AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une rencontre dans les jardins [PV : Azuki Kanra] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Une rencontre dans les jardins [PV : Azuki Kanra] [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 19:36

Usui était en cours. Des cours de philo' quoi de plus ennuyant ? Il avait sa propre philosophie ! Et il était assez grand pour ne pas avoir besoin de cours sur se sujet ! Ces derniers passaient incroyablement lentement, alors que les profs prenaient des temps fou à expliquer les détails, Usui comprenait aussi rapidement qu'un ordinateur puissant peut enregistrer un fichier telle une image. 

Quand la sonnerie résonna dans la salle, il attendit un peu, regardant la bande d'élèves ennuyants qui se précipitèrent à ranger leurs affaires et à foutre le camp. Il pris son emploie du temps, sachant pertinemment qu'il n'en avait pas besoin pour savoir quel était son cour suivant, il l'avait déjà mémorisé. Il ne le regarda même pas, et se rendit compte que son prochain cour était celui de Maths, c'est alors que, comme un hasard, il décida d'aller se perdre très malencontreusement dans les jardins du lycée. 
Il sortit donc de cours et quitta rapidement le peloton d'élèves de sa classe qui se rendaient, comme des petits moutons, en maths, il se rappela d'un truc que lui avait dit l'un de ses professeurs de français un jour, les moutons sont une espèces bien triste, ils suivent l'un des leurs, et si pendant une fuite face à un quelconque prédateur, le meneur de mouton chutait du haut d'une falaise, alors la quasi totalité des autres gentils petits animaux, se jetteraient avec lui. C'était une histoire qui l'avait pas mal marqué, étant un gamin, cela l'avait même un peu attristé. 

Il passa dans sa chambre, pour récupérer ses fameuses lunettes de soleil noir et opaque de extérieurs, elles n'étaient malheureusement pas acceptées en cours alors il les laissait sur sa table de chevet, espérant les retrouvé vite, elles étaient ses meilleures amies ! 
En bref, il se refit une beauté avant de partir en direction des jardins, il portait un pantalon noir très larges munit de plein de petites ou grandes poches, et un simple marcel blanc qui le moulait beaucoup, le mettant vachement en valeur, il avait bien évidemment ses grandes lunettes noir posaient sur son nez, elles lui donnaient un air ténébreux et froid. Ce qui, d'ailleurs, ne collait pas vraiment à sa personnalité de dragueur.
 
Il déambula discrètement vers les grands espaces verts, de grands arbres et de belles fleurs l'accueillir à bras ouvert, il les regarda, une par une, en retenant leurs odeurs, leurs couleurs et leurs caractéristiques. Les roses rouges sang, si attirante par leurs odeurs et par leurs formes irrésistibles, mais en faite si repoussantes par le danger qu'elle pourrait représenter si nous les prenions en pleine mains, les orchidées, si variées et difforme, pourtant si belle et si agréable... Tant d'autres espèces parcourait les grands parterres fleuris ! 

Il finit par trouver un coin, sous un grand arbres qu'il identifia comme étant un sol-pleureur, certains rayons de soleil percés à travers ce beau feuillages et venaient poser des taches de lumière sur le beau jeune homme qui gardait le museau en l'air, humant doucement le parfum flottant. Il aperçut au loin des yokais qu'il était le seul à pouvoirs apercevoir. En manque de compagnie, il invoqua son grand loup qui apparut discrètement comme une ombre qui prenait forme, ce dernier se coucha auprès de son maître qui était adossé à l'arbre. 
c'est alors qu'il la sentit. Une âme. Elle avait un parfum sucrée qui changea doucement la couleurs émeraude des yeux du jeune homme en couleurs rubis. Il ne bougea pas, son regard sous ses lunette cherchait la silhouette. Et il la vit, elle était trop loin pour savoir à quoi elle ressemblait et si elle l'avait vu. 
Alors il s'empressa de se manifester. Il se leva et s'avança, masqué derrière les branches qui tombaient en cascade. Il se rapprocha discrètement d'elle et se glissa dans son dos en lui murmurant :

" Mademoiselle..."

Il eu un sourire un peu malicieux en s'écartant un peu d'elle, de peur que sa réaction ne soit violente.
~~~~
Azuki s’ennuyait atrocement. Il y avait maintenant presque une heure qu’elle était assise sur cette table d’acier recouverte du typique papier crème qu’utilisent les médecins, et elle n’avait absolument rien pour se distraire. De plus, elle était toujours convaincue qu’elle n’avait absolument aucune raison d’être là !
 
 Pour résumer les évènements, elle avait eu cours d’arts plastiques ce matin, et envoyant ses mains encore enroulées dans les bandages, la professeure s’était immédiatement inquiétée. La jeune fille lui avait bien garantit que ce n’était rien, qu’une simple blessure qu’elle s’était faite à l’entraînement, mais la dame ne voulait rien entendre. Et puis, comme elle avait du faire de la peinture, ses bandages étant tout tachés elle avait du les changer.  En voyant ses mains couvertes de brûlures, l’enseignante était devenue complètement hystérique. Elle avait sermonnée l’entière organisation de ce lycée ; comme quoi il était totalement inacceptable de laisser des adolescents s’entraîner jusqu’à se blesser ainsi, que tout cela n’était qu’un crime contre l’humanité, et des tas d’autres choses aussi exagérées que cela… Bref, elle l’avait envoyée directement à l’infirmerie du lycée, qui était majoritairement tenue par le clan Kurasu.  
 
 C’était d’un ridicule… D’ailleurs la jeune fille avait déjà fait appel à un Kurasu afin de soigner ses blessures, et celles-ci ne s’étaient que reformées à l’entraînement suivant. Elle se disait donc qu’il était beaucoup plus raisonnable de les laisser cicatriser naturellement. Comme ça, peut-être que son corps développerait des anticorps faisant en sorte qu’elle ne se blesserait plus… Non ? 
 
 Enfin, les Kurasu semblaient avoir des choses nettement plus importantes à régler car ils la faisaient patienter dans cette pièce depuis déjà… Enfin, trop longtemps. 
 
 La brunette lança un regard par la fenêtre & soupira nostalgiquement. La douce brise de l’été venait mollement agiter le rideau, transportant un parfum de fleur et de gazon fraichement coupé dans la petite salle. Et dire que, au moment même, elle était en train de manquer l’un de ses cours favoris ; celui de sport. Oh, elle n’était pas une grande sportive de nature, simplement, elle aimait se tenir en forme & le fait de pouvoir se dépasser, battre son record personnel à chaque fois. C’était le genre de sensation qui la grisait. Et, présentement, elle se sentait comme une enfant ayant fait une bêtise & à qui on interdisait d’aller jouer dehors. 
 
 Azuki soupira en croisant les bras sur sa poitrine, alors qu’une idée saugrenue germait dans son esprit. Après tout, cette fenêtre était plutôt large… Qui s’en rendrait compte si elle s’y glissait discrètement pour aller prendre un bain de soleil ? Personne, pas vrai ? Et puis, les soigneurs semblaient bien trop occupés, une patiente en moins ne serait que leur rendre service.
 
 Elle mit donc son plan à exécution et se glissa sans encombre par la fenêtre. La jeune Kaminari se sentait comme dans un film d’espionnage, ce qui lui plaisait assez.  Elle sourit, une fois dehors et remarqua qu’elle était maintenant dans les jardins de Seikoku. Et quels jardins magnifiques ! Elle les avait déjà vu de loin, mais n’avait jamais vraiment eu l’occasion d’y mettre les pieds. 
 
 Elle se promena un moment, en s’extasiant devant chaque nouvelle fleur telle Alice dans le pays des merveilles. D’ailleurs, sa jolie robe blanche brodée de motifs exotiques multicolores s’harmonisait parfaitement avec le décor haut en couleurs. Elle se sentait maintenant d’humeur très légère. 
 
 Et c’est avec le sourire qu’elle s’approcha d’un grand saule pleureur qui se fondait derrière une myriade de jonquilles. C’était un arbre colossal qui dégageait un caractère presque intimidant. Elle ne resta pas très longtemps devant et poursuivit sa petite promenade improvisée. Décidément, ce petit congé imprévu avait du bon !
 
 - Mademoiselle… 
 
 La Kaminari sursauta. Qui… Quoi ?! Qui était ce garçon et comment s’était-il glissé ainsi derrière elle ?! Se reculant un peu, le jeune inconnu afficha un sourire malicieux et toisa longuement la jeune fille qui en fit de même.  Il avait les cheveux blonds en bataille, les yeux cachés derrière une paire de lunettes fumées et un haut blanc étonnement moulant… En clair, il était vachement séduisant ! 
 
 La jeune fille passa une main dans ses cheveux, lissa sa robe et lui rendit son sourire espiègle. Elle se rapprocha un peu de lui, essayant vainement de distinguer ses yeux derrières ses lunettes de soleil. 
 
- Monsieur… Lui répondit-elle, finalement, sur le même ton qu’il avait précédemment employé. 
 
 Sur ce, elle eut un petit rire cristallin. Décidément, cette journée devenait de plus en plus intéressante !







~~~~






- Mademoiselle… 
 
La jeune fille sursauta, c'était mignon ! Usui la regarda en souriant. Il commença à la décrypter du regard, elle n'était pas mal, plutôt jolie fille pour être juste, elle avait un jolie teint rosé et de long et beaux cheveux. 
Elle le regardait aussi, il aimait bien ça, voir la réaction de ces jeunes demoiselles qui le regardait comme une créature étrange. Alors il ne fit rien. 
Mais elle, elle agit, elle passa une main dans ses cheveux, arrangea sa robe et rendit le sourire à Usui. En plus d'être charmante, elle paraissait bien drôle cette jeune fille. Finalement, elle approcha, et voyant qu'elle essayait vainement de croiser les yeux du blond, il remonta ses lunettes sur son nez, il sentait son instinct de yokai encore trop accentué, ses yeux étaient donc encore de la même couleur. Rouge écarlate. 
Il eu un mouvement de recule mais ce retint un peu. 

C'est alors qu'elle lui répondit, sur un ton semblable à celui qu'avait employait le jeune homme :

- Monsieur… 

Elle fit un léger rire, aussi élégant que mignon, ce qui le fit élargir le sourire du beau blond. Elle était vraiment intéressante cette demoiselle ! Son loup géant, qu'il n'avait pas encore révoqué les rejoint et se glissa derrière le blond pour ci assoir et fixer la belle jeune fille.
Mais il le remarqua, un peu tard, elle avait des bandages ! était elle blesser ? Dans ce cas pourquoi ne pas être à l'infirmerie ? Il laissa ses questions de cotés et agit. 
Il posa un genou à terre et se saisit de ses mains. Il les fixa et fit une douce caresse sur le dessus de l'une d'elle.

"Tu es blesser ?"

Il fit une petite pose avant de se frapper le front, on ne peut pas sauter sur quelqu'un et lui posait des questions sans même se présenter ! En voila des manière !

"Enfin excuse moi, je suis un peu rustre, comment t'appel tu ? Moi je suis Usui Asuma."

Il la regardait dans les yeux, enfin il espérait qu'elle le devinerait, vue qu'elle ne pouvait pas voir ses yeux. Il rester dans sa position, tenant ses mains, avec l'une des sienne au dessus, sans appuyer, un peu comme un geste protecteur. Et même quand il se redressa, il en lâcha pas les mains blessées de la jeune fille.







~~~~






- Monsieur… Lui dit-elle sur un ton tout aussi malicieux que le sien.
 
 Un léger rire s’échappa de ses lèvres, trouvant ce genre de situation des plus amusantes. Le bel inconnu parut du même avis, car son sourire s’élargit radieusement. Soudain, un imposant loup au pelage couleur nuit vint se placer derrière lui. La jeune fille en conclut que ce devait être son invocation et se félicita mentalement de ne pas avoir invoqué la sienne, car deux gros animaux de la sorte ne feraient surement pas bon ménage dans d’aussi sublimes et délicats jardins… 
 
 Sans qu’elle le voie vraiment venir, le jeune homme s’agenouilla devant Azuki & lui prit les mains. Surprise, la jeune fille haussa un sourcil avec amusement, bien qu’un peu déstabilisée.  
 
- Tu es blessée ? Demanda-t-il d’un ton presque tendre en caressant doucement l’une de ses mains bandées. 
 
 La brunette ne put s’empêcher d’avoir un léger rire à nouveau. Mais quel genre de garçon agissait comme ça dès la première rencontre ?! D'ailleurs, elle ne cessait de rencontrer ce genre de jeunes éphèbes depuis son arrivée.  D’abord le blond foudroyant (qui dirigeait son clan), puis l’arrogant samurai, l’hyperactif coloré et maintenant ce ténébreux séducteur ? Dieu, cette école n’en était pas une, c’était un véritable otome game !   
 
De loin, la scène devait avoir l’air d’une demande en mariage infiniment romantique… Maintenant qu’elle y songeait. 
 
- Enfin, excuse-moi, je suis un peu rustre. Se reprit le jeune blond. Comment t’appelles-tu ? Moi, je suis Usui Asuma. 
 
  Il encra son regard dans le sien, malgré le fait qu’il soit toujours dissimulé par ses verres fumés, puis se redressa finalement, ses mains toujours dans les siennes. La jeune Kaminari le trouvait certes, un peu bizarre, mais en même temps, il était charmant & très mignon… Elle se dit donc qu’elle s’amuserait bien en restant avec lui, & décida d’entrer dans son jeu. 
 
- Azuki Kanra. Se présenta-t-elle avec un sourire mi-malicieux, mi-charmeur. Enchantée. 
 
 Elle prit une petite pause, sans lâcher ses mains, tentant une légère intrusion dans ses pensées mais tout ce qu’elle y déchiffra fut des trucs en lien avec les Yokai et les yeux d’Usui… en bref, ça ne lui disait rien. Elle laissa donc sa tête en paix et se remit à lui parler ;
 
- Et, ne t’en fais pas pour mes blessures vraiment, ce n’est rien de bien grave. 







~~~~






" Enfin, excuse-moi, je suis un peu rustre.  Comment t’appelles-tu ? Moi, je suis Usui Asuma. "


 La jeune fille ne parut pas troublée ni offensée par les actions du jeune homme, ce qui lui arracha quand même un sourire. Elle ne retira même pas ses mains qu'il gardait soigneusement dans les siennes. Elle avait des beaux yeux et un regard plutôt doux et apaisant. 

" Azuki Kanra. Enchantée. "

 C'est alors qu'elle se présenta, un petit sourire mi malicieux mi charmeur s'affichait sur son visage. Est ce que cela voulait dire qu'elle marchait dans son sens ? C'était amusant, en elle même elle avait l'air amusante ! C'est alors qu'il ressentit quelque chose d'étrange, un sorte de malaise, mais il ne dit rien, n'ayant pourtant pas garder le sourire, il y avait une certaine froideur sur son visage. Qu'elle avait été cette drôle d’impression ? Il dévisagea la jeune fille, elle ne semblait pas avoir éprouvée la même chose. Elle semblait juste perdue dans ses pensées. Il soupira, était ce une nouvelle fois son coté yokai qui faisait des siennes ? Depuis son arrivé ici, il avait pas mal douté de son pouvoir, pourtant a chaque fois il c'était avéré qu'il ne se trompait pas. Mais la jeune fille qui se remit à parler l'interrompit dans ses réflexions. 
 
" Et, ne t’en fais pas pour mes blessures vraiment, ce n’est rien de bien grave. "

Laissant totalement ses impressions de coté, il lâcha les mains de la jeune fille, et soudain il trouva que ses mains manquaient de chaleur, cela n'étant jamais arrivé,  il les regarda, puis secoua la tête et reporta son attention a la jeune fille. Cette mignonne petite demoiselle blessée, comment ne pas se soucier d'elle ? Il soupira et la regarda, malgré qu'elle ne le voit pas, il lui lança un regard légèrement teinté de douceur et de protection. 

" Tu ne penses pas que tu devrais aller à l'infirmerie ? J'ai entendu dire qu'ils étaient extra pour tout ce qui est des blessures et tout ça..."

Bien-sûr il se doutait que la jeune fille n'était pas sotte, elle devait en savoir plus que lui sur tout le lycée ! Lui n'était qu'un petit nouveau. Il se baissa vers une rose un peu monotone qui semblait se faner doucement. Il sourit en la voyant et déposa ses doigts autours d'elle, que faire d'une si belle fleure abîmée ? Pour la rose, malheureusement, s'en était finit, mais la jeune fille n'avait que quelque blessures aux mains, il était simple de la soigner. Alors, restant près du beau rosier il reprit d'une voix un peu plus sûr de lui. 

"Si tu veux je t'accompagne, tu ne t’ennuieras pas pendant l'attente au moins !"

Il lui fit un grand sourire charmeur, espérant qu'elle accepterait.






~~~~






- Azuki Kanra. Enchantée. 
 
 La brunette était plutôt habituée à ce genre de jeux de séduction, mais le faire avec un garçon qui semblait disons… semi-normal avait l’air beaucoup plus amusant que de le faire au milieu de fils d’hommes d’affaires coincés. Jamais avant de mettre les pieds sur cette île sa vie n’avait été aussi riche en rebondissements. Elle eut une pensée pour sa chère grand-mère qui avait une vision du monde si étroite et traditionnelle, ce qui la fit sourire d’amusement. Les gens de Seikoku étaient tous plus surprenants les uns que les autres & elle adorait ça !
 
 La jeune fille prit quelques minutes pour lire les pensées de son nouvel ami, mais elle se dit que ça gâcherait un peu une partie du jeu, alors elle se ravisa (elle voulait tout de même se laisser surprendre) , se contentant d’ajouter simplement ;
 
-  Et, ne t’en fais pas pour mes blessures vraiment, ce n’est rien de bien grave. 
 
 Elle lui fit un sourire joyeux histoire de le convaincre. Il n’y avait réellement pas de quoi s’inquiéter, ce n’était que des brûlures tout à fait mineures. Le jeune homme ne parut pas complètement rassuré, car il lâcha les mains de la Kaminari & la toisa un moment avec quelque chose qui semblait être du scepticisme. Il soupira & s’adressa de nouveau à elle sur un ton presque protecteur.
 
- Tu ne penses pas que tu devrais aller à l’infirmerie ? J’ai entendu dire qu’ils étaient extra pour tout ce qui est des blessures et tout ça…
 
 Azuki eut un petit rire ; hors de question qu’elle retourne dans cet endroit ennuyeux. Ses blessures cicatriseraient d’elles-mêmes, elle en était bien sûre. 
 
 Usui s’approcha d’un rosier et caressa les pétales d’une fleur qui se fanait parmi ses semblables. La jeune fille de la foudre se dit qu’il devait être en pleine nostalgie d’un quelconque souvenir, alors ne voulut pas venir troubler ses pensées. Ce n’est que quelques secondes plus tard qu’il se redressa et, prenant une expression un peu plus assurée, proposa ;
 
- Si tu veux je t’accompagne, tu ne t’ennuieras pas pendant l’attente au moins !
 
 Il lui offrit un sourire charmeur auquel répondit la jeune fille d’un regard malicieux suivit d’un léger rire adorable. 
 
- Ça va vraiment. Répondit-elle. Je n’ai aucune envie d’y retourner, et puis ces blessures cicatriseront bien toute seules. Par contre… Je ne dis pas non à un peu de ta compagnie. Pourquoi ne pas faire une activité un peu plus amusante ?
 
 Elle se mit à arpenter un peu le jardin, admirant les jolies fleurs, toujours d’une démarche aérienne et légère. Les doux parfums exotiques de toutes sortes lui embrumaient l’esprit, la plongeant dans un état de joie indescriptible. Quelle jolie journée ! Quoi de mieux que de passer du temps de qualité dans un endroit charmant, accompagnée d’un jeune homme tout aussi charmant et ce, à la place d’assister à des cours ennuyeux.
 
- Que dirais-tu d’une simple balade dans ces jardins, hm ? Il fait un temps magnifique & j’aimerais bien pouvoir en apprendre un peu plus sur toi. 
 
 Peut importe dans quel clan était ce jeune homme, il était toujours utile de se faire de nouveaux alliés.







~~~~






" Si tu veux je t’accompagne, tu ne t’ennuieras pas pendant l’attente au moins ! "
 
Le semi yokai qui désirait avant tout la mêttre à l'aise lui fit un sourire charmeur, auquel elle répondit, ce qui eu pour conséquence d'élargir le sourire du jeune homme. Elle lui lança un regard malicieux et laissa échapper un petit rire très mignon. 
 
" Ça va vraiment. Je n’ai aucune envie d’y retourner, et puis ces blessures cicatriseront bien toute seules. Par contre… Je ne dis pas non à un peu de ta compagnie. Pourquoi ne pas faire une activité un peu plus amusante ? "
 
 Il fut quand même un peu surprit, cette fille avait l'air bien débrouillarde. Elle n'était pas comme celle qui pleurait à la moindre égratignures ! Et, de son point de vue, c'était un point fort. Une fille qui n'a pas besoin de soutien constant, qui sait se débrouiller seule, il ne se rappelait pas en avoir croisé beaucoup ! 

Elle le laissa en partant dans les belles allés du jardin, il la regardait, en la suivant un peu de loin, la jolie jeune fille avait une belle façon de se déplacer. Elle se tenait droite, et ne traînait pas les pieds, au contraire, on aurait presque pu dire qu'elle planait au dessus du sol. 
Il ne fit même pas attention à la destination que prenait Azuki, ne faisait même pas attention aux magnifiques décors qui les entouraient. La seule chose qu'il daignait regarder c'était elle. Le soleil resplendissait dans le ciel, il en avait même oublié son grand loup ! Il les suivait, de loin, discrètement, dans l'ombre. Evidemment ! Usui devait être le seul yokai qui appréciait les balades au soleil ! Il était aussi le seul à être un semi humain. Les autres démons préféraient les coins sombre, là où les racailles aimaient ce cacher aussi. 

Le semi humain la rejoint finalement, lassé de la suivre de loin en se contentant de la regarder. C'est là qu'elle reprit :
 
" Que dirais-tu d’une simple balade dans ces jardins, hm ? Il fait un temps magnifique & j’aimerais bien pouvoir en apprendre un peu plus sur toi. "
 
Un sourire fleurit sur les lèvres du jeune homme, et prit d'un élan de galanterie, il lui tendit son bras en souriant d'un air tout autant charmeur. 

"Ce serait avec un grand plaisir, Mademoiselle, et je me ferais une joie de répondre à vos question très chère !"

Bien sur, c'était avant tout pour la faire, il en faisait des tonnes, espérant aussi qu'elle marcherait dans son sens. Il avait intégré les Mikaris, sertes, mais il n'allait pas laisser le clan de la mort prendre le pas sur son habituel caractère. Avant tout, il était un joueur ! Bien sur, il avait lui même des questions à poser à la jeune fille. Mais lui, il ce faisait discret évidemment. 

"Je serais aussi très honorée si vous, chère jeune fille, acceptiez aussi de m'en dire plus sur vous..."  

Oui c'était sa façon de le dire, toujours avec son imitation de la galanterie des hommes d'avant.







~~~~






- Que dirais-tu d’une simple balade dans ces jardins, hm ? Il fait un temps magnifique & j’aimerais bien pouvoir en apprendre un peu plus sur toi. Proposa la jeune fille, un sourire joyeux toujours collé aux lèvres.
 
Le dénommé Usui parut assez ravi de cette proposition et il s’approcha de la Kaminari, tel un vrai gentleman, lui tendant son bras avec un sourire des plus charmeurs. 
 
- Ce serait avec un grand plaisir, Mademoiselle, & je me ferai une joie de répondre à vos questions, très chère !
 
C’est avec le même sourire mignon que la brunette accepta son bras pour lui emboîter le pas à travers la jolie végétation. Elle se tourna discrètement vers le jeune homme alors que celui-ci avait le regard ailleurs & se permit de l’observer un bref moment. Il était très mignon, (malgré les lunettes de soleil qui dissimulaient ses yeux en permanence) et son attitude malicieuse le rendait d’autant plus agréable de compagnie. Azuki se dit qu’il serait bien utile pour elle si elle arrivait à le faire tomber sous son charme. Après tout, ça semblait avoir plutôt bien marché avec le Yachiru hyperactif… Et puis, elle avait l’avantage de pouvoir lire dans ses pensées, alors que lui, ne le pouvait pas. Ce qui lui rendait la tâche beaucoup plus facile que lorsqu’elle discutait avec d’autres membres de son propre clan. 
 
- Je serais aussi très honoré si vous, chère jeune fille, acceptiez aussi de m’en dire plus sur vous…
 
 Bon, c’était peut-être un tantinet exagéré, mais ça restait mignon. Pour le moment, jouer les jeunes filles naïves & effarouchées semblait la meilleure des options. S’il pouvait la sous-estimer alors son avantage ne serait que plus important. Toujours accrochée à son bras comme une jeune lady, Azuki essaya de calquer ses pas sur le même rythme que le jeune homme, histoire de le suivre adéquatement. Elle avait plutôt tendance à avoir la tête perdue dans les nuages lorsqu’elle se baladait ainsi, et essayait donc d’éviter d’être trop distraite, dans une telle situation. 
 
- Oh oui… Répondit-elle d’un ton léger. Pourquoi pas ? Hmm… Et bien je suis née au Japon, je suis arrivée dans ce lycée il y a à peine une semaine et je n’ai pas vraiment eu le temps de me faire beaucoup d’amis alors j’étais plutôt surprise que tu viennes me parler. Mais c’est chouette, vraiment !
 
 Elle aperçut un arbre dans lequel plusieurs jolies pêches poussaient. C’était des fruits magnifiques et en les voyant, elle se rappela qu’elle n’avait rien mangé depuis le début de la journée. En arrivant devant cet arbre donc, elle se hissa sur la pointe des pieds pour tenter d’en agripper une, mais faute de chance, elle était vraiment trop petite. Avec un soupir exaspéré, elle ne put se résoudre à abandonner et sauta pour secouer une branche. Branche qui, en bougeant, en secoua une autre un peu plus haut & fit se décrocher l’une des plus belles pêches, qu’Azuki rattrapa dans ses mains, avec un sourire victorieux. 
 
- Pardon, j’en avais trop envie. S’excusa-t-elle avec un léger rire. Ou en étions-nous ?
 
 Elle mordit dans le joli fruit et se délecta de sa saveur sucrée avant de reprendre ;
 
- Ah oui. Tu es chez les Mikari, alors ?
 
 Il ne lui avait jamais dis clairement, mais elle avait pu le lire dans ses pensées. Peut-être ne s’en rendrait-t-il même pas compte ? Et puis de toute façon, il finirait bien par apprendre qu’elle était une Kaminari alors, aussi bien étaler toutes ses cartes dès le début. Peut-être qu’il verrait ça comme un signe qu’il ne devait pas trop se méfier d’elle. Quoique…







~~~~






- Je serais aussi très honoré si vous, chère jeune fille, acceptiez aussi de m’en dire plus sur vous…
 
 Elle lui avait confié son bras, qu'il gardait en posant sa main dessus. Il sourit quand elle prit le même rythme que lui pour marcher. Elle était vraiment mignonne, et c'était plutôt détendant de marcher ainsi en bonne compagnie. 
 
- Oh oui… Pourquoi pas ? Hmm… Et bien je suis née au Japon, je suis arrivée dans ce lycée il y a à peine une semaine et je n’ai pas vraiment eu le temps de me faire beaucoup d’amis alors j’étais plutôt surprise que tu viennes me parler. Mais c’est chouette, vraiment !

Ils se rapprochèrent d'un petit arbre, dessus poussait de jolie petit fruit. Des pêches. Une odeur sucrée vint chatouiller les narines du semi humain. Quand ils furent plus proches de l'arbre la jeune fille essaya de s'emparer de l'un des fruits sucrées. Mais, voyant qu'elle n'y parvenait pas, il s'apprêtait à lui en prendre un quand elle  sauta et prit une branche, qu'elle secoua et qui, en sagitant, dit chuter un fruit qu'elle saisit. Elle fit un sourire de victoire, ce qui lui donnait un air vraiment mignon. Il poussa un soupir en souriant. 

- Pardon, j’en avais trop envie. Ou en étions-nous ?

 Il tendit le bras et se saisit à son tour d'un fruit. C'est alors qu'elle croqua dans le fruit, imité par le jeune homme. C'est alors qu'elle reprit de son habituel voix féminin :

- Ah oui. Tu es chez les Mikari, alors ?
 
 Il haussa un sourcil, quand lui avait il dit ? Il hésita un peu. Il n'en avait jamais parler, c'était étrange. Enfin, peut être avait elle entendue que le nouveau était un Mikari, c'était une possibilité en tout cas. 
Il était quand même surpris, et finit par hocher de la tête en croquant une nouvelle fois dans le fruit sucré. Il avala puis la regarda. 

-Je ne sais pas si je peux dire que je fais vraiment parti de se clan. Mais si non, oui, c'est bien à se clan que j'appartiens. Et toi ? Du quel es tu ? 

Il pensait bien lui demander comment elle avait sue, mais ça viendrait après. 







~~~~






- Ah oui, tu es chez les Mikari alors ? S’enquit Azuki en mordant dans le délicieux fruit qu’elle avait réussi à se procurer. 
 
 Son nouveau camarade s’était lui aussi cueilli une pêche et croqua dedans, la considérant, un peu perplexe. Il devait surement se demander d’où elle tenait cette information, mais il y avait plusieurs possibilités plausibles, au fond. Les informations courent très vite au sein de Seikoku (de même que les rumeurs, qui ne sont pas forcément toujours vraies). Par contre, la brunette ne voyait plus trop l’intérêt de lui cacher ses dons de télépathes. Après tout, il ne pouvait rien y changer et puis il aurait bien finit par l’apprendre d’une manière ou d’une autre.
 
- Je ne sais pas si je peux dire que je fais vraiment parti de ce clan. Répondit finalement Usui. Mais sinon, oui, c’est bien à ce clan que j’appartiens. Et toi, duquel es-tu ?

Tiens, que voulait-il dire par « je ne sais pas si je peux dire que je fais vraiment parti de ce clan » ? Était-il un traitre ? Ou alors était-ce seulement qu’il ne se sentait aucune affinité avec les gens de la mort ? Peut importe, d’une manière ou d’une autre, c’était une chance à ne pas manquer ! Si Azuki pouvait se faire un semblant d’allié parmi le clan de la mort, ce serait très avantageux pour elle. Cependant, elle ne pourrait jamais totalement lui faire confiance… Car même en lisant ses pensées, elle savait que les Mikari étaient réputés pour leur incroyable talent à manipuler les autres.
 
- Kaminari. Fit la jeune fille en haussant les épaules. Mais, est-ce vraiment important ? Je veux dire, moi la première je suis assez fidèle à mon clan mais… ce serait stupide de se détester pour des conflits qui ne nous concernent pas directement, tu n’es pas d’accord ?
 
La jeune fille de la foudre trouvait ce concept abstrait & plutôt ridicule. C’était comme si les élèves, dès leur arrivée dans ce lycée, étaient forcé par le biais de leur clan à aimer certaines personnes et a en détester d’autres, sans même pouvoir prendre le temps de faire leur connaissance. C’en était au point ou on ne pouvait plus aimer quelqu’un d’un clan ennemi, sous peine d’être accusé de trahison…  Et puis, personne ne pouvait choisir son clan, alors l’injustice n’en était que plus frappante. 
 
 Azuki se laissa tomber dans l’herbe tendre aux pieds d’un grand arbre centenaire, laissant la douce brise estivale caresser son visage durant quelques instants. Elle releva vers son nouvel ami ses grands yeux bruns remplis de malice et lui dit ;
 
- Je t’aime bien moi, tu sais. Enfin, jusqu’à maintenant. 
 
 Elle eut un petit rire et poursuivit ;
 
- Dis-moi… À quel point tu te sens fidèle aux Mikari ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Une rencontre dans les jardins [PV : Azuki Kanra] [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 19:38

" Je ne sais pas si je peux dire que je fais vraiment parti de ce clan.  Mais sinon, oui, c’est bien à ce clan que j’appartiens. Et toi, duquel es-tu ?"

Il la fixait, elle avait l'air de réfléchir  il sourit, se demandant à quoi elle pensait. Une stratège ? Ce lycée était il un champ de guerre ? Tous les clans se détestaient ils ? Alors, ne pourrait il pas devenir proche d'une fille qui ne fait pas partie de son clan, comme la jeune Azuki ?
 
- Kaminari. Répondit elle finalement avec un haussement d'épaules. Mais, est-ce vraiment important ? Je veux dire, moi la première je suis assez fidèle à mon clan mais… ce serait stupide de se détester pour des conflits qui ne nous concernent pas directement, tu n’es pas d’accord ?
 
Il sourit, évidemment qu'il était d'accord. Il hocha de la tête, en même temps rassurait que la jeune fille ne soit pas à fond dans la guerre des clans, qu'il trouvait particulièrement inutile, il n'était pas venu ici pour détester les autres sans les connaitre. 
Une fille de la foudre et un garçon de la mort, c'était jolie à entendre. Et puis, bien qu'il ne se sente pas très attaché à son clan, l’appellation de "garçon de la mort" lui plaisait pas mal.
La jeune Kaminari se laissa glisser au sol, près du bel arbre centenaire, qui, de sa taille immense, tendait ses fortes branches vers le ciel, et recouvrait le sol de l'ombre protectrice de ses feuilles, qui laissait quand même percer la lumière du soleil à certains endroit. 
Le loup géant avait finit par partir de lui même, Usui s'en rendit compte quand il ressentit sa présence sans le voir. Il chercha un peu du regard, et a part quelque yokai perchaient de ci de là, son loup n'était plus. 
La jeune fille se redressa et c'est avec un regard malicieux adressait à Usui qu'elle reprit :

" Je t’aime bien moi, tu sais. Enfin, jusqu’à maintenant. "

 Il ne put s’empêcher de sourire au moment ou elle rejouta le "Enfin, jusqu'à maintenant."  Cela sous entendait qu'elle pouvait changer d'avis à son sujet à tout moment ? Ce n'était que plus amusant, et intéressant. 
 Elle laissa alors échapper un rire doux avant de reprendre :

" Dis-moi… À quel point tu te sens fidèle aux Mikari ? "

 Il ne répondrait pas. Dès l'instant où la question s'était faufilait jusqu'à ses oreilles, il l'avait su. Sa voix se fit froide, et il la fixa de manière glacial. Cette question n'avait, pour lui, aucun but amical. 

" Je ne suis pas un traître. C'est tout ce que je te dirais. "

Il soupira, elle n'avait pas à savoir les choses qui les concernaient, lui et son clan. Mais il avait été un peu dur, autant dans le ton de sa voix que dans son regard. Il se reprit en faisant un sourire désolé.

" Mets toi à ma place, me répondrais tu si je te demandais à quel point tu es attachée à ton clan ?"






~~~~






- Mais dis-moi... À quel point tu te sens fidèle aux Mikari ?

À cet instant, l'attitude du jeune homme changea radicalement. Il perdit toute sa légèreté joueuse & amicale pour toiser la jeune fille d'un regard glacial & tranchant. Azuki ne comprenait pas trop ce brusque revirement... L'avait-elle offensé sans le vouloir ou était-ce autre chose qui ne la concernait même pas ? Quoiqu'il en soit, elle préféra laisser ses pensées tranquilles et arrêta de vouloir s'y infiltrer. 

- Je ne suis pas un traître. C'est tout ce que je te dirai. Décréta-t-il d'un ton dur & aucunement amical. 

Ahh... C'était donc ça. Le Mikari avait cru qu'elle désirait l'inciter à trahir son clan ? C'était une idée étrange quoique totalement compréhensible... Malheureusement, dans cet établissement, tout le monde manipulait tout le monde. C'était un fait auquel personne ne pouvait même espérer se soustraire. Alors il fallait être méfiant. Méfiant envers tout un chacun. Usui semblait avoir bien compris cela. Et... dans un certain sens, ça rassurait un peu la jeune fille sur son compte ; au moins il ne serait pas du genre à se faire dévorer par les rapaces de cette école. Il avait compris la loi de la jungle et c'était tant mieux pour lui. 

Le jeune Mikari eut un soupir, un peu comme s'il venait de prendre conscience de la rudesse de ses propos et poursuivit avec un semblant de pâle sourire ;

- Mets-toi à ma place, me répondrais-tu si je te demandais à quel point tu es attachée à ton clan ?

Elle prit un moment pour considérer la question sous tous ses angles, mais la réponse lui paraissait toujours aussi évidente.

- Si. Je te l'ai même dis tout à l'heure, que je me considérais très fidèle envers le clan de la foudre. Ou est le problème ?

Hm... Fidèle envers le clan de la foudre ? Envers son chef surtout ! 

Azuki ignora ce genre de pensées, ne se laissant pas déstabiliser par sa conscience. Elle aimait réellement les membres des Kaminari, seulement... si elle avait du choisir entre eux & Kain, elle se serait surement rangée du côté du grand blond... ahem. 

Elle secoua la tête (ce n'était pas le moment de penser à ce genre de choses !) & retourna son attention sur Usui. Il avait l'air beaucoup plus méfiant désormais et cela affligeait bien Azuki qui n'avait voulu que se faire un allié de plus. 

- Pardonne-moi... Soupira-t-elle en baissant légèrement les yeux. En aucun cas je ne voulais t'influencer a trahir ton clan. Ce serait se mettre délibérément en danger, tu vois, et je ne fais pas ce genre de choses. 

Elle n'avait jamais été une personne extrêmement entreprenante, préférant de loin s'en remettre à ses supérieurs et à leurs décisions. Elle n'aimait pas faire des choix trop importants, et encore moins lorsque cela impliquait la vie d'autres personnes ! Non, décidément, elle aurait fait une très mauvaise chef. 

- Je ne voulais pas t'offenser, promis. N'en parlons plus d'accord ?

Au fond, elle espérait bien qu'ils pourraient rester amis. Ou du moins, bien s'entendre. Leur rencontre avait été plutôt agréable et ce serait bien dommage de la terminer sur une note aussi maussade.







~~~~






" Mets-toi à ma place, me répondrais-tu si je te demandais à quel point tu es attachée à ton clan ?"

Elle sembla réfléchir un instant, et le semi humain en profita pour essayer de se détendre, pourquoi si soudainement il avait changé ? Ce n'était pas dans ses habitudes, pourtant, il trouvait ça normal. 

" Si. Je te l'ai même dis tout à l'heure, que je me considérais très fidèle envers le clan de la foudre. Ou est le problème ?"

Il hésita, la jeune fille n'était aucunement comme lui. L'attache qu'ils avaient envers leurs clans respectif étaient différente, pour lui, c'était plus une question d'honneur, jamais il ne pourrait endosser le rôle de traître, et pourtant,il était en aucun cas fidèle à son clan. Bref, de toute façon, il ne répondrait pas. Il n'avait pas mal prit le fait qu'elle s'y intéresse, loin de là. Mais, sans qu'il ne s'en aperçoive, il était resté distant et froid, en résumé, méfiant.

" Pardonne-moi..." Lacha-t-elle dans un soupir, détournant le regard. " En aucun cas je ne voulais t'influencer a trahir ton clan. Ce serait se mettre délibérément en danger, tu vois, et je ne fais pas ce genre de choses." 

Il haussa les sourcils, ce n'était en aucun cas ce qu'il avait voulu sous entendre, de suite il se sentit gêné à l'idée qu'elle pense qu'il l'accusé d'essayer de le faire trahir son clan. 

" Je ne voulais pas t'offenser, promis. N'en parlons plus d'accord ?"

Il lui fit un sourire gêné en passant sa main dans ses cheveux.

" Je dois m'excuser, je ne pensais pas que tu prendrais ma phrase comme ça, tu ne m'as pas offensé, ne t'en fais pas !"

Il s'accroupit près d'elle et la regarda dans les yeux en souriant de manière simple et amical.

" Tu as raison, laissons cette histoire de coté ! Parles moi un peu de toi, ça fait longtemps que tu es à Seikoku ?"







~~~~






- Je ne voulais pas t’offenser, promis. N’en parlons plus d’accord ?
 
La jeune fille lui sourit doucement pour le mettre plus en confiance. Il n’avait aucune raison de se méfier d’elle, même si, de nature tout le monde ayant un minimum d’intelligence était méfiant envers tout le monde dans cette école. Par contre, sur Usui cela parut être un succès car il lui rendit son sourire, semblant presque gêné, & passa une main dans ses cheveux dorés. Tiens, il était trop mignon avec cette légère baisse d’assurance.
 
- Je dois m’excuser. Dit-il comme la jeune fille s’y attendait un peu. Je ne pensais pas que tu prendrais ma phrase comme ça, tu ne m’as pas offensé, ne t’en fais pas !
 
 Azuki lui fit un rayonnant sourire pour lui signifier qu’il était entièrement pardonné. Le Mikari s’accroupit ensuite face à elle, la regardant dans les yeux malgré ses verres fumés qui l’empêchait toujours de voir la couleur de ses iris, et lui dit avec un sourire beaucoup plus chaleureux, rassurant de ce fait sa nouvelle amie ;
 
- Tu as raison, laissons cette histoire de côté ! Parles-moi un peu de toi, ça fait longtemps que tu es à Seikoku ?
 
- Pas vraiment. Répondit-elle simplement, ayant retrouvé son ton de voix léger & insouciant habituel. Quelques semaines tout au plus. Mais je me suis adapté assez rapidement… Et pour toi, comment ça se passe ?
 
 Elle savait que ce n’était pas tout le monde qui arrivait à se faire à l’ambiance si irréelle de ce pensionnat, se considérant elle-même comme une personne plutôt normale parmi la masse. Après tout, certains élèves de cet établissement auraient sans doute eu beaucoup de mal à s’intégrer dans la société moderne, à passer inaperçu ou simplement à se fondre dans une foule, mais Usui ne semblait pas de ceux là. C’était sans doute ce qui expliquait la facilité & le naturel avec lequel elle pouvait engager une conversation pas trop bizarre en sa compagnie.
 
 La brunette attendit que son nouveau camarade réponde, mais un bruit strident l’interrompis à la minute ou il avait parut vouloir parler. C’était la cloche. La cloche annonçant la fin des cours du matin. Azuki sursauta, se rappelant qu’elle avait promis à un membre de son clan de l’aider à régler un de ses problèmes à la fin de son cours. Elle se releva donc rapidement, épousseta sa robe et lissa ses cheveux avant de se retourner vers le jeune homme avec un sourire un peu navré. 
 
- Je suis désolée. Dit-elle en lui tendant la main pour qu’il se relève à son tour. Je dois vraiment partir maintenant si je ne veux pas être en retard. 
 
 Elle lui sourit et posa un rapide baiser sur sa joue avant de lui dire gentiment, avec un demi-sourire amusé ;
 
- Ce fut un plaisir de faire ta connaissance, Usui !
 
 Et sur ce, elle fila vers le lycée.







~~~~






" Tu as raison, Dit il simplement, laissons cette histoire de côté ! Parles-moi un peu de toi, ça fait longtemps que tu es à Seikoku ?
 
" Pas vraiment. " Elle avait reprit son intonation habituel et répondu rapidement. " Quelques semaines tout au plus. Mais je me suis adapté assez rapidement… Et pour toi, comment ça se passe ? "
 
Il venait d'arrivé, et il se sentait déjà lasser de l'ambiance environnante. 
Tout tournait autours des clans. Tout avait rapport à cette rivalité. Des gens exceptionnels, et pourtant divisé en plusieurs groupes, des gens qui entre eux pourraient tellement bien se comprendre, réduit à se battre pour des raisons de racisme. 
Vraiment, il n'était pas si bien ici. M'enfin, au moins, il était normal, et au moins, on l'acceptait.

S'il avait une chance, c'est qu'ici, les autres ne le regardait pas de travers. Même si quelqu'un surprenait ses changements de couleurs, par rapport à ses yeux, personne ne le repoussait, les autres ne le rejetait pas pour sa différence.
Il faut dire que lui aussi en avait croisé pas mal, des gens hors du commun, un homme poupée, androgyne qui plus ai ! Une fille du feu, et même si il ne connaissait pas ses pouvoirs, Azuki aussi, devait être exceptionnelle.

Alors qu'il ouvrait la bouche pour lui répondre, la sonnerie prit la suite. Sa résonance emplit le grand jardin, et annonçait la fin des cours de la matinée. Il vit son interlocutrice sursauter, et comprit qu'elle allait détaller. Rapidement elle ft debout, remettant sa tenue et sa coiffure en place. Elle lui lâcha un sourire navré, et ça confirma ses soupçons, elle allait le laisser là.
 
" Je suis désolée." Commença-t-elle en lui tendant qu'il saisit avec un sourire penaud. " Je dois vraiment partir maintenant si je ne veux pas être en retard. " 
 
Elle lui fit un sourire, et rapidement, sans prévenir, elle déposa ses lèvres contre la joue du jeune homme, qui se vit contraint d'écarquiller les yeux, un peu prit de court. 
 
" Ce fut un plaisir de faire ta connaissance, Usui ! "
  
Il sourit, reprenant ses expressions habituelles, et avant qu'elle ne sorte totalement de son champ de vision, il s'écria :

" De même ! Azuki !" 

Il sourit, et qu'elle eut totalement disparut, il reprit sa froideur et s'adossa à l'arbre qu'elle venait de quitter, regardant les beaux branchages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une rencontre dans les jardins [PV : Azuki Kanra] [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» RP commun : Pâques [dans les jardins du Lycée]
» Promenade dans les jardins. [ Aelalia ]
» Dans le secret du désert FINI
» Elle était comme un point fixe dans ce monde étourdissant. | Eric [fini.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Jardins-
Sauter vers: