AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Rencontre avec sa supérieur. [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ

avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Rencontre avec sa supérieur. [FINI]   Jeu 29 Mai 2014 - 16:16

HellRoy Jadziah avançait dans les longs couloirs silencieux depuis un bon moment déjà, visitant les lieux, comme il lui restait un peu de temps avant son rendez-vous avec le sous-chef de son clan, Kurasu. C’était une école très charmante, mais le brun n’était pas moindrement impressionné par toutes les richesses, venant lui-même d’une famille très influente. Il déambula encore un moment cherchant les dortoirs réservés à son clan. 

Ses longs cheveux couleur corbeau tombaient librement sur ses épaules et quelques mèches encadraient son visage pâle et austère. Il venait tout juste d’arriver, et pourtant, les élèves se poussaient sur son chemin, ne voulant pas se cogner contre le jeune homme imposant.  Il avait revêtu, pour l’occasion, une longue tunique chinoise violette, donnant encore plus de sérieux à son look ~ HellRoy n’avait pas l’air très amicale. 

Kurasu… Le clan de la vie. Son image ne collait pas trop avec les soigneurs, mais il était heureux d’en faire partie. Lorsque le taciturne apprit qu’il allait être un de leurs membres, son cœur s’était gonflé de joie, bien qu’il avait refusé de le laisser paraitre. Le coin de ses lèvres tressaillit en un sourire presque invisible. Le génie avait hâte de rencontré ses supérieurs, de les aider avec leurs travails et, peux être, partir en mission ~ Possibilité qui lui plairait beaucoup, surtout si c’était dans un endroit isoler, ou il pourrait profiter de la solitude. 

Il arriva finalement devant la porte menant aux dortoirs des Kurasu. Il repoussa une de ses longues mèches derrière son épaule, et replaça ses vêtements, déjà impeccables. Il observa son visage dans un miroir qu’il avait toujours sur lui, se toisant pendant une longue minute avant de conclure qu’il n’y avait aucun problème. De sa main libre, l’autre tenant un chariot de bagages contenant de nombreux instruments de musique, il toqua à la porte et entra. 

L’endroit était très joli, mais surtout, débordait de vie et de chaleur, ce qui réchauffa le cœur glacé de l’asiatique.  Il laissa ses choses sur le côté de la porte et s’avança dans ce qui semblait être un petit salon entre les différentes chambres des membres. Il jeta un coup d’œil dans la chambre, qui était peinte dans de jolie teinte orangé. Il fut surpris lorsqu’il entendit des bruits de pas derrière lui, et se retourna lentement, posé. 

Une jolie jeune fille venait d’entré, elle était plutôt belle avec ses cheveux longs soyeux, plus court que ceux de Jadziah, et ses grands yeux verts pétillant de malice. Elle était joliment habiller, et semblait plus jeune que lui, bien qu’ils fussent probablement du même âge. Le génie avait au moins une tête de plus qu’elle, et était bien plus large, imposant. Il la fixa un bon moment sans rien dire, le visage stoïque.  

Lorsqu’il eut fini de l’analyser, il s’approcha d’elle lentement. HellRoy ne se pressait jamais et prenait son temps pour bien faire les choses. Il lui tendit la main, sa longue main d’une pâleur cadavérique et d’une voix glaciale, cassante, demanda : 

-Êtes-vous mademoiselle Canna? 

Il la toisa sans sourire, et ajouta, sans lui laisser le temps de répondre :

-Je suis HellRoy, HellRoy Jadziah. Je viens d’arriver. 

Il ne comptait pas lui semblé aimable, ils n’étaient pas amis. Le taciturne lui vouerait tout son respect et son aide si elle en avait besoin, se ferait couper en deux et même brûler vif pour la protéger, mais ne lui sourirait pas. C’était un garçon gentil, mais incompris. Il était gêner, bien qu’il ne le laissait pas paraitre.






~~~~






Canna avait une journée assez remplie aujourd’hui ; comme sa cousinette et accessoirement chef Camille n’était toujours pas revenue, elle était occupée d’accueillir les nouveaux membres. Bon, d’accord, elle s’en occupait déjà avant, sa cousinette sociopathe voulait être le plus tranquille possible. Et cela signifiait le moins de contact possible. Ça ne la dérangeait pas vraiment de toute manière, elle aimait bien le contact. 
Elle se dépêcha d’aller à son dortoir, car elle était en retard. Oui, comme toujours. Mais ce n’était pas de sa faute, si deux andouilles s’étaient percutées violemment en cours de sport et qu’elle avait du soigner leurs énormes blessures au crâne. Elle fixait le vide tout en marchant, pensive. Des jours avaient passés depuis l’incident dans la forêt... Ils s’en étaient tous sortis indemnes, et Canna était retournée à sa petite vie. Itsyou n’était toujours pas réapparu, elle le comprenait de moins en moins en ce moment. C’est vrai, elle n’arrêtait pas de penser à ce qu’elle avait fait au monstre de Kane... Lui révéler son véritable visage ? Sur le coup, elle ne s’était vraiment pas posé de questions, cela lui avait semblé tellement évident. Peut être qu’elle verrait plus clair avec Camille, mais elle n’était pas là, du coup elle devait faire avec. Canna avait beau être sociable et pleine d’entrain, elle ne s’était pas fait véritablement des amis, mais surtout des connaissances à qui dire bonjour le matin et s’échanger des banalités. C’était assez ennuyeux, pour ainsi dire. Son violon s’étant cassé la nuit dernière, lorsqu’elle s’était prit un obstacle invisible au milieu du couloir (offrant par la même occasion un spectacle que les étudiants n’étaient pas près d’oublier), elle ne pouvait plus en jouer, alors elle était encore plus triste. Mais bon, c’est la vie. Alors elle continua de sourire. Son éternel sourire. 
Se perdre dans ses pensées laissait le temps couler bien plus vite qu’à l’ordinaire, et elle fut surprises d’être arrivée si tôt, et sans encombres. Effectivement, le chemin avait été tout droit, et donc aucune possibilité de se perdre, elle n’en gardait alors aucune gloire, mais qu’importe, cela suffit à illuminer sa maigre journée. Arrivée devant la porte qu’elle ouvrit doucement, elle fut étonnée de voir que le nouveau était déjà présent. Et quelle présence ! Il avait une bonne tête de plus qu’elle, et une certaine prestance digne de ces gens gracieux et posés. Elle n’osa pas de suite prendre la parole, car il la fixait sans rien dire ; elle le fixa elle aussi avec un peu moins d’insistance par contre, regardant ses cheveux longs qu’elle n’avait pas l’habitude de voir sur la tête d’un garçon, et ses vêtements raffinés qui ajoutaient à son allure. Il ne possédait aucune expression déchiffrable sur le visage, mais Canna ne baissait pas les bras à penser qu’ils pourraient quand même bien s’entendre. Bon, elle perdit un peu contenance lorsqu’il commença à s’approcher d’elle lentement, avant d’annoncer d’une voix austère ;


« -Êtes-vous mademoiselle Canna? Je suis HellRoy, HellRoy Jadziah. Je viens d’arriver. »

Elle hocha la tête, considérant Hellroy. D’une certaine manière, cette voix lui rappelait, par le ton, celle de Camille, et cela le rendit beaucoup plus sympathique. Canna souri alors en acquiesçant. 

« Bienvenue, Hellroy ! Je suis effectivement Canna, la sous-chef des Kurasus ^^ Bienvenue dans le clan ; la chef en titre n’est pas encore revenue, alors je dois me charger de l’accueil des nouveaux membres. Tu peux me tutoyer sinon, je ne suis pas quelqu’un de très formel. »

Elle regarda les valises entreposées, et remarqua le chariot composé de divers instruments de musique. Mais elle n’en reconnaissait pas certains, qui venaient surement de son pays local, n’ayant pas l’air d’être d’ici. 

« Le dortoir des garçons est à gauche, tu peux y installer tes affaires sur l’un des lits restant.»

Elle était de plus en plus attirée par ce chariot... Ha, elle était admirative devant ces instruments, et pour démarrer la conversation dans cette ambiance glaciale, elle demanda :

« Tu joues de tout ces instruments ? Intéressant ; je ne les reconnais pas tous. »







~~~~






HellRoy était arrivé le matin et c’était promené depuis, visitant de long en large, prenant des photos dans sa mémoire ~ Ainsi, il ne se perdrait pas. Ses parents l’avaient laissé devant les grilles du lycée et lui avait demandé d’être le meilleur. Le taciturne avait attiré de nombreux regards en sortant de la jolie limousine, mais, habitué, il n’y avait pas fait attention. Ses pensées étaient ailleurs, il était impatient de rencontré ses supérieurs, avec qui il avait rendez-vous un peu plus tard, dans les dortoirs de leurs clan.

Il y pensait toujours, d’ailleurs, alors qu’il arriva devant la ‘’maison’’ des Kurasu, pile à l’heure. Il cogna à porte et entra, explorant les lieux. Il n’y avait pas d’âme qui vive, pas le moindre chat. Le sous-chef était-elle en retard? Ça l’énerva un peu, bien qu’il ne le montra pas, et continua de regardé les alentours. Il fut surpris lorsqu’il entendit la porte s’ouvrir et se retourna pour arriver nez-à-nez avec la jeune fille, qui n’avait que quelques minutes de retard.

Il l’a regarda un bon moment, l’analysant malgré lui. Le génie la trouvait très mignonne avec ses cheveux qui semblaient être en or. Elle souriait et ses yeux étaient emplit de joie. Ses vêtements étaient beaux, et le brun qui se fiait toujours à sa première impression, était satisfait de l’avoir comme supérieur. 

Il se surprit lui-même à être impoli alors qu’il la regardait sans rien dire, comme un vulgaire voyeur. Jadziah s’avança donc et se planta devant la jeune fille, ou il resta encore un moment sans rien dire, ignorant le potentiel malaise que le sous-chef pouvait ressentir. Il lui tendit la main, et la voix froide, se présenta : 

-Êtes-vous mademoiselle Canna? Je suis HellRoy, HellRoy Jadziah. Je viens d’arriver.

Elle parut surprise, probablement car le jeune homme était excessivement poli. Elle sourit, et le brun fut surpris qu’un aussi joli sourire lui soit désigné. Elle avait une voix enjoué qui allait bien avec son joli visage de jeune fille sage et lui répondit, simplement :

-Bienvenue, Hellroy ! Je suis effectivement Canna, la sous-chef des Kurasus ^^ Bienvenue dans le clan ; la chef en titre n’est pas encore revenue, alors je dois me charger de l’accueil des nouveaux membres. Tu peux me tutoyer sinon, je ne suis pas quelqu’un de très formel.

La tutoyer? Il n’oserait pas. Ils n’étaient pas amis et elle était supérieure à lui, du moins… Dans les grades. Il avait entendu dire que son chef était en mission, par le principal, et l’avait tout de suite envié. Le taciturne s’impatientait de rencontré son chef. Elle désigna une porte, derrière lui, et poursuivit sur le même ton enjoué :

-Le dortoir des garçons est à gauche, tu peux y installer tes affaires sur l’un des lits restant.

Le brun avait secrètement ne pas être jumelé avec un autre et oserait peut être le demandé…Plus tard. S’il le faisait maintenant, il aurait l’air d’un enquiquineur. Il la remarqua qui regardait ses bagages et alla les chercher. De toute façon, elle lui avait dit de les mettre sur son lit, non? Alors qu’il agrippait ses valises, se dirigeant vers les chambres, elle continua, intéressée apparemment : 

-Tu joues de tous ces instruments ? Intéressant ; je ne les reconnais pas tous.

Il regarda ces derniers, et reporta son regard sur la jeune fille. Il lui fit un minuscule, mais doux sourire et poussa le chariot jusqu’à elle. La musique était la seule chose qu’on le laissait faire librement au domaine familial et avait beaucoup de respect pour tous les gens qui en faisait ou qui savait l’apprécier à sa juste valeur. S’il en avait qu’elle ne reconnaissait pas, s’était qu’ils venaient d’Asie. Il répondit, la voix grave mais bien plus tendre : 

-La petite guitare, c’est un shamisen, c’est un instrument japonais. Et la longue flute doré, c’est une xiao, une flute chinoise. 

Il agrippa le shamisen et lui tendit. Il s’assit dans l’un des sofas et lui quémanda de venir le rejoindre du regard. Elle lui semblait bien plus intéressante maintenant. Canna avait gagné sa confiance en quelques secondes avec ses beaux yeux et son intérêt pour la musique, chose assez rare. Il continua, sur le même ton agréablement viril : 

-Viens par ici…Je vais te montrer. 

Il l’avait tutoyé sans grande difficulté, finalement. Il appréciait déjà Canna, et était sûr qu’elle devait être un très bon sous-chef, oui… Surement.







~~~~






Canna était obnubilée par les objets présents dans le chariot et ne fit pas attention au sourire soudain quoi que très discret, pour ne pas dire quasi-invisible, de son interlocuteur, qui poussa ledit chariot vers eux. La musique était quelque chose de sacré chez Canna, car c’était l’un de ses maigres moyens dont elle pouvait disposer pour s’ouvrir au monde, étant certes sociable et communicative, mais il y avait toujours ce « quelque chose » de bizarre qui faisait que les gens ne voyaient en elle qu’une amie, de passage, et qu’elle n’arrivait pas à tisser de liens plus forts. Seule sa cousine possédait ces liens, et lorsqu’elle n’était pas là, Canna se sentait isolée, écartée du monde. Elle qui avait constamment la tête dans les nuages ou ailleurs, dans un autre système solaire, sa cousine constituait un bon compromis terre-à-terre pour qu’elle puisse rester un peu sur le plancher des vaches. Elle avait d’ailleurs la pensée ailleurs lorsqu’il lui répondit, la tirant abruptement de sa brume psychique : 

« -La petite guitare, c’est un shamisen, c’est un instrument japonais. Et la longue flute doré, c’est une xiao, une flute chinoise. »

Il lui tendit le shamisen, qui tinta d'une douce sonorité donnée par le frottement des cordes, et s’installa dans le sofa mit à disposition. Elle regardait l’objet avec considération ; cela ressemblait à une guitare oui mais... Non. Elle ne connaissait pas bien les instruments de Chine, n’ayant eu l’occasion de jouer que des instruments traditionnels Hongrois lors d’un voyage, et d’autres instruments peu communs de ces contrées de l’Est, mais pas d’instruments asiatiques. Cet homme lui paraissait intéressant dans la mesure où ils partageaient au moins ce point commun. Elle l’avait bien dit, qu’ils finiraient par s’entendre ! Canna sait y faire avec les gens froids, ha ça. Il la retira encore une fois de sa torpeur en parlant d’une voix douce mais quelque peu grave ; 

« -Viens par ici…Je vais te montrer. »

Il avait fini par la tutoyer, à la bonne heure ! Canna et sa technique diaboliquement innocente avaient réussi à faire fondre le haut de l’iceberg. Elle s’avança, curieuse, et prit une chaise pour s’installer à coté afin de mieux l’écouter. Elle en profita pour emprunter la flute pour mieux tenter de percer ses mystères, à commencer par : comment ça ce jouait ? C’était très grand et... Assez lourd. Elle le reposa et attendit un son qui viendrait du shamisen. 

« Je suis impatiente de voir quels sons peuvent bien sortir de cet instrument ; je t’écoute ^^ »

Et tout en disant cela, elle prit une assiette de muffins maison qu’elle proposa en lui tendant ladite assiette, le sourire jusqu’aux oreilles. 







~~~~






La petite blonde semblait obnubilé par le chariot alors que le taciturne ne pouvait retirer ses yeux de la source réconfortante de joie qui émanait d’elle. Il la trouvait charmante avec ses grands yeux verts rempli de plaisirs à la vue de tant d’instruments de musique et, pour l’une des première fois dans sa vie, HellRoy n’étant pas quelqu’un de très chaleureux ou bien bavard, il lui dit, calmement : 

-La petite guitare, c’est un shamisen, c’est un instrument japonais. Et la longue flute doré, c’est une xiao, une flute chinoise.

Le génie se laissa choir dans l’un des canapés avec beaucoup de grâce, et, après avoir agrippé le shamisen, l’invita à le rejoindre. Une fois assise, la sous-chef continua de regarder la guitare, les sourcils froncés, ce qui le fit sourire, bien qu’elle ne put le remarqué, trop attiré par la petite guitare. 
La voix grave, un peu plus chaleureuse que ce qu’il avait laissé entendre auparavant, il poursuivit : 

-Viens par ici…Je vais te montrer.

Elle s’approcha rapidement et prit une chaise qu’elle posa près du canapé ou il était installé. Canna avait agrippé la Xiao, et il étouffa un fou rire en la voyant surprise par son poids, d’ailleurs, elle la reposa aussitôt. Le brun agrippa le plectre, et s’agenouilla sur le sol, agenouillé en seiza. Sa voix douce se fit donc entendre, laissant le génie se détendre un peu : 

-Je suis impatiente de voir quels sons peuvent bien sortir de cet instrument ; je t’écoute ^^

Il gratta rapidement les cordes, créant instantanément une jolie mélodie, mystérieuse qui saillait bien au jeune homme. Entre temps, elle était partie chercher des muffins qui semblaient délicieux, qu’elle mit à sa disposition. Concentré, les yeux mi-clos, il ne la vit pas faire, cependant. Un magnifique sourire avait fleurit sur les lèvres cerise de la jeune fille, ce qui réchauffa le cœur de l’éphèbe une fois qu’il finit par poser son fidèle instrument. Il lui sourit à son tours, chose assez rare chez lui. 

Il se releva et lui posa le shamisen sur les genoux alors que lui prenait l’une des gâteries qu’elle lui avait gentiment proposées. Il croqua dedans, dos à elle, gêner d’offrir une image si banal de lui-même alors qu’il venait d’une grande famille. Il n’y pouvait rien, cependant : Canna le mettait terriblement à l’aise. Il se retourna, quelques secondes plus tard, posant ce qu’il restait de son gouter sur la table base, et lui obligea : 

-Assi toi par terre, sur tes genoux. Je vais t’enseigner un peu, si tu le veux bien. 

Il retourna s’asseoir, de la même façon que plus tôt. Il repoussa ses longs cheveux corbeaux derrière son épaule et tourna son visage pâle vers elle. Ses petits yeux dorés la fixaient avec intensité pour voir si elle oserait refuser sa gentille invitation, l’une de ses premières. Il poursuivit, avec la même voix froide qu’à l’habitude, bien qu’il n’aurait pas voulu employé ce ton avec la jolie Canna : 

-Tout à l’heure, j’ai joué ShouRinka ~ Essayons de voir si toi tu réussiras aussi… Ce n’est pas très difficile, tu vas voir… 


Le Jadziah n’avait jamais autant parlé de sa vie, sans cesse contraint à garder le silence sous peine de violentes punitions. Pourtant, il se découvrait à nouveau, et il aimait bien s’exprimer par autre chose que la musique, il l’aimait toujours autant mais c’était agréable de pouvoir lui demandé clairement ce qu’il voulait. Il lui fit un mince sourire, quoi que plus prononcé que ses derniers.






~~~~






Une douce mélodie emplit la petite salle, un air simple à retenir, une douce mélopée entrainante quoi que plutôt mystérieuse. Une musique qui allait bien au HellRoy qui se tenait devant elle. Elle était assez impressionnée par l’agilité et la fluidité dont il faisait preuve pour manier sa sorte de guitare, elle pensa qu’il avait dû beaucoup y jouer et s’entrainer pour pouvoir arriver à un tel niveau, et qu’elle voudrait bien apprendre quelques airs pour pouvoir ensuite peut être, un jour, en jouer pour sa cousinette. Cousinette tristounette ; le but de la vie de Canna était surement de lui tirer un sourire, elle n’aime pas la voir sombre et mélancolique. Elle vivait en tant qu’éponge à mauvaises ondes, comme si elle avait été conçue pour les aspirer et aider les gens à mieux vivre cette existence accablante. Elle était souvent là pour les autres, et se nourrissait des sourires qu’elle pouvait tirer de ces visages fermés qu’elle côtoyait tout les jours ; seulement, à force d’aider les autres, elle oubliait que la réciproque n’était pas spontanée, et que même avec toute la gentillesse du monde qu’elle tentait de partager, elle ne serait pas forcement aidée en retour, cette bonne poire. Mais refuser cette évidence, vivre dans un tel déni, rend la vie de cet ange blond si instable et fragile qu’elle ne préfère même pas y penser, et poursuivre dans cette insouciance qui la caractérise, sans penser au lendemain, car demain est un autre jour, non ? 
Il posa son instrument après cette majestueuse interprétation, ce qui fit sursauter Canna, perdue à demi dans ses pensées qu’elle-même ne déchiffrait pas. Elle aurait voulu en entendre plus, mais soit. Elle dévora un autre muffin, avant de sursauter une nouvelle fois lorsqu’il déposa l’instrument à cordes sur ses genoux, avant d’aller prendre lui-même un de ses muffins préparés avec amour ♥. Mais, pour une raison qu’elle ignorait, il ne voulu pas manger en face d’elle, mais plutôt en lui offrant comme vue son dos alors qu’il mangeait ce délicieux (  ) muffin ; il se retourna en posant les restes sur la petite table basse, l’œil teinté d’empressement : 


« -Assied toi par terre, sur tes genoux. Je vais t’enseigner un peu, si tu le veux bien. »

Ha, mais ce n’était que ce qu’elle demandait de faire, ho. Elle s’assied alors rapidement par terre, sur lesdits genoux, les yeux pleins d’enthousiasme et d’admiration, contente d’apprendre un nouvel instrument. Il retourna s’asseoir, en repoussant sa longue tignasse noire de jais, et en tournant son visage vers elle, ses yeux la fixant comme deux ampoules dorées, enluminées d’or et rehaussée d’intenses supplications, ayant surement peur qu’elle puisse refuser cette offre. Mais Canna ne refuserait pour rien au monde la possibilité d’apprendre un si bel instrument, voyons ! Il continua sur le même ton ; 

« -Tout à l’heure, j’ai joué ShouRinka ~ Essayons de voir si toi tu réussiras aussi… Ce n’est pas très difficile, tu vas voir… » 

Il accompagna sa phrase d’un sourire discret, qui illumina encore plus Canna, qui adorait voir les gens se découvrir de leur épaisse peau de gens réservés peu à peu. Elle prit l’instrument et commença à tenter de jouer, mais le bruit qui en sorti ne fut qu’une mauvaise note infâme et inimaginable, après quoi elle ria de sa propre bêtise et gratta plus doucement sur l’un des cordes ; la note qui en sorti cette fois-ci n’était pas désagréable, et elle redressa son visage, fière d’elle-même :

« Haha, première bonne note ! »

Elle abaissa son visage vers le shamisen, et en repinça quelques cordes ; elle en sorti quelques sons parfois faux, parfois bons ; elle s’amusait à tenter de découvrir les aspects nouveaux de cet instrument exotique et rien que cela la comblait de joie, alors elle continua à pincer des cordes et créer des petites mélodies simplettes. Puis elle revit le visage de l’homme impassible, et posa ses mains sur ses genoux, confuse quoi qu’amusée. 

« Alors, par quoi je commence ^^ ? »

Demanda-t-elle, toute ouïe.







~~~~






-Assi toi par terre, sur tes genoux. Je vais t’enseigner un peu, si tu le veux bien. 

Il posa la gâterie qu’il avait trouvée délicieuse, bien qu’il ne le mentionna pas. Le génie replaça ses cheveux, sa tenue et regarda la jolie blonde qui se trouvait à ses côtés. Bien qu’HellRoy soit froid, il entretenait une véritable passion pour la musique et la liberté qu’elle lui laissait. Le taciturne avait rencontré une multitude de personne au cours de sa courte vie, et avait toujours eu beaucoup de respect pour les gens qui s’avaient apprécié le magnifique art musical. Il poursuivit, sur un ton glacial qu’il regretta amèrement : 

-Tout à l’heure, j’ai joué ShouRinka ~ Essayons de voir si toi tu réussiras aussi… Ce n’est pas très difficile, tu vas voir… 

Elle ne semblait pas se préoccuper de son apparente froideur, et il lui sourit, discrètement, surpris de voir ses grands yeux s’illuminé encore plus face à cette petite attention de sa part. Elle était étrange, ça oui, mais elle possédait une aura qui le rassurait, et était secrètement encore plus heureux de faire partie du clan de la vie. 
Elle agrippa contentieusement l’instrument, le posant sur ses genoux comme il l’avait fait peu de temps auparavant. Elle gratta le shamisen, sans lui laisser le temps de lui montrer, et le résultat fut une horrible note, qui lui perça les tympans. Elle éclata de rire, et les yeux du jeune chinois s’agrandissant devant son insouciance. 

Le Jadziah n’avait pas eu une enfance facile, et avait été puni pour toute les fautes qu’il avait commis, aussi moindre soit-elle. Il avait encore des marques, les coups ayant profondément entravé sa peau pâle, et à la simple ouïe de se petite rire heureux, ses blessures semblèrent s’apaiser. Il se rappela un vieux proverbe qu’il avait lu, étant petit garçon, et qui l’avait tant époustouflé, de par son sens magnifique, et car il s’y reconnaissait, l’avait appris par cœur : A bird does not sing because it has an answer. It sings because it has a song (*). Canna n’avait peux être pas toute les réponses, mais elle connaissait et exécutait à merveille la plus belle des chansons ~ La blonde savait rire de ses erreurs, chose que le grand brun n’arriverait probablement jamais à faire. 

Alors qu’il commençait vraiment à voir un maitre en Canna, elle essaya de nouveau, sans jamais semblé se décourager. Un joli son sorti de la petite guitare et le génie fut amusé de la voir tourner la tête vers lui, tellement fière de son petit exploit. Sa petite voix joyeuse résonna dans tous le salon, égayant l’endroit :

-Haha, première bonne note !

Elle retourna son attention sur son instrument et continua de l’explorer, HellRoy ayant remis son masque impassible. Elle s’amusait avec un rien et semblait plutôt douée, réalisant quelques comptines pour enfants, essayant de maitriser le shamisen par elle-même. Elle se retourna de nouveau vers lui, et face à un visage aussi froid, devint aussi sérieuse, comme pour l’imité, le faisant ricané, au fond de son cœur. Comme un élève à son professeur, elle poursuivit : 

-Alors, par quoi je commence ?

Il passa doucement un bras autours de sa taille, sans intention malsaine, mais bien simplement pour atteindre le manche de la petite guitare, aidant la jeune fille à positionner ses doigts comme il le fallait. Puis, il lui tendit le plectre de bois, et, prenant sa main, la fit bouger sur les cordes. S’étant rapproché, il murmura dans son oreille, sans se rendre compte de sa soudaine promiscuité :

-Voilà… Comme ça c’est mieux… Essaie de rejouer l’air simple que tu as fait plus tôt… 

Il continua à lui enseigner ainsi durant de longues minutes, chuchotant toujours, son corps imposant pressé contre le sien, enveloppé par la douce musique, seul lien les unissant vraiment. Une heure passa ainsi, sans qu’il n’en prenne vraiment conscience, appréciant le moment magnifique qu’elle lui offrait, bien au chaud dans son aura de bienveillance. Il savait qu’ils auraient à recommencer, s’il elle voulait pouvoir en jouer, puisque le Shamisen était un instrument difficile à maitriser, mais il attendait avec impatience les prochaines séances qui lui apportaient bien plus que ce que la Kaonai ne pourrait jamais sans douter. 

Il aperçut ses doigts, tout rouge et gonflés à force de pincer les différentes cordes et il lui enleva l’instrument. Il avait appris à jouer avec beaucoup de douleur, ayant à tremper ses mains dans l’eau glacée et en jouant à l’extérieur par la suite, jusqu’à en avoir des engelures. La sous-chef avait beaucoup de plaisirs à apprendre et ne voulait pas qu’elle associe la musique à la terrible souffrance, bien qu’il ait lui-même réussi à surmonter la dure épreuve.

Il se releva et serra le précieux objet avec les autres, reprenant le petit gâteau, finissant de le manger, toujours dos à elle. Il se retourna et lui offrit un sourire franc ~Oh, pas quelque chose d’énorme, mais ses yeux semblaient heureux, ce qui était déjà une bonne chose. Il tapota doucement sa tête, comme on l’aurait fait à un félin et d’une voix douce, la félicita :

-Tu as bien travaillé… Tu es douée, Canna, tu peux être fière de toi. 

Il ne se doutait pas que la jeune fille se démenait corps et âme pour les autres autours d’elle et ne se faisait donc pas souvent féliciter, mais le fit en espérant la refaire sourire. 
* Un oiseau ne chante pas car il a une réponse, il chante car il a une chanson .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rencontre avec sa supérieur. [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’enseignement supérieur à Cuba et la Nouvelle Université (de Leslie Yañez, vice
» La problématique de l’enseignement supérieur Ayitien
» Le peuple juif est-il supérieur ?
» Les grands problèmes de l'enseignement supérieur en Haïti
» Dans les délices de Capoue [Gabrielle°Paris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Kurasu-
Sauter vers: