette. Elle regrette d'avoir rencontré Aoryane et de s'être perdue dans ces yeux d'or, elle regrette de les avoir fait tant souffrir pour un sentiment aussi stupide. Elle se concentre et utilise son pouvoir sur l'ange, consciente que c'est mortelle au vue de son état, et que ça risque de ne pas marcher... Elle tente quand même le tout pour le tout et entame un nouveau transfert d’énergie vitale.
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Mer 19 Nov 2014 - 22:57

Pendant que Aoryane regardait son souvenir de lui être enlacer par cette femme, la toute première lui apportant de l'attention et de l'amour, l'ange de la mort plongea elle aussi dans un univers sembla à celui de Aoryane, cependant, celui de l'ange était beaucoup plus mouvementé, beaucoup plus chaotique, comme si une créature malfaisante détruisait peu à peu l'univers qui l'entourait, au contraire de la lumière de l'univers de Aoryane qui apaiser le cœur de cet univers. L'ange de la mort fut donc propulsé de force dans ce chaos indescriptible, elle fut secoué de toute part, envoyé balader d'un coin à l'autre de ce monde inconnu pendant je ne saurais vous dire combien de temps jusqu'à qu'enfin, tout s'arrête. L'ange de la mort sentit de l'herbe sous son visage. Elle ouvrit les yeux et se rendit compte qu'elle était allongé sur le sol. Elle se releva lentement et regarda les environs. Elle ne put s'empécher de crier lorsqu'elle vit ce qui l'entourait :

"Quoi?"

C'était comme si le monde qui l'entourait était remplie de bug, les arbres se tordaient quelques instants avant de revenir à leur place, le ciel changait de couleur, passant du bleu, au rouge puis au vert avant de redevenir bleu, les feuilles apparaissaient et disparaissaient et surtout, elle était au centre d'une toute petite zone, un peu moins de 10 mètres de rayon, de terre, d'arbre, de ciel, de feuille et tout ce qui constitue une foret normal, le reste, ce qui allait au delà de ces 10 mètres, n'était que néant. Elle se sentait comme prisonnière, dans une cage de nature où les barreau étaient du vide et la noirceur de l'inconnu. Elle se leva, regarda tout autour d'elle pour essayer de comprendre ce qu'elle faisait là, ce qu'était ce lieu. Elle voulut s'nevoler mais au moment où elle sauta pour décoller, elle se retrouva vite fait la tête dans les tréfles.

"Aie... mais qu'est-ce que c'est que ça..."

Elle se releva en se frottant le visage, sali par de la terre lors de sa chute puis elle passa ses mains dans son dos et sentit un long frisson de peur passait dans tout son corps, elle n'avait plus d'ailes. Elle commença à paniquer, elle se frappa le dos à plusieurs reprises et à plusieurs endroits pour tenter de se voiler la face, en criant des "C'est pas possible... Elles sont où? Elles ne peuvent pas avoir disparut... C'est impossible.... Noooon...." Après quelques minutes de pure panique, l'ange de la mort se mit à genoux, fatiguée par ce qu'elle venait de faire et commença à pleurer. Elle ne remarqua pas le sentier se créant devant elle, elle ne remarqua pas la forme brumeuse s'avançant vers elle, elle ne remarqua pas les bruits que ces pas faisaient dans le sol mais elle remarqua le son que produit cette forme.

"Mon village... mes amis...."

L'ange de la mort releva enfin la tête et vit la forme brumeuse, à forme humaine, juste devant elle. Les larmes plein les yeux, elle dit :

"Quoi? Qui es tu?"

La forme brumeuse parla de nouveau :

"Mort... Tous mort..."

L'ange de la mort essuya ses larmes et tenta de se lever en répondant :

"Qui... Qui est mort? Pourquoi viens tu me dire ça à moi?"

La forme brumeuse leva son bras et pointa l'ange de la mort avec sa main et cria :

"C'est toi qui les a tué! Monstre!"

L'ange de la mort fut très surprise.

"Quoi? J'ai tué qui? Il est vrai que j'ai déjà tué quelqu'un... mais je ne vois personne d'autre... je ne vois pas de quel village tu parle... de quoi tu parle?"

La forme brumeuse se retourna et partit en ajoutant :

"Personne ne t'aime... Personne... Monstre..."

La forme brumeuse s'éloigna alors de plus en plus, l'ange de la mort ne comprenait rien, elle ne voulait pas le laisser partir.

"Attend! Tu me parle comme si tu me connaissais? Tu connais mon passé? Attend! Je veux savoir! Qui suis-je? QUI SUIS-JE? ATTEND!"

Elle commença à courir et toucha la forme brumeuse, un flash apparut et de multiples images apparurent dans la tête de l'ange de la mort. Un village, des enfants, des maisons, du feu, des cadavres, un enfant pleurant, un enfant lui criant dessus, un enfant la maudissant du regard puis plus rien. L'ange de la mort sentit qu'elle chutait, elle chutait vers le néant, elle ne pouvait plus bouger, elle ne savait pas ce qu'elle faisait encore là, elle semblait savoir que si elle restait comme ça, elle y resterait, mais elle n'avait plus l'envie de vivre, sans aucune raison, comme si ce que la forme brumeuse lui avait dit l'avait atteint, n'était-elle qu'un monstre? Personne ne l'aimait-elle réellement? Devait-elle vraiment mourir? Elle ferma les yeux et attendit...

"Moi je t'aime"

Les yeux de l'ange se rouvrit d'un seul coup, ses ailes réapparurent dans son dos et elle s'envola. Elle remonta vers le haut de cet univers noir, comment savait elle que c'était par là qu'il fallait aller? Même elle l'ignorait et pourtant elle y allait, car elle l'avait entendu, ses mots, quelqu'un l'aimait, quelqu'un lui avait dit, elle 'lavait entendu et elle retrouva l'envie de vivre. Juste grâce à ces mots que n'importe qui aurait pu lui dire, elle s'envola vers la liberté. Elle monta, monta, cherchant la sortie. Elle lui apparut d'un seul coup, comme par magie, une ouverture dorée dans cette univers sombre, elle sauta sur l'occasion et se dirigea vers la lumière. La forme brumeuse apparut entre elle et la lumière, levant la main et criant :

"Tu n'as pas le droit de vivre dans la lumière! Reste dans les ténèbres!"

L'ange de la mort ignora sa présence et lui fonça dessus en hurlant :

"Quelqu'un m'attend dans cette lumière! Je vais le rejoindre! Personne ne m’arrêtera!"

L'ange de la mort traversa la forme brumeuse qui explosa sous l'impact puis traversa l'ouverture de lumière. Au moment où l'esprit de l'ange de la mort toucha la lumière, le corps de l'ange de la mort se reveilla. Elle ouvrit lentement les yeux en gémissant un petit :

"Aoooo..."

Elle regarda autour d'elle et vit Aya, elle dit alors :

"Aya?"

Elle se releva un tout petit peu et dit :

"Où est Ao?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Jeu 20 Nov 2014 - 9:52

Le silence s'empara des environs, le vent lui même s'était arrêter de souffler, laissant les longues mèches blonde de la kurasu retomber sur ces épaules. Elle soupira lentement en se rendant compte que son transfert d'énergie ne changer absolument rien a l'inconscience de l'ange. Pourquoi l'ange était elle d'ailleurs aussi jalouse ? Est-ce qu'elle pouvais éprouvé des sentiments ? Comme.... Comme l'amour... Se pouvait-il simplement qu'elle soit amoureuse d'Aoryane ? Ayame était consciente que leurs liens était spéciale... Ils étaient complice mais surtout ils ne pouvaient pas vivre l'un sans l'autre. Mais l'ange de la mort était-elle vraiment capable d'éprouvé des sentiments ? Ayame soupira, s'appretant a rejoindre Aoryane lorsqu'elle sentie l'ange bouger légèrement contre elle.

- Tenshi ?!

La kurasu l'observa ouvrir les yeux simplement, comme une personne se réveillerait d'une bonne et longue nuit de sommeil, pourtant l'ange avait bien glisser dans l'incoinscience, comme Aoryane d'ailleurs. Peut-être qu'il se rejoignaient dans leurs visions...

"Aoooo..."

Ayame souris en caressant la joue de l'ange.

"Aya?"

La kurasu la sert dans ces bras, les larmes aux yeux.

- Bon sang tu m'a fichue la trouille... Tu sais petit ange que tu t'es évanouie... Une bonne demi heure au moins... Et tu as laissé Aoryane dans le dortoir mikarie... Il s'est évanoui lui aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Dim 23 Nov 2014 - 14:14

L'ange de la mort fut surpris de sentir les bras de Aya l'enlacer d'un seul coup, elle le fut également en sentant les larmes coulant le long des joues de cette jeune fille mais ce qui l'a surprit le plus ce fut ce qu'elle lui dit :

"Bon sang tu m'a fichue la trouille... Tu sais petit ange que tu t'es évanouie... Une bonne demi heure au moins... Et tu as laissé Aoryane dans le dortoir mikarie... Il s'est évanoui lui aussi..."

Ainsi, elle s'était évanouit pendant 30 minutes, le temps lui avait parut tellement plus long dans cet étrange monde et Aoryane se trouvait dans le même état dans la chambre qu'elle avait quitté? C'était de sa faute? Est-ce que ces évanouissements étaient du à leur séparation un peu brutale? Elle ne chercha pas à répondre à ces questions pour le moment, elle n'eut qu'une seule pensée. Elle se releva et dit à Aya :

"Il faut que je le rejoigne, tout de suite!"

Elle toucha alors son dos, vérifiant la présence de ses ailes, fut rassurée et s'envola vers la porte. Elle rentra à toute vitesse dans le bâtiment, ignorant si Aya la suivait ou non, et se dirigea vers la chambre où elle avait laissé Aoryane la dernière fois. Lorsqu'elle entra, elle le vit, allongé sur le sol, sans faire un seul mouvement. Elle se précipita vers lui. Elle le regarda sans osé le toucher et elle le remarqua bien vite : Aoryane ne respirait plus. Elle paniqua :

"Il ne respire plus! Qu'est-ce qu'il a! Ao!"

Elle approcha sa main de son cou, pour vérifier si son cœur était toujours en état de marche mais au moment où sa main rentra en contact avec la peau de Aoryane. Un flash apparut dans l'esprit de l'ange de la mort qui "rentra" dans l'esprit de Aoryane. Elle était comme sur le monde réel sauf qu'elle était transparente. Elle se trouvait dans la clairière où Aoryane enfant et la femme s'était rencontré pour la première fois. Ils ne s'y trouvaient plus. L'ange de la mort, ne connaissant pas ce lieu, cria :

"Aoooooooo! Où est tu? Aooooooooo!"

Quelqu'un lui répondit :

"Ici! Je suis là!"

L'ange de la mort se tourna vers le son de cette voix et elle le vit, Aoryane était debout, à coté de ce qu'il semblait être une cabane. L'ange de la mort se précipita vers lui en criant :

"Aooooooooo! J'ai eu si peur! Je suis désolé! Je ne voulais pas partir! Aooooo!"

Mais avant qu'elle n'est pu l'atteindre, Aoryane lui dit :

"Chut!"

L'ange de la mort ne comprit pas, elle fut un peu vexé que leur retrouvaille se déroule de cette façon mais lorsqu'elle vu ce que regardez Aoryane, elle ne dt rien. A l'intérieur de la cabane, une jeune femme était assis sur une chaise, en train de bercer un petit garçon qui se trouvait sur ces genoux et qui semblait dormir. L'ange de la mort se rapprocha et demanda :

"Qui est-ce?"

Aoryane sourit et dit :

"C'est moi... enfant..."

L'ange de la mort n'en cru pas ces oreilles. Elle dit doucement :

"C'est... toi?"

Elle fixa le visage de ce petit garçon et elle reconnut des similitudes avec l'Aoryane qu'elle connaissait, elle sourit doucement.

"Il a l'air si heureux..."


Aoryane hocha la tête.

"Il l'est..."

L'ange de la mort se rapprocha un peu de Aoryane et lui demanda :

"Mais... qu'est-ce que ce lieu?"

Aoryane répondit :

"C'est la forêt se trouvant juste à coté de mon village natale. Ceci... *Il désigna la cabane* est le "refuge" que j'ai trouver dans cette forêt, c'est le lieu où je pouvais venir pour me sentir... libre et heureux... et... *Il se tourna vers la femme* elle... c'est... la première personne qui m'ait aimé..."

L'ange de la mort se tourna vers la femme. Son visage lui rappelait vaguement quelque chose, elle eut envie de poser d'autres questions sur le passé de Aoryane mais elle se rappela de quelque chose.

"Ao! Il faut que tu revienne dans le monde réel!"

Aoryane se tourna vers elle.

"Pas encore... *Il se tourna vers son souvenir* Encore un peu..."

L'ange de la mort se rapprocha de lui.

"Aoooo! Ton corps a arrêté de respirer! Tu vas mourir si tu reste plus longtemps ici!"

Aoryane, trop absorbé par ce spectacle, ne répondit rien. L'ange de la mort se rapprocha encore un peu plus.

"Aooooooo! Ecoute moi! Ao!"

Il se tourna vers elle et lui jeta un regard méprisant, plein de haine :

"Tu ne veux pas que je sois heureux?"

L'ange de la mort fut surprise.

"Mais... non..."

Aoryane s'avança d'un pas vers elle, les contour de la foret commençant à noircir :

"C'est ça! Tu me veux pour toi toute seule, tant que tu es heureuse, tout va bien! Mais mon bonheur à moi? Mes souvenirs? Mon passé? Tu t'en fiche!"

L'ange de la mort sentit des larmes monter à ses yeux.

"Mais non... Qu'est-ce que tu raconte... Ao..."

Aoryane commença à avoir de la fumée noire s'échappant de son corps, le décor alentour avait complètement disparut, l'ange de la mort et Aoryane se partager une petite parcelle de terre, il hurla :

"Tu ne me veux rien de bien! Disparaît!"

L'ange de la mort commença à pleurer et eut une réaction étrange, elle gifla Aoryane.

"Ao! Idiot!"

Au moment où la gifle rentra en contact avec la peau de Aoryane, un flash de lumière les aveugla tout les deux, la fumée noire s'en alla d'un seul coup, Aoryane s'évanouit tandis que l'ange de la mort vu un ultime souvenir avant de sortir de l'esprit de Aoryane. Elle vit la femme berçant Aoryane sur ces genoux, mais elle vu surtout les yeux rouges sang qu'elle avait à cet instant et qui la fixer elle, comme si pendant un moment, elle a pu voir la présence de l'ange de la mort. Un tourbillon de lumière plus tard, l'ange de la mort et Aoryane se réveillèrent dans la chambre presque en même temps. L'ange de la mort se releva et regarda Aoryane, en repensant à ce qu'il avait dit juste avant qu'il sorte du souvenir mais il ne semblait pas avoir signe de cette fumée noire dans le monde réel. Aoryane regarda tout autour de lui et vit l'ange de la mort :

"Mon ange! Tu es revenu!"

L'ange de la mort fut soulagée de voir son Ao qu'elle aimait tant de retour. Elle sourit et dit :

"Je suis rentrée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Lun 24 Nov 2014 - 12:27

Le sentiment qu'Ayame ressentait maintenant était très désagréable. Elle avait l'étrange impression d'être de trop, de ne pas être à sa place. Elle regarde l'ange s'éloignée a grands d'ailes noir, échappant quelque plume au passage. Ayame soupire, se retrouvant seule sur le toit. Elle essuie ces larmes d'un revers de la manche, bien que ces yeux refusent de s'arrêter pour autant de pleuré. Oui on peux dire que leur rencontre avait été mouvementé... Tout ça était quand même lourd a porté... Aoryane qui possédait sa vie entre ces doigts, l'ange de la mort qui était terriblement jalouse alors qu'Ayame l'aimait comme une soeur. Oui, elle les aimait tout les deux, mais c'était arrivé un peu trop rapidement pour qu'elle arrive a contrôler tout ça.

La kurasu ne bougea pas, mais elle se mit a trembler de froid alors que la pluie se met a tombé. Elle avait eut beaucoup trop d'émotion dans la journée et voilà que la pluie s'en mêlait. Ayame pleurait toujours silencieusement, se demandant quand même si Aoryane allez bien... Evidemment il devrait maintenant que l'ange est près de lui, et qu'elle elle est loin de lui surtout. Ayame repousse ces mèches de cheveux mouillés, ces larmes se mêlant à la pluie qui coule sur ces joues. Voilà ou elle en était... Sous la pluie a pleuré comme une enfant désemparée, essayant a tout prix de se réchauffée en se recroquevillant sur elle même. Oui... Ils étaient sûrement beaucoup mieux sans elle...
Revenir en haut Aller en bas
Aoryane Fluchius

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 22
Localisation : Peu importe où je me trouve, rien ne change...

MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Mar 25 Nov 2014 - 13:04

Aoryane se releva en souriant. L'ange de la mort fit de même en le fixant d'un regard légèrement inquiet, le souvenir du Aoryane brumeux lui rester en mémoire. Aoryane remarqua ce regard et demanda :

"Que se passe-t-il mon ange?"

L'ange de la mort reprit son sérieux pour ne pas paraître suspecte aux yeux de Aoryane, elle demanda :

"Euh... Est-ce que tu te souviens de quelque chose après mon départ?"

Aoryane se gratta la tête et répondit :

"Pas vraiment... Je me souviens que tu es partit, m'être évanouit... un doux souvenir de mon enfance... une femme... de l'amour... puis... je me suis réveillé."

L'ange de la mort hocha la tête doucement, elle ne le dit pas à voix haute mais pensa très fort : "Ainsi... Il ne se souvient pas de ce que j'ai vu... ce n'était surement pas lui dans ce cas... Ao ne m'aurait jamais parlé ainsi... et puis... de l'amour... cette femme... son regard... il était terrifiant..." Aoryane s'avança un peu et demanda :

"A quoi pense tu mon ange?"

En relevant sa tête l'ange remarqua que Aoryane s'était un peu avancée, elle fut surprise et tomba en arrière, elle tomba sur les fesses et dit des petits : "Aie... aie... aie..." en se frottant les fesses. Aoryane se mit à genoux devant elle et demanda :

"Est-ce que ça va?"

L'ange de la mort rougit, elle se leva en détournant le regard et dit :

"Bien sur... ce n'est pas une si petite chute qui... qui... me ferait mal! Ah ah ah..."

Aoryane se releva et eu un grand sourire, l'ange de la mort le regarda et demanda :

"Ao... Tu semble différent... Quelque chose à changé depuis que je suis partit?"

Aoryane hocha doucement la tête et répondit :

"J'ai découvert un nouveau sentiment... et je pense qu'il s'agit de... l'amour..."

L'ange de la mort rougit comme une tomate en entendant ça et dit en bafouillant :

"Ah! Ah ah ah... Bah... c'est cool... Tu... tu dois être content... ah ah ah..."

Aoryane hocha la tête et dit :

"Oui, je deviens de plus en plus humain et... *Il se tapa le front* J'y pense! Maintenant que je connais ce sentiment, il faut que j'aille voir Aya... Aya? Où est-elle?"

L'ange de la mort regarda derrière elle et dit :

"Bah... Elle devrait se trouver derrière moi... elle ne m'aurait pas suivit? Elle serait encore sur le toit?"

Aoryane regarda par la fenêtre et s’aperçut de l'intensité de la pluie qui tombait en ce moment.

"Mais... pourquoi serait-elle resté dehors avec ce temps? Allons la chercher!"

L'ange de la mort ne bougea pas lorsque Aoryane passa à coté d'elle. Aoryane s’arrêta alors et se retourna, demandant :

"Mon ange?"

L'ange ne se retourna pas et regarda la fenêtre, elle dit :

"Tu as retrouvé l'amour non? Tu vas voir Aya? Que vas tu lui dire? Vas tu répondre à ses attentes?"

Aoryane rentra de nouveau dans la chambre et se mit dans le dos de l'ange, il posa ses mains sur ses épaules, on aurait put croire qu'ils pouvaient se toucher mais ce n'était qu'infime. Aoryane dit alors :

"Je l'aime... comme une amie..."

L'ange de la mort ne se retourna pas et dit :

"Et... et moi?"

Aoryane ne répondit pas tout de suite et déclara simplement :

"Toi... tu n'es pas qu'une simple amie... tu es beaucoup plus que ça pour moi..."

L'ange de la mort commença à trembler très légèrement et demanda :

"Est-ce que... tu m'aimes... comme une femme... Ao..."

Aoryane ne répondit pas, l'ange de la mort se retourna doucement, des larmes dans les yeux, elle leva la tete et l'avança vers celle de Ao. Aoryane demanda :

"Mon ange je..."

L'ange de la mort lui coupa la parole en lui mettant un doigt sur les lèvres et dit :

"Laisse moi faire... juste pour une fois... laisse moi te montrer ce que je ressens... Ao..."

Elle s'avança encore un peu plus, son visage très proche de celui de Aoryane, elle dit alors :

"Je t'aime Ao..."

Ses lèvres rentrèrent en contact avec celle de Aoryane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   Jeu 27 Nov 2014 - 15:14

Ayame leva la tête vers le ciel, laissant la pluie battre son visage et effacer ces larmes. Pourquoi est-ce que tout ça tomber sur elle… Pourquoi est-ce qu’il fallait qu’elle soit tombée amoureuse ? Elle se sentait tellement stupide… qu’elle as souhaité quelques secondes vouloir disparaître. Le tonnerre gronda a ce moment précis, comme pour prouvée son désaccord. Ayame toujours a genoux trempée désormais dans l’eau de pluie qui s’accumulée sur le toit. Elle tremblait tellement que ces dents se mirent à claquer violemment. Elle sanglota légèrement avant d’essayé de se relevé, sans y parvenir pour autant. Pourquoi avait-elle crue pendant quelques heures qu’elle pouvait ne serait-ce qu’être heureuse. Son passé ne lui avait donc pas suffit ?! Elle ferma les yeux, se remémorant quelques souvenirs.

Une belle journée d’Automne… une légère brise qui soulevait ces longs cheveux blonds. Quel âge avait elle… huit ou neuf ans ? Les souvenirs sont trop flous pour le dire. Elle avait enfilé ces jolies botes en caoutchouc et son beau ciré jaune pour aller jouer dans le jardin. Les feuilles tourbillonnaient dans une palette de couleur magnifiques… orange marrons au jaune, la moindre feuilles émerveillaient les yeux bleuté de la petite Ayame. Sa mère la surveillait, observant chacun de ces faits et geste a travers la grande baie vitré. La maison était typiquement française, pourtant Aya s’y sentait a l’aise. Les événements qui suivirent se passèrent trop vite pour qu’elle les décrives. Sa mère lui hurla de s’abriter dans la cave, jusqu’à ce que quelqu’un la sorte alors que le vent siffler de plus en plus fort. Elle n’avais pas compris, mais comme la bonne et gentille fille qu’elle était, elle avait obéis. Elles avait écouter le vent, les bruits horribles des métaux tordu par la force d’une tornade meurtrière. Pendant des heures, la petite Ayame se bercer d’avant en arrières, sursautant légèrement a chaque bruit intense. L’électricité l’abandonna, la coupant du reste du monde et la plongeant dans une obscurité profonde. L’isolement et la peur s’était emparé d’elle jusqu’à ce qu’elle s’endorme. Un bruit strident la réveilla, des coups, des cris, quelqu’un ouvrait la porte de la cave. Ayame était toujours recroquevillé sur elle-même lorsqu’elle observa le pompier « défoncé » la porte de la cave. Il prit la jeune enfant dans ces bras, lui murmurant que tout irait bien désormais, en la ramenant a l’air libre. Sa maison avait disparue… Les arbres… le jardins, tout était en bataille. La lumière soudaine du jour lui arracha un cris, alors que ces pupilles longtemps plongé dans le noir s’habituaient de nouveau a la lumière. Ce jour là, la petite Aya avait perdue la femme qui lui as donné la vie, sans même le savoir, sans même s’en rendre compte. Elle souffrait, mais ne le montrer pas. Elle se jura de ne plus aimer quelqu’un aussi fort.

Ayame revint a la réalité après de longues minutes. Son corps trempé jusqu’aux os était étendue sur le sol, elle tremblait sans vraiment s’en rendre compte. Elle ne sentait plus ces jambes, le froids engourdissait ces doigts… elle ferma les yeux, se laissant replongée dans l’obscurité. Elle y revis sa mère qu’elle serra fort dans ces bras. Lucky apparut a coté de sa maitresse, lui léchouillant la main et la forçant a sortir de son « sommeil ».

Lucky… murmura-t-elle aussi fort de possible qu’est-ce qui se passe… pourquoi j’ai si froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un ange... un garçon et un nouveau sentiment ( Aoryane )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» La longue histoire d'un Ange...
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]
» Jarod, job : nouveau chef des garçons perdus !
» Ange gardien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Mikari-
Sauter vers: