AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I think I'm drowning (PV HellRoy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johanna Hope
Sous-chef du clan Yachiru | Little mermaid
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Au large, avec son empereur de Chine <3

MessageSujet: I think I'm drowning (PV HellRoy)   Jeu 23 Jan 2014 - 4:41

Recroquevillée au milieu de son lit sombre et froid, Johanna n’arrivait pas à trouver le sommeil. Tremblante, elle menait un féroce combat contre une bête capable de terrasser n’importe qui, lorsqu’elle s’y met. Un monstre effroyable, venimeux, qui vous glace et vous obstrue la gorge jusqu’à vous faire craquer : la culpabilité. Ce démon.
 
 Incapable du moindre mouvement, la jeune fille ne pouvait que serrer fortement ses genoux contre son ventre, le regard fixe, les lèvres tremblantes. Dans son esprit néanmoins, c’était loin d’être le calme plat. Une foule d’images horribles se succédaient l’une à la suite de l’autre en un atroce diaporama sans fin. Azuki retrouvée morte dans le dortoir Suzuka. Kain qui sait tout. Kain qui souhaite se venger. HellRoy qui l’apprend. HellRoy déçu. HellRoy qui la laisse mourir sans même la regarder…
 
Azuki, si gentille, altruiste, qui n’a jamais fait de mal à une mouche. Comment diable Johanna avait-elle pu faire quelque chose d’aussi horrible ? C-Comment ?
 
 De grosses larmes se mirent à rouler le long de ses joues. Elle enfouit son visage dans ses mains et éclata en mille fragments. De douleur, de regrets, d’angoisse.
 
 Elle demeura longtemps ainsi. À sangloter seule face à son impuissance. Comme si la peine allait s’écouler avec ses larmes, et que bientôt elle s’assècherait. Lui permettant de respirer librement de nouveau. Mais pour l’instant… elle avait seulement l’impression de se noyer.
 
Plonger… Couler… Toujours plus profondément dans les abysses.
 
Il n’y avait qu’un seul coupable à tout cela.
 
 Oui, tous les malheurs qu’elle avait vécus depuis son arrivée à Seikoku n’étaient que l’œuvre d’une seule et même personne. Ce garçon… à l’âme aussi sale, infâme et pourrie qu’un cadavre au soleil… Et s’il disparaissait, lui, est-ce que la haine et la douleur s’envoleraient aussi avec son dernier souffle ?
 
 Incapable d’en supporter davantage, Johanna se leva de son lit, ses cheveux retombant mollement en boucles éparses sur ses frêles épaules. Elle ne portait rien d’autre qu’une petite robe de nuit en satin noir et se contenta de se draper dans un peignoir et d’enfiler de fines chaussures avant de sortir. Elle traversa en silence le dortoir Yachiru, depuis longtemps endormi, et se glissa dans le corridor. À pas feutrés, elle se dirigea dans l’obscurité jusqu’au dortoir de la vie, qu’elle ouvrit à l’aide d’une clé que lui avait un jour remis Canna (en voyant qu’elle venait si souvent rendre visite à HellRoy). La jeune fille fit tout en son pouvoir pour ne réveiller personne alors qu’elle se glissait discrètement dans la chambre du chinois.
 
 En le voyant ainsi assoupi, elle eut la gorge nouée, et se sentit instantanément incapable de parler. D’ailleurs, pleurer et se faire du souci l’avaient énormément épuisée et elle avait besoin d’un bref moment de pause, aussi minime soit-il. Sans réfléchir, elle se débarrassa de son peignoir et grimpa dans le lit d’HellRoy. Sa chaleur la fit violemment frissonner. Elle lui caressa doucement la joue jusqu’à ce qu’il ouvre les yeux, puis l’embrassa passionnément. Elle sentit alors les larmes se remettre à s’écouler inconsciemment de ses iris aux eaux troubles.
 
- HellRoy, je… j’ai fait quelque chose d’impardonnable.
 
 Elle s’accrocha a son cou comme à une bouée de sauvetage.
 
- La mort plane au-dessus de moi comme un vautour…. J-Je t’en prie… Empêche-moi de sombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellroy Jadziah
Power Hungry Fool | Grand flan mou
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: I think I'm drowning (PV HellRoy)   Jeu 23 Jan 2014 - 22:54

S’écrasant lourdement sur le sol, à quelque mètres du blond, le chinois étouffa un jurons et se releva : C’était toujours là comme ça, Kain chargeait une puissante attaque électrique et le génie devait tenter de bloque l’agression à l’aide de l’un de ses bouclier… Généralement, c’était sans succès.

De nouveau, il voleta à travers le terrain avant de tomber au sol, sur le ventre. Il ne put s’empêcher de pousser un râle plaintif alors qu’il sentait un liquide chaud couler sur son menton pointu. Si le brun s’abreuvait principalement de sang, à présent, le goût du sien lui était abject. Il cracha au sol, dégoûté, avant de tenter de se relever, sans réussir, néanmoins. Le Kaminari dut lui venir en aide, car même après plusieurs essai, il continua de rater à se remettre sur pied. Après ce petit incident, ils décidèrent d’un commun accord qu’il était de se reposer.

L’Onichiro le quitta et il resta à l’extérieur pour fumer un peu. Rapidement, le Jadziah considéra qu’il faisait bien trop froid et retourna au dortoir Kurasu. Il traversa bien rapidement celui-ci car il savait que Canna ferait une syncope si elle le voyait et que Camille le gronderait. Une fois dans sa chambre, si joliment décoré, il retira son kimono de combat et se positionna devant son miroir afin de s’observer dans la glace : sur son visage sévère, juste à côté de sa bouche, une longue ecchymose brillait de par sa présence, tout comme sous son œil gauche (celui qui était strié d’une cicatrice, souvenir d’un combat avec un jeune homme… Pour le moins désagréable.)  Sans son cou également, on pouvait apercevoir des traces bleui et, sur la totalité de son corps solide, des brûlures.

Naturellement, il aurait pu faire disparaitre ses blessures en quelques minutes, mais cela lui demanderait beaucoup d’énergie (qu’il n’avait pas) et le Jadziah trouvait stupide de perdre son temps ainsi alors qu’il aurait forcément de nouveaux maux le lendemain.
Il dénoua ses longs cheveux ébène, enfila un bas de sport sombre confortable, lui arrivant mi mollet, et se glissa sous ses couvertures de soie. La sensation de ses muscles qui se dénouèrent eu vite fait de l’apaiser et, même s’il était déçu de ne pas avoir sa sirène près de lui (que faisait-elle, d’ailleurs?), il sombra rapidement dans le monde des rêves.

. . .

De douces caresses contre son visage le réveillèrent, et, les yeux toujours fermé, il murmura de façon inaudible le nom de sa petite copine. Car HellRoy se serait instantanément réveiller si quelqu’un entrait ainsi par infraction dans sa chambre, son sens de la perception étant très aiguisé, quelqu’un, mais pas Johanna. Sa jolie fée arrivait toujours à le surprendre dans des moments de faiblesse, ce qui le gênait un peu, mais qui ne l’embêtait pas outre mesure. Il ouvra lentement les yeux, ébloui par la lumière de l’extérieur qui traversait un peu ses rideaux vert. Dès que la Yachiru remarqua que le Jadziah était réveillé, elle pressa tendrement ses lèvres contre les siennes, finissant bien vite de l’éveiller.

Il se redressa et la demoiselle se jeta à son cou : Son caractère était étrange… Curieux, il jeta un coup d’œil à son réveil pour constater l’heure avancé de la nuit. Il rapporta son attention à Johanna : Il ne lui en voulait pas d’interrompre ainsi son sommeil, mais il se doutait bien qu’elle ne l’avait pas fait sans raison. La Hope s’expliqua donc, de sa voix si délicieuse :

- HellRoy, je… j’ai fait quelque chose d’impardonnable.





L’avait-elle trompé? S’il y avait bien une seule chose qui était impardonnable aux yeux du chinois, c’était bien ce vice. Il s’était consacrer corps et âme à cette relation et considérait que Johanna était son bien le plus précieux : Aucun homme n’avait le droit de la toucher comme il le faisait. Elle chassa rapidement ses inquiétudes à ce sujet en poursuivant :

- La mort plane au-dessus de moi comme un vautour…. J-Je t’en prie… Empêche-moi de sombrer.

L-La mort?... Il ouvra le rideau d’avantage afin de pouvoir regarder sa princesse en larmes, lui laissant ainsi l’occasion (accidentelle) de voir que son empereur avait été massacré. Il passa le pouce sur ses larmes et la regarda dans les yeux, la tenant par les épaules. La voix rauque et encore légèrement ensommeiller, le génie lui ordonna :

- Calme-toi, Johanna.

Il la considéra un moment avant de la tirer solidement contre son torse nu et de lui demander :

-Explique moi plutôt ce qui se passe, petite fleur…

Il sourit et caressa ses cheveux doucement, ajoutant à voix basse :

-N’ai-je pas un jour dit que je serais prêt à offrir mon âme au diable pour sauver une si jolie jeune femme?... Allons, tant que nous sommes ensemble, tu n’as rien à craindre.

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna Hope
Sous-chef du clan Yachiru | Little mermaid
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Au large, avec son empereur de Chine <3

MessageSujet: Re: I think I'm drowning (PV HellRoy)   Dim 26 Jan 2014 - 3:48

- La mort plane au-dessus de moi comme un vautour… J-Je t’en prie… Empêche-moi de sombrer.       
 
Une cuisante douleur serrait le cœur de Johanna, comparable à un étau. Elle était prise au piège. Un violent frisson la parcouru lorsqu’HellRoy balaya quelques larmes de ses joues, avec son doigt froid et lui dit de sa voix rauque, mais ferme ;
 
- Calme-toi, Johanna.
 
 Elle inspira profondément mais ne put en aucun cas calmer les tremblements qui la secouaient de la tête jusqu’aux pieds. Le Kurasu l’attira ensuite contre son torse puissant, et elle s’y blottit un moment en silence, histoire de remettre ses idées en place et de recouvrer ses esprits.
 
 Ce ne fut que quelques secondes plus tard que le chinois l’encouragea à poursuivre.
 
- Explique-moi plutôt ce qui se passe, petite fleur…
 
 Il plongea doucement ses longs doigts fins dans sa chevelure et poursuivit, rassurant ;
 
- N’ai-je pas un jour dis que je serais prêt à offrir mon âme au diable pour sauver une si jolie jeune femme… ? Allons, tant que nous sommes ensemble, tu n’as rien à craindre.
 
La Yachiru s’accorda un pâle sourire en entendant ces mots. Parmi ceux qu’il lui avait dits dès leur toute première rencontre…  Elle repensa à ce jour ensoleillé dans les jardins du lycée où ils avaient fait une balade des plus agréables. À ce jour où elle était encore si naïve, et ou rien de mal ne lui était encore tombé dessus (depuis son arrivée dans cette école du moins). Oui, ce jour-là, en se couchant le soir, elle avait réellement cru que le pire était derrière elle…
 
 Elle prit à nouveau une grande goulée d’air, histoire de chasser l’horrible boule qu’elle avait dans la gorge (en vain) puis entreprit de tout raconter à HellRoy. Elle lui parla de la nuit fatidique ou elle avait rencontré Kaarasu dans le laboratoire, et de comment ce dernier avait usé de son horrible chantage pour la mettre à sa main. Elle lui parla de son poison qui ne comportait qu’un seule antidote qu’elle n’avait pas été en mesure de se procurer ou même de trouver les composantes, après l’avoir minutieusement analysé au microscope. Elle lui décrivit la douleur qu’elle avait ressentie lorsqu’elle en avait été privée. La nuit ou elle avait cru en mourir. L’arrogance et le mépris avec lesquels le sous-chef Mikari était passé la voir, la narguant de son médicament miracle et lui proposant une offre qui était à la fois inacceptable et impossible à refuser… Elle lui raconta ensuite, honteuse, ce qu’elle avait accepté de faire pour pouvoir demeurer en vie. Toute l’hypocrisie avec laquelle elle était allée voir Azuki pour l’emmener dans le dojo, Kaarasu qui était là, s’entrainant au fond de la salle, la surveillant pour s’assurer qu’elle remplissait bien sa part du marché.  Puis la façon dont elle avait dû hypnotiser son amie pour l’envoyer droit à un combat qui aurait pu lui couter la vie… Toute la détresse, la honte et la culpabilité qu’elle ressentait en y repensant.
 
 Tous ses mots coulèrent en un flot continu, ne laissant pas le temps à HellRoy de placer quoique ce soit. Johanna n’omit aucun détail, elle raconta tout du début à la fin, et, seulement lorsqu’il n’y eut plus rien à raconter, elle sentit comme un léger poids de moins sur son cœur endolori.
 
De plus, la solution lui parut alors très claire. Durant tout son récit, elle n’avait réalisé que de plus belle à quel point elle haïssait Kaarasu Takami. D’une haine… pure. Brutale, sale, bouillonnante. Elle le détestait à un point tel, que sa mort représentait désormais le plus grand soulagement qu’elle ne pourrait jamais éprouver.
 
 Elle avait ressenti exactement la même chose en apprenant que son bourreau, celui qui avait pratiqué des expériences sur elle tout au long de son enfance dans son laboratoire, avait été condamné à la peine capitale. Bien sûr, il continuerait de la hanter durant de nombreuses nuits, mais bientôt, ne pourrait plus faire de mal à personne.
 
 Et il devait en être de même pour Kaarasu.
 
- HellRoy, reprit-elle après quelques instants de silence. Pardonne-moi de t’impliquer la dedans, mais je ne crois pas pouvoir y arriver seule. J’ai besoin de toi.
 
 Elle ne pleurait plus désormais.
 

- Aide-moi à tuer Kaarasu. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hellroy Jadziah
Power Hungry Fool | Grand flan mou
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 01/12/2013

MessageSujet: Re: I think I'm drowning (PV HellRoy)   Mer 5 Fév 2014 - 0:19

- N’ai-je pas un jour dis que je serais prêt à offrir mon âme au diable pour sauver une si jolie jeune femme… ? Allons, tant que nous sommes ensemble, tu n’as rien à craindre.

Il crut voir la blondinette sourire et il ne put s’empêcher d’en faire d’un même, caressant toujours sa jolie chevelure. Le taciturne s’en voulait terriblement, comme si c’était de sa faute si la Yachiru avait l’air si abattu. Il en avait oublié ses propres blessures, sa douce sirène étant devenu  le centre de ses inquiétudes ~ Qu’avait-il bien pu se passer pour que son beau visage soit ainsi inondé de larmes?

La sous-chef du clan de l’eau inspira profondément, comme pour chasser le mal qui la hantait. Le génie ne dit rien et attendit, patiemment, que la jeune femme s’explique.  Mieux valait ne pas la brusquer, pensait-il… Peu importe ce qui troublait les songes de sa princesse, le Jadziah était prêt à l’affronter, et le battre.

Puis, intarissable, Johanna débuta un long monologue… Un monologue qui ne plut pas du tout au brun : Dès le premier jour où il avait posé son regard sur la crapule qu’était Kaarasu Takami, il l’avait haï, haï du plus profond de son cœur glacé. Il considérait l’autre éphèbe comme une abomination, une erreur de la race humaine, une vulgaire bactérie bonne qu’à nuire à tout ce qui l’entoure. Oh oui… Si l’on commençait à parler contre le second Mikari, HellRoy aurait pu débattre ce sujet pendant des heures durant. Comment un être aussi exécrable avait-il réussit à vivre si longtemps sans que quelqu’un l’abat comme l’animal qu’il est?

Néanmoins, cette haine avait peu à peu quitté le puissant chinois : Elle n’avait pas vraiment lieu d’être… Naturellement, il s’était battu avec le Takami, mais ne l’ayant pas revu par la suite, l’horrible petit singe grimaçant avait quitté ses pensées. HellRoy était un homme intelligent et il n’avait certainement pas de son précieux temps à accorder à son imbécile d’ainé.

Mais les dires de Johanna ravivaient cette colère en lui, sommairement enfouie, d’une façon bien plus vive qu’elle l’était avant : Comment osait-il, ne serait-ce que regarder, sa douce et précieuse rose? Possessif comme un gamin, le Kurasu n’aimait pas qu’on touche ou bien que l’on joue avec ce qui lui revenait de droit… Et il considérait la Yachiru comme étant sien. Aucun autre homme n’avait le droit de laisser aller son imagination sur des rêves impliquant sa sirène, jamais. Savoir qu’elle avait blessé et menti à Azuki ne semblait pas affecter le Jadziah, par contre. La seule qui comptait, c’était elle.

Puis, finissant sa longue tirade, elle s’adressa finalement directement à son prince charmant :

- HellRoy, pardonne-moi de t’impliquer là-dedans, mais je ne crois pas pouvoir y arriver seule. J’ai besoin de toi.

Le jeune homme en question fixait le vide, la mâchoire serrée, tout comme son poing, posé à présent sur la cuisse de la demoiselle. Il avait l’impression que la prochaine fois qu’il ouvrirait la bouche, se serait pour mordre dans un certain Mikari, vidant celui-ci de son sang. Comment n’avait-il pas pu se rendre compte que quelque chose clochait? Pourquoi n’avait-il pas réussit à protégé comme il se l’était promit? Sa petite copine le sorti de sa transe, avançant sur un ton infiniment sérieux, voir sombre :

- Aide-moi à tuer Kaarasu.

Le taciturne releva vivement la tête : Jamais Johanna ne lui avait semblé plus jolie que maintenant, alors qu’elle le regardait fixement, le regard rempli de volonté pure. Laissant glisser ses doigts froids sur la joue rebondi et toujours humide de la jolie anglaise, il se surprit à voir sa main tremblé. Tirant sa belle contre lui, enfouissant son visage dans sa chevelure parfumé de fleurs, il réussit à articuler, la gorge bloqué par ce qui se rapprochait à des… sanglots?

-Oh Johanna…

Sa voix semblait plus rauque que jamais et le prénom de la demoiselle prenait des intonations délicieuses. Le bel éphèbe resta ainsi caché pendant un moment dans la chaleur réconfortante de sa douche Yachiru, comme si seulement elle à ses yeux possédait les pouvoirs régénérateur des Kurasu. Se redressant finalement, il la regarda dans ses yeux à son tour, se noyant dans l’océan bleu qu’ils représentaient :

-Je suis tellement désolé, Johanna…

Il marqua une courte pause avant d’ajouter, sur le même ton, murmuré :

-J’aurais voulu pouvoir savoir… Pouvoir te protéger… J’aurais tout fais pour trouver une solution…

Puis il rebaissa la tête pour camoufler le sourire carnassier qui se posa sur son visage habituellement si imperturbable, d’habitude. Il n’avait jamais autant ressemblé à la créature buveuse de sang qu’il était devenu, comme si maintenant, tout ce qui lui importait était de faire souffrir l’atrocité qu’était le Mikari tant détesté :

-Et… Naturellement, je t’aiderais à… Éliminer Kaarasu. Même que je serais ravi si j’étais le chanceux pouvant décider le moment ou son cœur émettra son dernier battement….

Puis, ses toutes récentes blessures lui firent terriblement mal, comme pour lui rappeler qu’il était maintenant un homme bon. Il posa ses doigts contre la brûlure sur sa joue avant de relever la tête, et d’ajouter, sur un ton plus doux :


-Enfin… Tu peux compter sur moi.

~ ~ ~ ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanna Hope
Sous-chef du clan Yachiru | Little mermaid
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 02/12/2013
Localisation : Au large, avec son empereur de Chine <3

MessageSujet: Re: I think I'm drowning (PV HellRoy)   Lun 21 Avr 2014 - 1:23

- Aide-moi à tuer Kaarasu.
 
 La phrase avait fusé comme un ordre. Johanna avait beau être sous-chef, elle ne s’adressait jamais à qui que ce soit de manière froide ou autoritaire, mais ce soir-là, elle n’était plus que l’ombre d’elle-même.  Ce meurtre était désormais la seule alternative envisageable, et c’était en train de se transformer en obsession pure. Doucement, HellRoy lui caressa la joue et la jeune fille remarqua que son poignet tremblait légèrement. Il était impossible pour elle de deviner ce qu’il pensait de cette requête. Connaissant la haine du chinois pour l’ordure qui servait de sous-chef aux Mikari, elle se doutait qu’il n’allait certainement pas s’opposer au projet, mais elle fut plutôt décontenancée quand il la tira brusquement contre lui, enfouissant son visage dans ses cheveux de blés et murmurant :
 
- Oh Johanna…
 
Son timbre infiniment triste peina la jeune anglaise.
 
- Je suis tellement désolé, Johanna… Poursuivit-il au bout d’un moment, après s’être redressé pour la regarder dans les yeux.
 
Désolé ? Mais pourquoi ? Un doute se fraya un chemin dans l’esprit de la jeune fille. Comptait-il refuser de l’aider ? Pire, tenter de l’empêcher d’arriver à ses fins ?
 
- J’aurais voulu pouvoir savoir… Pouvoir te protéger… J’aurais tout fais pour trouver une solution…
 
Johanna fut soulagée. Elle souffrait de voir celui qu’elle aimait ressentir pareille détresse, mais savoir qu’il ne s’opposait pas à ses projets étaient tout de même rassurant. Puis, HellRoy baissa la tête comme s’il réfléchissait, mais la Yachiru aurait mis sa main au feu qu’il arborait un sourire cruel. Cette vérité étrangement, la rassura d’autant plus.
 
- Et… Naturellement, je t’aiderai à… éliminer Kaarasu. Même que je serais ravi si j’étais le chanceux pouvant décider le moment ou son cœur émettra son dernier battement…
 
Johanna sourit à son tour. Elle avait presque envie de rire cette fois. Tout le temps qu’elle avait consacré à réfléchir à ce moment et à prendre cette décision avait mis ses nerfs à vif, et elle était réellement soulagée de voir que le salut final était proche. Que c’était maintenant quelque chose de concret et plus qu’un fantasme ridicule.
 
- Enfin… Tu peux compter sur moi. Ajouta HellRoy d’un ton plus doux.
 
La jeune sous-chef lui rendit son sourire. Elle prit son visage en coupe dans ses mains et l’embrassa avec passion, comme pour le rassurer. Pour une fois, c’était elle qui prenait les choses en mains. Étant sous-chef, elle se trouvait (en théorie) environ au même niveau que leur ennemi, mais elle savait bien que plus ce dernier perdait la raison, plus son pouvoir devenait puissant et incontrôlable. Ils devraient donc faire preuve de ruse et de patience s’ils désiraient le conduire à sa perte, et bien surement, il faudrait qu’ils sachent le battre à son propre jeu. Ce qui allait demander beaucoup de préparation. Mais au final, cela en vaudrait largement la peine.
 
 Sans rompre leur baiser, Johanna grimpa sur les genoux d’HellRoy et laissa glisser son peignoir sur ses épaules, dévoilant sa peau pâle et laiteuse. Elle avait besoin de s’abandonner à lui pour cette nuit, oublier toute pensée cohérente. Ce qu’ils avaient conclus de faire, le meurtre en soi, était un acte horrible, et le simple fait que cela leur causait un bonheur apparent faisait d’eux des amants maudits. Mais peu importe qu’ils doivent sombrer, ils allaient emmener tout le malheur de cette école dans les abysses avec eux…
 
 


Fin

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I think I'm drowning (PV HellRoy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I think I'm drowning (PV HellRoy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CLARA ❞ We’re all kind of weird and twisted and drowning.
» Drowning [Heath x Sonera]
» Drowning Sorrows - Naël & Nola
» I feel like en drowning! (FEAT Aleksix Deakyns)
» ABEL ❧ I don’t know what’s worse : drowning beneath the waves or dying from the thirst.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lycée Seikoku :: RP :: Lycée :: Les dortoirs :: Dortoirs Kurasu-
Sauter vers: