AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On our way through the darkness...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna Hope
Sous-chef du clan Yachiru | Little mermaid
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Au large, avec son empereur de Chine <3

MessageSujet: On our way through the darkness...   Sam 11 Oct 2014 - 7:36

Les ténèbres étouffaient tout. Aucune lune n’éclairait le ciel et de haut, l’île de Seikoku n’était qu’une informe tache d’encre au milieu de l’océan. On n’y voyait pas à trois mètres devant soi et, à chaque nouveau pas, il y avait cette impression de s’enfoncer davantage, de se rapprocher du point de non-retour. L’air était frais et la brise légère, accentuant cette sensation de vertige constant qu’il y avait à avancer dans l’obscurité. Seul le bruit des vagues résonnait aux oreilles des Yachiru qui progressaient en silence vers la plage. Une douce mélodie naturelle qui, en cette soirée, était la seule confirmation qu’ils avaient de faire toujours partis de ce monde.

Johanna était en tête. Vêtue de noir de la tête aux pieds, elle se fondait dans la nuit mais sa présence était impossible à ignorer. Elle était le guide, la figure de proue du navire. Ses pas étaient doux, mais certains. Elle savait où elle allait et tout le groupe derrière elle se raccrochait à son souffle, déterminé et rassurant.

Ils traversèrent la forêt tels des esprits invisibles et bientôt, un tapis de sable fin se succéda aux brindilles et aux feuilles mortes. Une rafale salée s’engouffra dans leurs cheveux et inondèrent leurs poumons. Tous l’accueillirent de bon cœur. Cela eut l’effet d’un calmant sur l’ensemble du groupe. La mer cherchait peut-être à apaiser leur peine.

La jeune anglaise fit quelques pas au-devant des autres, jusqu’à ce qu’elle sente l’écume des vagues lécher ses bottes. Puis, elle tendit devant elle l’objet qu’elle avait à la main et fouilla dans la poche de son manteau de l’autre. Quelques secondes plus tard, un bourgeon de lumière blanche perfora la noirceur.

Ce fut la première étoile de ce ciel pleureur, mais bientôt, les autres apparurent, une à une. Véritable éclosion de fleurs scintillantes.

Lorsque chaque Yachiru eut allumé sa lanterne, Johanna leur sourit. Un sourire doux et aimant, derrière lequel se battait avec une fureur sans nom un torrent de larmes. Puis, elle se retourna pour faire face à la mer. Cette grande amie à qui elle s’apprêtait à remettre le plus précieux des trésors. Elle s’accroupit et déposa sur l’eau un coussin de lys blanc sur lequel était placé le dernier vestige d’un grand chef : ce manteau qui l’avait accompagné dans toutes ses épopées.

Elle couronna le tout de sa lanterne et laissa la mer l’emporter.

Les yeux fixés sur la lueur vacillante qui s’éloignait dans les flots noirs, Johanna murmura d’une voix douce :

- Deviens la lumière qui nous guidera dans l’obscurité… Kirito.

Elle recula d’un pas, puis les autres Yachiru s’approchèrent de l’eau. À son tour, chacun confia sa lanterne à la mer et y jeta un lys blanc. Johanna sentit les larmes lui monter eux yeux tant elle était fière de son clan. Ils étaient si beaux, si forts. L’incarnation parfaite d’une véritable famille.

Une jeune fille tomba à genoux dans le sable et fondit en larmes. Elle tenait sa lanterne fortement serrée contre son cœur et refusait de la laisser aller. Johanna s’approcha d’elle et s’agenouilla à ses côtés. En silence, elle se contenta de lui caresser les cheveux en attendant que passe le plus gros. De toute façon, aucun mot n’existait pour apaiser cela.

- Il… Il va revenir… Soutenait-elle, étouffée de sanglots. J-J’en suis sûre… Il ne peut pas… Il… Il ne peut pas… être parti…

Johanna tendit un bras pour lui enlacer les épaules. Ce simple geste fit redoubler ses pleurs. Elle haletait, secouait la tête, tremblait de tous ses membres dans les bras de l’anglaise. Cette dernière ne dit rien, mais demeura près d’elle jusqu’à ce qu’elle se calme. Elle lui lissa les cheveux, puis posa une main sur la sienne, toujours crispée sur la poignée de la lanterne, avant de lui murmurer avec une infinie douceur :

- Let it go…

Sans pleurer davantage, la petite hocha la tête, se leva et alla porter la lanterne à la mer.

Durant un long moment, le clan de l’eau observa sa myriade d’étoiles s’éloigner vers le large. Jamais aucun adieu n’avait été aussi douloureux. Comme jamais aucune douleur n’avait été si clairement partagée. À ce moment, ils n’étaient plus les Yachiru, ils étaient l’eau elle-même. L’eau qui gronde et danse avec le vent dans les tempêtes, l’eau qui ruisselle et pleure sur la Terre l’absence du soleil, l’eau qui fait miroiter les pierres comme des diamants bruts, l’eau qui hurle en dévalant la rivière, l’eau qui ronge le temps, l’eau qui soulage, l’eau qui fait mal, l’eau qui fait naitre et celle qui fait mourir. Une unité d’une pureté absolue.

Irréelle, la voix de Johanna s’éleva alors dans la nuit. Un chant diaphane, cristallin, qui fascina tout son clan. Sa voix était porteuse d'une telle mélancolie... Les yeux clos, elle revoyait le sourire de Kirito, si cher à son coeur. Ce sourire qui lui faisait tant pensé à celui d'un autre garçon qu'elle avait profondément aimé, ayant subi un sort tout aussi cruel. Jamais elle ne pourraient oublier ces sourires. Ces rires, ces éclats de voix toujours aussi joyeux malgré les orages. Jamais plus elle ne connaîtrait tout ça.

- Quelle est cette langue ? Chuchota l’un des plus jeune a son voisin.

- Je crois que… ce doit être le language des sirènes…

Mitigés, ils l’écoutèrent tous en silence jusqu’à la dernière note. Sa voix créait comme des filets de lumières dans la nuit et on aurait juré qu’elle berçait le voyage des lanternes vers l’horizon.

En retrait derrière les Yachiru se tenait le chef des Kaminari, dont Johanna avait jugé la présence importante. Lorsqu’elle eut achevé sa chanson, elle prit une grande inspiration et s’avança vers lui, lui tendant l’épée de son défunt chef.

- Je crois que ceci te revient, Kain. Utilise là aussi héroïquement que lui le faisait.

Elle lui laissa et inclina la tête respectueusement, bien qu’ils soient désormais sur un pied d’égalité. Elle se tourna ensuite vers son clan.

- Jusqu’à nouvel ordre, il n’y aura pas de sous-chef. Annonça-t-elle. Je ne veux pas courir le risque d’exposer l’un d’entres vous à de nouveaux attentats. Tous les chefs et les sous-chefs sont en danger ces derniers temps. Hélas… J’ai peur que le pire reste à venir.

Elle s’accorda une pause histoire de remettre ses idées en place.

- Mais ça ira. Nous sommes soudés et nous sommes plus puissants que nous le pensons. Notre pouvoir n’est pas à négliger. L’eau est l’une des plus puissantes forces de la nature. Nous devrons nous battre pour protéger ce qui nous est cher. Kirito… était le meilleur chef qui puisse exister. Il avait toutes les qualités requises pour faire de son clan une véritable famille. Et cette union qui nous lie est probablement notre plus grande force.

Les larmes lui montèrent aux yeux, mais elle les ravala, une fois de plus.

- Ouvre-nous le chemin au travers des ténèbres...

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On our way through the darkness...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Ville de Seikoku :: Plage-
Sauter vers: