AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sudden realisation (PV Camille ) [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille Kaonai
Chef du clan Kurasu | La Fleur de Glace | Admin
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin des autres ~

MessageSujet: Sudden realisation (PV Camille ) [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 21:10

Dans le fin fond des sombres catacombes, des évènements horribles se produisent. . . Si atroces que les malheureux qui en sont témoins n’arrivent que très peu souvent à s’en remettre. Les personnages qui y trainent sont abjects… Pourtant, ils sont majoritairement des lycéens de Seikoku, ayant peu à peu perdu leur âme dans l’environnement cruel qu’était le lycée. De simples adolescents… De terribles adolescents.

HellRoy Jadziah était, malgré lui, une des infâmes personnes qui causaient les cruautés dans les longs couloirs effrayants ~ D’avantage depuis que Tina Sakura avait laissé place à une ‘’jumelle’’ beaucoup plus douce. Tout le monde semblait ravi par ce soudain changement ~ Tous le monde ? Le Kurasu avait souri comme ses compères lorsqu’il avait entendu la nouvelle, mais à l’intérieur, il avait été soudainement prit par le plus soudain des désarrois. La belle Asuna, du moins son côté sombre, était celle qui s’occupait du nouveau… Besoin vital de son nouveau protégé soigneur.

Depuis qu’elle s’était volatilisée, un éclat obscur brillait dans les yeux ambrés du bel éphèbe, le rendant si possible, encore plus effrayant qu’il ne l’était déjà. Sa main était posée sur un des murs humides, ses ongles grattant le ciment créant un bruit morbide. Ses longs cheveux ébène voletaient derrière lui, illustrant terriblement bien des lianes infernales, prêtes à vous attraper pendant votre sommeil pour vous tirer jusqu’en enfer.

En réalité, le génie était dans la sépulture car il savait que les élèves imprudents, avide d’émotions fortes, venaient toujours y trainer ~ Les imbéciles se donnaient des défis, à savoir lequel allait se rendre le plus loin… Ils voulaient voir des créatures surnaturelles ? Le taciturne comptait bien leur en donner l’occasion ~Seulement, il fallait faire attention à ne pas se faire voir. Le taciturne ne tuait jamais ses proies, beaucoup trop ‘’gentil’’ pour cela… Mais si sa condition ne s’améliorait pas rapidement, il allait bien finir par le faire.

En réalité, quand il était arrivé pour la première fois à Seikoku, il était encore, d’une certaine façon, quelqu’un de bien. Les récents évènements, notamment sont affrontement avec l’horrible petit singe grimaçant, sa transformation en vampire et toutes les saloperies qui se passaient dans l’établissement… Le Jadziah avait eu vite fait d’être désillusionné ~ Il avait surtout que malgré toute ses bonnes intentions de départs, après avoir vécu dans le lycée, il était hors de question qu’il donne sa vie à un parfait inconnue… Il était même prêt à la leur prendre…

Le monstrueux personnage, tapit dans l’ombre, entendit l’écho des pas des jeunes gens qui se rapprochait ~ Sans qu’il ne puisse le retenir, un long râle d’approbation franchi ses lèvres alors qu’il se réjouissait déjà de son repas. Le dernier en file semblait être un Suzuka ~ HellRoy l’agrippa incroyablement rapidement, plaquant sa main contre la bouche de l’éphèbe avant de le tirer dans un endroit moins… Éclairé.

Plantant ses dents dans le cou de la pauvre victime, sa puissante main toujours sur le visage du garçon, il eut du mal à se séparé de ce dernier, alors qu’il le vidait lentement de son fluide vital. Le Kurasu laissa finalement tomber sa proie sur le sol, une longue trainé de sang lui coulant sur le menton, et tachant ses mains ainsi que sa jolie tenue aristocratique. Brusquement, l’asiatique retourna la tête, son regard froid croisant celui, glacial, de sa supérieure ~ Que faisait Camille dans un endroit aussi glauque, bon sang ? Il faisait cependant très sombre et il y avait beaucoup de chance que la demoiselle n’ait pas pu apercevoir ce qui se passait ~ Essuyant rapidement le sang qui le tâchait sur son pantalon sombre, il fit un pas vers la jeune fille, l’interrogeant de sa voix rauque, comme si rien ne s’était passé :

-Mademoiselle Kaonai ? Que faites-vous ici… ? 






~~~~






Camille écouta sa cousine jouer du violon dans le salon des Kurasus alors que les autres membres papotaient. En voyant cette scène, ou pouvait vraiment prétendre que le lycée était un endroit magnifique ou tout était beau ; cookies, musiques, rires, chansons. Oui, les Kurasus donnaient une certaine aura de joie à leur entourage. Même la sombre Camille ne faisait plus fuir ses membres.
La demoiselle leva les yeux au plafond et commença à regarder le salon. Il était clair, les canapés étaient confortables, il y avait des muffins à foison, les décorations et l'aménagement étaient chic (HellRoy n'aurait pas permis les choses autrement) et la pièce bien lumineuse. Toujours très lumineuse en fait, même le soir.

Camille laissa son corps s'enfoncer dans son fauteuil. Il y avait, dans le salon, un fauteuil de cuir noir près de la fenêtre, c'était le seule fauteuil où Camille s'asseyait, et avec le temps, plus personne n'osait le prendre et il fut attribué "le fauteuil de Camille".
La demoiselle se laissa bercer par le son du violon et ferma les yeux, cachés par son éternel frange, personne n'aurait deviné qu'elle commençait à s'endormir.


Camille se mit à jouer avec les fleurs qui poussaient à coté d’elle. Généralement le silence lui faisait du bien, elle trouvait ça plaisant et apaisant, mais cette fois elle trouvait ce silence un peu pesant, elle tourna la tête et surpris Shawn en train de sourire. Pourquoi ce sourire soudain ?

*J’ai dit quelque chose de drôle ? Ou il se moque de moi. Je me confie et il se moque de moi …*

Shawn se leva et regarda le ciel, Camille resta assise et le regarda. Ce garçon semblait si serin et pourtant si torturé. A quoi pensait-il à ce moment là ? A qui ? Pourquoi ne lui avait-il pas dit qu'il était la cible de l'Organisation ? Pourquoi Shawn, Pourquoi n'as-tu rien dis ? …

« Si tu ne sais pas pourquoi tu dois vivre alors je t'aiderais. Je te fais la promesse de protéger, et ça jusqu'à ce que tu trouves une raison de vivre plus importante que la survie. Je vous protégerais, toi et ton clan, fais moi confiance. Hime, je n'ai qu'une parole. »


"Camille ?"

La demoiselle se redressa vivement, se qui fit peur au deux Kurasus en face d'elle. Elle porta sa main à son front sans même considérer les deux jeunes filles. Pourquoi repensait-elle à ça soudainement ?

"Chef, vous voulez un muffin ?"

Camille leva les yeux vers les kurasus, l'une d'elle avait un plateau en main et commença à le tendre vers la Kaonai. Camille regarda les pâtisseries mais hocha de la tête avant de repousser doucement le plateau et se retirer du salon. Alors qu'elle allait regagner sa chambre, la française s'arrêta un instant, puis, abattu par ses propres méfaits, elle soupira et plaqua ta tête contre sa porte.
De loin, elle entendit les pas de sa cousine venir vers elle, comme si elle avait deviné que Camille n'était pas bien. La blonde ne dit rien, son violon en main, elle regarda sa cousine. Camille se laissa entraîner par ce moment de solitude et alla vers Canna pour la prendre dans ses bras.
Canna était si chaude que ça rassurait Camille, d'une certaine manière, elle était aussi chaude que la vie …

Alors qu'elle s'était promise de savoir se qui était arrivé à Shawn, au moins savoir s'il était toujours en vie ou non, elle avait oublié se pourquoi elle avait menacé l'Organisation, à l'arrivé de ce stupide garçon aux yeux bleus !
Maintenant elle ne savait pas comment retrouver l'Organisation, personne ne savait où on pouvait les trouver, à croire qu'ils avaient une planque spéciale et n'y sortaient que rarement …

Camille décida alors qu'il était temps pour elle d'aller prendre l'air. Elle tapota la tête de Canna et quitta finalement le lycée, préférant la fraîcheur des arbres pour méditer sur les choses à venir.

La chef Kurasu se retrouva donc à errer, remplit de ces noirs pensées, comme à son habitude. Elle était là, sans but dans la forêt, méditant sur ses bêtises et se qu'elle aurait du faire depuis le début. Elle avait le don de ruminer le passé comme personne …

Alors qu'elle s'enfonçait entre les arbres, la Kaonai se retrouva à l'entré des Catacombes. Elle n'y était jamais descendu, cet endroit avait été découvert il n'y a pas longtemps par des petits élèves qui se baladaient sans demander grands choses, depuis, ce lieu était devenu un lieu où beaucoup d'ados essayaient de faire leur preuves ou juste s'auto-persuader de leur courage patatie ; n'importe quoi en somme.
Camille croisa les bras et resta ainsi un moment. Après quelques secondes, un groupe de Suzuka passèrent près de la jeune fille, riant entre eux des fantômes que pouvaient abriter les catacombes. Ils se taisaient lorsqu'ils arrivèrent au niveau de Camille et reprirent leur discussion une fois à l'intérieur.

La Kurasu avait comme un mauvais pressentiment … Elle décroisa ses bras et commença à s'engouffrer dans cet endroit morbide.
Tout était sombre, tout était sinistre. Comment les gens pouvaient oser se rentre ici ?
La Chef Kurasu n'eut pas beaucoup de temps à rattraper la file d'ados imprudents qui était passé devant elle. Mais étrangement, elle vit comme une ombre se séparer du groupe.
Prudente, Camille fit apparaître une flèche et la camoufla derrière son dos. Elle se mit à avancer doucement et à pas léger jusqu'à un coin plus sombre que les autres et surprit … HellRoy ?!
Mais oui HellRoy faisait quelque chose d'étrange à l'un des Suzuka !
Alors que Camille resta immobile devant la scène, Le chinois tourna brusquement la tête vers elle.

Camille fit un pas en arrière pour se mettre sur une position défensive, toujours sa flèches aiguisée dans le dos. HellRoy se releva, laissant tomber sa victime et se dirigea vers sa chef comme si de rien n'était.

"Mademoiselle Kaonai ? Que faites-vous ici… ? "

Camille ne savait pas trop quoi faire ; assommer HellRoy ? le combattre ? lui demander se qu'il faisait ?
La demoiselle avait beaucoup de solutions mais ce fut son instinct de Kurasu qui prit le dessus et elle se précipita sur le corps inerte du Suzuka pour voir s'il était encore en vie. La demoiselle le mit sur le dos et rapprocha son oreille de la bouche du blesser.
Il respirait, faiblement, mais il était en vie.
Camille porta son attention à son gant taché de sang qui avait tourner le corps du blesser, puis à l’horrible morsure que possédait la victime au niveau du cou. C'était vraiment horrible, et c'était HellRoy qui avait fait ça ?!
Camille se décida à lancer son attention à son camarade. elle garda une voix froide mais prit un ton assez frustré :

[color:4f1f= cornflowerblue]"Qu'est-ce que tu lui a fais ?!"







~~~~






Sa main était toujours plaqué sur la bouche du garçon du vent, l’empêchant de cette manière de crier, lorsqu’il planta ses dents dans sa chair, appuyant plus fort sur son visage lorsqu’il senti que le Suzuka se débattait d’avantage ~ Hors de question que le taciturne le laisse fuir : C’était très difficile d’attraper un élève de Seikoku, encore plus lorsqu’on était un Kurasu! Le Jadziah était puissant physiquement, mais ses pouvoirs offensif ne l’étaient, ils étaient même presque inexistant.

Le génie sentait le sang du jeune homme couler agréablement le long de son œsophage ~ Lorsqu’il étanchait ainsi sa soif, il avait beaucoup de mal à s’arrêter : Le taciturne savait qu’il n’avait pas le choix, que s’il buvait trop longuement le garçon, ce dernier allait mourir mais il était dans un tel état que même cette possibilité ne lui semblait plus si grave. Le plasma du Suzuka était à ses yeux, le plus délicieux des cidres. Le Jadziah se sépara quelques secondes du jeune homme, reprenant son souffle, la bouche toute barbouillé de rouge, ses dents pointu reluisant presque dans le noir.

Si le brun cherchait réellement à redevenir humain, il appréciait tout de même sa nouvelle forme ~ Il ne s’était jamais senti aussi vivant ! Il était plus fort, plus rapide… Plus beau, même! Et Johanna l’aimait peu importe ce qu’il était, non…? L’éphèbe se gifla mentalement, s’en voulant de penser qu’il pourrait rester un tel monstre jusqu’à la fin de ses jours ~ Si ils finissaient, évidement!

Soudainement, il réalisa ~ Il ne pouvait pas continuer à vivre ainsi. C’était incroyablement… Malsain. Si l’Asuna, la pire de toutes, avait réussi à devenir une douce et bonne femme, comment lui pouvait-il être en train de pourrir au fond des catacombes? Et s’il vivait éternellement? Alors que le génie avait enfin réussi à s’attaché à une demoiselle… Johanna était parfaite, à ses yeux, et il savait que ce n’était pas qu’une amourette ~ Éventuellement, elle mourra de vieillesse, le laissant derrière, encore jeune et beau… Jeune, beau et incroyablement seul.

Le taciturne se releva, laissant lourdement tomber au sol sa proie. Il savait qu’il allait finir par se réveillé, dans quelques heures ~ À ce moment-là, comme tous les autres, même s’il était mort de peur, il irait se vanter d’avoir croisé quelque chose de mauvais dans les catacombes. Il soupira et titilla lorsqu’il entendit un froissement de vêtements, à sa gauche, ainsi que des pas qui se rapprochait rapidement.

Puis, le génie la vue ~ Sa chef, qui se tenait à seulement quelques pas de lui, la bouche légèrement entrouverte sous l’effet de la surprise. Il y avait encore des chances qu’elle n’ait rien vu… Il nettoya rapidement toutes preuves de son carnage et s’approcha à son tour de la demoiselle, un faux sourire sur le visage alors que ses yeux haineux et glacial toisaient la jeune femme, le Jadziah apparemment en colère d’avoir été pris sur le fait. La voix froide, il demanda simplement, comme s’ils s’étaient croisés dans un couloir :

-Mademoiselle Kaonai ? Que faites-vous ici… ?

Elle ignora sa question, continuant de le regardé, choquée. Puis, elle passa rapidement à côté de lui, l’air qu’elle déplaçât soulevant doucement les cheveux du génie. Ce dernier grimaça de dégout lorsque dans son dos, il entendit la demoiselle s’agenouillé aux côtés du jeune homme, vérifiant si celui-ci était toujours en vie.

Le taciturne soupira rageusement ~Il avait fait tellement d’efforts pour garder son sombre secret pour lui ~ Bien sûr, Johanna et Kain était au courant mais dans la mesure où c’était deux personnes qu’il appréciait beaucoup, il ne s’en souciait pas beaucoup. Mais il savait que Camille lui en voudrait, et comme pour accompagner ses pensées, la jeune femme en question se redressa, avant de lui demander, en colère :

-Qu'est-ce que tu lui as fait ?!

Mais comment expliquer ses actes? Il posa son regard sur elle un moment, avant de s’approcher et de prendre sa main, la forçant dans la sienne, la relâchant seulement une fois que la flèche aiguisée fut tombé sur le sol. Maintenant proche d’elle, de façon à ce qu’elle doive relever la tête pour le regarder, il proposa, d’une voix polie, en bon gentlemen qu’il était :

-Je veux bien vous révélez ce qui s’est passé ici, miss… Mais peut être devrions nous aller dans un endroit plus charmant…? Quelque chose qui vous sera plus confortable…?







~~~~






[color:4f1f= cornflowerblue]"Qu'est-ce que tu lui as fait ?!"   

HellRoy ne répondit pas tout de suite, semblant porter son attention à autre chose. Il fixa la demoiselle pendant ce laps de temps, se qui crispa la demoiselle sur le défensive. Le kurasu fit un pas vers Camille qui ne bougea pas, préférant faire face au danger même si son sang froid était mis à l'épreuve.
Même si tout les éléments montrait qu'HellRoy avait volontairement blessé ce garçon, Camille espérait tout de même le contraire. Cependant, si elle apprenait la triste vérité, elle y ferait face, comme toujours.
Le chinois continua d'aller vers sa chef dont l'expression était inexistence sur son visage malgré que tout ses sens fussent aux aguets. Ce dernier agrippa fermement le poignet de la demoiselle et la presser pour que cette dernière lâche son moyen de défense. La jeune chef ne put retenir un petit cris aiguë malgré qu'elle ait serré les dents et elle finit par lâcher sa flèche sous la poigne de son jeune membre. Après quoi HellRoy la lâcha. Elle releva la tête pour fusiller HellRoy de ses yeux qui émanaient une petite lueur bleu dans cet endroit sombre.
Le jeune chinois finit par lui répondre, de sa voix sérieuse et grave :

"Je veux bien vous révélez ce qui s’est passé ici, miss… Mais peut être devrions nous aller dans un endroit plus charmant…? Quelque chose qui vous sera plus confortable…?"

Camille fronça d'avantage les sourcils. Même si le ton était poli et assez neutre, la demoiselle n'avait plus tellement confiance en HellRoy, il lui cachait désespéramment trop de choses pour qu'elle le lui donne. La chef Kurasu baissa les yeux vers le blessé et son instinct de survis se réveilla instantanément. La demoiselle aux cheveux bleus donna un violent coup dans le ventre d'HellRoy avec son poing. Cet acte n'eut aucun effet sur le jeune homme ... mis à part pour Camille qui sentit la plupart des os de sa main craquer sous la masse musculaire de ce dernier.
Camille ne broncha pas de ce mal, elle fronça seulement des sourcils parce qu'elle avait tout de même mal ! Puis, elle releva doucement la tête une nouvelle fois pour croiser le regard sombre du chinois, avant de dire de de sa voix glaciale mais sur la défensive :

[color:4f1f= cornflowerblue]"Comme si j'allais te suivre !"   

Même si HellRoy ne semblait pas menacer la jeune française celle-ci prit d'autre dispositions, la possibilité de s'enfuir n'était pas une option et puis, vu comment son coup de poing avait été un échec, elle ne pouvait pas aller bien loin. Camille resta accroupis, ferma les yeux et laissa échapper doucement son aura, lui donnant une puissance hors du commun pour une jeune fille de son gabarie. Et assez puissant pour un jeune homme dans la fleur de l'âge comme HellRoy. La demoiselle s'entoura donc de son aura blanche aux doux filés bleus pâles, illuminant ce coin sombre des catacombes, faisant légèrement flotter ses cheveux, créant comme de légères vagues d'un beau lac. C'était magnifique … mais terrifiant aussi !
L'aura de Camille se mit à grossir légèrement jusqu'à se qu'elle soit assez grosse et explosa, envoyant ainsi son camarade plus loin entre les parois sinistres des catacombes.
Lorsqu'elle comprit qu'elle venait d'envoyer valser une personne de son propre clan, elle se reprit un peu. Elle ouvrit les yeux et ajouta, comme pour expliquer son geste :

[color:4f1f= cornflowerblue]"Je déteste qu'on me touche …"   

La jeune fille regarda une nouvelle fois le blessé ; sa vie n'était pas en danger mortel, elle pourrait s'occuper de lui plus tard.
Après cela, ses yeux se tournèrent vers le jeune chinois, elle aperçut dans l'obscurité sa silhouette qui se relevait. Camille n'allait pas le laisser filer et ni l'accompagner, à ça non ! pour l'emmener au fin fond d'un coin où personne ne l'entendrait crier ? Les doutes de la demoiselle envers HellRoy était de plus en plus profond, elle avait déjà du mal à donner sa confiance, alors la perdre était bien plus facile, et le temps ne faisait qu'accentuer cela.
La jeune fille aux cheveux bleus se releva, serrant les poings pour garder son sang froid, elle n’invoqua ni son arme ni son invocation, montrant ainsi à HellRoy qu'elle ne voulait pas se battre, mais elle prit une voix ferme et sévère, presque menaçante pour lui parler, s'auto-persuadant elle-même qu'elle n'avait rien à craindre :

[color:4f1f= cornflowerblue]"Je n'irais nulle part, je veux tes explications ici et tout de suite ! Et j'espère que tu as une très bonne sur ce que je viens de voir HellRoy Jadziah !" 

~ ~ ~ ~

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends...
 




Camille, sans frange:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille Kaonai
Chef du clan Kurasu | La Fleur de Glace | Admin
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 01/12/2013
Localisation : Loin des autres ~

MessageSujet: Re: Sudden realisation (PV Camille ) [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 21:13

-Je veux bien vous révélez ce qui s’est passé ici, miss… Mais peut être devrions nous aller dans un endroit plus charmant…? Quelque chose qui vous sera plus confortable…?

La belle Kurasu ne semblait pas vraiment apprécier sa proposition pourtant si aimable : Elle craignait le grand brun et cela se traduisait à chacun de ses mouvements, chacune de ses respirations… Elle détourna son attention du Jadziah, la rapportant sur le Suzuka qui agonisait au sol, le considérant un moment, lui-même le regardant à son tour avec de regarder la Kaonai, en attente de sa réponse.

Puis, elle sembla se réveiller, d’un seul coup et se retourna vers le bel asiatique qui ne l’avait pas quitté de ses yeux froids ~ Soudainement, elle serra le poing, l’enfonçant violement dans le ventre du génie qui ne cilla pas devant cette vicieuse attaque. Lorsqu’il entendit le craquement, il haussa les sourcils ~Naturellement, ses muscles abdominaux s’étaient contracté à l’impact et avait blessé, en quelque sorte, la jeune femme. Avoir été dans une situation un peu moins dramatique, le taciturne aurait probablement rit ~ Mais l’idée de s’esclaffer ne lui vint pas à l’esprit. Camille, sa propre chef, venait de lever la main sur lui : la belle ne lui avait pas fait mal, mais qu’elle en vienne au poing le blessait
mentalement.  Le Jadziah appréciait beaucoup la demoiselle aux cheveux bleu, et l’énervé au point qu’elle le frappe lui fit réalisé qu’il aurait dû être plus honnête avec elle. Rageusement, elle répondit finalement à sa question :

-Comme si j'allais te suivre !

. . . Tant de haine. Il ne put s’empêcher de soupirer ~ Il ne savait pas si elle allait comprendre ce qui le poussait à agir ainsi : Qu’allait-il faire si jamais elle ne lui pardonnait pas? Hors de question de rester avec les Asuna, maintenant que leur chef était aussi niaise que l’ancienne maitresse des Suzuka. La Kurasu regarda autour d’elle, comme si elle cherchait une échappatoire. Ne trouvant rien, elle entreprit de se concentrer, créant une douce aura autour d’elle, d’un bleu magnifique qui ébloui le vampire. Puis, il réalisa : Cette jolie création n’était probablement pas là pour son plaisir et avant qu’il n’ait pu faire un pas vers l’arrière, il fut propulser plus loin, dans l’ombre. Le génie ne put s’empêcher de penser qu’il ne méritait que ça, resté cacher dans les ténèbres. Il releva la tête, toujours au sol, lorsque sa supérieure expliqua simplement :

-Je déteste qu'on me touche …

Lentement, il se redressa, ne sachant pas à quel point il était effrayant, ainsi tapit dans la noirceur. Le génie la regarda alors qu’elle s’assurait de nouveau que le jeune homme au seul était bien vivant. Le taciturne ne put s’empêcher de lâcher un râle bref, comme un chat, énervé par la situation. Elle ramena son attention sur lui et, toujours en colère, lui ordonnant sur un ton décidé :

-Je n'irais nulle part, je veux tes explications ici et tout de suite ! Et j'espère que tu as une très bonne sur ce que je viens de voir HellRoy Jadziah !

De nouveau, il soupira ~ Plus d’échappatoire, cette fois. L’éphèbe resta caché, s’appuyant sur le mur, s’allumant une cigarette, le bout étant la seule chose visible de lui dans la pénombre. Il attendit un moment, rassemblant ses idées rapidement avant de simplement lui dire, toujours de la même voix glaciale :

-Bien. Néanmoins, prenez conscience que je ne vous ai rien dit parce que je ne voulais pas vous mettre plus de soucie sur les épaules que vous en avez déjà.

Le beau vampire marqua une courte pause, relâchant la fumée avant de commencer son long monologue :

-Cette mascarade à commencer alors que j’étais toujours en Russie avec Tina Sakura. Lorsque nous combattions la… La sorcière, j’ai sauvé Sakura alors qu’elle allait être touchée par ce qui semblait être un sort. Faute de chance… Je suis celui qui a subit les conséquences. Pour survivre, à présent, je dois m’abreuver de sang humain. . . Il étouffa un gémissement plaintif alors qu’il se rappelait de tous ses douloureux souvenirs et poursuivit : L’Asuna me nourrissait en échange que je lui apporte une protection sure lorsqu’elle le demanderait ~ Je ne suis pas sur si je l’aurais réellement fait par contre… Je déteste cette horrible imbécile.

Il jeta son mégot sur le sol, finissant son récit d’une voix lasse qui laissait démontrer à quel point ses dernières aventures étaient lentement en train de le ronger de l’intérieur :

-Seulement voilà… Maintenant tout  le monde se réjouit de revoir Eglantine et moi … Et bien disons que je traine dans cet endroit sale plus souvent que ce que je ne voudrais.






~~~~






[color:163c= cornflowerblue]"Je n'irais nulle part, je veux tes explications ici et tout de suite ! Et j'espère que tu as une très bonne sur ce que je viens de voir HellRoy Jadziah !"   

Camille avait les poings serrés, elle était crispée sur elle-même, à l'attention du moindre soupire, de la moindre brise qui pourrait passer, du moindre son qui pourrait se faire discret. Avait-elle peur  ? Oh que oui, elle avait la trouille même ! Mais Camille était bien plus courageuse qu'elle ne le croyait et faisait face à ses peurs comme une guerrière ! Enfin disons … presque toute ses peurs …
Le jeune adolescent soupira dans son coin sombre du lieu avant d'aller s'appuyer contre le mur. La demoiselle, quant à elle, desserra doucement son poing droit, prête à faire apparaître son arc s'il s'avère qu'HellRoy était aussi dangereux que se qu'elle venait de voir, malgré qu'elle ne sentait plus vraiment sa main vu dans l'état où elle l'avait elle-même mise.
La jeune fille entendit seulement des froissements, et des petits bruits de secouements avant d'apercevoir un petit points rougeâtre dans l'obscurité.
Dans le coin le plus morbide et sinistre de l'univers, entre une demoiselle prête à se battre s'il le fallait et un homme à demi mort, ce garçon avait trouvé le moyen de s'allumer une cigarette … Bon Dieu mais on lui a jamais apprit que fumer tue ?

"Bien. Néanmoins, prenez conscience que je ne vous ai rien dit parce que je ne voulais pas vous mettre plus de soucie sur les épaules que vous en avez déjà."

HellRoy avait prit une voix glaciale et sérieuse, son timbre habituelle en fait, et pourtant, Camille sentait comme une sorte de frustration mais de la sincérité. La demoiselle doutait fortement qu'HellRoy l'appréciait malgré leur effort à tout deux pour être plus ouvert au autre et à eux-même. Le jeune homme avait bien plus avancé qu'elle, même si, il faut l'avouer, elle n'avait fait que reculer, se défilant quand une amitié devenait sérieuse, évitant parfois ses membre quand elle les sentait à son écoute. Elle avait déjà mal, trop mal, et elle en mourrait certainement si elle devait perdre une nouvelle personne à qui elle tenait beaucoup.
Après une courte pause, le jeune chinois continua ses dires :

"Cette mascarade à commencer alors que j’étais toujours en Russie avec Tina Sakura. Lorsque nous combattions la… La sorcière, j’ai sauvé Sakura alors qu’elle allait être touchée par ce qui semblait être un sort. Faute de chance… Je suis celui qui a subit les conséquences. Pour survivre, à présent, je dois m’abreuver de sang humain. . .  L’Asuna me nourrissait en échange que je lui apporte une protection sure lorsqu’elle le demanderait ~ Je ne suis pas sur si je l’aurais réellement fait par contre… Je déteste cette horrible imbécile."

Camille ne bougea pas, ayant écouter HellRoy du début à la fin, elle ne cilla pas d'un cil, se souvenant lentement de se qu'il lui avait dit lorsqu'elle l'avait convoqué pour son rapport. " Je dois régler certaines affaires avant", était-ce cela, "ses affaires"?
Camille émit un soupire, pensant pour elle-même, ne préférant pas parler pour le moment ;

*Oh Hellroy … pourquoi ne m'as-tu rien dit ?*

Pourquoi personne ne lui disait jamais rien plutôt ? Comment pouvait-elle protéger son entourage si personne ne lui disait rien ? C'était si … frustrant ! 
Non bien sûr, la frustration ne venait pas du fait qu'Hellroy ne lui faisait pas confiance ou ne lui avait rien dit de son mal, la demoiselle était frustrée parce qu'elle ne pouvait rien faire, forcement. Ce sentiment d'incapacité, de faiblesse ; elle avait l'impression que le monde la visait du doigts en criant "Tu es faible !". 
Faible, maudite, sans-cœur … est-ce a cela que ressemblait Camille ? Un iceberg éternel que personne n'ose regarder ?

"Seulement voilà… Maintenant tout  le monde se réjouit de revoir Eglantine et moi … Et bien disons que je traine dans cet endroit sale plus souvent que ce que je ne voudrais."

La demoiselle se détendit finalement, puis s'assit en tailleur. Elle respira profondément, fermant les yeux. Ça faisait beaucoup de révélations d'un coup, tout de même.
Après un bref instant, Camille finit par relever la tête vers son camarade, regardant sa silhouette dans le noir, avant de demander doucement, affaiblit par tout ce stresse : 

[color:163c= cornflowerblue]"Tu as préféré pactiser avec la chef Asuna plutôt que venir me voir … comment est-ce que je dois le prendre HellRoy, dis moi ?"   

N'ayant pas l'habitude de longs discourts, ou même de simples échanges dépassant deux phrases, Camille se tue un moment mais finit par reprendre, avec sa froideur habituelle, mais une espèce de froideur plus douce :

[color:163c= cornflowerblue]"Quand je t'ai rencontré la première fois, j'avais l'impression d'être moins seule. J'aimais bien ton silence, ta façon de te préserver. Tu avais gagné ... une certaine confiance de ma part ..."   

La demoiselle marqua une pause, respirant lentement, se demandant bien se qu'elle pouvait dire maintenant ? HellRoy l'avait déçut bien sûr, mais elle s'était aussi elle-même déçut de n'avoir pas suivis ses convictions jusqu'à la fin et de n'avoir pas cherché plus profondément le mal-être de son membre. Au final, ce n'était pas la faute du jeune chinois mais bien de la sienne ...

[color:163c= cornflowerblue]"Et maintenant HellRoy je fais quoi ? Puise que tu ne veux pas de mon aide qu'est-ce que je dois faire ? Sortir d'ici et oublier ?" 







~~~~






-Seulement voilà… Maintenant tout  le monde se réjouit de revoir Eglantine et moi … Et bien disons que je traine dans cet endroit sale plus souvent que ce que je ne voudrais.

. . . Stupide Eglantine ~ Tous la décrivaient comme un ange de bonté, une véritable fleur de douceur… Comment pourrait-il réussir à la haïr ? Une amélioration de Tina, voilà ce qu’elle était : et pourtant… Pourtant la demoiselle le forçait, inconsciemment, à trainer dans l’environnement insalubre comme le plus horrible des monstres. Le taciturne était pourtant tellement distingué : Toujours vêtu de magnifiques tenues, toutes plus chères les unes que les autres ~ Il se sentait sale, comme souillé par la situation.

La demoiselle se laissa choir sur le sol et lui-même détourna la tête de cette dernière, tous les deux rassemblant leurs idées ~ Ce n’était vraiment pas une situation agréable et ce, pour aucun des deux jeunes adolescents. Au bout d’un moment, elle le regarda d’un nouveau et il ancra son regard dans le sien, comme s’il essayait de lui faire comprendre que ce n’était rien contre elle et qu’au fond… Il avait terriblement honte. D’une voix grave, elle finit par lui demander, sa question plombant l’ambiance encore plus, si s’était possible : 

-Tu as préféré pactiser avec la chef Asuna plutôt que venir me voir … comment est-ce que je dois le prendre HellRoy, dis-moi ?

. . . Naturellement, elle était en colère : Il était à blâmer ~ Pouvait-il vraiment révélé à Camille pourquoi il avait préféré ne rien lui dire, sans la froissé? Bien que la froide jeune femme agisse comme si elle avait un cœur de pierre, le brun savait qu’elle n’était pas aussi invincible qu’elle le laissait apercevoir et qu’elle était ainsi seulement pour se protéger.  Cependant, il n’était pas assez prétentieux pour lui dire ce qu’il pensait vraiment à ses propos, ne voulant pas ce mettre la Kaonai à dos pour le reste de sa vie. Cette dernière poursuivit d’une voix légèrement plus douce, le coupant dans ses pensées : 

-Quand je t'ai rencontré la première fois, j'avais l'impression d'être moins seule. J'aimais bien ton silence, ta façon de te préserver. Tu avais gagné ... une certaine confiance de ma part ...

Cette réplique lui serra le cœur ~ Le génie était flatté d’avoir droit à ce ‘’traitement de faveur’’ de la part d’une femme vu comme asociale et pourtant il savait qu’il avait tout gâché ~Seulement, avait-il vraiment eu le choix? Le Jadziah avait l’impression de n’avoir plus nulle part où aller : Il avait été pris la main dans le sac et devait essayer de minimiser les dégâts ~ Pouvait-il vraiment continuer de mentir à la belle Kurasu? Il hésitait encore mais son amitié avec cette dernière se terminerait définitivement si elle découvrait qu’il avait, encore une fois, menti. Elle poursuivit son monologue, apparemment lasse : 

-Et maintenant HellRoy je fais quoi ? Puise que tu ne veux pas de mon aide qu'est-ce que je dois faire ? Sortir d'ici et oublier ?

Si seulement cela aurait été un choix . . . Naturellement, il se doutait bien que s’était du sarcasme et que répondre ‘’oui’’ ne serait pas vraiment convenable dans une telle situation. Le vampire soupira et s’approcha de la Kaonai, s’asseyant sur le sol, à quelques mètres d’elle, en seiza, essayant de garder un visage neutre malgré toutes les émotions qui le tourmentaient à l’exact moment. Il jeta sa cigarette plus loin et attendit un moment avant d’avouer, finalement, décidant d’y aller avec la franchise : 

-Camille vous . . . Vous avez déjà tellement de poids sur les épaules. Je m’en veux de ne rien vous avoir révélé mais ne croyez pas que c’est parce que je doute de vous. Seulement voilà… Je sais que vous n’êtes pas aussi glaciale que vous le laissez voir et je ne veux pas que mes problèmes deviennent votre. N’en avez-vous déjà pas assez?… 

Des amis se seraient probablement serrer dans les bras dans une telle situation mais ils n’étaient pas pareils et il savait qu’en s’asseyant à une distance respectable, ils seraient beaucoup plus à l’aise. Puis, Camille saurait qu’en s’installant près d’elle, il essayait de lui faire comprendre qu’il appréciait beaucoup leur amitié. Il ajouta finalement, son cœur battant très vite dans sa poitrine sans qu’il ne comprenne vraiment pourquoi : 

-Je comprendrais totalement si vous refuseriez de me percevoir comme un Kurasu, bien que cette réalité m’effraie beaucoup… 







~~~~






[color:163c= cornflowerblue]"Et maintenant HellRoy je fais quoi ? Puise que tu ne veux pas de mon aide qu'est-ce que je dois faire ? Sortir d'ici et oublier ?"   

Camille regarda son jeune membre. Ce dernier émit un soupir avant de s'asseoir en seiza non loin d'elle, à une distance respectable. La demoiselle détourna la tête, ne voulant même plus le regarder tellement elle était désemparée, mais sa nature et son corps refusait totalement de laissé percevoir ce sentiment de faiblesse.
La demoiselle aux cheveux bleus entendit un son léger comme un mouvement de bras et des petits rebonds. Elle aperçut entre ses longues mèches bleus la faible lueur du reste de cigarette qu'avait le chinois entre ses lèvres voilà peu. Et ce ne fut qu'après quelques instants que ce dernier décida de s'exprimer :

"Camille vous . . . Vous avez déjà tellement de poids sur les épaules. Je m’en veux de ne rien vous avoir révélé mais ne croyez pas que c’est parce que je doute de vous. Seulement voilà… Je sais que vous n’êtes pas aussi glaciale que vous le laissez voir et je ne veux pas que mes problèmes deviennent votre. N’en avez-vous déjà pas assez?…" 

Camille eut un léger rictus de la lèvre entre la moue et la grimace. Des problèmes ? Elle n'avait que ça, toujours et éternellement une source de problèmes qui ne voulait pas disparaître. Et tant bien même la chef Asuna s'était transformer en fée protectrice de la forêt, Camille ne la sentait pas, n'arrivait pas à la cerner, comme si une aura noire tournait autour d'elle constamment, une aura tellement noire qu'on aurait dit un prédateur attendant patiemment sa proie. Sa proie qu'est cette étrange fille bercé d'étrangetés, de secrets et de complexités. 
Et puis l'Asuna n'était pas sa seule préoccupation, sa troublante rencontre avec l'Organisation la laissant encore abasourdit, et la disparition de Shawn qui n'a toujours pas été résolut. Et maintenant elle découvrait qu'en plus d'avoir couché avec cette traînée, HellRoy était devenu un buveur de sang qui avait pactisé avec la personne qu'elle pouvait considéré certainement comme sa pire ennemie !

L'esprit de Camille était bien las de toute ces péripéties, mais son corps ne répondait à aucune de ses émotions et la demoiselle garda le silence, préférant ne pas dérouler le tapis rouge sur le jugement vrai qu'avait porté Hellroy. Même si elle voulait vraiment lui dire qu'avoir garder le silence était encore plus problématique que si il lui avait tout révélé sur le champs et surtout s'il lui avait obéit et était retourné à Seikoku quand elle le lui avait ordonné au téléphone !

"Je comprendrais totalement si vous refuseriez de me percevoir comme un Kurasu, bien que cette réalité m’effraie beaucoup…" 

Cette fois, Camille ne put éviter à sa bouche un pouffement entre la lassitude, la colère et le désespoir. S'en suivit d'un :

[color:163c= cornflowerblue]"Idiot ..."   

Fut le seul mot que la demoiselle aux cheveux bleus réussit à prononcer dans un moment de grand calme. Puis, comme une pulsion enfouie depuis tout à l'heure, la bouche de Camille fit la grimace, son visage montrait une expression de colère, et elle se tourna net vers Hellroy, pour continuer une tirade d'insulte :

[color:163c= cornflowerblue]"Espèce d'idiot ! Crétin ! abruti !"   

En transe dans sa colère noire, les insultes de la demoiselle se poursuivirent alors qu'elle se mettait debout, tournée vers le chinois, les poings serrés, le visage irisé de colère.
L'aura de la demoiselle se mélangeait à sa colère et soulevait les mèches abondantes de son énorme frange, laissant ces cheveux s'écarter pour que ses yeux se faire découvrir au jeune homme.
On pouvait y lire tellement de chose, et tellement peu de choses à la fois. Et certainement un grand stresse qui devait sortir.
Camille finit ses insultes dans un mot qui prit un ton plus grave que les autres : [color:163c= cornflowerblue]" bouffon de Kurasu !"   

Après quoi, son aura disparut et elle respira un grand coup, comme soulagée de s'être lâchée après tout ce qu'elle avait enduré tantôt. Le souffle de la demoiselle essaya de reprendre une allure normale après ce défoulement de colère. Elle finit par se calmer totalement, remettre ses cheveux en place et finir par dire simplement :

[color:163c= cornflowerblue]"Se n'est pas parce qu'on ta jeté un sort que tu es devenu un autre … tu restes toi, un Kurasu."   

La chef Kurasu croisa les bras, regardant le corps de la victime qui reprenait ses forces, toujours inconscient.

[color:163c= cornflowerblue]"Je ferais tout pour t'aider. Un sort peut être brisé d'une manière ou d'une autre. Et … HellRoy ... ne me trahis plus ... jamais …"  

[color:163c= cornflowerblue]~~~~
-Je comprendrais totalement si vous refuseriez de me percevoir comme un Kurasu, bien que cette réalité m’effraie beaucoup…

Dire des paroles aussi sincères était un acte très difficile pour un être aussi froid qu’HellRoy, néanmoins, après les avoir prononcé, il se sentait beaucoup plus léger, comme libérer d’un poids étrange. La réaction de Camille fut cependant imprévisible ~ La demoiselle émit une sorte de râle rauque que le brun interpréta comme étant de la colère avant de lui dire franchement, sans même le regarder :

-Idiot ...

Le Kurasu haussa les sourcils ~ Il ne s’attendait pas du tout à être insulté ~ Bouder, oui, mais jamais il n’aurait pensé que la belle demoiselle était du genre à cracher ce genre de mots. Il y eu un court moment de silence, avant que la chef du clan de la vie ne se retourne vers son disciple, toujours aussi bouillonnante de rage, elle poursuivit son monologue contre le génie :

-Espèce d'idiot ! Crétin ! Abruti !

Elle lui faisait face à présent et le brun recula, de peur de se prendre un nouveau coup ~ Néanmoins il voyait bien qu’il avait eu raison et que la Kaonai était sous beaucoup trop de pression. Il hésitait cependant de croire que ne rien lui dire eut été une bonne idée, Camille étant de toute évidence blessé par cet affreux secret. Dans ses yeux si souvent masqué par sa chevelure bleu, il pouvait lire beaucoup de désarroi, de misère et. . . De tristesse. Il n’eut pas le temps de répondre, sa camarade poursuivant sur un ton plus grave :

-Bouffon de Kurasu !

La demoiselle se calma, comme si après avoir déballé tous ce qu’elle retenait depuis si longtemps, elle se sentait également plus légère, plus libre. Le taciturne demeura silencieux, sentant qu’elle n’avait pas fini d’exprimer ce qu’elle ressentait et la regarda faire alors qu’elle mettait de l’ordre dans ses cheveux en bataille et reprenait son souffle peu à peu. Infiniment plus douce, elle finit par ajouter, comme si elle essayait de rassurer l’asiatique :

-Ce n'est pas parce qu'on ta jeté un sort que tu es devenu un autre … tu restes toi, un Kurasu.

Bien qu’il considérait n’avoir aucun attachement au clan de la vie excepté à son chef, cette information lui fit chaud au cœur (chose qui n’arrivait que très peu souvent) et le brun écarquilla les yeux en ressentant cette étrange chaleur. Il fut heureux de voir que Camille se retournait vers la victime, évitant peut-être de voir le choque du Jadziah. Finalement, elle termina sa longue tirade sur une phrase qui rassura encore plus le génie :

-Je ferais tout pour t'aider. Un sort peut être brisé d'une manière ou d'une autre. Et … HellRoy ... ne me trahis plus ... jamais …

Pour seul réponse, il hocha la tête, n’arrivant pas, pour une raison obscure, à prononcer quoi que ce soit. Le brun n’avait jamais été très émotif et pourtant il était incapable de répondre clairement et dignement à sa supérieure. Voyant que le Suzuka finissait par se réveiller, il fit un signe à Camille et tous les deux quittèrent rapidement les catacombes, ne voulant nullement être associé à la violente attaque.

Ils ne dirent rien sur le chemin du retour, jusqu’au dortoir Kurasu et une fois rendu devant la porte de ce dernier, il n’y entra pas. Posant brièvement sa large main sur la tête de Camille, seul geste affectueux qu’il se permettait à son égard, il finit par révéler, de sa voix grave, détournant néanmoins la tête, rouge :

-J’ai besoin de réfléchir à tout ça. . . Il força un sourire avant de poursuivre : Je serais dans le dortoir Yachiru, alors ne vous inquiétez pas pour ce soir… Puis, je n’ai plus vraiment quoi que ce soit à cacher, maintenant. . .

Il se tourna, lui faisant dos et quitta lentement la demoiselle, avant de se retourner vers elle, et, poli comme à son habitude, lui souhaita en s’inclinant :

-Faites de beaux rêves, Miss Kaonai.







~~~~






[color:163c= cornflowerblue]"Je ferais tout pour t'aider. Un sort peut être brisé d'une manière ou d'une autre. Et … HellRoy ... ne me trahis plus ... jamais …"   

Le jeune Kurasu hocha de la tête en guise de réponse. Camille ne s'attendait à rien d'autre de toute manière. Au moins, elle était assez contente qu'il ne lui ait pas mentis, elle commençait en avoir assez de tout ces mensonges à répétition dans cette île, comme si ce n'était pas déjà assez que l'humanité entière se mente à elle-même !
Le jeune homme se mit à faire des signes à la demoiselle aux cheveux bleus, lui montrant la victime qui commençait à reprendre connaissance. C'était le signe qu'il était temps pour les kurasus de s'éclipser (quelle ironie, des kurasus qui camoufle une agression …).
Les deux adolescents restèrent muets durant tout le long trajet vers leur dortoir. 
Camille était songeuse. Elle s'en voulait. Oui, elle s'en voulait grandement de se qui était arrivé à HellRoy, parce que tout ça était sa faute, personne ne pouvait le nier.
Alors que la demoiselle entreprit sa route silencieuse en voulant ouvrir la porte, elle sentit quelque chose sur le sommet de sa tête.
Étonnée, mais ne laissant rien paraître, Camille se tourna vers le kurasu qui avait posé sa main sur sa tête. Ce dernier détourna la tête de sa chef et affirma, de sa voix sévère :

"J’ai besoin de réfléchir à tout ça. . . Je serais dans le dortoir Yachiru, alors ne vous inquiétez pas pour ce soir… Puis, je n’ai plus vraiment quoi que ce soit à cacher, maintenant. . ."

Camille ne dit rien, elle aussi avait besoin de réfléchir à ses dernières mésaventures dans le calme. C'était rassurant de savoir que HellRoy avait quelqu'un pour lui, pour rester à ses cotés dans cette situation. Surtout que cette petit yachiru semblait être une gentille fille de se qu'elle a pus voir lors de leur pique-nique.
Le chinois tourna les talons et s'apprêta à se retirer vers les dortoir du clan de l'eau. Mais il se retourna finalement après un moment pour se retirer plus poliment que ça, offrant même une légère courbette respectable à sa jeune chef :

"Faites de beaux rêves, Miss Kaonai."

Camille le regarda se retirer, le regarda disparaître dans le couloir, murmurant finalement dans l'ombre : [color:163c= cornflowerblue]"Toi aussi …"   

Lentement, elle plaqua son dos contre la grande porte donnant sur leur dortoir, laissant son corps coulisser vers le sol comme une bougie fondante. La chef Kurasu ferma les yeux et soupira, las.
Qu'allait-elle faire maintenant ?

En pleine méditation, seule, sur ces péripéties, un bruit de pas sourd se fit entendre jusqu'au oreille de la Kaonai et ils s'arrêtèrent près de son corps nonchalamment, épuisée, au sol. Camille n'ouvrit pas les yeux tout de suite et laissa ses oreilles faire le reste. La personne s'assit à coté d'elle, se collant elle aussi à la porte et se trouvant à une distance raisonnable de sa camarade. L’inconnu émit un soupire de soulagement pour ce repos qu'il semblait avoir mérité. Et ainsi, Camille reconnu un des membres de l'organisation qu'elle avait côtoyé jadis ; Pluton.

"Tu es bien soucieuse, Konai.
[color:163c= cornflowerblue]_Tu m'avais dis que tout se passerait bien, mais décidément rien ne va, je suis une chef incapable.   
_Tu te sous-estime encore, tu n'es pas fautif des erreurs de ton clan.
[color:163c= cornflowerblue]_J'en suis responsable, répondit Camille en se tournant vers Pluton,[color:163c= cornflowerblue] Si j'avais su que c'était cette folle qu'il devait aider, j'aurais …   
_Tu y seras allée. Tu y serais allée et tu te serais fait tuer. Je connais Tina, et cette fois tu y serais passé.
[color:163c= cornflowerblue]_Vous, l'Organisation, vous connaissez un moyen de le sauver ?"   

Pluton eut un sourit gêné devant Camille. Ne disant rien, il finit par se lever, tendant la main à sa camarade pour l'aider. Camille regarda cette main de son visage froid avant de se lever toute seule, réticente à tout geste affectif. Le jeune homme sourit une nouvelle fois, puis répondit :

"Je ne suis pas au courant de tout se que savent les autres, on a chacun nos petits secrets. Et crois moi ou non, mais la malédiction d'une sorcière est quasi indestructible pour nous.
[color:163c= cornflowerblue]_Nous ?   
_Nous, les terriens je veux dire. Mais peut-être que le sort peut-être brisé par une autre sorcière, je n'en sais rien.
[color:163c= cornflowerblue]_... J'irais donc à la chasse aux sorcières."   

Sa colère venait de triplet et sa détermination aussi. Même si ce n'était qu'une hypothèse, ça restait un moyen pour la Koanai de sauver HellRoy de son état vampirique, et il fallait tenter le coup.
Camille, une mine plus sévère que d’habitude, retira ses gants de cuir et les rendit à leur propriétaire initial. Ce dernier, interloqué, les reprit doucement de la main de la jeune fille et lui lança un regard interrogateur ; elle ne maîtrisait toujours pas son pouvoir, pourquoi lui rendre ses gants alors ?

[color:163c= cornflowerblue]"Mais avant ça … je dois retrouver un vieil ami …" 

~ ~ ~ ~

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends...
 




Camille, sans frange:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sudden realisation (PV Camille ) [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [327] Camille E. Holmes | Fini [PHYLLALI]
» Camille Chalmers rejette le DNSCRP comme un instrument de politique Néo-libérale
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Catacombes-
Sauter vers: