AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]

Aller en bas 
AuteurMessage
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari | Tonton Noe/ Puissante mouche chiante
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   Ven 18 Avr 2014 - 23:06

Brossant ses longs cheveux dorés, apposant le rose sur ses lèvres douces, le fard sur ses joues et le khôl sur ses paupières, le jeune homme embellissait lentement sous la lumière du lustre, chantonnant d’une voix étonnement rauque une chanson récemment à la mode.  Lui qui était un être ignoble, cruel et grandissant en puissance maléfique avait pourtant l’air d’une poupée frêle et fragile qui se briserait suite à la moindre chute. L’androgyne avait déjà tué une cinquantaine de personnes à l’intérieur même des murs du lycée, subtile comme une vipère, n’étant jamais pris sur le fait.

. . .

En fait, non, il avait déjà été surpris par Kain Onichiro et avait écopé de plusieurs blessures sérieuses, mais ce fut tout : Aucun supérieur ne l’avait réprimandé et il n’avait pas été renvoyé. Comme un enfant rebelle ayant des parents ne se souciant pas de ses mauvaises actions, le Mikari était donc libre comme l’air. Étranglant, tranchant, brulant, massacrant, démembrant ses victimes, l’innocence qui avait autrefois briller dans ses grands yeux violets disparaissait de jours en jours, de minutes en minutes et à chaque secondes qui le rapprochaient de la fin.

Aujourd’hui, cependant, le blond avait décidé qu’il serait bien sage : l’orage approchait et s’il ne souhaitait pas être frappé par la foudre, il se devait de tâter le terrain. Son clan était ennemie de nombreux, mais il restait encore quelque… collègues, qu’il n’avait pas rencontré. Parmi eux, Yuuki des Suzuka, qu’il avait invité à venir. ~ L’éphèbe était mystérieux et l’androgyne n’avait entendu que diverses rumeurs probablement erronées à son sujet, attisant son désir de le rencontrer.

Tout avait parfaitement été mis en place et, dans le salon Mikari, une délicieuse odeur sucrée régnait, tous était en ordre et aucun être maléfique (ici les membres dudit clan)  ne trainait dans un des fauteuils confortables. Sur la table basse, des gâteaux étaient joliment disposer ainsi que du thé, une cruche d’eau ainsi que divers jus de fruits ou boissons gazeuses. Peu importe les goûts du chef mistral,  le Kotasu souhaitait bien pouvoir les combler.

Il se laissa choir avec une grâce toute délicate dans le large trône qui prenait place dans la salle commune et invoqua Etsu, son énorme boa, qui eut vite fait d’entourer son corps fragile en entier, posant sa tête sur le torse maigre du jeune homme. Ce dernier caressa doucement le reptile du bout des doigts, ancrant son regard dans celui du serpent, les deux se toisant sans émotion notable, une intimité bien distincte les entourant tous les deux.

La porte s’ouvrit et les deux vipères se retournèrent rapidement, fixant le nouveau venu de leur regard venimeux. L’homme poupée se redressa en reconnaissant le chef Suzuka et un sourire indescriptible se dessina sur son visage aux traits si fins. Noemie avait déjà aperçu le nouveau venu, seulement, il se permit cette fois de le détailler plus attentivement : Le jeune homme était grand et mince et ses cheveux rouge était relativement courts (enfin… Comparé à ses longs cheveux de princesse) ~ le garçon aurait pu passer inaperçu dans un lycée comme Seikoku si ses  yeux n’auraient pas été si impressionnants.

Violet, bien que les siens ne fussent probablement pas dus à des lentilles de couleurs, ils brillaient d’un éclat… Incompréhensible. L’androgyne se noyait dans cette marre de froideur ~ Si les yeux étaient une sorte de porte sur le cœur, il n’en était nullement le cas pour Yuuki Fukuru. Rien ne se lisait au travers des deux billes glacées ~Ni joie, ni colère, ni même la tristesse caché qui était facilement reconnaissable dans le regard de chaque étudiants de Seikoku. Les pupilles de l’homme du vent semblaient aussi précieuses que le plus magnifique joyau.

Déconcerté, le Mikari mit un moment à réagir et, lorsqu’il le fit, ce ne fut qu’une expiration satisfaite qui traversa ses lèvres cerise. Il ne souriait plus du tout, à présent. Au bout de longues secondes, d’une voix étonnement grave pour un individu si féminin, le Kotasu avança :

-Tu peux t’installer.

Il fixa le vide un moment, réfléchissant ~ De l’extérieur, il avait plutôt l’air d’un lunatique fou, mais le génie Mikari pensait à toute vitesse : Chaque mot devait être soigneusement choisi pour ne pas déclencher une tempête. Ils n’étaient là que pour discuter… Non?  


-Je suis Noemie Kotasu, chef du clan Mikari… Mais tu le sais bien, n’est-ce pas…?

Il marqua une courte pause et continua, sur le même ton glacial :

-Alors évitons les formalités. Nous n’avons tous deux pas le temps, hm?

Et tout recommençait, tout comme avec Tina Sakura, il y avait de cela maintenant bientôt un an. Il ne restait plus qu’à souhaiter que tout se passe aussi bien.

~ ~ ~ ~

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki Fukuru
Chef du clan Suzuka
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   Sam 19 Avr 2014 - 5:21

-Vous avez un message de la part des Mikari, chef.
 
Yuuki était assied dans la salle principale des Suzuka, à regarder par la fenêtre, lorsqu’un membre vint à sa rencontre pour lui donner le message. Il détourna les yeux de l’image bien fixe qui se dessinait derrière la fin couche de verre et les posèrent sur le petit individu. La petite personne s’approcha et posa une petite feuille de papier sur la table au côté du rouquin.
 
-Merci. Tu peux partir, Simon. Déclara Yuuki d’un ton calme, presque chaud.
 
L’intéresser hocha la tête. Il recula tranquillement, en regardant toujours son supérieur. Il n’était pas craintif non, mais il était méfiant, ce jeune homme était un des seuls Suzuka qui n’arrivait pas à sentir Yuuki, peut-être était-ce parce qu’il avait connu l’ancien chef et qu’il était encore moins bon qu’elle? Impossible. Yuuki avait fait son possible pour sembler souciant et gentil avec chacun d’entre eux, même si en réalité, ils pourraient tous mourir demain matin et cela ne serait pas un drame dans sa vie. Tout ce qu’il voulait était de terminer sa mission.
 
-Attend un peu… T’as lu le message, Simon? Dit-il sans détaché son regard du panoramique.
 
-Non, chef. Pourquoi aurais-je fais un truc du genre? Demanda le jeune homme, un peu sur la défensive.
 
-Rien, rien… Termina ce dernier avec un petit geste de la main.
 
Simon sorti de la pièce, ne sachant pas que son chef venait de tester sa fidélité. Il avait analysé sa réaction et avait su, par le fait même, qu’il venait tout juste de lui mentir. Un menteur dans son groupe, hmm? Peut-être qu’il devrait s’en occuper, le réduire au silence. Déjà qu’il ne savait pas réellement  à qui revenait sa fidélité… Pourquoi pas?
 
Fukuru prit la petite lettre dans ses mains et la regarda. Au premier coup d’œil, il n’aurait pas su de qui venait l’enveloppe, il y avait seulement le nom du chef Suzuka dessus. Un léger faux sourire s’étira sur les lèvres du jeune homme, comme s’il était heureux d’avoir reçu cette lettre, mais honnêtement, cela ne le dérangeait guère. La personne lui demandait de la rejoindre dans le dortoir des Mikari. Signé, Noemie Kotasu.
 
Le jeune adulte regarda la pendule accrochée au mur et se leva. Il était bientôt l’heure et il devait se préparer. Il alla donc jusqu’à sa chambre. Quelques minutes plus tard, il en ressorti, très classement habillé. Qui aurait pu savoir que, caché dans ses manches, il y avait des couteaux de lancés? Personne, mais c’était des précautions utiles. Imaginons deux secondes que la personne voulant le voir connaissait sa véritable identité, il devrait le réduire au silence.
 
Noblement, il s’avança dans les couloirs du Lycée, personne ne chercha à l’interpeller, peut-être était-ce parce qu’il ne semblait pas exister? Que sa présence était comme effacé, peut-être? Ou simplement parce qu’il était un chef solitaire et qu’il détestait chercher la sympathie des autres clans? Déjà qu’il devait jouer la comédie avec son propre groupe, ne lui en demandez pas trop.


-Nyyyyan! Dit le chat qui venait tout juste apparaître.
 
Yuuki s’arrêta un instant, se pencha et le regarda directement dans les yeux.
 
-Nyanmaru! Arrête ça. J’ai pas besoin de toi. Il se releva. Disparait, toute suite. Termina-t-il en continua son chemin.
 
Le chat, piteux, baissa la tête avant de peu à peu s’effacer. Il aurait tant voulu aider son ami, mais malheureusement, il n’y arriverait probablement jamais. À chaque fois qu’il apparaissait, il lui disait de partir, encore et toujours…
 
Il entra dans la pièce en question. Au fond la pièce, le chef Mikari était installé avec son petit animal de compagnie, un genre de petite couleuvre. La photo qu’il avait reçu lors de son admission était différente, mais cela ne le préoccupait guère, puisqu’au final, il avait la même ‘’puissance’’. Enfin, l’homme en question, ressemblait à une princesse de comte de fée. Sans réellement l’être. C’était plus un genre de ‘’wanna be princess’’. Vous voyez?
 
L’espion avait senti que l’homme avait été déconcerté par son manque d’émotion. Ce n’était vraiment pas son but premier, mais n’empêche que ça commençait bien des discussions.
 
-Tu peux t’installer. Déclara l’individu en question.
 
Mais le chef des Suzuka n’obéis pas. Il n’obéira jamais à une créature de la sorte. Il attendrait quelques instants avant de peut-être prendre placé sur le siège que le chef lui désignait. Dans l’air, il y avait une sorte de tension, était-ce parce que Yuuki était une menace? Ou était-ce parce que le chef des Mikari tenterait de le manipuler pour avoir ce qu’il désire avoir? Qui sait.
 
-Je suis Noemie Kotasu, chef du clan Mikari… Mais tu le sais bien, n’est-ce pas…? Dit l’homme assied d’une manière froide.
 
Oui, il le savait. Il hocha de la tête sans grande conviction, pour lui montrer que c’était le effectivement bien le cas. Le blondinet repris.
 
-Alors évitons les formalités. Nous n’avons tous deux pas le temps, hm?
 
Ils n’avaient pas le temps? Ah bon? Pourquoi n’avait-il pas le temps pour ce genre de chose? Le jeune Suzuka eut un sourire en coin, c’était un faux, bien entendu, mais c’était pour que le Mikari se sente en compagnie d’humain et non d’assassin tueur sans pitié.
 
-Nous avons tout notre temps, Noemie Kotasu. Je ne vois pas pourquoi tu dis quelque chose d’aussi… Stupide. Il fronça les sourcils, comme s’il réfléchissait. Oh, serait-ce à cause de la tension qui règne avec la Kaminari et les Haiko? Dit-il en feintant une question sérieuse. Je suis d’accord que cela est quelque chose de très… fâcheux.

Il décida enfin de faire les quelques pas qui le séparait du fauteuil qui se trouvait à quelques décimètres  du chef Mikari et il y prit place. Il se permit de regarder sur la table-basse et il y vit plusieurs truc disposé ici et là. Probablement empoissonné, pensait le chef. Alors, il ne prendrait aucune chance là-dessus.

-Oh, mais c’est que vous avez pensé à tout pour notre petite rencontre. Dit-il en pointant le contenu de la table. J’imagine que tu vas en manger aussi, en me disant pourquoi j'ai été invité ici. Termina t-il avec un léger sourire en coin. 

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari | Tonton Noe/ Puissante mouche chiante
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   Dim 20 Avr 2014 - 7:04

-Alors évitons les formalités. Nous n’avons tous deux pas le temps, hm?

Le Suzuka le considéra un moment, puis sourit. Il y avait quelque chose de faux dans son attitude, et le blond réalisa qu’il ne deviendrait probablement jamais proche de l’autre éphèbe (non pas qu’il soit intime avec beaucoup d’individus, ils se comptaient sur les doigts d’une main) et qu’il ne devrait mieux pas s’attendre à recevoir beaucoup de son nouveau ‘’compagnon’’. Ce dernier avança sur un ton assez désagréable :

-Nous avons tout notre temps, Noemie Kotasu. Je ne vois pas pourquoi tu dis quelque chose d’aussi… Stupide. Oh, serait-ce à cause de la tension qui règne avec la Kaminari et les Haiko? Dit-il en feintant une question sérieuse. Je suis d’accord que cela est quelque chose de très… fâcheux.

L’androgyne haussa les sourcils : Stupide? Kaminari-Haiko? Mais ou allait-il chercher tout cela? Il jeta un coup d’œil à son bureau, dans le coin de la pièce, lequel était sous le poids de nombreuses piles de documents ~ Le Mikari pensait plutôt à tout ce travail et non pas à l’alliance contre lui. La tirade du rouquin en disait cependant beaucoup sur ce dernier : Il avait l’air de sauter assez rapidement aux conclusions, hm… Ça lui rappelait une certaine demoiselle aux cheveux ébène.

Le jeune homme s’approcha finalement et s’installa dans le fauteuil face à lui, fixant les divers breuvages et collations à sa portée, les jugeant du regard. Il se redressa et poursuivit, sur le même ton :

-Oh, mais c’est que vous avez pensé à tout pour notre petite rencontre. J’imagine que tu vas en manger aussi, en me disant pourquoi j'ai été invité ici.

Gnn… Il ne pouvait tout simplement pas boire, ni manger… Mais que s’imaginait-il, bon sang? Qu’il avait empoisonné la nourriture?... Bon, cela aurait pu être très plausible, seulement cette fois in n’était pas fautif! L’homme poupée regarda également le festin un moment puis rapporta son attention sur l’interlocuteur, avouant :

-Je ne peux pas festoyé avec toi… Du moins, pas sous cette forme. Je n’ai aucun système digestif et ingéré peu importe ce qui se trouve sur cette table pourrait abimer… L’œuvre.

C’était légèrement suspicieux… L’androgyne jeta un coup d’œil à la porte et fit signe à son fidèle corbeau, bien cacher dans l’ombre, de s’approcher. Il posa sa main sur l’épaule de l’autre Mikari et le présenta à leur invité :

-Voici Kaarasu Takami, mon sous-chef. Il se fera un plaisir de goûter à cela pour nous, hm?

Et ainsi, le japonais s’exécuta, plongeant sa main dans la petite tour de gâteau. Alors que ce dernier dégustait la pâtisserie, l’homme composé d’ossements qui n’étaient pas les siens entendit plus loin un gémissement de douleur bien distinct, parvenant probablement de sa salle des petites merveilles. Il se racla la gorge et imposa au  schizophrène :

-Kaa-Chan… Il désigna d’un signe de tête le clavier qu’il lui avait offert des mois auparavant, qui avait été laissé dans le salon, pourquoi nous jouerais tu pas un morceau de tes si charmantes compositions…?

Ce qui semblait être une gentille proposition était plutôt un ordre. Sur un ton plus sérieux, il s’adressa de nouveau à l’autre chef :
 
-Je ne faisais aucunement référence à cette alliance, mais plutôt au travail qui m’attend en ce qui concerne mon propre clan et les nombreux nouveaux arrivants… Il est vrai cependant que le clan Suzuka n’est pas très bondé… Tu dois avoir beaucoup de temps libre, hmm?

Il sourit et continua, toujours aussi suavement que d’habitude :

-Si je t’ai invité, c’est seulement pour discuter et s’avoir de quel côté tu te positionne, tout simplement.

~ ~ ~ ~

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki Fukuru
Chef du clan Suzuka
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   Dim 20 Avr 2014 - 20:59

-Oh, mais c’est que vous avez pensé à tout pour notre petite rencontre. J’imagine que tu vas en manger aussi, en me disant pourquoi j'ai été invité ici. Termina t-il avec un léger sourire en coin. 
 
Il y avait un léger malaise dans l’air. Est-ce que le jeune chef avait vu juste et avait découvert les fourberies de la princesse Mikari? Si c’était le cas ou même si ce ne l’était pas, il venait simplement forcer le chef de la mort à gouté à sa propre nourriture qui pourrait être effectivement empoissonné, cela serait vraiment fâcheux, pour l’un comme pour l’autre.
 
 Yuuki remarqua que le blondinet regardait la table en songeant à quelque chose. Que pensait-il? Eh bien, la question silencieuse fut répondue bien assez vite, puisqu’il avoua.
 
-Je ne peux pas festoyé avec toi… Du moins, pas sous cette forme. Je n’ai aucun système digestif et ingéré peu importe ce qui se trouve sur cette table pourrait abimer… L’œuvre.
 
Sous cette forme? Aucun système digestif? Alors lui aussi était une monstre, peut-être même pire que Yuuki. Le rouquin ne fut aucunement surprit de cette déclaration, bien que dans le dossier remis par l’agence, il n’y avait nulle part été mansion de ce problème chez l’homme. Ce n’était pas surement pas une maladie connu alors, peut-être un nouveau pouvoir? Très possible. Il faudrait qu’il soit au aguets.
 
Noemie regarda vers la porte et fit signe à quelqu’un d’entrer. Une personne caché, qui ne l’était pas réellement. Sa respiration l’avait trahi. Enfin, il s’approcha des deux individus aux pouvoirs supérieurs et celui qui était le maitre du jeune ébène, posa sa main sur son épaule et déclara.
 
-Voici Kaarasu Takami, mon sous-chef. Il se fera un plaisir de goûter à cela pour nous, hm.
 
Ils voulaient vraiment s’assurer qu’il mange, alors. Cette ténacité était pratiquement suspicieuse. Le jeune sous-chef s’approcha des pâtisseries, en pris une et la mangea. Yuuki entendis une sorte de gémissement provenant d’une pièce adjacente. Le chef Mikari dû l’entendre aussi, puisqu’il se racla la gorge pour essayer de cacher le bruit et ordonna à Kaarasu de jouer du piano. Il reprit ensuite pour le chef du clan des vents.
 
-Je ne faisais aucunement référence à cette alliance, mais plutôt au travail qui m’attend en ce qui concerne mon propre clan et les nombreux nouveaux arrivants… Il est vrai cependant que le clan Suzuka n’est pas très bondé… Tu dois avoir beaucoup de temps libre, hmm? Si je t’ai invité, c’est seulement pour discuter et s’avoir de quel côté tu te positionne, tout simplement.
 
Le rouquin prit un gâteau et se cala dans son siège. Il renifla l’odeur sucré de la pâtisserie et se permis de prendre une boucher, couteau de lancé prêt à être lancé au cas où ce gâteau-là était empoissonné, car, ils avaient peut-être prévu un gâteau non-empoissonné en démonstration et le reste l’étaient. Effectivement, on ne pouvait pas reprocher à Yuuki d’être trop prudent.
 
-Du temps libre? Je n’en ai pas réellement. Sache que je ne suis pas seulement chef du clan Suzuka, j’ai d’autre occupation que de gérer un clan de faibles. Dit-il très froidement. Et, hmm, comme ''j’entends'', je ne suis pas le seul à avoir de petit secret ici. Tu devrais insonoriser tes murs, mon cher, si tu vois ce que je veux dire. Termina t-il avec un petit sourire.
 
Il termina son petit gâteau et se permis d’en prendre un autre. Mine de rien, ils étaient méchamment bons leurs gâteaux. Il soupira faussement et continua.
 
-Sinon, je me fous un peu beaucoup des alliances et des combats entre les clans. Un sourire mauvais s’étira sur son visage et il dit glacialement. Peut-être que ça fait de moi un mauvais chef, mais je me fous aussi un peu de ce qui peut arriver à mes membres. Et les autres clans également… Cependant, je reste très influençable. Dit-il en hochant légèrement la tête et en prenant une autre bouché. Convainc moi de rejoindre votre petite guerre enfantine et le clan Suzuka foncera tête baissé dans le carnage qui se prépare en ces lieux…
 

Yuuki, hypocrite, manipulateur? Oui, totalement. Il en était pas fier, mais il n’en était pas dégoutté. Il était comme il était. 

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noe Kotasu
Chef du clan Mikari | Tonton Noe/ Puissante mouche chiante
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   Lun 21 Avr 2014 - 21:44

-Je ne faisais aucunement référence à cette alliance, mais plutôt au travail qui m’attend en ce qui concerne mon propre clan et les nombreux nouveaux arrivants… Il est vrai cependant que le clan Suzuka n’est pas très bondé… Tu dois avoir beaucoup de temps libre, hmm? Si je t’ai invité, c’est seulement pour discuter et s’avoir de quel côté tu te positionne, tout simplement.

Le rouquin agrippa un gâteau et en senti l’odeur sucrée, l’androgyne remarquant les armes prêtes à être utilisées contre lui au cas où il aurait eu la superbe idée d’empoisonné les pâtisseries… Vraiment, personne ne lui faisait confiance. L’éphèbe mordit à pleines dents dans la sucrerie qui, oh surprise, était totalement inoffensive. Froidement, le Suzuka répondit :
 

-Du temps libre? Je n’en ai pas réellement. Sache que je ne suis pas seulement chef du clan Suzuka, j’ai d’autre occupation que de gérer un clan de faibles. Et, hmm, comme ''j’entends'', je ne suis pas le seul à avoir de petit secret ici. Tu devrais insonoriser tes murs, mon cher, si tu vois ce que je veux dire.

Il agrippa une autre collation, qui ne semblait pas si mauvaise, au final. Les deux chefs sourirent, bien que le Mikari ait envie d’étrangler le Suzuka. Ce n’était pas si grave que ça, hmph… Cela pouvait être très bien les autres membres qui s’amusaient, non? Son camarade soupira et poursuivit sur le même ton :


-Sinon, je me fous un peu beaucoup des alliances et des combats entre les clans. Peut-être que ça fait de moi un mauvais chef, mais je me fous aussi un peu de ce qui peut arriver à mes membres. Et les autres clans également… Cependant, je reste très influençable. Convainc moi de rejoindre votre petite guerre enfantine et le clan Suzuka foncera tête baissé dans le carnage qui se prépare en ces lieux…

Le Kotasu resta silencieux un moment avant de commencer à rire ~ Pour débuter, doucement, mais bien rapidement cela s’amplifia, les échos distordu résonnant dans la pièce épuré. Le blond avait réellement l’air d’un maniaque cinglé, se tenant le ventre alors qu’il n’arrivait pas à bloquer son état de folie. Toute fausse innocence avait disparu et le chef Mikari se montrait finalement sous son véritable jour : Un homme dangereux et fou, près à tous pour se procurer du plaisir. Il répondit après une longue minute, la voix rauque après avoir autant rigoler :

-Mais que crois-tu représenter à mes yeux?

Il se redressa et devint incroyablement sérieux, l’atmosphère de la pièce devenant considérablement plus lourde alors qu’il poursuivit sur un ton glacial et que, derrière lui, comme si on lui avait ordonné, Kaarasu avait arrêté de jouer, laissant son chef répondre dans un silence des plus complet :

-…Absolument rien. À vrai dire, je t’ai fait venir ici en espérant trouver un allier, mais j’en ai assez entendu.

L’androgyne se leva et quitta son trône, regardant le Suzuka de haut, avant de continuer sa longue tirade :


- Joue seul si tu le désire, je préfère affronter l’univers entier plutôt que de me lier avec un être ayant aussi peu de conviction. Puisque tu ne te soucie pas du sort de tes membres, je suis absolument certain que tu ne m’en voudras pas si je vais leur parler moi-même, hm?

Le taciturne se dirigea vers la porte menant au reste du dortoir, et, avant de quitter, tourna le visage vers l’autre jeune homme :


-Retourne à tes occupations, Yuuki. Essayons tous les deux de ne pas intervenir dans les projets de l’autre, cela n’en vaudra tous simplement pas la peine. Néanmoins, merci d’être venu si rapidement.

~ ~ ~ ~

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuki Fukuru
Chef du clan Suzuka
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   Sam 28 Juin 2014 - 21:59

-Sinon, je me fous un peu beaucoup des alliances et des combats entre les clans. Un sourire mauvais s’étira sur son visage et il dit glacialement. Peut-être que ça fait de moi un mauvais chef, mais je me fous aussi un peu de ce qui peut arriver à mes membres. Et les autres clans également… Cependant, je reste très influençable. Dit-il en hochant légèrement la tête et en prenant une autre bouché. Convainc moi de rejoindre votre petite guerre enfantine et le clan Suzuka foncera tête baissé dans le carnage qui se prépare en ces lieux…

Il regarda le chef Mikari éclater de rire. Avait-il dit quelque chose de drôle? Absolument pas. Avait-il toucher une corde sensible du chef? Peut-être. Dans tout les cas, le chef ne le prenait pas au sérieux. Yuuki lui avait proposé son aide en échange d'une faveur, mais celui-ci semblait hilaire face à cette proposition. Dommage pour lui.

Le chef Suzuka regarda froidement le chef devenir peu à peu un psychopathe extrême. Chaque personne l'était un peu au fond d'eux, mais lui, c'était tellement peu caché qu'une petite étincelle arriverait facilement à faire déclencher le tout. Amusant.

-Mais que crois-tu représenter à mes yeux?

Yuuki fut un peu déconcerté par la question, il n'avait jamais chercher à ce rapprocher de cette chose et encore moins à devenir son ami. Un allié était le maximum de ce qu'il voulait être pour lui ou un ennemie, d'après les avancements de la conversation, l'ennemie sera le résultat. Enfin, ce n'était pas encore terminé.

Le petit chien de Noemie arrêta de jouer de son piano et le chef se redressa et dit froidement.

-…Absolument rien. À vrai dire, je t’ai fait venir ici en espérant trouver un allier, mais j’en ai assez entendu.

Il se leva et regarda le rouquin de haut, essayant d'avoir l'air supérieur. Le Suzuka soutenait aisément son regard avec ses yeux mauves.

- Joue seul si tu le désire, je préfère affronter l’univers entier plutôt que de me lier avec un être ayant aussi peu de conviction. Puisque tu ne te soucie pas du sort de tes membres, je suis absolument certain que tu ne m’en voudras pas si je vais leur parler moi-même, hm?

Il se retourna pour faire comme s'il allait partir et déclara.

-Retourne à tes occupations, Yuuki. Essayons tous les deux de ne pas intervenir dans les projets de l’autre, cela n’en vaudra tous simplement pas la peine. Néanmoins, merci d’être venu si rapidement.

Le chef se releva également et lui répondit froidement avec un petit sourire inquiétant.

-Tu fais une erreur monumental, Noemie Kotasu...

Il laissa quelques secondes s'écouler, pour laisser au chef Mikari le temps d'analyser la situation. Puis il reprit d'un ton désinvolte et glacial.

-Premièrement, vas parler à mes membres, peu importe ce que tu leur diras ils ne te croiront pas. Tu penses que j'ai gagner leur confiance comment? En créant un climat de peur comme toi? Haha! Ils pensent que je suis bon et juste, ils me suivraient n'importe ou. Tu penses sérieusement que toi, l'être le plus perfide de Seikoku, va pouvoir les convaincre de quelque chose?

Il éclata de rire. Rire forcé, rire mais incroyablement mauvais. Si on avait vu la véritable identité du Kotasu plus tôt, on pouvait voir l'esprit manipulateur de l'espion en action.  

-Deuxièmement, si je constate la disparition d'un de mes membres, certains voudront que justice soit faite et je viendrais éliminer le triple de tes pions que tu m'as enlevé.

Yuuki se déplaça légèrement faisant face à fenêtre.

-Dernièrement, je ne suis pas un être sans conviction. Simplement, j'ai un objectif différent de celle de tout les chefs de Seikoku. Je ne veux pas empêcher quiconque de réaliser son objectif, encore moins montrer à tous que je suis le plus fort. Tu ne me connais pas pour dire que je suis quelqu'un sans conviction.

Une aura rougeâtre apparut autour de lui, une aura qui semblait menaçante comme s'il allait bondir à tout moment pour attaque les individus dans la pièce.

-Oh, il est trop tard pour faire demi tour, mon petit Kotasu. J'attendrais qu'un autre clan vienne me supplier de les aider pour la grande bataille. Et si ce jour arrive, je prendrais plaisir à détruire ton clan pendent la grande bataille.

Au pied du Suzuka, un plateau immatériel apparut. C'était un genre de tremplin. Le rouquin se tourna légèrement pour regarder le Mikari d'un seul oeil et dit avec un sourire mauvais.

-Bonne chance. En espérant que tu n'affrontes véritablement pas l'univers entier.

Puis, le jeune homme décolla du sol à une incroyable vitesse, détruisant du même coup la fenêtre de la pièce. Il ricocha à diverses reprises pour changer de direction et disparut dans les nuages. Laissant la pièce légèrement amoché et le chef et le sous-chef Mikari seuls.

[FIN]

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bribes de conversation (Pv Yuuki) [FINI]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous n'avons pas fini notre conversation [PV Léa]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]
» [fini]Baptème d'Azurely
» Sarkozy ap fè rondomon lè Obama fini pale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Mikari-
Sauter vers: